TohuBohu éditions

  • Edward, un Beagle de trois ans, est retrouvé sans vie devant le 1434 Larkin Street, domicile de Rosa Liansson, sa maîtresse.

    Les conclusions du médecin légiste sont les mêmes que pour l'assassinat de Lilly, une femelle Chihuahua de 18 ans, retrouvée morte le 13 avril 2011 chez sa maîtresse Madame Jennifer Hullinghton.
    Sur la poubelle, près de la dépouille d'Edward, trois lettres écrites en majuscules avec son sang : SDK.
    Guillaume Lecasble signe un roman noir avec pour thème principal : l'asservissement de l'homme par son chien.

    « À San Francisco, pourtant réputée comme la ville la plus cool des États-Unis, les gens ne se regardent pas. Ici, si je veux aborder une femme, je dois d'abord parler à son chien, je m'accroupis, et lui parle avec cette voix de débile, tu sais la même qu'on prend pour parler aux bébés. À ce moment-là, la femme se sent rassurée et nous pouvons parler, du chien évidemment mais au moins, nous communiquons.
    Pendant que nous échangeons verbalement, je caresse le chien, exactement comme je caresserais une femme, de façon que la maîtresse ressente ma sensualité à travers la laisse. Si je sens que le courant passe, je relève la tête avec un regard de chien perdu. Mes yeux sont devenus comme les yeux de son chien pour elle »
    69,5 milliards de dollars : le montant de la dépense annuelle totale des américains pour leurs animaux domestiques en 2018.

  • Le chef gendarme y va de son laïus. Ils ont toutes les raisons de penser qu'il est arrivé quelque chose au fils de la femme ici présente et il précise qu'il serait dans l'intérêt de tous de collaborer.
    Aucune réponse. Silence de mort.
    Le jour se lève. Les yeux de la femme s'agrandissent d'horreur, ceux de Serge et de Marie-Hélène de stupeur. Dans le jardin, flottant sur des lambeaux de brouillard, scène d'épouvante, un homme est crucifié. On voit qu'il est encore vivant.
    Pour Serge, flic déclassé et Marie-Hélène juge fautive, c'est la possibilité du rachat. Résoudre ce mystère démoniaque c'est la rédemption ; échouer, la plongée professionnelle aux enfers.

    L'Origine du venin est un thriller diabolique au coeur des forces du mal qui nous côtoient dans l'ombre de notre quotidien.

    Un roman qui nous emmène loin, très loin, dès la première page et qui nous laisse pantois à sa conclusion.

  • Shanghai, les années 1930. Dans le petit monde occidental, c'est la guerre larvée entre espions.

    Tout le monde a son idée du bien et du mal. Vous traversez la rue, passez d'une concession à l'autre ou dans un quartier chinois et ce n'est plus la même police, les lois changent, la morale est différente. Fatalement un jour, on se retrouve du mauvais côté de la barrière, à un endroit où on ne devrait pas être...
    Pour réaliser qu'il n'y a pas de justice, qu'elle est une illusion... aussi creuse que l'intrigue projetée sur l'écran du Carlton... Un mirage qui va crever une fois la salle rallumée... Ce ne sont pas les plus intelligents, les plus vertueux ou les plus braves qui survivent. Mais les chanceux ! Et les tricheurs, comme aux dés, comme à la guerre, comme à Shanghai...


    Le premier tome de La Suite de Shanghai, une série policière aux effluves d'alcool anglais et de jazz américain dans une chaleur moite qu'un ventilateur de plafond fatigué ne parvient pas à rafraîchir.

  • Dans le Shanghai des années 1930, dans le Shanghai des Concessions, communistes, triades, nationalistes et Européens s'affrontent pour le pouvoir, l'argent, l'opium.
    Dans ce deuxième opus de La Suite de Shanghai, on retrouve le retors britannique Archibald Swindon, le nationaliste désabusé René Desfossés, une catin de cinéma qui va devenir la veuve Mao dans une histoire moite qui sent la mort et le sexe.

empty