Mots du libraire

  • Mars 1942. Polly et Clary, les deux cousines encore enfants dans Étés anglais et qui, adolescentes, avaient la part belle dans À rude épreuve, ont aujourd'hui dix-sept ans et n'aspirent qu'à une chose: échapper à l'étau familial en quittant Home Place pour Londres.
    Polly est encore sous le choc du décès de sa mère, Sybil, qui a succombé au cancer qui la rongeait. Clary, dont le père Rupert n'a plus donné signe de vie depuis le mot apporté par un soldat français, est sur le point de perdre espoir. Au chagrin des deux héroïnes s'ajoute la frustration face au silence borné du clan Cazalet: les adultes se refusent à parler des choses graves, et continuent de les considérer comme des enfants.
    À quel modèle les deux jeunes filles peuvent-elles bien s'identier ? Leur cousine Louise abandonne sa carrière d'actrice pour devenir mère de famille. Leur tante Rachel est à ce point dévouée à ses parents qu'elle laisse s'éloigner sa précieuse amie Sid. Et pendant que Zoë, la belle-mère de Clary, s'éprend d'un Américain, les in délités d'Oncle Edward à l'égard de Tante Villy menacent de tout faire voler en éclats.
    Malgré les sirènes et les bombardements, Londres est toujours plus attirante que Home Place, où règnent un froid glacial et une atmosphère de plomb.

    3e volet de la formidable Saga des Cazalet, toujours aussi passionnant !

    Les personnages évoluent pendant la guerre qui arrive à sa fin, sur fond de bombardements et de restriction.
    Les enfants deviennent de jeunes adultes, des couples se forment d'autres s'éloignent. L'ambiance très british est toujours un régal avec le flegme, les conventions, les restrictions, la cuisine améliorée, les vêtements faits dans des rideaux... tous ces petits détails qui font l'histoire.

    Le texte libre

  • Simon et Julie, sénégalais, mariés, ont un fils au pays et deux enfants à Paris : sans papiers pendant huit ans, ils sont régularisés au motif de leur "vie privée et familiale". Hortense, philippine, mère célibataire d'une fille née à Paris, a vécu durant huit ans sans papiers avant d'être régularisée pour "cinq ans de présence prouvée et un enfant scolarisé depuis au moins trois ans". Comment parler parenté et faire famille dans la situation d'une migration immobilisée ? Comment le dispositif juridique infléchit-il la vie privée ? Parenté sans papiers est le fruit de dix ans de travail de terrain de l'auteure auprès des migrant.e.s.

    Pour tenter de savoir ce que cela fait au quotidien, d'être sans papier...

    Une étude anthropologique auprès de familles de "sans papier" à Paris de 2006 à 2016. L'auteure démontre avec rigueur le paradoxe que celles-ci endurent : accumuler les preuves écrites de leur vie en France alors que leur statut même les rend invisibles. Être en capacité de démontrer l'exercice régulier d’une vie irrégulière ! De courtes vignettes donnent l'ampleur du labyrinthe à parcourir pour obtenir la régularisation ainsi que son cadre juridique.

    Le texte libre

  • Jusqu'où ? Jusqu'où laisser les apprentis censeurs d'aujourd'hui définir ce qu'on peut dire et ce qu'il faut taire ? Jusqu'où tolérer que défoulements et protestations envahissent le monde numérique ? Jusqu'où supporter que des extrémistes privatisent les règles de la parole, refusent le débat et installent leur hégémonie ? La parole publique est déjà l'objet d'un rapport de forces, elle sera demain l'enjeu d'un conflit. Le temps des injonctions est révolu, il faut désormais résister.

    La parole fait mal, change le seuil du tolérable et peut même réduire au silence. Il est donc légitime de la limiter, mais au plus près des délits et sans censure préventive. Bien sûr, on peut tout dire, mais pas n'importe comment et à condition de ne pas vouloir être seul à parler.

    Le concept moderne de liberté d'expression fut forgé entre le XVIIe et la fin du XVIIIe siècle. Les outils numériques, le multiculturalisme, la démocratisation de la parole l'ont rendu peu à peu inadéquat pour régler la parole publique. Fidèle à la tradition libérale, ce livre revient sur l'histoire de la liberté d'expression et en renouvelle le sens, comme la garantie de la plus grande diversité de points de vue.

    Pour la défendre, une philosophie des limites, des concepts sobres, des moyens inventifs seront plus utiles qu'une croisade. Ne pas se lamenter sur l'état des choses, mais combattre pour ne pas nous retrouver un cadenas sur la bouche et une prothèse dans la tête.

    Les Pertuis vous conseille

    Point de vue éclairé et intéressant sur une notion brandie sans cesse dans le débat public. A lire pour (dé)clouer le bec des censeurs. 

    Arthur - Les Pertuis

  • Anglais One good turn

    Kate Atkinson

    It is the Edinburgh Festival. People queuing for a lunchtime show witness a road-rage incident - an incident which changes the lives of everyone involved. Jackson Brodie, ex-army, ex-police, ex-private detective, is also an innocent bystander - until he becomes a suspect.

    Poche NC
    Prix indicatif - Contacter votre libraire

    Les Pertuis vous conseille

    Jackson Brodie returns in this vibrant follow-up to Case Histories. On holiday at the Fringe Festival in Edinburgh, the ex-detective soon finds himself embroiled in a series of interconnected crimes. Murders, assault, thefts, you name them. Uniquely portrayed characters abound, along with Kate Atkinson's inimitable wit and humour. What a read ! 

    Inès - Les Pertuis

  • Petite

    Edward Carey

    1767, Berne.
    La jeune Anne Marie Grosholtz, qui vient de perdre ses parents, est recueillie par le docteur Philip Curtius, un excentrique sculpteur sur cire qui décide de la prendre comme apprentie. En proie à de graves difficultés financières, le duo doit bientôt s'exiler à Paris. Là, ils y rencontrent Charlotte Picot, une veuve autoritaire, et son fils Edmond. Ensemble, ils transforment un asile d'aliénés abandonné en hall d'exposition pour têtes de cire.
    Avec le succès, Marie est reçue à Versailles, où elle prodigue des leçons à la princesse Elisabeth et sauve la vie de Marie-Antoinette. Mais bientôt, la capitale entre en ébullition : la foule exige des têtes. Or, les têtes sont précisément ce que Marie et le docteur Curtius fabriquent... Sauront-ils sortir indemnes de ces temps tourmentés ?

    Les Pertuis vous conseille

    Surnom bien trompeur pour celle qui deviendra un jour l'immense Madame Tussaud. C'est sur ses traces qu'Edward Carey nous entraine, de son village natal d'Alsace à Londres, en passant par la cour de Louis XVI et Paris plongé en pleine Révolution. Un grand roman digne de son personnage hors normes. 

    Inès - Les Pertuis

  • « Être indien en Amérique n'a jamais consisté à retrouver notre terre. Notre terre est partout ou nulle part. » À Oakland, dans la baie de San Francisco, les Indiens ne vivent pas sur une réserve mais dans un univers façonné par la rue et par la pauvreté, où chacun porte les traces d'une histoire douloureuse. Pourtant, tous les membres de cette communauté disparate tiennent à célébrer la beauté d'une culture que l'Amérique a bien failli engloutir. À l'occasion d'un grand pow-wow, douze personnages, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, vont voir leurs destins se lier. Ensemble, ils vont faire l'expérience de la violence et de la destruction, comme leurs ancêtres tant de fois avant eux.
    Débordant de rage et de poésie, ce premier roman, traduit dans plus d'une vingtaine de langues, impose une nouvelle voix saisissante, véritable révélation littéraire aux États-Unis. Ici n'est plus ici a été consacré « Meilleur roman de l'année » par l'ensemble de la presse américaine. Finaliste du prix Pulitzer et du National Book Award, il a reçu plusieurs récompenses prestigieuses dont le PEN/Hemingway Award.

    Les Pertuis vous conseille

    A travers une galerie de personnages uniques, Tommy Orange brosse le portrait de Native Americans vivant à Oakland. D'espoir en désillusion, hommes et femmes voient leurs routes converger vers un final magistral. Un roman polyphonique bouleversant. 

    Inès - Les Pertuis

  • Transposée dans des temps plus modernes, la terrible histoire d'Ayako résonne toujours de manière aussi cruelle ! Une version remaniée avec brio par Kubu Kurin qui explore l'identité des personnages, insuffle une charge érotique sans précédent au récit et prolonge ainsi le tragique mythe de l'enfant illégitime...

    Histoires de famille et panier de crabes

    Un manga très dynamique qui nous entraine dans des magouilles de familles et financières... Un va et vient entre passé et présent et au milieu d'émotions fortes et vives. Si au début on se perd peut-être un peu, une fois le cadre posé, on lit avidement ce premier tome et le second dans la foulée ! Un vrai régal !

    Pauline - Livres et Vous

  • Veuve depuis peu, Suzette repense à Francesco, son premier amour, perdu de vue il y a 60 ans. Sa petite-fille Noémie l'invite alors à partir à sa recherche. Sur la route de l'Italie, les deux femmes vont, du haut de leurs générations et de leurs expériences respectives, échanger sur la vie de couple, l'engagement et les histoires qui durent... Et s'il n'y avait pas d'âge pour vivre le grand amour ?

    Quand Toulmé nous enchante ... encore

    Comme toujours, Fabien Toulmé nous invite dans une danse des sentiments magiques. Un texte fabuleux, un récit enchanteur dans lequel une grand-mère et sa petite fille partent pour un voyage vers le passé et encore plus vers le futur. On voyage, on se divertit, on rit, on pleure, tout est là et c'est fabuleux !

    Pauline - Livres et Vous

  • Dans la forêt, un homme marche en direction du camp de chasse où sa famille s'est réfugiée pour fuir les bouleversements causés par une panne électrique généralisée. Il s'enfonce dans les montagnes en suivant les sentiers et les ruisseaux.
    Affrontant l'hostilité de ces contrées sauvages, il doit aussi se méfier des autres qui, comme lui, ont choisi de disparaître dans les bois. Sur son chemin, un petit garçon l'interpelle. Il a une dizaine d'années, une chevelure en broussailles et des yeux noirs comme du charbon. Bien que la présence de cet enfant en ces lieux demeure un mystère, l'homme laisse tomber sa solitude et poursuit sa route avec lui. Lorsqu'ils arrivent au camp, ils découvrent une communauté organisée autour du troc de viande, de tâches diverses et d'une vieille génératrice.
    Christian Guay-Poliquin offre avec Les ombres filantes une fable politique étonnante sur la nécessité, pour toute société, de prendre en compte l'avenir de sa jeunesse.

    À paraître

    Coup de cœur

    Roman post apocalyptique superbement écrit, les ombres filantes nous font marcher avec les fantômes de toutes les histoires qui ont décrit ce monde d'après : une société délitée, où les communautés humaines privées de leurs technologies et de leurs institutions se sont dissoutes, les hommes s'égarent en forêt. Survie, retour à la nature, et recherche de son humanité : lectrices conquises, nous arpentons bien volontiers ces sentiers encore une fois.

    Manon - Lilosimages

  • Tu aimeras ce que tu as tue

    Il ne fait pas bon vivre pour les enfants de Chicoutimi : viols, accidents tragiques, meurtres insensés ont raison de la plupart. Heureusement, la plupart d'entre eux ressuscitent, pour mieux prendre leur revanche sur leur ville natale. Le jeune Faldistoire, mène le bal, tirant les ficelles, détournant du droit chemin son camarade Almanach, organisant des rodéos de la mort dans son quartier.

    Coup de cœur

    On avait entraperçu la rage littéraire de Kevin Lambert avec Querelle : ici se poursuit son déferlement. L'auteur laisse sa colère s'exprimer : brute, radicale, sans aucune rédemption. La violence nous happe, trash, gore, punk. Elle ni justifiée ni expliquée, elle est physique, elle est sexuelle, elle malmène les personnages, et le lecteur y est englouti. Le nouvel attila nous frappe encore, des mots qui resteront longtemps.

    Manon - Lilosimages

  • Skalde et sa mère Edith vivent dans leur maison isolée à l'orée de la forêt. L'adolescente n'a jamais vu le bleu du ciel : leur région est en proie au brouillard et à la sécheresse depuis si longtemps. Les derniers habitants du coin, après avoir fait sauter l'unique pont qui les reliait au reste du monde, espèrent ainsi que leur autarcie volontaire les protègera du chaos. Un jour, Skalde découvre dans une clairière une enfant à la chevelure rouge feu. D'où vient-elle ? Comment a-t-elle pu arriver jusqu'ici ? Consciente de sa transgression, l'adolescente recueille la petite fille, sous le regard méfiant de sa mère Edith. Car les deux femmes ne se sont jamais vraiment intégrées à cette communauté pétrie de peurs et de superstitions. Tandis que les villageois s'organisent, le trio devra bientôt faire face à une véritable chasse aux sorcières.


    Premier roman frappant, Les Dents de lait est une fable moderne sur la peur et la différence.

    À paraître

    Coup de cœur

    Oppressant. Etouffant. Ecrasant. Sous une chaleur caniculaire, sur une petite île coupée du monde par ses habitants, une jeune femme tente de survivre dans un nouveau contexte climatique. Cette communauté percluse de superstitions où la peur de l'étranger est omniprésente, laisse place à une grande violence : aucune différence n'y a sa place. Une anticipation remarquable. 

    Manon - Lilosimages

  • « Je ne suis pas morte », dit-elle avec une voix douce et émerveillée.



    Matari, qui s'était enfoncée dans la nuit neigeuse dans l'espoir d'y mourir, est sauvée et recueillie par Oboko, un poète et moine bouddhiste. Nous sommes au Japon, au début du dix-huitième siècle. Oboko et son ami Izzi, un poète de cour, aussi extraverti qu'Oboko est secret, s'éprennent, l'un comme l'autre, de la jeune femme, qui leur apprend que, bientôt, ils seront tous les trois rejoints, et sans doute massacrés, par le Seigneur Arishi, auquel Matari était promise, et qu'elle a fui.



    Honneur, poésie, philosophie, amour s'affrontent dans ce huis clos neigeux, où Luke Rhinehart, en rendant hommage aux Sept samourais du cinéaste japonais Akira Kurosawa, parvient, comme dans nul autre roman dans son oeuvre, à exprimer la nécessité existentielle du détachement de soi, comme seul voie, dans un monde où tout est vain, et destiné à mourir, pour connaître la joie, les rires, l'amitié et l'amour.



    « Un pastiche plein d'esprit, drôle et poétique en apparence, mais d'une profondeur surprenante » -- London Sunday Times « Un drame remarquable, parfois sérieux, souvent hilarant. » -- London Sunday Telegraph Luke Rhinehart est né en 1932 à Albany dans l'État de New York. Il est décédé en 2020, à Canaan, dans le même État. Il est l'auteur de neuf romans dont le plus connu est L'Homme-dé, roman semi-autobiographique racontant l'histoire d'un homme jouant le destin de sa vie aux dés. On lui doit aussi, traduits en français aux forges de Vulcain : Invasion (2018) et Jésus-Christ Président (2020). Vent blanc, noir cavalier est son deuxième roman. Texte inédit en français.

    À paraître

    Coup de cœur

    Une nouvelle facette de l'œuvre si riche de Luke Reinhart est dévoilée avec ce formidable roman de samouraï, aussi sublime qu'un film de Zhang Yimou. Le destin, la tragédie, les combats, la pluie, la neige, la beauté, l'amour, une féroce volonté de vivre libre : tous les ingrédients sont réunis pour garantir le romanesque, l'émotion. Enorme coup de coeur.

    Manon - Lilosimages

  • Après avoir assisté à l'assassinat de sa mère par des braconniers, un jeune éléphant mène une vie de dur labeur au service des êtres humains. Dévoré par le désir de vengeance, il parvient à se libérer de ses oppresseurs et terrorise les villageois de l'Inde du Sud : il piège ses victimes, puis ensevelit leurs corps sous des tas de feuilles et de poussière, ce qui lui vaut d'être surnommé « Le Fossoyeur ».

    Manu, le fils d'un riziculteur pauvre, se trouve emporté contre son gré dans le milieu sordide du trafic d'ivoire, aux côtés de son frère Jayan, jeune homme incontrôlable et dangereux qui voit dans le braconnage un moyen d'échapper à la misère des campagnes.

    /> En parallèle, Emma, une Américaine, réalise un film documentaire sur Ravi Varma, un charismatique vétérinaire qui recueille et soigne de jeunes éléphants orphelins au sein d'une réserve naturelle. Témoin de pratiques douteuses entre certains responsables de la réserve et des sociétés d'exploitation forestière, elle se retrouve impliquée dans une affaire qui remet en cause ses convictions bien établies.

    À travers ces trois destins, Tania James nous livre un récit déchirant et haletant sur le commerce de l'ivoire, et explore la frontière poreuse entre conservation et corruption. Ce roman dépeint la complexité morale de l'homme, qui oscille entre amour et trahison, devoir et loyauté, ainsi que sa relation brisée avec les animaux et la nature.

    À paraître

    Coup de cœur

    Chaque roman sélectionné par les éditions rue de l'échiquier est au juste croisement entre qualité littéraire, conscientisation sur le vivant et l'environnement, et plaisir de lecture. Celui-ci ne fait pas exception. Nous arpentons les forêts d'Inde auprès de ses populations, entre révérence et traque des éléphants. L'ivoire est la promesse de sortir de la misère, et la douleur animale affleure à chaque page. D'Ivoire et de sang dépeint l'humanité dans toute sa noirceur, et donne une leçon d'empathie glaçante.

    Manon - Lilosimages

  • Approchez, approchez ! Alors que tombe la nuit froide, laissez-moi vous divertir avec l'histoire de Cuchulainn, celui que l'on nomme le Chien du Forgeron ; celui qui s'est rendu dans l'Autre Monde plus de fois qu'on ne peut le compter sur les doigts d'une main, celui qui a repoussé à lui seul l'armée du Connacht et accompli trop d'exploits pour qu'on les dénombre tous.
    Certains pensent sans doute déjà tout connaître du Chien, mais l'histoire que je m'apprête à vous narrer n'est pas celle que chantent les bardes. Elle n'est pas celle que l'on se raconte l'hiver au coin du feu. J'en vois parmi vous qui chuchotent, qui hésitent, qui pensent que je cherche à écorner l'image d'un grand homme. Pourtant, vous entendrez ce soir la véritable histoire du Chien. L'histoire derrière la légende. L'homme derrière le mythe.
    Approchez, approchez ! Venez écouter le dernier récit d'un homme qui parle trop...

    À paraître

    Coup de cœur

    Un conte celtique peu connu qui explore le mythe de la virilité. Raconté à la manière d'un troubadour, le narrateur nous emmène sur les traces de ce héros aux mille exploits et décortique les récits qui ont érigé un simple homme au rang de demi-dieu. Qui se cache derrière la légende et les faits d'armes?

    Anaïs - Lilosimages

  • Un chaman de Sibérie trouve sous le permafrost la sépulture d'une reine datant de plus de dix mille ans. Stupéfaction : le corps momifié par les glaces a la peau noire. Décidé à utiliser sa découverte pour protéger un territoire menacé par l'exploitation gazière, le chaman contacte un ami scientifique français dans l'espoir qu'il mobilisera les écologistes du monde entier. Celui-ci monte une discrète expédition avec une docteure germano-japonaise et un ethnologue congolais. Deux mafieux qui tiennent à leurs projets industriels les attendent de pied ferme...
    On retrouve l'enthousiasme de Wilfried N'Sondé dans un roman d'aventures haletant qui parle d'écologie, d'harmonie avec le vivant, de partage entre les peuples et de communication entre mondes visible et invisible.

    À paraître

    Coup de cœur

    Il y a un peu de la Nuit des temps dans ce roman. Une princesse préhistorique retrouvée dans les glaces incarne la promesse d'un nouvel espoir pour la recherche, pour comprendre le cheminement de l'humanité et pour la préservation de l'environnement. Une très belle quête chamanique au bout de de la toundra...

    Manon - Lilosimages

  • True story

    Kate Reed Petty

    Talentueuse mais solitaire, Alice Lovett prête sa plume pour écrire les histoires des autres. Pourtant elle reste hantée par la seule histoire qui lui échappe : sa propre vie.
    Une simple rumeur, lancée en ce lointain été 1999 par deux ados éméchés, a embrasé en un rien de temps toute la communauté. Que s'est-il réellement passé sur la banquette arrière de cette voiture alors qu'ils ramenaient Alice, endormie, chez elle ? Accusations, rejets, déni, faux-semblants... la réalité de chaque protagoniste vacille et reste marquée à tout jamais. Et quand le présent offre une chance de réparer le passé, comment la saisir ? Faut-il se venger ou pardonner ? Ou mieux vaut-il tout oublier ? Mais peut-on oublier ce qu'on n'a jamais vraiment su ?
    Construit comme un piège machiavélique qui bouscule les certitudes du lecteur, True Story explore la fluctuante tension entre fiction et réalité et la manière dont notre société diffuse et affronte la rumeur.

    À paraître

    Coup de cœur

    La rumeur d'un viol enfle, prend de l'ampleur, et année après année, décennie après décennie, bouleverse les vies des coupables, victimes, témoins. L'onde de choc arrive par vagues, dans lesquelles les faits et les hypothèses sont indissociables. Le roman prend la forme d'une confession, d'un scenario, d'un courrier : telles des pièces à conviction réunies pour compléter le puzzle du drame.

    Manon - Lilosimages

  • Quality Land

    Marc-Uwe Kling

    Bienvenue à QualityLand ! Dans le futur, tout fonctionne à merveille : les algorithmes se chargent d'optimiser le travail, les loisirs et les relations. QualityPartner sait qui te correspond le mieux. Ton véhicule autonome sait où tu veux aller. Et si tu es inscrit sur The Shop, on t'envoie tous les articles que tu désires sans que tu doives les commander. Plus personne n'est obligé de prendre des décisions difficiles - car à QualityLand, il n'y a qu'une seule réponse à toutes les questions : ok. Pourtant, le ferrailleur Peter est taraudé par l'impression que quelque chose cloche dans sa vie. Dystopie satirique époustouflante et drôlissime sur les promesses et les pièges du numérique, "QualityLand" a connu un immense succès en Allemagne et dans le monde entier.

    À paraître

    Coup de cœur

    Une dystopie sur le contrôle par la consommation. Tout est géré par des algorithmes qui anticipent les moindres besoins des citoyens consommateurs : plus besoin de prendre de décision. Une satire drôlissime sur les dérives des GAFA qu'on vous recommande absolument !

    Manon - Lilosimages

  • Antoine Galland se retrouve un jour dans un hall d'aéroport, en partance pour un club de vacances en Égypte. Madeleine, sa femme, l'a quitté et, pour les vacances, lui a confié leurs deux petites filles. Antoine a bien besoin de vacances. Il reste éprouvé par son divorce, mais aussi par l'agitation de ces derniers mois, où lui, l'homme discret, maladroit, féru de littérature arabe, s'est retrouvé, bien malgré lui, embrigadé dans une grande opération de communication du jeune Président de la République, Célestin Commode, qui, cherchant la synthèse parfaite pour réconcilier villes et banlieues, jeunes et vieux, modernes et réactionnaires, en même temps qu'une astuce pour relancer la diplomatie arabe de la France, a décidé de remettre au goût du jour Antoine Galland, l'illustre homonyme de notre héros, et traducteur des célèbres Mille et une nuits. Mais notre Antoine, dans ce club de vacances, se retrouve pris dans un jeu mystérieux qui consiste à identifier, cachée parmi les vacanciers, la femme parfaite : Badroulboudour.

    Fable faussement naïve sur ce que nous gardons du passé, ce que nous lui imposons aussi - roman drôle, malicieux et magique, Badroulboudour est aussi un éloge lucide d'Antoine Galland (1646-1715), parti de la Somme vers le monde arabe, revenu ensuite l'esprit et le coeur plein de contes merveilleux. Un homme qui aura fait cette chose extraordinaire et altruiste, de chercher à comprendre l'autre.



    Jean-Baptiste de Froment est né en 1977. Son premier roman, État de nature, a été salué par la presse comme une fable brillante sur la comédie du pouvoir.

    À paraître

    Coup de cœur

    Ce roman burlesque est une satire sur la réappropriation culturelle et sur la manière dont on peut instrumentaliser l'histoire au service d'un programme politique. Dans la bienveillance, la conciliation et l'humour, Jean-Baptiste de Froment écrit une nouvelle comédie dans la veine d'Etat de nature.

    Manon - Lilosimages

  • Mon mari

    Ventura Maud

    À paraître

    Coup de cœur

    Le.a lecteurice passe une semaine dans le journal de l'épouse en proie à une obsession maniaque au sujet de son mari. Un huis clos familial étouffant, où la tension monte crescendo pour une chute inoubliable. Jeux, manipulation, pièges... qui est la souris de qui ?

    Manon - Lilosimages

  • À paraître

    Coup de cœur

    Un manoir éloigné, un chatelain mystérieux, une jeune épouse enfermée dans une cage dorée... Cécile Coulon nous livre un beau récit, oppressant et gothique, dont les romancières anglaises du XIXe auraient appréciées la filiation !

    Manon - Lilosimages

  • Au-delà de la mer

    Paul Lynch

    « Muets de saisissement, Hector et lui regardent le monde se recomposer dans une magnificence de couleurs. Comme s'ils étaient les premiers à contempler des ciels pareils. Chacun commence à entrevoir la vérité de l'autre, à deviner qu'ils sont tous les deux pareillement démunis au coeur de la vérité des choses. Et qu'au sein d'une telle immensité, ce qu'un homme porte en son coeur n'a plus guère de poids. ».
    Malgré l'annonce d'une tempête, Bolivar, un pêcheur sud-américain, convainc le jeune Hector de prendre la mer avec lui. Tous deux se retrouvent vite à la merci des éléments, prisonniers de l'immensité de l'océan Pacifique. Unis par cette terrifiante intimité forcée et sans issue, ils se heurtent aux limites de la foi et de l'espoir, à l'essence de la vie et de la mort, à leur propre conscience.
    Dans ce face-à-face d'une intensité spectaculaire, Paul Lynch explore la condition humaine avec une force digne d'Hemingway ou de Camus, et s'impose définitivement comme un virtuose des lettres irlandaises.

    À paraître

    Coup de cœur

    Plongée fracassante, déperdition volontaire, errance au long cours dans les méandres de l'âme humaine... Assoiffés et affamés, on ondule sur les chemins de la vie qui constituent l'homme. À travers cette dérive quasi mystique en pleine mer, on devient sonar par-delà les tempêtes. Immense !

    Emma - Le Vent Délire

  • Lorsqu'elle reçoit un message lui annonçant qu'on a retrouvé sa mère, disparue trente ans plus tôt, Magdalena n'hésite pas. Elle prend la route pour le Sud-Ouest, vers la maison éclusière dont on lui a donné l'adresse, en bordure de canal.
    Comédienne réputée, elle a vécu toutes ces années sans rien savoir d'Apollonia. Magdalena a incarné des personnages afin de ne pas sombrer, de survivre à l'absence. Dès lors que les retrouvailles avec sa mère approchent, elle est à nu, dépouillée, ouverte à tous les possibles.
    Revenir à toi, c'est son voyage vers Apollonia. Un voyage intérieur aussi, vers son enfance, son père, ses grands-parents, ses amours. Un voyage charnel, parenthèse furtive et tendre avec un jeune homme de la région. Lentement se dévoile un secret ancien et douloureux, une omission tacitement transmise.
    Revenir à toi, c'est aussi un hommage à Antigone et aux grands mythes littéraires qui nous façonnent. Magdalena a donné vie à des personnages, elle est devenue leur porte-voix. Devant Apollonia, si lointaine et si fragile, sa voix intérieure se fait enfin entendre, inquiète mais déterminée à percer l'énigme de son existence.
    En l'espace de quelques jours, dans cette maison délaissée, Magdalena suit un magnifique chemin de réconciliation avec l'autre et avec elle-même. Vie rêvée et vie vécue ne font désormais qu'une.

    À paraître

    Coup de cœur

    On succombe une fois de plus au charme de l'écriture de Leonor de Recondo ! Décrire avec élégance les petites choses complexes de la vie... le berceau des traumatismes, l'emprise d'une quête tout au long de la vie jusqu'à l'issue, la soumission, l'acceptation. On suit le fil en funambule, de la mère à la femme, le voyage absolu...

    Emma - Le Vent Délire

  • Depuis l'enfance, une question torture le narrateur :
    - Qu'as-tu fait sous l'occupation ?
    Mais il n'a jamais osé la poser à son père.
    Parce qu'il est imprévisible, ce père. Violent, fantasque. Certains même, le disent fou. Longtemps, il a bercé son fils de ses exploits de Résistant, jusqu'au jour où le grand-père de l'enfant s'est emporté : «Ton père portait l'uniforme allemand. Tu es un enfant de salaud ! ».
    En mai 1987, alors que s'ouvre à Lyon le procès du criminel nazi Klaus Barbie, le fils apprend que le dossier judiciaire de son père sommeille aux archives départementales du Nord. Trois ans de la vie d'un « collabo », racontée par les procès-verbaux de police, les interrogatoires de justice, son procès et sa condamnation.
    Le narrateur croyait tomber sur la piteuse histoire d'un « Lacombe Lucien » mais il se retrouve face à l'épopée d'un Zelig. L'aventure rocambolesque d'un gamin de 18 ans, sans instruction ni conviction, menteur, faussaire et manipulateur, qui a traversé la guerre comme on joue au petit soldat. Un sale gosse, inconscient du danger, qui a porté cinq uniformes en quatre ans. Quatre fois déserteur de quatre armées différentes. Traître un jour, portant le brassard à croix gammée, puis patriote le lendemain, arborant fièrement la croix de Lorraine.
    En décembre 1944, recherché par tous les camps, il a continué de berner la terre entière.
    Mais aussi son propre fils, devenu journaliste.
    Lorsque Klaus Barbie entre dans le box, ce fils est assis dans les rangs de la presse et son père, attentif au milieu du public.
    Ce n'est pas un procès qui vient de s'ouvrir, mais deux. Barbie va devoir répondre de ses crimes. Le père va devoir s'expliquer sur ses mensonges.
    Ce roman raconte ces guerres en parallèle.
    L'une rapportée par le journaliste, l'autre débusquée par l'enfant de salaud.

    À paraître

    Coup de cœur

    Chalandon n'en a pas fini avec le passé de son père, il gratte et apporte la distance vitale pour comprendre et continuer. Il rouvre ici le dossier retrouvé et retrace à coups de nombreux témoignages et documents officiels, la guerre de son père, et fait le tri entre rêves, fantasmes, imaginaires et réalité. La confrontation père/fils a lieu à travers ces pages... la paix s'éprouve jusqu'au bout des idéaux de chacun et c'est avec cette précision journalistique que l'on finit par "accepter". Encore un texte choc de l'un de nos auteurs favoris !

    Emma - Le Vent Délire

  • Ils commencent par là. Par la suspension. Ils mettent, pour la toute première fois, les deux pieds dans l'océan. Ils s'y glissent. A des milliers de kilomètres de toute plage. A bord d'un cargo de marchandises qui traverse l'Atlantique, l'équipage décide un jour, d'un commun accord, de s'offrir une baignade en pleine mer, brèche clandestine dans le cours des choses. De cette baignade, à laquelle seule la commandante ne participe pas, naît un vertige qui contamine la suite du voyage.
    Le bateau n'est-il pas en train de prendre son indépendance ? Ultramarins sacre l'irruption du mystère dans la routine et l'ivresse de la dérive.

    À paraître

    Coup de cœur

    Envoûtant comme une berceuse, strident comme une alerte, dansant comme un rêve... Ça tangue pas mal au milieu du brouillard, embarquez pour ce voyage interlope !

    Emma - Le Vent Délire

empty