L'homme que les arbres aimaient (préface Fançois Bon ; postface Alexandre Marcinkowski)

Traduit de l'ANGLAIS par JACQUES PARSONS

À propos

Considéré par Lovecraft comme son égal, célébré pendant des décennies comme l'un des maîtres du fantastique, Algernon Blackwood n'a pas en France le public qu'il mérite. La richesse de son oeuvre, la puissance de son inspiration, qui va chercher jusqu'au fond des forêts les mystères qui hantent l'humanité, et sa maîtrise narrative lui vaudraient pourtant de nombreux lecteurs. C'est que Blackwood n'est pas de ces bricoleurs d'épouvante qui se ressemblent tous. Avec lui c'est toute la Création et la Nature, à la fois attirantes et inquiétantes, qui sont convoquées face à des hommes effarés de découvrir ce que leurs âmes recèlent.
La formidable puissance de suggestion de ce génie de l'étrange, de cet homme que les mots aimaient, se retrouvera dans les cinq longues nouvelles choisies ici.


Rayons : Fantasy & Science-fiction > Fantastique / Terreur


  • Auteur(s)

    Algernon Blackwood

  • Traducteur

    JACQUES PARSONS

  • Éditeur

    L'Arbre Vengeur

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    01/06/2017

  • EAN

    9791091504584

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    388 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Algernon Blackwood

L'Écossais Algernon Blackwood (1869-1951) émigre au Canada puis à New York où il commence à écrire. Son premier livre John Silence, enquêteur de l'occulte, rencontre le succès : il devient l'un des plus prolifiques conteurs d'histoires de fantômes et de mystères, maître de la littérature d'épouvante. On lui doit quinze romans dont trois pour enfants, une centaine d'essais, plus de deux cents nouvelles compilées dans de nombreux recueils. Quatre recueils sont parus en France il y a 50 ans.

empty