La Valette Editeur


  • Metz 1789. Le vigneron Lefèbvre est sauvagement assassiné. Le vétérinaire Augustin Duroch découvre par hasard son cadavre, pris en glace dans la Seille. L'homme travaillait dans les vignes des notables de Metz, dont le conseiller au parlement Roederer et le maître échevin Maujean.



    L'ambition politique du conseiller Roederer inquiète l'artiste vétérinaire Augustin Duroch qui se passionne pour les élections aux états généraux. A cette occasion, des factions rivales s'affrontent d'une manière préoccupante. Tandis que la misère désespère le peuple, les privilégiés donnent des réceptions musicales, se livrent au libertinage, vivent dans l'insouciance. L'arrivée d'une belle harpiste dans sa ville natale fait naître jalousies et médisances. Dans tout le pays, des rumeurs inquiétantes accusent des bandes de pillards d'attaquer les villages et les châteaux et laissent entendre que les Juifs se livrent à des trafics...
    Dans ce milieu où s'accumulent les menaces, la disparition d'un vigneron, à la veille de la Saint-Nicolas, plonge Augustin Duroch dans une affaire complexe où trempent les personnalités en vue de la ville de Metz



    Anne VILLEMIN-SICHERMAN, médecin gynécologue, a créé le personnage d'Augustin Duroch, artiste vétérinaire enquêteur, en hommage à son père, dernier maillon de trois générations de vétérinaires. Passionnée par le XVIIIe siècle, elle plonge ses lecteurs au coeur de la vie quotidienne sous l'Ancien Régime. Elle a obtenu le Prix de la ville d'Hagondange 2017 lors du Salon du livre féminin et le Prix Historia 2019 du roman policier historique.




  • À l'arrivée à Metz, on découvre que l'un des huit passagers de la diligence de Paris est mort. Interdiction est faite aux sept survivants de quitter la ville. L'artiste vétérinaire, Augustin Duroch, qui s'est déjà distingué par le passé pour sa rigueur scientifique, découvre lors de l'examen post-mortem que la victime a été empoisonnée au cours du voyage.

    Un climat de suspicion s'installe parmi les voyageurs. Qui a pu tuer Mendron, fonctionnaire parisien ? Duroch découvre qu'il devait rejoindre en grand secret Calonne, l'ancien ministre des Finances de Louis XVI, exilé dans son château d'Hannonville, près de Verdun.

    À Paris, une virulente campagne de calomnies menée par l'entourage du roi détruit peu à peu la réputation de Calonne jusque dans les provinces. Le meurtre de son ami était-il destiné à paralyser l'ancien ministre ?

    De son côté, l'abbé Grégoire se sent menacé de diverses façons. Parviendra-t-il à mener à bien la rédaction de son mémoire : Y a-t-il des moyens de rendre les juifs plus utiles et plus heureux en France ? en raison de l'opposition que suscite ce concours, ou sera-t-il aussi assassiné ?

    PRIX HISTORIA 2019 du roman policier historique



  • Jean ROYER, Sergent-détective au Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur un crime sordide qui, de plus, éveille sa hantise d'un autre crime,un crime capital resté impuni.
    Avec ses amis:le Dr Simard, légiste,et le procureur Egan il va sonder Montréal et dévoiler les secrets inavoués du Québec.
    En plein canicule, Jean Royer,la pointure du SPVM,découvre le cadavre de Catherine Grégoire sur le toit d'un chantier de l'arrondissement de Verdun. Les Grégoire, dynastie d'entrepeneurs de travaux publics dont la fortune est emblématique de la santé écinomique du Québec, entravent l'enquête.
    La femme de Royer est psychologue,elle a recours à une PMA parce que son mari ne veut pas d'enfant et qu'elle n'aime que lui, dit-elle. Royer, en crise, sillonne Montréal dans une Volvo C-30, baignée de jazz. Royer croit à la justice,Simard à l'égalité et Egan à la fraternité, Grégoire croit au fric.
    La présence de Hansel et Gretel et l'hommage à Bernard-marie Koltes se mèlent. Road trip cruel et poétique où l'intrigue se résout dans une férocité saisissante.
    Jean-François LEBLANC né à Montréal en 1980, docteur ès Lettres, enseignant, écrivain et poète a créé la trilogie des enquêtes de Jean Royer et s'est vu récompenser en France par le Prix Léopold (unanimité du jury de lecteurs). Travail remarquable sur la langue française emportée par la puissance du Saint Laurent.
    Tome 1

  • Ni les dérives criminelles des entreprises de construction Grégoire et fils Inc., ni Ramone- le narcotrafiquant, prince du crime des bidonvilles de Caracas- n'ont eu raison de Jean Royer,
    Sergent détective au Service de police de la ville de Montréal (la liberté), de David Egan, procureur criminel (l'égalité) et du Dr Raphael Simard (la fraternité).
    Mais l'embrocheur, le pervers absolu qui se dévoile progressivement au fil des trois investigations de l'inséparable trio a réussi à troubler l'esprit de Jean Royer, l'enquêteur-star. Dès lors, l'errance de la machine à tuer pourrait-être sans fin dans un Québec inédit. Sa capacité d'adaptation le protège. Mais l'épilogue de la trilogie des enquêtes de Jean Royer nous montre comment Le labyrinthe des mirages va le perdre, comment Karim Khoury, si semblable à Jean Royer, lui, va réussir après deux décennies d'échecs de la police.
    L'un des écrivains francophones le plus novateur a créé un univers, cruel et poétique, d'une profonde humanité. Il nous révèle qu'un secret est à découvrir au-delà des horreurs commises. Pour les arrêter ?
    ÉPILOGUE DE LA TRILOGIE



  • Points clés


    Quatrième tome des enquêtes d'Augustin DUROCH, artiste vétérinaire au XVIII° siècle. Description de la cour de Louis XVI. Intrigues financières et criminelles sous l'Ancien Régime. Documentation historique précise, suspens policier, aventure amoureuse.


    Contenu


    6 février 1784. Á Metz, la rue de la Baue brûle et l'on trouve le cadavre de Phélipette de Rosemain, une femme d'affaires, dans les cendres. Les rumeurs vont bon train à propos des activités énigmatiques qui conduisaient la victime à la cour de Louis XVI.



    Augustin DUROCH, artiste vétérinaire, commence son enquête à la demande d'une banquière juive de Metz qui avait octroyé un prêt conséquent à la victime.

    À Versailles, les aristocrates s'impatientent, car leurs affaires ne suivent pas le cours attendu. Calonne, fastueux personnage, ministre des Finances de Louis XVI, est visé par les pamphlets et les cabales destinées à le discréditer aux yeux du roi. Éléonore, sa maîtresse, part le rejoindre à Versailles. Quel jeu jouera-t-elle ? Qui traite dans l'ombre ? Inquiet, le ministre Calonne s'adresse lui aussi à Augustin DUROCH, qu'il estime depuis longtemps pour sa sagacité et sa loyauté.

    En chemin, à Versailles, à Paris, DUROCH affrontera de nouveaux périls. Sa route croise celle de personnages historiques hors du commun, jusqu'au Marquis de Sade qui lui offrira un secours inattendu.







  • Autrice lauréate du Prix Historia du roman policier historique en 2019.Tome 1 d'une série de six tomes.





    Augustin DUROCH, artiste vétérinaire à Metz, résout l'affaire de l'assassinat d'un marchant juif et d'une énigmatique épidémie. Auteur primé. Nouvelle édition enrichie par l'autrice.




    CONTENU




    1770. Diplômé de l'École royale vétérinaire de Lyon, première école vétérinaire du monde, DUROCH est saisi par L'Intendant du roi pour résoudre l'énigme de l' assassinat d'un marchand juif et d'un complot visant le pouvoir royal. Un mal mystérieux décime les écuries de l'Intendant du roi.Plongée dans tous les milieux sociaux de METZ au XVIII ° siècle. Le lecteur découvre progressivement que le piège se retourne contre son initiateur.




    AUTEUR




    Anne Villemin-Sicherman est médecin gynécologue. Passionnée par le XVIII° siècle, elle a créé une série de thrillers historiques : les enquêtes de l'artiste vétérinaire Augustin DUROCH, qui nous plongent au coeur de la vie quotidienne sous l'ancien régime. Chroniqueuse à Radio Jérico depuis 16 ans, elle a obtenu le Prix de la ville d'Hagondange 2017, lors du Salon du livre féminin et le Prix Historia du roman policier historique en 2019. Selon Françoise Alexandre, professeur à l'Université de Lorraine, elle partage avec Marguerite Yourcenar, l'évocation des traces d'une société ancienne, encore sensibles, avec tout ce qu'elles peuvent dire à l'auteur sur son moi, comme au lecteur sur son présent.


  • Le 8 août 1775 : une première prostituée est assassinée dans la citadelle. À quelques pas, le marquis Gilbert de Lafayette, en garnison à Metz, brille à la réception donnée au palais du gouverneur en l'honneur de Leurs Altesses Royales d'Angleterre, le duc et la duchesse de Gloucester. Alors que la fête bat son plein, Augustin Duroch, artiste vétérinaire, est appelé au palais pour soigner le cheval préféré du marquis de Lafayette qui brûle de porter secours aux insurgents d'Amérique. Metz fourmille d'espions à la solde de l'Angleterre. Augustin en amoureux de la vérité, mène magistralement l'enquête sur les meurtres de prostituées avant d'être pris dans une aventure emportant loin l'idée de liberté.


  • 1770. Après deux années de mauvaises récoltes, le royaume de France souffre d'une disette. Le prix du pain augmente, les greniers se vident, le peuple gronde. Deux boulangers sont sauvagement assassinés à METZ. Des paysans sont menacés. On accuse les spéculateurs de cacher des réserves de grain pour faire grimper leur prix. La paix civile vacille.

    L'intendant Charles Alexandre de Calonne charge la communauté juive d'un approvisionnement d'urgence provenant d`Allemagne.

    Augustin DUROCH, artiste vétérinaire, est un fin connaisseur du monde rural alors Charles Alexandre de Calonne, intendant de METZ, le charge de contenir le volcan. Mais la captivante fermière du château de Grimont le courtise alors qu'il aime la belle Célia, quels sont ses projets ?

    Augustín DUROCH s'engage sur un chemin difficile qui pourrait bien le mener à sa perte.





empty