Les Editions des Tourments

  • Une jeune journaliste un peu trop zélée trouble la tranquillité d'un village de montagne...
    Le compte à rebours a commencé pour les gens des villages entourant la célèbre station de sports d'hiver de « La Tuilerie », dans une région profonde montagnarde du pays.
    Une journaliste au visage angélique, va débarquer dans leurs vies et semer le trouble en déterrant de vieilles histoires, qui menacent leurs richesses actuelles.
    La jeune femme, prénommée Morgane et fiancée à Nicolas, issue d'une des plus puissantes familles du coin, va devoir jongler entre l'amour, les médisances, l'hypocrisie, les mensonges et le rejet.
    Des incidents inexpliqués, une mystérieuse ombre noire, une vague de meurtres vont obliger les langues à se délier, et ainsi dévoiler l'horreur des actes passés.
    Un thriller haletant qui flirte avec le fantastique !
    EXTRAIT
    Morgane était une femme élancée avec de longs cheveux châtains et de grands yeux noisette. Son visage était composé de hautes pommettes saillantes et d'une fine bouche sensuelle qui s'étirait souvent sur un demi-sourire. Elle avait la peau mate, ce qui trahissait ses racines italiennes ; mais cela était également le cas de beaucoup de personnes du coin.
    Elle traversa tranquillement les petites ruelles pavées de la vieille ville de Beaulac dans la nuit claire de ce début de printemps et rentra directement chez elle. Elle habitait dans un petit appartement, situé au dernier étage d'une vieille maison qui, elle, semblait sortie toute droite du Moyen âge. Morgan grimpa les marches de l'étroit escalier en colimaçon et enleva ses chaussures sitôt sa porte fermée. Elle fouilla dans son réfrigérateur dans le but de composer son repas du soir et se réchauffa une soupe tout en s'installant confortablement dans son canapé, en-dessous des poutres apparentes de son séjour. Son regard erra dans la pièce et s'arrêta sur le portrait de sa mère, posé un peu plus loin sur une commode. Elle sourit car elle lui ressemblait énormément et elle regrettait de ne pas l'avoir assez connue.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née dans le nord-est de la France, en Alsace, le 15 mai 1972, Régine Klucken s'intéressera très vite au monde artistique et littéraire. Enfant et adolescente, elle gagnera de nombreux concours d'écriture (poème, citation, pièces de théâtre) et s'orientera vers des études graphiques littéraires au Lycée Gutenberg d'Illkirch-Graffenstaden.
    Elle nourrira un goût prononcé pour les mystères, le suspense, l'ésotérisme et le comportement humain, et ne cessera de se cultiver dans ces domaines tout en exerçant divers métiers tels que monteuse-photo, secrétaire administrative, lectrice/correctrice d'édition, bibliothécaire/documentaliste, rédactrice.
    Parallèlement au domaine professionnel et aux investigations personnelles, une passion pour les voyages l'emmènera dans plusieurs régions de France et pays limitrophes avant de s'installer définitivement dans un département des Alpes (Savoie).
    Lauréate d'un concours d'écriture à Salin-les-Thermes en septembre 2012 et récompensée par Hervé Gaymard, la fièvre de l'écriture la reprendra rapidement et elle publiera de nombreuses oeuvres à suspense où le surnaturel s'invitera subtilement dans ses intrigues policières menées tambour battant.

  • 1900. Un siècle s'achève et une nouvelle ère voit le jour à Paris...??
    Une ère de modernité et de progressisme, là où le conservatisme et le traditionalisme émaillaient alors le quotidien des Parisiens. Avec l'inauguration de l'Exposition Universelle, la capitale devient le théâtre de bouleversements majeurs et riches en promesses, où nouvelles sciences et utopies futuristes deviennent l'épicentre des consciences. Sur fond de colonialisme, dans un Paris aux multiples facettes où se côtoient magnificence et indigence, noblesse et pauvreté, hypocrisie et faux-semblants, va se jouer le plus effroyable jeu de piste qui mènera nos personnages sur les traces d'un (ou de) tueur(s) particulièrement sadique(s). ?Les protagonistes, un inspecteur de police tourmenté et à l'esprit torturé, qui fait figure d'antihéros idéaliste avec de multiples faiblesses et une vision du monde assez stéréotypée ; son équipier énigmatique et aux pensées impénétrables ; un journaliste criminologue dont les motivations restent floues ; ainsi qu'une jeune femme assistante du médecin légiste, qui essaie de trouver sa place dans ce monde d'hommes et de préjugés. Ces quatre personnages vont être les témoins d'une série de meurtres tous plus atroces les uns que les autres, où le (ou les) coupable(s) va les soumettre à un jeu de piste en déposant sur chaque scène de crime des indices ou des messages, qu'ils devront savoir déchiffrer pour mettre en lumière une vérité à laquelle personne ne s'y attendait et qu'en fin de compte, ils auraient peut-être préféré ignorer.?
    Une histoire terrifiante en deux tomes qui dévoile la face cachée de l'exposition universelle de ce début de XXe siècle.
    EXTRAIT
    Eugène frissonna. Relevant le col de son paletot et réajustant son chapeau haut de forme, il fonça tête baissée vers l'imposante demeure située à l'extrémité du parc. Sur le chemin, il aperçut une vieille grange de bois en piteux état, abîmée par de nombreux hivers. Des flambeaux avaient été plantés dans le sol, tout autour. Trois policiers étaient postés devant le fenil délabré et à leur teint livide et leur conversation agitée, Eugène devina qu'à l'intérieur se trouvait un corps. C'est le moment de chasser toutes tes émotions, garde la tête froide... Il avait déjà vu des cadavres et enquêté sur de nombreux crimes, mais jamais il n'avait réussi à s'habituer à ces horreurs. Le regard d'un mort... des morts... Il voulait les oublier, les effacer de sa mémoire, mais il ne pouvait pas, il n'y arrivait pas. Sa conscience le lui interdisait. Elle veut que je me souvienne, que je vive avec... Ces prunelles vides sans la moindre expression qui le fixaient comme pour lui dire « Tu es arrivé trop tard », ça l'avait rendu malade, pendant de nombreuses années. Mais il avait fini par l'accepter et avait beaucoup travaillé sur lui-même pour rester le plus imperturbable possible.

  • Une série de meurtres dans le village d'Aurora...
    Aurora est une petite fille à part terrorisée par le monde extérieur. Suite à un traumatisme qu'elle tente d'oublier, elle est confrontée à la dure réalité qu'elle a toujours fuie. Des meurtres ont lieu dans le village où elle vit et il semblerait que l'identification du coupable puisse être possible grâce aux rêves qu'elle fait...
    Et si les rêves de la petite fille pouvaient résoudre ce mystère et désigner le coupable ?
    EXTRAIT
    Aurora et Gabriel habitaient une maison blanche, apaisante, au gazon parfait. L'air pur de la campagne faisait entrer de la sérénité dans leur âme. Aurora prenait de plus en plus goût à cette vie retirée. Le matin, Gabriel et Alba allèrent faire un tour près d'une rivière. Ils devaient rentrer vers midi. Tout en respirant l'air frais à la fenêtre de la cuisine, elle les regarda s'éloigner peu à peu. Lorsqu'ils disparurent de son champ de vision, elle eut l'impression de continuer à les voir. Elle sortit dans le jardin, éclairé par le soleil du matin, pour étendre le linge. En regardant tout autour d'elle, elle eut l'étrange sensation de se trouver dans un lieu proche du paradis. Autant de beauté donnait un côté irréel à cet endroit éloigné et idyllique. Aurora ferma les yeux et respira profondément. En communiant avec la nature, la jeune femme ressentait ce bonheur premier d'un monde harmonieux et équilibré. Il y eut même le chant des oiseaux qui vint accompagner ce moment magique. Aurora s'assit sur la murette de la clôture. Elle ne savait plus quel jour il était, ni quelle heure ni même l'année. Le temps flottait mais peu importait tant qu'elle se sentait bien et libre.

  • Une jeune femme ordinaire projetée malgré elle dans un monde où règnent luxe, sensualité et intrigues...
    Cassandre est une jeune femme tout ce qu'il y a de plus classique : boulot fixe, appartement fixe, petit ami fixe. Elle se sent bien dans sa vie mais un matin, elle se fait enlever et se retrouve dans un univers dont elle ne connait pas les règles. Elle devra découvrir la raison de sa présence de ce monde où le luxe, le glamour et la sensualité sont teintés d'une sombre intrigue...
    Entre torture et décadence, Cassandre se trouve dans des situations souvent délicates et devra choisir entre humanité et survie.
    Découvrez le destin chamboulé de Cassandre, confrontée à des situations délicates et à des choix difficiles !
    EXTRAIT
    Le repas maintenant. J'avoue que voilà enfin quelque chose qui m'intéresse parce qu'étonnement, les fleurs et les dragées je m'en fous un peu. Il faut bien choisir et avec goût car il y aura plus de cinq cents invités.
    Pour les hors-d'oeuvre, nous resterons sur quelques mets assez classiques : petites verrines saumons, avocats, mousse de canard, un peu de melon et mille et une autres compositions. Des feuilletés au fromage français en l'honneur de la mariée, venant directement de Paris parce que (et c'est bien connu) la France se résume à Paris.
    Pour l'entrée, nous choisissons... Enfin je dis nous mais en fait il décide de tout et je ne fais qu'acquiescer. Nous choisissons donc du caviar et du foie gras bien sûr car cela est tellement élégant et il est nécessaire d'avoir un rappel de l'union de nos deux cultures, mais comme c'est romantique et poétique ! Le repas maintenant. J'avoue que voilà enfin quelque chose qui m'intéresse parce qu'étonnement, les fleurs et les dragées je m'en fous un peu. Il faut bien choisir et avec goût car il y aura plus de cinq cents invités.
    Pour les hors-d'oeuvre, nous resterons sur quelques mets assez classiques : petites verrines saumons, avocats, mousse de canard, un peu de melon et mille et une autres compositions. Des feuilletés au fromage français en l'honneur de la mariée, venant directement de Paris parce que (et c'est bien connu) la France se résume à Paris.
    Pour l'entrée, nous choisissons... Enfin je dis nous mais en fait il décide de tout et je ne fais qu'acquiescer. Nous choisissons donc du caviar et du foie gras bien sûr car cela est tellement élégant et il est nécessaire d'avoir un rappel de l'union de nos deux cultures, mais comme c'est romantique et poétique !

  • Une série de meurtres à New-York.
    Kate et Jerry, deux policiers travaillant à la criminelle de la Police de New York se retrouvent à enquêter sur des meurtres d'une extrême violence perpétrés par un tueur en série qui signe ses victimes d'un chiffre accolé d'un X. Rien ne semble relier les victimes. Aucune trace, aucun indice, rien est retrouvé sur place. Aidé d'un Profiler ténébreux et mystérieux, ils vont devoir découvrir ce qui se cache derrière ces meurtres. Entre cadavres qui s'amoncellent, rétrogradation et secrets, les deux agents vont s'aventurer dans une enquête dont ils ne soupçonnent aucunement l'issue.
    Plongez dans ce roman et suivez pas à pas l'enquête haletante de deux policiers de la criminelle de la Police new-yorkaise !
    EXTRAIT
    ? Ah tiens voilà le Don Juan, lança-t-il à l'attention du Profiler qui effaçait " Scott a un petit zizi. " sur le tableau blanc. Y'a une fameuse Cynthia du troisième étage qui est passée, elle demandait si tu avais reçu son message.
    A l'entente de ces mots, Kate leva un sourcil et regarda Scott d'un air accusateur, ce qui ne manqua pas de le faire sourire.
    ? Je lui répondrai tout à l'heure. Y'a du nouveau sinon ?
    Jerry poussa un soupir lorsqu'il se redressa :
    ? Mis à part que Jenny s'est fait lourder par son Lieutenant et que Hartmann du standard est arrivé complètement bourré, non rien de particulier.
    ? Je parlais d'un point de vue travail, répondit-il en feuilletant son courrier qu'il avait perçu en passant.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après avoir suivi des études qui la prédestinaient à une carrière médicale, elle suit son instinct et décide de concrétiser son rêve dès sa majorité : devenir policier. Après avoir incorporé le commissariat de sa ville natale, elle intègre quelques années plus tard un service de Compagnie Républicaine de Sécurité. Partageant sa passion du métier avec celle du sport et de l'écriture, elle termine son premier roman Selection Naturelle.

  • Une nouvelle ère voit le jour à Paris en ce début de siècle. Les choses semblent avoir changé à tout jamais...
    - Je ne sais pas trop comment vous expliquer la situation, avoua-t-il enfin. C'est incompréhensible. Absurde même ! (Il se frotta les yeux paresseusement et jeta un coup d'oeil à travers la vitre d'un air pensif.) ... Il y a eu une vague de meurtres dans l'enceinte de l'Exposition Universelle. Ce sont les gardiens qui ont trouvés les corps pendant leur ronde d'inspection, précédant l'ouverture de l'Exposition ce matin. Mais ces meurtres sont... comment dirais-je... ? Anormaux...
    - Qu'entends-tu par là ? Et bien... Il y a trois scènes de crimes, expliqua le titan. Les cadavres ont été placés à trois endroits différents, et la façon dont... dont les corps ont été massacrés, cela ne fait aucun doute qu'il y avait trois tueurs. Ces assassins sont... monstrueux. Inhumains.
    Plongez sans plus attendre dans le second tome de la série Pandémonium, et découvrez la face cachée de l'Exposition universelle du début du XXe siècle !
    EXTRAIT
    Essayant de reprendre sa respiration, il tenta de se dégager de l'emprise du colosse posté derrière lui et qui avait placé son avant-bras contre son cou, mais sans succès. Son fidèle ami de toujours n'était pas dupe et l'inspecteur savait qu'il ne le lâcherait pas, tant qu'il ne se serait pas calmé. Alors, il ferma les yeux et respira profondément, pour chasser la rage qui rampait comme une vouivre dans toutes les cellules de son corps.
    Au bout de quelques minutes, son souffle devint moins saccadé, plus régulier. Il sentit qu'Hector desserrait sa prise et il put de nouveau respirer normalement. L'étau qui comprimait sa poitrine s'atténua, ses muscles qui jusque-là étaient aussi tendus que des cordes se relâchèrent. Ses pensées se firent plus nettes. Sa colère retomba.
    Il savait qu'il avait réagi excessivement. Ces légistes ne méritaient pas sa fureur.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    A propos du tome 1 - L'ensemble est fluide, captivant. La psychologie bien travaillée. On boit les mots tout en ayant peur de la suite. L'auteure a néanmoins réussi à apporter une petite touche de légèreté grâce à l'amour et dans un tel récit, ça fait du bien. - Le monde de Marie
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Née à Nagpur, en Inde, en 1987, Renuka Pecha est une jeune femme adoptée par un couple de Français. Dès sa plus jeune enfance, elle emménage à Brest où elle y vit encore actuellement. Après une formation littéraire, elle rejoint les Beaux-Arts, puis se lance dans des études de psychologie criminelle dans le cadre desquelles elle rencontrera tous les acteurs d'un drame judiciaire. C'est durant cette période que germera l'intrigue de son premier roman : Pandémonium, lequel met en scène les recoins les plus obscurs de l'âme humaine, les esprits les plus torturés. L'auteure écrit alors cette histoire prenante sur fond historique, en se référant à ses connaissances sur la psychologie criminelle, tout en gardant en tête que pour comprendre pourquoi un tueur passe à l'acte, il faut tenter de penser comme lui.

  • Embarquez-vous dans une sombre enquête en compagnie de l'inspecteur Abberline !
    Abberline s'était agenouillé pour examiner le cadavre. Après avoir constaté le décès du vieil homme en lui tâtant le poignet, il rapprocha sa lanterne de la tête de la victime pour observer les traits du visage. Les yeux clairs grands ouverts, Lord Carrington avait la face tuméfiée ; les nombreuses ecchymoses et dermabrasions présentes sur son visage, dont certaines au niveau du menton, étaient fort vilaines ; la peau abrasée était brune par endroit. En revanche, le sang visqueux provenant des entailles sur sa gorge avait déjà séché.
    Qui est l'auteur de ces meurtres inexplicables et quels sont ses motifs ? Plongez-vous dans un roman policier parsemé de mystères et de rebondissements !
    EXTRAIT
    Tout en continuant à considérer le cadavre, Abberline se demanda si McKinley connaissait intimement Lord Carrington ou s'il faisait simplement partie des anonymes venus assister à ses obsèques. Sur le tapis, parmi diverses taches de sang, il remarqua l'empreinte d'un pied gauche ainsi que deux traces de pas laissées par un animal. Ces dernières ressemblaient en tout point à celles relevées sur un sentier longeant la Tamise où le corps de Lord Carrington avait été retrouvé un mois plus tôt.
    Toutefois, quelque chose intrigua Abberline. Sur le plancher, trois autres empreintes, moins visibles, provenant du même pied semblaient aller en direction de l'unique fenêtre de la pièce contrairement à celle sur le tapis orientée vers la porte d'entrée. Une chose était certaine : l'individu qui avait laissé ces empreintes avait circulé pieds nus puisque sur le sol et le tapis on pouvait voir l'empreinte de la plante d'un pied et des dernières phalanges. En remettant le mouchoir dans la poche de son pardessus, Abberline s'interrogea. Qui avait bien pu laisser ces empreintes ?

  • Aurora es una niña única aterrorizada por el mundo exterior. Después de un trauma que está tratando de olvidar, se enfrenta a la dura realidad que siempre ha huido. Los asesinatos tienen lugar en el pueblo donde vive y parece que la identificación del culpable puede ser posible gracias a los sueños que tiene....
    EXTRACTO
    Aquella mañana, la joven observaba a su madre en el jardín que hablaba con la vecina. María dirigía constantemente su mirada hacia ella mientras la vecina movía la cabeza en señal de comprensión. Aurora se acercó y se detuvo en medio del camino. El rostro preocupado de su madre contrastaba con la expresión tranquilizadora de la señora Combes.
    Durante la comida, María le dio una explicación a su hija.
    - Escucha, cariño. Como en septiembre tampoco irás al colegio, la señora Combes te dará clases de francés, matemáticas e historia. Conmigo, cuando vuelva del trabajo, estudiarás religión.
    Aurora guardaba un doloroso recuerdo del colegio por el constante rechazo de sus compañeros. Lo mismo ocurría cuando iba al parque el domingo. Nadie quería jugar con ella. Los otros niños la miraban con aire estupefacto y se alejaban. Aurora se sentía diferente. Ella intentaba convencerse de que asustaba a los niños por su gran estatura. Pero en el fondo, sabía que no era la única razón.
    LO QUE PIENSA LA CRITICA
    "Je trouve que l'intrigue est bien menée, cohérente, l'auteure maintient un rythme assez stable qui devient parfois très intense. J'en ai parfois eu le souffle coupé et la respiration haletante." Brigitte de Babelio

  • Noyades, suicides maquillés et empoisonnements mystérieux sont au menu de ces trois histoires noires !
    Découvrez ces trois nouvelles policières signées Éliane Schierer :
    Meurtre dans le Dorset :
    Sonia Talbot, la femme du richissime entrepreneur, Albert Talbot est retrouvée assassinée. Son cadavre a été retrouvé dans l'eau par des promeneurs. Mais ce ne sera pas le seul meurtre que l'inspecteur Arthur Smith et le sergent Robin Hard de Scotland Yard devront élucider ! Ils épauleront l'inspecteur James Smith de Dorchester.
    Meurtre au château de Kingstown :
    La duchesse Mary de Worcester est retrouvée assassinée dans sa chambre à coucher. Le meurtrier a essayé de maquiller l'assassinat en suicide. Son majordome subit le même sort. Qu'avait-il découvert ? Les enquêteurs Smith, Hard et Flanagan vont retrouver le responsable de ces actes abjectes. Suspense assuré...
    Mystère à l'hôpital psychiatrique de Black Owl :
    L'hôpital Psychiatrique Black Owl se situe aux abords de Londres. Il a été construit en 1990. Une aile est réservée aux malades présentant des symptômes irréversibles et elle est protégée par des barreaux aux fenêtres rendant impossible une fuite du malade.
    Dans l'autre aile des malades présentant des symptômes moins graves peuvent circuler librement. Ils peuvent se promener dans le parc, participer à des discussions thérapeutiques, manger au réfectoire, sortir.
    Et c'est justement sur cet établissement que les enquêteurs de Scotland Yard, Arthur Smith et Robin Hard, devront se pencher un peu plus, car un crime vient de s'y produire. Le cadavre de Robert Murray vient d'être découvert pendu dans les douches. Qui avait un motif pour le supprimer ? Chose curieuse, la victime présentait une intervention chirurgicale. Elle a été lobotomisée. Cette méthode est vivement contestée dans le milieu médical. Mais la cause du décès est un empoisonnement à la toxine botulique, d'après la médecin légiste. Le directeur de l'établissement est anéanti. Sa réputation et celle de l'établissement risquent de voler en éclats.
    Trois nouvelles à suspense so british !
    EXTRAIT DE MEURTRE DANS LE DORSET
    Smith avait quarante-cinq ans, Hard vingt-huit. Ce dernier avait été invité par les Smith, n'ayant pas de famille et pas beaucoup d'amis. Ce n'était pas étonnant car son métier l'accaparait un maximum. Mais il adorait cela. Smith lui aussi avait ce métier dans la peau. Madame Béatrice Smith, l'épouse de Smith était également partie avec eux; c'était une belle femme aux cheveux blonds. Elle avait 38 ans.
    Elle travaillait comme infirmière dans un hôpital à Londres. Leur petite fille de 10 ans, Abbigail était restée avec Béatrice. Abbigail voulait être policière comme son papa. Béatrice espérait qu'elle ne choisirait pas ce métier. Elle avait de qui tenir pensa-t-elle. Que puis-je faire, rien, car c'était la vie de sa fille, et non la sienne.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Éliane Schierer est née par un beau matin de printemps en juin 1958 à Rumelange au Grand-Duché de Luxembourg ; cette localité se situe à proximité de la France. À l'époque, les mamans accouchaient dans un home pour personnes âgées. Depuis toute petite, Eliane aimait écouter les histoires que sa grand-mère maternelle lui lisait. Son imagination a toujours été débordante. Bien souvent sa mère lui reprochait ses "absences" car elle était rêveuse. Elle voulait tout simplement "s'évader" de son quotidien ! En février 2016, quelques connaissances d'Eliane lui ont suggéré d'écrire, et c'est ce qu'elle a fait. Elle adore les romans policiers et est une grande admiratrice d'Agatha Christie.

  • Des meurtres en cascade pour une enquête pleine de rebondissements.
    Raymond Weiss, est retrouvé assassiné dans sa chambre froide, la victime a été empoisonnée ; le corps de Gilles Masson, le propriétaire du domaine de la Faune est découvert, l'arme du crime est un serpent dont le venin est mortel ; James Callaghan a été tué à l'aide d'un dérivé de la ricine... Un menu bien alléchant pour nos enquêteurs.
    Découvrez, au travers de différents meurtres sanglants, trois enquêtes rondement menées au dénouement inattendu !
    EXTRAIT DE Qui a tué le boucher de Luxembourg-ville
    Véronique sentait la peur l'envahir. Normalement Raymond était déjà à la boucherie car les employés et ouvriers qui se rendaient à leur travail venaient faire leurs courses tôt le matin. Ils achetaient des casse-croûte au salami ou au jambon et des salades ; quelquefois un peu de viande ou du poulet rôti pour le soir. La boucherie proposait également des bouchées à la reine et de la salade de pommes de terre.
    Véronique, de plus en plus inquiète, ouvrit la porte de la chambre froide pour y sortir tout ce dont elle avait besoin pour garnir la vitrine. Les premiers clients allaient arriver d'une minute à l'autre.
    Soudain, elle poussa un cri strident ! Son patron était allongé là, au milieu de la chambre froide. Ses yeux horrifiés étaient grands ouverts ! Véronique sortit immédiatement et forma le 113. Elle ferma le magasin et attendit la police Grand-Ducale. Son coeur battait la chamade, elle était sous le choc. Le pauvre, pensa-t-elle, mais qui lui en voulait à ce point ? Certes Raymond n'avait pas la langue dans sa poche, mais c'était un gars gentil et humain. Il avait quarante ans.

  • Un retour sur les lieux de son enfance mène la protagoniste au coeur d'un affaire de meurtres sataniques. Cécile Kardec est une jeune femme qui a brillamment réussi sa carrière dans la publicité à Citéneuve ; elle mène une vie paisible aux côtés de sa meilleure amie. Invitée à une cérémonie de commémoration des anciens élèves de l'école primaire de Vieuxport, en Nouvelle Terre, la voilà repartie pour quelques jours au domaine familial des " Quatre Vents " où elle espère renouer des liens avec sa soeur Gabrielle, quasiment inexistants jusque là, dus à la perte brutale de leurs parents. Elle va aller de surprise en surprise et retrouver des personnes connues lors de son adolescence, comme son premier grand amour. Son retour au manoir est loin de faire l'unanimité des gens du coin qui semblent être très inquiets par la vague de meurtres perpétrés dans la région. Se rendant compte qu'elle est la cible d'une secte satanique, elle va joindre ses forces à l'enquête que mènent un journaliste et un inspecteur de police sans réaliser qu'elle se jettera directement dans l'antre du Diable. Complots, secrets, magie noire, accidents et meurtres seront au rendez-vous, faisant du quotidien de la jeune femme un tourbillon cauchemardesque... Découvrez sans attendre l'univers mystique et occulte de ce thriller à suspense ! EXTRAIT Le véhicule sortit de la ville et se dirigea vers la route nationale, en direction de Larive. Le ciel était bleu, parsemé de cumulus et la température était très douce. Cécile sentit les embruns de l'océan envahir ses narines. - Je suis contente que tu sois venue, lança Gabrielle pour briser le silence. - Moi aussi à vrai dire. Ces quelques jours de repos vont me faire le plus grand bien. - As-tu prévu de te rendre à la fête de samedi soir ? - Oui. Je suis venue pour me relaxer, pour cette fête de commémoration mais aussi pour te voir, rétorqua Cécile. - Me voir ? répéta Gabrielle en la regardant. A cet instant précis, les femmes entendirent un énorme coup de klaxon en provenance d'un autre véhicule et Gaby constata qu'elle s'était déportée du mauvais côté de la route. Elle braqua brusquement son volant sur la droite et la voiture quitta un instant la chaussée pour rouler sur le bas-côté. Elle contrebraqua à nouveau sur la gauche plus doucement et la berline reprit sa place sur la bonne voie. À PROPOS DE L'AUTEUR Régine Klucken est née dans le nord-est de la France et est très tôt baignée dans un univers littéraire, nourrissant un goût prononcé pour les mystères et les sciences occultes ainsi que pour l'analyse du comportement humain. Après des études d'arts graphiques au lycée Gutenberg de Strasbourg et de nombreux voyages, elle s'installe en Savoie où elle trouve sa voie dans l'écriture de romans à suspense où flotte un éternel air mystique. Elle est également auteure de poèmes et de nouvelles fantastiques.

empty