L'homme qui n'aimait pas la France

À propos

Fort de sa large connaissance des rouages de la sphère publique et de la société française, Roland Hureaux fait un bilan sans concession de l'action du président Macron (dix ans compte tenu du rôle essentiel qu'il a joué auprès de Hollande). Une politique qui ne conduit à rien moins qu'à la destruction de la France.
Candidat à sa propre succession, Macron n'a pas trahi la gauche : il en incarne, au contraire, la figure achevée. À la poursuite d'idéaux utopiques, la gauche ne pouvait en effet que trahir, que ce soit au travers des totalitarismes d'hier ou du ralliement sans conditions d'aujourd'hui au capitalisme le plus déchaîné. Macron représente le dernier avatar de cette gauche contemporaine que l'on voit à l'½uvre aux États-Unis avec Biden : nouveau bloc historique alliant une poignée de multimilliardaires dont le Forum de Davos est l'expression accomplie, et les mouvements d'extrême-gauche hostiles à la famille, aux nations, aux libertés. En visite à Washington, Macron a avoué qu'il voulait « déconstruire la France ».
Quoiqu'il n'ait cessé, de favoriser les puissances d'argent, il est un inconditionnel du woke, idéologie antiraciste, antinationale, antifamiliale, qui gangrène l'Occident et ne cesse de stigmatiser dans les médias ou les prétoires, l'islamophobie, l'homophobie, les climato-sceptiques et maintenant les « antivaccins ».
Macron a en même temps développé toutes les formes d'assistance, laissant filer les déficits et écrasant les classes moyennes suspectes d'incarner une conscience nationale, religieuse ou civilisationnelle. Pour tous ceux qui ne résument pas la politique aux questions d'argent, Macron se situe, plus qu'aucun Président, à l'extrême-gauche. Toute son action montre qu'il voue à la France un désamour, moins affectif qu'idéologique : la France n'a pas sa place dans le projet euro-mondialiste qu'il prétend porter.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Comportements électoraux

  • EAN

    9782846213318

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    186 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Roland Hureaux

Normalien et énarque, Roland Hureaux a été membre des cabinets de Philippe
Séguin et Édouard Balladur et professeur associé à l'Institut d'études politiques de
Toulouse. Agrégé d'histoire, il a publié différents essais touchant à la politique et à
l'histoire, inspirés à la fois par sa connaissance de l'histoire et une large expérience
administrative, diplomatique et politique. Il est membre du comité scientifique de la
Fondation Charles de Gaulle. Il est également chroniqueur associé à Marianne 2.

empty