Laissez la place ! pour une révolution progressiste

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Laissez la place ! pour une révolution progressiste (postface Sébastien Nadot)

Pour l'ancien secrétaire national du Parti communiste, deux fois candidat à l'élection présidentielle, il est grand temps de rompre avec ce grave dépérissement démocratique et moral : la professionnalisation du système politique français, avec ses tacticiens au talent froid, à mille lieues de l'intérêt général. La France mérite beaucoup mieux. Dans un monde d'injustice rythmé par les crises et les spasmes de la finance, notre beau pays peut regarder l'avenir. Mais cela suppose un sursaut citoyen. La transformation sociale vers un progrès qui profite à tous nécessite une réappropriation par les gens de leur destin. Cette nouvelle voie passe par une révolution progressiste qui ne consiste pas seulement à intégrer les nouvelles technologies et à confier les clefs du futur à une ou deux agences de communication... L'aventure est collective et Robert Hue propose à tous de s'en remettre à une génération nouvelle de citoyennes et de citoyens décidés à s'engager pour le bien commun, au plus près des gens. À travers sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, Sébastien Nadot, professeur d'éducation physique et sportive, illustre cette volonté de conjuguer indépendance, individualité et partage. C'est en homme neuf et libre qu'il sera le chef de file des nombreuses candidates et candidats qui porteront un projet progressiste aux élections législatives. C'est en construisant ensemble mais autrement que le progrès social redeviendra possible. 

  • EAN 9782362792038
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 110 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 102 g
  • Distributeur Interforum

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique française > Comportements électoraux

Robert Hue

Robert Hue, né 1946 à Cormeilles-en-Parisis (Val-d'Oise), infirmier psychiatrique, maire de Montigny-lès-Cormeilles de 1977 à 2009, il est sénateur du Val-d'Oise depuis 2004. Adhérent communiste depuis l'âge de 17 ans, il est élu secrétaire général du PCF en 1994, puis en est le président de 2001 à 2003. L'« homme que l'on n'attendait pas » engage alors sa formation dans la voie de la refondation ("Communisme : la mutation", Stock, 1995 ; "Communisme : un nouveau projet", Stock, 1999). En 2008, il se déclare en « rupture » avec le Parti communiste, qu'il ne juge « plus réformable », et crée le Mouvement unitaire progressiste (MUP), proche de la majorité socialiste. Il est l'auteur de "Il faut qu'on se parle" (Stock, 1997) et, aux éditions de l'Archipel, de "Qui êtes-vous ? Que proposez vous ?" (2001).

Broché
empty