Le feu vert : autocritique du mouvement écologique (2e édition) (préface Daniel Cérézuelle)

À propos

« Peut-il y avoir protection de la nature par la société qui la détruit ?
Poser la question, c'est y répondre », déclare Bernard Charbonneau.
D'une rare lucidité sur le devenir du mouvement écologiste, ce livre en dresse un vaste tableau et revient sur sa genèse et ses fondements.
Il analyse sans complaisance les contradictions qui le travaillent et risquent de le neutraliser, car « autant l'écologie peut être un gain pour la pensée quand elle rappelle à l'Homme qu'il n'est pas tout, et à une société obsédée par la production son impact sur l'environnement, autant, lorsqu'elle devient un écologisme, elle en fait une idéologie tout aussi abstraite que celle de la croissance.
Parce qu'elle aussi oublie, non pas une valeur, mais un fait essentiel :
L'Homme ».



Rayons : Vie pratique & Loisirs > Nature & Plein air > Ecologie

  • EAN

    9782373091021

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    156 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bernard Charbonneau

Bernard Charbonneau (1910-1996) est considéré
comme un penseur pionnier de l'écologie politique.
Ami de Jacques Ellul, il propose une critique radicale
de l'économie et de la technique, s'inquiétant de la perte
de liberté engendrée par le développement de la puissance
matérielle et de l'organisation sociale. Les analyses
qu'il a développées depuis les années 1930 brillent aujourd'hui
par leur clairvoyance.

empty