Courbet et l´Italie : Prolégomènes pour l´histoire d'une réception critique, visuelle et politique

À propos

« Véronèse?! voilà un homme doué de tous les talents, un peintre sans faiblesse et sans exagération, un homme fort et d'aplomb [...]?; le Titien et Léonard de Vinci sont des filous. Si l'un de ceux-là revenait au monde et passait par mon atelier, je tirerais le couteau?! [...] Quant à M. Raphaël, il a fait sans doute quelques portraits intéressants, mais je ne trouve dans ses tableaux aucune pensée. C'est pour cela sans doute que nos prétendus idéalistes l'adorent. L'idéal?! Oh?! Oh?! Oh?! Ah?! Ah?! Ah?! Quelle balançoire?! Oh?! Oh?! Oh?! Ah?! Ah?! Ah?! ».
Gustave Courbet cité par Théophile Silvestre, 1856.

Toute sa carrière, Gustave Courbet a publiquement rejeté l'art italien, source d'un académisme contre lequel son art était en lutte. Plus intimement, l'artiste a manifesté un intérêt tout autre. L'autodidacte, « élève de la nature », s'est formé devant les oeuvres italiennes et sa collection personnelle était entièrement tournée vers l'art italien, contredisant son seul intérêt revendiqué pour l'art flamand et espagnol. L'ambivalence de Courbet obligeait à porter un regard nouveau sur sa relation réelle à l'Italie.

À travers cet ouvrage, fruit d'un important travail de recherche et d'analyse, mené entre le « Pays de Courbet » et l'Italie, Giuseppe Di Natale dévoile un sujet inédit, mais pourtant fécond. Permettant de repenser les sources italiennes des oeuvres de Courbet et d'approcher sa réception par les artistes italiens au XIXe siècle, cet ouvrage offre aussi une plongée dans la fortune critique importante du maître d'Ornans dans la première moitié du XXe siècle. Au rôle du jeune Roberto Longhi, qui initie le parallèle maintes fois repris entre Courbet et le Caravage, fait écho l'intérêt de Giorgio De Chirico, auteur de la première monographie italienne consacrée au maître d'Ornans. Dans un contexte historique finement retracé, marqué par les guerres et le fascisme, c'est une grande partie de l'Italie intellectuelle et artistique qui se passionne, débat et se confronte autour de l'art de Courbet.


Rayons : Arts et spectacles > Peinture / Arts graphiques > Biographies / Monographies


  • Auteur(s)

    Giuseppe Di Natale

  • Éditeur

    Silvana

  • Distributeur

    Dod & Cie

  • Date de parution

    23/02/2024

  • EAN

    9788836656356

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    17 cm

  • Poids

    980 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

empty