OXYMORON Éditions

  • Quand Wan et Ted, amis et partenaires au sein d´une agence de détectives, sont embauchés par une sublime blonde pour résoudre une affaire de chantage à la vidéo compromettante, ils sont loin de se douter que l´ange évanescent est chargé de leur faire vivre un enfer.


    Accusés de meurtres, pourchassés par la police, et pire encore, ils vont devoir survivre au jeu du chat et de la souris imposé par leur redoutable adversaire.


    Pour prouver leur innocence et contrecarrer les plans du génie du crime désiran t les mener à leur perte, ils vont devoir replonger, à contrecoeur, dans leur passé commun et leurs passés individuels.


    Quelle que soit l´issue de l´histoire, une chose est sure, personne n´en ressortira indemne.

  • L'ÉTRANGE AFFAIRE DU PÈRE-LACHAISE « Où Toto Fouinard et le reporter Samuel Fix vont en exploration dans le pays des morts.» Pied-Jaune, un brigand repenti, vient demander de l'aide à Toto Fouinard. Alors qu'il longeait le cimetière, une belle femme étrangère a atterri dans ses bras, comme tombée du ciel. Par gratitude, elle lui a offert une magnifique bague couronnée d'un diamant bleu, avant de s'enfuir. Toto Fouinard se souvient d'un entrefilet du journal relatant les déclarations du gardien du cimetière du Père-Lachaise jurant avoir surpris, la nuit, une femme en blanc poursuivie par des gaillards ne parlant pas le français. Quand Samuel Fix, un reporter ayant besoin d'un bon article, vient lui proposer d'enquêter sur « L'Étrange Affaire du Père-Lachaise », Toto Fouinard voit, là, une opportunité de faire d'une pierre trois coups : résoudre l'affaire, offrir un bon article à Samuel Fix et sortir le brave Pied-Jaune d'une mauvaise situation. JULES LERMINA (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.


  • LE CHIEN DE GARDE

    Un célèbre psychologue, le professeur Xavier TARVE, dont l'extraordinaire sagacité a déjà réussi à démêler plusieurs enquêtes judiciaires, reçoit la visite d'un jeune individu qui vient le consulter pour un drame mystérieux.
    Son oncle a été retrouvé au matin, dans le jardin, mort, des morsures sanglantes sur le cou. La touffe de poils noirs dans la main crispée de la victime ne laisse aucun doute sur l'assassin : le saint-bernard, chien de garde de la propriété. Mais le fait le plus étrange est que dans le même temps, une somme d'argent que le vieil homme conservait dans un placard a disparu...


    L'ACADÉMICIEN CAMBRIOLÉ

    L'hôtel de M. Marin, historien, membre de l'Académie française et collectionneur de bibelots, a été cambriolé pendant la nuit. Personne n'a rien entendu. On a constaté des traces d'effraction sur une fenêtre. Le valet de chambre a trouvé devant la porte de l'immeuble, un fragment d'une antique porcelaine, et quelqu'un a ramassé, dans une rue éloignée, le pied d'un des fauteuils enlevés. Or nul autre indice ne permet de suivre la piste des malfaiteurs.
    M. Marin s'adresse à Xavier TARVE, philosophe illustre, qui applique volontiers ses talents de psychologue et de logicien aux enquêtes policières. Sur ces entrefaites, un louche agent d'affaires, Prosper Pluvinard, se présente chez l'académicien avec une valise contenant plusieurs des objets volés. Les cambrioleurs, dit-il, l'envoient les lui revendre, pour la moitié de leur valeur...

  • Pépita la Rouge est de retour à Paris !
    Marc JORDAN en est convaincu, son fidèle lieutenant, Fil-en-Quatre, est persuadé de l'avoir vue monter dans une voiture rouge.
    Rouge ! La couleur de l'automobile qui a violemment percuté la sienne quelques minutes auparavant et dont le chauffeur s'est enfui sans demander son reste.
    Ainsi, l'ennemie jurée du grand détective a une nouvelle fois attenté à sa vie.
    Et quand Pépita est là, le comte Cazalès n'est jamais très loin !
    Marc JORDAN va enfin avoir l'occasion d'arrêter les deux plus terribles criminels qu'il ait eu à affronter...

  • « La Cabretto », c'est la Cour des Miracles.
    Le propriétaire, Sylvain Sylva, pour fêter ses cinquante ans, a réuni sur son domaine, outre la Duchesse Reine, sa maîtresse, une exploratrice et sa danseuse de compagne, un peintre, un retraité, un ancien acrobate difforme à la suite d'une chute d'un trapèze, un agent immobilier martyrisé par son épouse et un adonis simplet vêtu d'un pagne qui aime sauter du haut des rochers dans la mer et se battre avec les chiens de garde.
    Quelques domestiques sont là pour servir Sylvain Sylva et ses invités.
    Mais le lendemain, un nouveau convive débarque, le commissaire Jules TROUFFLARD, qui va se faire un plaisir à interroger tous les hôtes, car, le matin, Sylvain Sylva a été découvert sur son lit, un couteau planté dans le coeur !

  • Le Grand Hôtel du Val-de-Cère, en ce début de mois de juillet n'abrite que quelques voyageurs.
    Durant la nuit, un cri effroyable retentit.
    Les clients, réveillés, sortent sur le palier, excepté Reine de Surtillac.
    Celle-ci ne répond pas aux appels. Tous les accès à sa chambre sont verrouillés de l'intérieur.
    Une fois la porte défoncée, une vision d'horreur s'offre à la vue de tous : Reine de Surtillac gît sur sa descente de lit dans sa robe ensanglantée. Un coup de poignard dans le dos lui a perforé le coeur.
    Le commissaire Jules TROUFFLARD, chargé de l'enquête, va investir les lieux pour humer l'atmosphère et trouver qui, parmi ces témoins, est l'assassin...

  • Au petit village de La Glanerie, c'est la stupéfaction !
    Monsieur de Saint-Armengol a vendu sa maison à trois frères célibataires endurcis, d'étranges forains aux handicaps distinctifs. L'aîné est borgne, le cadet boiteux et le benjamin benêt et bossu.
    Quelques jours plus tard, le fermier Casterman est assassiné en pleine nuit. Son magot a disparu. Le trio patibulaire est rapidement suspecté, d'autant que leur chien a été entendu dans la demeure du mort et que les frangins se volatilisent mystérieusement un à un.
    Heureusement, le détective Francis BAYARD est appelé pour résoudre cette mystérieuse énigme...

  • Le détective Francis BAYARD, accompagné du commissaire Aris Serrure, assistent à la représentation d'une pièce de théâtre.
    Point d'esprit de loisir dans cette démarche, uniquement celle de pincer l'assassin d'un effroyable crime.
    Dans ce but, ils se rendent, à la fin du spectacle, dans la loge du comédien vers qui pointent les soupçons de Francis BAYARD pour l'arrêter.
    Mais un coup de feu retentit, il en est fini de l'artiste !
    Dans une valise, Francis BAYARD découvre un manuscrit, des aveux sous forme de roman policier, qui va éclairer l'enquête d'un jour nouveau...

  • INSPECTEUR PINSON L'Inspecteur PINSON n'est pas réputé pour sa gaieté, mais pour ses connaissances en matière de vols et autres crimes qu'il met à profit pour résoudre rapidement les énigmes auxquelles il est confronté dans son métier. Tout truand pris dans ses serres est voué à déchanter, enfermé dans une cage. Les graines de brigand n'ont qu'à bien se tenir pour ne pas tomber sur un bec et se faire voler dans les plumes par l'Inspecteur PINSON. Ce recueil est composé de quinze courtes enquêtes à picorer sans modération, bien au chaud au fond de son nid ou dans les transports en commun lors de périodes migratoires. JACQUES BELLÊME est un auteur mystérieux qui a oeuvré dans différents genres et sous une multitude de pseudonymes tels que Jules France, Roger Nivès, Henri Sevin et dont le plus connu demeure H.R. Woestyn. Critique d'art et traducteur d'une partie des oeuvres d'Edgar Allan Poe, c'est, avant tout, en tant qu'auteur de romans d'aventures et policiers publiés par les « Éditions Tallandier » et la « maison d'édition J. Ferenczi & fils », qu'il s'est fait connaître.

  • Le docteur Violet revient d´une conférence et débarque à la Gare Saint-Charles quand il est abordé par une mendiante portant un enfant enveloppé dans un voile. Après lui avoir fait l´aumône, le docteur est titillé par une étrange impression et, découvrant le gamin, il constate que celui-ci est mort récemment suite à de nombreuses privations.




    Le temps d´aller chercher un agent de police un cri retentie dans la gare, la mendiante a été assassiné d´un violent coup de couteau.




    Alors que la police se concentre sur l´étrange fille de la mendiante, Marius Pégomas, lui, préfère s´intéresser au monde de la mendicité, persuadé d´y trouver la clé du mystère...









    Pierre Yrondy est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines de ses publications, mais peu importe.




    Ce que l´on sait avec certitude c´est que Pierre Yrondy est l´auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, espionne française » et « Marius Pégomas, le détective Marseillais ».

  • Épisode 2 sur 6 : La Lettre Volée :




    M. Mirmac est un trentenaire, riche et sportif, que la vie ennuie à mourir. Il a pour domestique un Américain de son âge, Harry Wilson, un homme intelligent et dévoué.




    Tous deux sont blasés jusqu'au jour où Mirmac décide de mettre du piment dans son existence en embrassant la carrière de détective. Il en profite pour exhorter Harry à jeter son uniforme de domestique pour qu´il devienne son aide, son acolyte, son partenaire...




    Dès lors, le privé investit son argent au service de son métier, et lui et son compère vont retrouver le goût de l´existence et prouver leurs qualités d'enquêteurs. Car, c´est lorsque l´on frôle la mort que l´on mesure la beauté de la vie, c'est là tout le sel d'un destin fait de péripéties et de dangers.

  • Épisode 3 sur 6 : Le Naufrageur :




    M. Mirmac est un trentenaire, riche et sportif, que la vie ennuie à mourir. Il a pour domestique un Américain de son âge, Harry Wilson, un homme intelligent et dévoué.




    Tous deux sont blasés jusqu'au jour où Mirmac décide de mettre du piment dans son existence en embrassant la carrière de détective. Il en profite pour exhorter Harry à jeter son uniforme de domestique pour qu´il devienne son aide, son acolyte, son partenaire...




    Dès lors, le privé investit son argent au service de son métier, et lui et son compère vont retrouver le goût de l´existence et prouver leurs qualités d'enquêteurs. Car, c´est lorsque l´on frôle la mort que l´on mesure la beauté de la vie, c'est là tout le sel d'un destin fait de péripéties et de dangers.

  • L´ATTENTAT DE LA CORNICHE Sur la route du Prado, un immeuble de trois étages s´écroule à la suite de l´explosion d´une bombe. Dans les égouts où a été posé l´engin explosif, la police découvre un corps sans vie et dans l'une de ses poches, un mot signé « Les Gangsters de la Joliette » revendiquant l´attentat. Le maire, habitant de l´immeuble visé, était-il la cible des terroristes ? Pendant que la police se démène pour trouver des indices, Marius Pégomas reçoit la visite de l´oncle du défunt. Ce dernier certifie au détective que son neveu ne peut être le coupable et lui demande de faire toute la vérité sur une histoire bien plus complexe qu´il n´y paraît.


    />



    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Marius Pégomas , le célèbre détective marseillais, est extirpé de son lit à trois heures du matin par un homme, en tenue de soirée, légèrement éméché et terriblement effrayé. Le visiteur se présente : M. Toc, courtier en bijoux. S´il réclame l´aide de Marius Pégomas , c´est qu´en rentrant chez lui, après une soirée arrosée entre amis, il a trouvé, dans son appartement, dans un fauteuil, le corps sans vie d´une jeune femme inconnue. Le détective se rend sur place, constate les faits et réclame l´aide de son ami, le docteur Mercadier. Ce dernier remarque que la jeune femme ne porte aucune trace de blessure et que le décès est probablement dû à une crise cardiaque. Mais pourquoi cette femme est-elle venue mourir chez un étranger ? Comment a-t-elle réussi à pénétrer dans des lieux fermés à clé ? C´est ce que Marius Pégomas aura à découvrir pour sortir M. Toc du pétrin.

  • Le Docteur Mercadier vient solliciter l´aide de son ami Marius Pégomas pour enquêter sur le suicide de son collègue le Docteur Bourgaton. Si la police a rapidement conclu à un suicide, le Docteur Mercadier ne croit pas du tout à cette thèse. Mais le décès du Docteur Bourgaton conduit rapidement le détective au suicide d'une jeune femme pour laquelle le médecin avait refusé le permis d'inhumation. L'affaire se complique quand tous les suspects possibles dans l'éventuel crime du médecin gravitent autour d'un riche jeune homme et d'une cartomancienne...









    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • M. le Vicomte est marié de la veille et s'apprête à amener sa jeune femme en avion vers une destination paradisiaque. Malheureusement, une fois dans le hangar d'où doit décoller l'appareil, le pilote les prévient que l´engin est victime d'une panne et qu'il va leur falloir passer la nuit dans un hôtel voisin, aux abords de l'étang de Berre, le temps que la réparation se fasse. Seulement, au matin, la jeune mariée a mystérieusement disparu. Devant l'incapacité de la police à trouver une piste, l'oncle de la mariée voit en Marius Pégomas l'unique espoir de revoir sa nièce...



    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne , né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .

  • Une jeune danseuse est poignardée sur scène pendant qu'un groupe de fêtards entre dans le cabaret, détournant l'attention des spectateurs du crime qui vient de s´y dérouler. Quand la police débarque, elle apprend qu'une seule personne a quitté l'établissement pour y revenir et en repartir et, pourtant, aux vestiaires, quatre pardessus ne trouvent pas leurs possesseurs. Qui est l'homme qui s'est enfui avant de retourner au cabaret ? À qui appartiennent les trois autres pardessus ? Pourquoi poignarder une danseuse ? Voilà ce qu'aura à coeur de démêler Marius Pégomas , d'autant que la victime est sa petite amie.









    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne , né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l´on sait avec certitude, c´est que Pierre YRONDY est l´auteur de deux séries en fascicules :


    « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais » .



  • LE FORÇAT MARTYR
    « Où Toto Fouinard est jeté dans un puits au fond duquel il trouve la vérité.»
    Mme Mulard est une femme abattue, son fils vient de mourir subitement à l'âge de sept ans. Elle est persuadée que celui-ci a été victime d'une malédiction dont elle est responsable pour avoir, sept ans auparavant, accepté contre de l'argent de faire un faux témoignage dans une affaire d'homicide. Dans un dernier souffle, elle supplie Toto Fouinard de reprendre cette enquête vieille de sept ans afin de prouver l'innocence de l'homme qu'elle a envoyé au bagne à l'époque.
    JULES LERMINA (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • LES TREIZE APACHES
    « Où Toto Fouinard sauve la vie à un apache et où douze autres tiennent la sienne entre leurs mains.»
    Alors qu'il revient de la Fête de Saint-Cloud, en passant sur le pont du même nom, Toto Fouinard est agressé par deux brigands. Dans la bagarre, il est propulsé par-dessus la rambarde du pont, entraînant dans sa chute l'un des apaches. Toto Fouinard, bonne poire, sauve son agresseur de la noyade au péril de sa vie et, en remerciements, son « assassin » lui apprend qu'une bande de voleurs appelée « Les Treize Apaches » et dirigée par le redoutable « Ferragus » en veut à sa vie et fera tout pour l'envoyer « ad patres ! ». Devant la détermination de la bande, Toto Fouinard n'aura d'autres choix que de se jeter dans la gueule du loup pour lui arracher les crocs, un à un.
    JULES LERMINA (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • À La Ferté-sous-Jouarre, Madame Latour-Fantin est retrouvée morte à son domicile par son époux qui revient tout juste de Meaux, où il est allé voir sa maîtresse. Dzeu-Roum, un policier japonais de renommée mondiale qui enquête dans la région sur une série de crimes, est chargé de l'enquête. Le mari ayant un alibi, les soupçons se portent vite sur un mendiant un peu simplet qui a été vu alors qu'il pénétrait dans la maison à l'heure du crime. Quand ledit mendiant est surpris en train d'essayer de vendre un Napoléon d'or appartenant à la victime, le doute ne semble plus permis quant à sa culpabilité. Fort de ses convictions, Dzeu-Roum va tout mettre en oeuvre pour démontrer l'innocence du demeuré.

  • Le procureur de la République reçoit un courrier anonyme affirmant que la mort d'un couple de petits propriétaires de Châtillon n'est en rien naturelle. Lui semble mort de maladie, elle d'une chute dans ses escaliers.
    Pour le corbeau, l'homme est mort empoisonné, la femme assommée violemment.
    Pour ne pas être accusé de laxisme si les révélations étaient justes ni d'empressement dans le cas contraire, le procureur fait appel au chef de la Sûreté de Paris qui envoie un de ses hommes sur place pour enquêter discrètement.
    Rapidement, les soupçons se portent sur la famille de la morte qui hérite des biens de celle-ci et, surtout, sur le fils des héritiers...

  • Des meurtres mystérieux suivis de vols ont lieu dans des hôtels en Allemagne. Seul indice, un objet représentant un papillon rouge est retrouvé à chaque fois sur les lieux.
    Le ou les assassins ont déjà sévi à deux reprises dans le « Schwarzwald hôtel » près de Bade. Le célèbre détective anglais Ardinson y fouine, incognito - ou presque -, puisqu'il est reconnu et appelé par Miss Mulwer, ce qui n'échappe pas à un bien curieux duo, dont l'attitude va très vite attirer la suspicion de l'enquêteur.
    Mais une troisième personne, une vieille et sombre princesse, semble également compromise dans les homicides.
    Pour résoudre l'affaire, Ardinson va devoir multiplier les déguisements dans le but d'approcher les différents protagonistes...

  • À l'article de la mort, Mme Servin fait appeler son notaire pour officialiser le legs de sa fortune, biens et immeubles, à Mlle Lucie, sa fille adoptive qu'elle chérit plus que tout. Au moment de l'ouverture du testament, Maître Girard constate, avec effroi, que celui-ci a été échangé avec une feuille de papier vierge alors qu'il n'avait pas quitté son coffre-fort depuis la mort de sa cliente. Pendant que les soupçons pèsent sur le propre fils de Maître Girard, sur son domestique, et même sur l'un de ses clercs, un parent direct de Mme Servin se présente pour toucher l'héritage. Léon Vassor, l'amoureux de Mlle Lucie, propose alors ses services à Maître Girard afin de laver son honneur de notaire et de permettre à la femme de sa vie d'entrer en possession du patrimoine de sa « mère »...

empty