Langue française

  • Une vieille amie de Polycarpe vient de se rompre le cou dans l´escalier de son manoir, alors qu´elle venait de solliciter ses talents de détective pour éclaircir une sombre affaire.Il se rend aux obsèques par un froid polaire et se retrouve piégé par le verglas, à River House. Le manoir, divisé en appartements, abrite de singuliers locataires. En les interrogeant pour comprendre ce que la vieille dame attendait de lui, il déclenche une avalanche de révélations dont certaines le touchent personnellement, remuant un passé mal cicatrisé...L´amour de sa compagne, l´affection de sa fille, et le soutien indéfectible de ses amis, lui permettront de surmonter les déprimantes révélations de cette double énigme criminelle.

  • Un coup de téléphone sort Polycarpe de l'ennui et lui permet de rechausser ses bottes d'enquêteur.
    À l'agonie, un colonel fortuné demande à Polycarpe de retrouver ses fils qu'il n'a pas revus depuis leur enfance. L'héritage convoité va réveiller les plus bas instincts de la descendance du vieil homme. Autour du thème de l'héritage, avec sa verve habituelle et sans faire de morale, la romancière montre l'évolution des valeurs et les mutations de notre société, auxquelles n'échappent pas les sympathiques habitants du petit village de Rochebourg. Comme toute la série des « Polycarpe », ce huitième opus milite discrètement pour la légèreté bienveillante des relations humaines.
    Polycarpe est de retour dans ce huitième tome, toujours aussi cynique !
    EXTRAIT
    Le grésil poudrait la rue, les branches dépouillées du vieux chêne de la place, les toitures et le muret surplombant la partie basse du village. Tout semblait pétrifié par le froid, excepté des fumées bleutées qui s'étiraient verticalement dans un ciel blême.
    En face de chez lui, la maison Malthus restait obstinément fermée. Les propriétaires belges n'étaient pas revenus depuis longtemps. C'était une habitation du 19e siècle surmontée d'un grenier à lucarnes arrondies, sur la façade courait une treille échevelée. La moitié des habitants de Rochebourg était déjà entrée dans cette bâtisse qui avait abrité les fêtes techno nocturnes et excessivement bruyantes du jeune Malthus en l'absence de ses parents, et qui avait aussi servi de cache à un fugitif. Polycarpe avait hâte d'entendre claquer les volets matin et soir et de commenter avec de braves voisins la météo du jour ou les tragédies survenues dans le monde. Il lui semblait que cette vieille baraque se rencognait comme un humain boudeur, yeux fermés et mâchoire serrée.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Coup de coeur pour la huitième enquête de Polycarpe. Notre Hercule Poirot français se retrouve mêlé à une histoire de famille entre héritage, querelles et succession. Agatha Raisin ou Polycarpe, les quinqua n'ont jamais eu autant la cote ! Un roman "cosy" avec des personnages terriblement attachants que je conseille pour les initiés ou non du policier." Bérengère, leschroniquesdeberengere-over-blog-com
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Claudine Chollet est née le 26 octobre 1947 en Charente et vit en Touraine. En 1975, dans la mouvance du "Nouveau Roman" elle a participé à la revue expérimentale des Éditions de Minuit. Elle a aussi écrit des nouvelles sentimentales et alimentaires pour le journal "Nous Deux". Le succès commercial d'un petit polar, un « Poulpe », l'oriente vers le genre policier, moins académique. Mais elle récuse la violence du genre et crée une série originale, où l'intrigue criminelle n'est que le fil rouge d'un récit qui révèle l'humanité des personnages, épingle leurs petits travers, dans un style personnel, littéraire et caustique. La série des "Polycarpe" comprend huit tomes, papier, e-books et audios, disponibles gratuitement pour les non et mal voyants à la Bibliothèque Sonore : www.advbs.fr.
    Site de l'auteur : https://www.claudinechollet.com
    À PROPOS DE LA SÉRIE DES POLYCARPE
    En retapant un vieux logis délabré, déniché dans un des plus beaux villages de France, Polycarpe Houle désire rompre avec son passé. Ce vétérinaire quinquagénaire aux manières simples et à l'esprit caustique démarre une nouvelle existence.
    Dans ce microcosme rural qui concentre toute la diversité des caractères humains, Polycarpe tisse des liens amicaux avec les plus fantasques d'entre eux, lesquels forment un groupe haut en couleur de personnages récurrents.
    Mais la quiétude villageoise est perturbée par la remontée en surface de secrets depuis longtemps enfouis. Polycarpe et ses amis sont ainsi conduits à élucider des crimes qui, sans eux, seraient probablement restés impunis.

  • L'organisation d'une soirée de gala tourne au cauchemar et amène Polycarpe et son neveu dans une nouvelle enquête !
    En mémoire de Violette Parker, l'écrivaine locale tragiquement disparue, la fondation éponyme organise la remise d'un prix littéraire au cours d'une soirée de gala. Tous nos amis rochebourgeois sont au taquet ! Mais rien ne se passe comme prévu et les catastrophes s'enchaînent : meurtres, suicide, expropriation, occupation d'un rond-point.... Ernesto, le neveu de Polycarpe, venu passer quelques jours au Logis, fait équipe avec son oncle pour résoudre cette neuvième enquête à rebondissements... et c'est au cours de ce séjour rocambolesque qu'un Cupidon facétieux tendra à Ernesto un piège aussi charmant qu'imprévisible.
    Polycarpe est de retour dans ce neuvième tome où les rebondissement sont toujours aussi captivants !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Claudine Chollet vit en Touraine. Elle est l'auteure de la série populaire des "Polycarpe" (9 tomes). Après avoir été éditée à La Baleine-Le Seuil pour un Poulpe, petit polar humoristique, elle a créé sa propre maison d'édition : Tutti Quanti, qui propose ses livres aux formats papier, e-books et audio. Elle est la marraine de la Bibliothèque sonore qui diffuse gracieusement la série en audio books auprès des aveugles et mal voyants. Elle est cofondatrice de Polar sur Loire, un salon du polar original et réputé, qui a lieu chaque année en Novembre à Tours .
    À PROPOS DE LA SÉRIE DES POLYCARPE
    En retapant un vieux logis délabré, déniché dans un des plus beaux villages de France, Polycarpe Houle désire rompre avec son passé. Ce vétérinaire quinquagénaire aux manières simples et à l'esprit caustique démarre une nouvelle existence.
    Dans ce microcosme rural qui concentre toute la diversité des caractères humains, Polycarpe tisse des liens amicaux avec les plus fantasques d'entre eux, lesquels forment un groupe haut en couleur de personnages récurrents.
    Mais la quiétude villageoise est perturbée par la remontée en surface de secrets depuis longtemps enfouis. Polycarpe et ses amis sont ainsi conduits à élucider des crimes qui, sans eux, seraient probablement restés impunis.

  • Rabiboché avec Imogène, Polycarpe se met sur les rails d'une nouvelle enquête portée sur les secrets familiaux.
    En réglant le billet de train d'une pauvre femme attifée comme une clocharde, envers laquelle il éprouve une empathie instinctive, Polycarpe est loin de se douter des conséquences de cet acte de générosité. La disparition de la femme du train et la mort prétendument accidentelle de son frère intriguent Polycarpe qui mène sa septième enquête.
    Avec Imogène, toujours férue de psychanalyse et qui sait décrypter les « synchronicités » mises en évidence par Jung, révélatrices de non-dit et d'oubli, ils exhumeront les terribles secrets d'une famille unie au-dessus de tout soupçon.
    Ce nouveau « psycho polar » polycarpien contient tous les ingrédients du roman policier cosy : l'ambiance, les petites habitudes villageoises, l'humour, le sentiment de vivre aux côtés des personnages comme dans la vraie vie et, pour la plus grande satisfaction du lecteur, le triomphe du Bien sur le Mal.
    Retrouvez une fois de plus l'inspecteur attachant Polycarpe dans le septième tome de ses enquêtes !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    "Claudine Chollet. qui avait déjà produit un épisode de la série le Poulpe a inventé avec Polycarpe un héros moderne et proche. Le récit est rythmé et gai. vous reconnaîtrez certains de vos voisins dans les personnages.Bref, si vous voulez passer un excellent moment sans prise de tête. Polycarpe vous tend la main." Bénédicte de Chivré, La Renaissance Lochoise (à propos de la série)
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Claudine Chollet est née le 26 octobre 1947 en Charente et vit en Touraine. En 1975, dans la mouvance du "Nouveau Roman" elle a participé à la revue expérimentale des Éditions de Minuit. Elle a aussi écrit des nouvelles sentimentales et alimentaires pour le journal "Nous Deux". Le succès commercial d'un petit polar, un « Poulpe », l'oriente vers le genre policier, moins académique. Mais elle récuse la violence du genre et crée une série originale, où l'intrigue criminelle n'est que le fil rouge d'un récit qui révèle l'humanité des personnages, épingle leurs petits travers, dans un style personnel, littéraire et caustique. La série des "Polycarpe" comprend huit tomes, papier, e-books et audios, disponibles gratuitement pour les non et mal voyants à la Bibliothèque Sonore : www.advbs.fr.
    Site de l'auteur : https://www.claudinechollet.com
    À PROPOS DE LA SÉRIE DES POLYCARPE
    En retapant un vieux logis délabré, déniché dans un des plus beaux villages de France, Polycarpe Houle désire rompre avec son passé. Ce vétérinaire quinquagénaire aux manières simples et à l'esprit caustique démarre une nouvelle existence.
    Dans ce microcosme rural qui concentre toute la diversité des caractères humains, Polycarpe tisse des liens amicaux avec les plus fantasques d'entre eux, lesquels forment un groupe haut en couleur de personnages récurrents.
    Mais la quiétude villageoise est perturbée par la remontée en surface de secrets depuis longtemps enfouis. Polycarpe et ses amis sont ainsi conduits à élucider des crimes qui, sans eux, seraient probablement restés impunis.

  • Polycarpe est intrigué par l´emblème du nombre d´or (F) gravé dans les ruines des édifices religieux de sa commune d´adoption, où des lueurs mystérieuses apparaissent les nuits de pleine lune. Mais il est quelque peu interloqué lorsque survient le crash d´un ULM, sous ses fenêtres, en plein coeur du village, et que le seul indice du pilote disparu est un tissu imprimé du même motif ésotérique phi...Une deuxième disparition déclenchera l´enquête intuitive - et nonobstant efficace ! - menée par Polycarpe et sa compagne, enfin réconciliés, quand leurs envahissantes familles respectives venues en villégiature à Rochebourg veulent bien leur en laisser le temps.

  • Pour rompre avec un passé douloureux, Polycarpe Houle achète et restaure un vieux logis délabré, déniché dans un des plus beaux villages de France. Ce vétérinaire quinquagénaire aux manières simples et à l'esprit caustique démarre une nouvelle existence. Dans ce microcosme rural qui concentre toute la diversité des caractères humains, Polycarpe tisse des liens amicaux avec les plus anticonformistes d'entre eux, lesquels forment un groupe haut en couleur de personnages récurrents.
    Mais la quiétude villageoise est perturbée par la remontée en surface de secrets depuis longtemps enfouis. Polycarpe et ses amis sont ainsi conduits à élucider un crime qui, sans eux, serait probablement resté impuni.

empty