Chapatin ; tueur de lions
 / 

Chapatin ; tueur de lions

À propos

" chapatin, le tueur de lions " est passé totalement inaperçu dans l'oeuvre de daudet ; ses bibliographes l'ont même ignoré. Et pourtant ! cette nouvelle publiée dans "le figaro" en 1863, présente un certain intérêt puisqu'elle fut le prélude, une fois étoffée, à un roman bien plus célèbre celui-là : "les aventures prodigieuses de tartarin de tarascon". l'on y retrouve en effet la ville de tarascon, l'afrique du nord, les lions et bien évidemment notre héros, rebaptisé tartarin - peut-être pour l'accord sonore avec tarascon - la copie conforme de chapatin aussi bien par ses traits de caractère que par son physique. Après les aventures de ce chasseur de lion peu chanceux, découvrons une autre nouvelle peu connue elle aussi, toujours sur les terres nord-africaines : "la mule du kadi".

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Jeunesse > Littérature Enfants

  • EAN

    9782915546262

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Poids

    100 g

  • Lectorat

    à partir de 6 ANS

  • Distributeur

    Dg Diffusion

Infos supplémentaires : Broché  

Alphonse Daudet

Alphonse Daudet, né à Nîmes le 13 mai 1840 et mort à Paris le 16 décembre 1897, est un romancier et conteur français. Il est inhumé au Cimetière du Père Lachaise. Il effectue ses études secondaires à Lyon. À Paris, il occupait le poste de secrétaire auprès du duc de Morny, personnage influent du Second Empire, quand celui-ci mourut subitement en 1865 : cet événement fut le tournant décisif de la carrière d'Alphonse. Après cet événement, Daudet ne se consacra plus qu'à l'écriture, non seulement comme chroniqueur au journal Le Figaro mais aussi comme romancier. Puis, après avoir fait un voyage en Provence, Alphonse commença à écrire les premiers textes qui feront partie des Lettres de mon Moulin.

empty