Contes des mers du sud
 / 

Contes des mers du sud (BILINGUE)

À propos

les deux nouvelles de jack london présentées ici témoignent une fois encore, et avec une écriture superbe, de ses désillusions dans sa quête du paradis perdu. the chinago (le chinois) : ah cho, l'ouvrier chinois condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, ne peut croire qu'il sera exécuté. mais la brutalité du système colonial ne lui laissera aucune chance. jack london relate ce fait divers authentique en nous faisant percevoir l'indifférence des puissants et la vanité de tout espoir pour les humbles. the house of mapuhi (la maison de mapuhi) : la vie dans les îles du sud, si elle peut être idyllique, recèle quelques dangers mortels. les plongeurs de perles s'exposent à des risques inouïs, mais quand ils trouvent la perle, comme ce fut le cas de mapuhi, ils peuvent espérer en tirer un grand profit. les magouilles des intermédiaires réduiront les espoirs de mapuhi quasiment à néant. toutefois, un cyclone énorme, cet autre danger des îles, rétablira à son avantage une situation désespérée. (la série bilingue propose : une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes ; une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les ouvres d'auteurs étrangers. ).

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature générale

  • EAN

    9782266148177

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    126 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    90 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty