divertir pour dominer t.2 ; la culture de masse toujours contre les peuples
 / 

divertir pour dominer t.2 ; la culture de masse toujours contre les peuples

,

À propos

Visionnage boulimique de séries, addiction aux jeux vidéo, gamification des activités sociales, consommation devenue divertissement ordinaire, pornographie banalisée, invasion des musées par les marques, etc. Plus aucun espace n'échappe aux productions culturelles du capitalisme hypermoderne. Le culte du fun et de la transgression, le refus immature des contraintes, la quête de sensations fortes, l'exaltation du narcissisme et les bricolages identitaires, fabriquent un nouveau type d'individu.
Face à cette déferlante, journalistes, chercheurs et intellectuels, y compris les plus subversifs - et peut-être même surtout eux -, ont rendu les armes. À tel point que certains voient dans la culture de masse l'art de notre temps, démocratique et... rebelle. D'autres se contentent d'y dépister les stéréotypes et les rapports de domination et de fantasmer une possible réappropriation des contenus.
Ce livre prend le contre-pied de ces abdications. Il s'inscrit dans une tradition de critique de l'aliénation, du spectacle et des modes de vie capitaliste, qu'il ravive en démontrant comment les derniers avatars de la culture de masse, omniprésents et plus efficaces que jamais, laminent les sociétés et domestiquent les esprits.

Sommaire

Les séries.
Aliénation en série, Cédric Biagini (éditeur et auteur de L'Emprise numérique).
Le Grand décervelage, Bastien Roche (libraire et traducteur).
Du mépris au plébiscite, Séverine Denieul (animatrice de la revue L'autre côté).
Les jeux vidéo.
Illusions et compensations, Laurent Trémel (sociologue).
La Gamification du monde, Claire Siegel (enseignante-chercheuse en arts plastiques).
Les cultures de l'extrême.
Culture porn, Patrick Marcolini (philosophe, directeur de la collection « Versus » et auteur de Le Mouvement situationniste).
Cinéma d'horreur extrême, Mikaël Faujour (critique d'art et journaliste).
Le consumérisme comme divertissement.
La consommation comme culture, Cédric Biagini (éditeur et auteur de L'Emprise numérique).
Le consumérisme identificatoire, Thomas Rouvier (universitaire).
Art et culture de masse.
La fusion entre art contemporain et culture de masse, Valérie Arrault (auteure de Du narcissisme de l'art contemporain).
Expos, musées... envahis par les marques, Valérie Arrault (auteure de Du narcissisme de l'art contemporain).
Spectacularisation et numérisation des musées, Thierry Vandennieuwembrouck (bibliothécaire).

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences du langage > Sciences de l'information et de la communication (SIC) > Essais / Réflexions / Ecrits sur les SIC

  • EAN

    9782373090567

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    296 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    355 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty