À propos

Paru en 1926 dans la revue Weird Tales, La femme du bois était le texte préféré d'Abraham Merritt.
Histoire fantastique et singulière qui mélange réalisme et onirisme débridé, il met en scène un amoureux des arbres qui découvre effaré qu'une famille de bûcherons des Vosges, habitée par une haine ancestrale, veut détruire une forêt. Attiré puis séduit par de sublimes créatures sylvestres, il va se laisser convaincre par elles d'empêcher ce massacre et, comme possédé et hors de lui, affronter les brutes munies de haches.
Fable sombre qu'éclairent des moments de grâce, expression poignante d'une inquiétude face à l'humain ravageur, ce texte légendaire brille d'une étrange et inquiétante lumière. Il mériterait d'être lu par tous ceux qui croient que sauver les forêts relève du combat !



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782379411380

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    15.5 cm

  • Largeur

    10.5 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    60 g

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    Poche

Abraham Merritt

Abraham Merritt (1884-1943) fait d'abord carrière dans le journalisme où il
devient une vedette, notamment dans The American Weekly dont il sera rédacteur en
chef.
Auteur de pulp fictions, il marque de son empreinte le genre, considéré comme un des
inventeurs de l'Heroic-Fantasy, et marquant fortement H.P.Lovecraft. On lui doit Le Gouffre
de la Lune, Le Monstre de Métal, La Nef d'Ishtar, Le Visage dans l'abîme, Les Habitants du
mirage, Brûle, Sorcière, brûle (1932) et Rampe, Ombre, rampe.

empty