Le foulard rouge
 / 

Le foulard rouge

À propos

En avril 1939, le gouvernement d'Édouard Daladier décide dans l'urgence de construire plusieurs camps sur l'ensemble du territoire pour faire face à l'exode, qu'il n'avait pas anticipé, de près de 500 000 Espagnols fuyant la répression franquiste. À Gurs, dans les Basses- Pyrénées, l'un des plus vastes camps que la France ait connus sort de terre en 42 jours.
Géré et administré par les Français, le camp de Gurs a fonctionné de 1939 à 1945. 60 559 personnes y ont été internées ; 1 073 d'entre elles, décédées au camp, sont inhumées dans le cimetière. 3 907 gursiens ont été déportés vers les « camps de la mort ».
En novembre 1940, le régime de Vichy y affirme sa politique collaborationniste et antisémite. Dans l'indifférence, des milliers de juifs sont enfermés dans ce camp à l'état de délabrement avancé.
À partir de septembre 1942, les premiers convois à destination de l'Europe de l'Est y sont organisés.
Trois personnages sont au coeur de l'intrigue : Giovanni Fontana est Italien. Combattant au sein des Brigades Internationales, il est emprisonné à Gurs avec ses camarades. Il porte en permanence, noué autour de son cou, un foulard rouge qui symbolise son appartenance au bataillon Garibaldi. Maylis Ducos habite à Géronce, un village situé à quelques kilomètres du camp. Elle se porte volontaire pour rejoindre le Secours Protestant et venir en aide aux détenus. Victor Etchemendy a obtenu sa mutation au camp de Gurs, en tant qu'inspecteur. Il participe et assiste aux déportations exigées par les nazis pour accélérer la « solution finale ». À Gurs, ils vont se côtoyer, s'aimer et se haïr, happés par des évènements dramatiques qui les marqueront à jamais.
Cinquante ans après, trois lettres vont à nouveau réunir Maylis, Giovanni et Victor. Quel terrible secret les lie les uns aux autres ? Pour quelles raisons, reviennent-ils à Gurs ? Car même enfoui, le passé ne finit-il pas toujours par ressurgir ?
Le Foulard rouge est un roman sur le droit et le devoir de mémoire, l'oubli impossible, le pardon et la rédemption. Patrick Fort brise le silence pour redonner la parole à ces gens ordinaires et anonymes qui, à une époque trouble, ont eu le courage de se lever pour dire non.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782072855856

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    358 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    364 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty