Dear Scott, Dearest Zelda : Lettres d'amour 1918-1940

,

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par VERONIQUE BEGHAIN

À propos

Francis Scott et Zelda Fitzgerald symbolisent les années vingt, l'âge du jazz et la passion amoureuse. Leur seul nom fait surgir des images de taxis au crépuscule, de halls d'hôtel étincelants et de bars clandestins enfumés, de garçonnes, de phaétons jaunes, de costumes blancs, de pourboires généreux, d'expatriés, et toute la nostalgie de la « génération perdue ».L'amour a été la principale inspiration de leurs fictions. Les lettres qu'ils ont échangées pendant plus de vingt ans nous plongent dans l'intimité de ce couple de légende. De leur rencontre lors d'un bal en 1918 à la mort de Francis Scott en 1940, on observe l'évolution de leur relation - des idéaux aux désillusions -, mais aussi les périodes de succès, de dépression - il lutte contre l'alcoolisme, elle affronte la maladie mentale -, ainsi que leur vie quotidienne et l'éducation de leur fille adorée Scottie. Inédite en français dans sa majorité, cette extraordinaire correspondance jette un nouveau jour sur un chapitre mythique de l'histoire littéraire.

Édité par Jackson R. Bryer et Cathy W. Barks.Introduction d'Eleanor Lanahan, petite-fille de F. Scott et Zelda Fitzgerald.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Véronique Béghain.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Art épistolaire, Correspondance, Discours


  • Auteur(s)

    Francis Scott Fitzgerald, Zelda Fitzgerald

  • Traducteur

    VERONIQUE BEGHAIN

  • Éditeur

    ROCHER

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    07/02/2024

  • EAN

    9782268109985

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    620 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.9 cm

  • Poids

    666 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Francis Scott Fitzgerald

Zelda Fitzgerald

Zelda Sayre naît en 1900 à Montgomery en Alabama. Elle rencontre Scott Fitzgerald en 1918 alors qu'il est en garnison près de sa ville natale et l'épouse en 1920 à New York. Peu après le succès fulgurant de Ce Coté du paradis, ils partent pour l'Europe. En 1921 , elle donne naissance à leur fille Frances « Scottie » Fitzgerald. Se lassant de n'être que la femme du grand écrivain de la « génération perdue », Zelda s'essaie à la peinture et à la danse. Elle supporte mal de vivre dans l'ombre d'un écrivain égocentrique et alcoolique et ambitionne très vite de devenir elle aussi une artiste. Elle aura plus de succès avec l'écriture mais toutes ses nouvelles paraissent sous le nom de Scott Fitzgerald et elle n'écrira qu'un seul roman, Accordez-moi cette valse, qui est rédigé en « six furieuses semaines » après une dépression nerveuse. Elle est internée pour la première fois en avril 1930, dix ans à peine après son mariage. Souffrant de schizophrénie, sa vie est alors rythmé par des périodes d'internements volontaires ou non. Alors que Scott Fitzgerald meurt en 1940, alcoolique, ruiné et seul, Zelda lui survit de quelques années mais sa fin n'en est pas moins tragiquement triste. En mars 1948, elle périt brûlée vive dans l'incendie de l'hôpital psychiatrique de Highland où elle est internée.

empty