Espace Nord

  • Une lettre lue sans arrière-pensée peut changer le cours d'une vie. C'est du moins ce que doit penser Noël, l'époux de Belle. Fou de jalousie, il vient à mettre en doute la fidélité de sa propre femme : serait-elle la maîtresse de W. ? Pour en avoir le coeur net, il n'a d'autre solution que de se rendre chez l'amant présumé. Et le meurtre a lieu. Au fil du temps, les rapports du couple se dégradent et une seule question continue à hanter le suspect : Weyl était-il vraiment l'amant de sa femme ?

    Stanislas-André Steeman (1908-1970) est considéré, avec Agatha Christie, comme un des meilleurs spécialistes du roman policier. Il s'efforce de créer un ton particulier, fait d'humour et de précision, et qui détermine un climat propre à chaque situation. Plusieurs de ses romans sont devenus des classiques, ont été traduits dans de nombreuses langues et adaptés au cinéma : L'assassin habite au 21, Le dernier des six (Six hommes morts), Légitime défense (Quai des Orfèvres)...

  • L'immeuble bruxellois où habite l'inspecteur Côme ne s'anime vraiment que pendant la soirée. Mais ce soir-là... un coup de feu. Dans un placard, le cadavre d'un inconnu. Lequel des locataires soupçonner ? Quelles intrigues et quels secrets se cachent derrière les portes de ces dix appartements ? Steeman agence son récit comme un orfèvre, et c'est l'âme de la maison qui s'éveille. Si vous entrez, faites attention : le mystère est dans l'escalier.

    Stanislas-André Steeman (1908-1970) est considéré, avec Agatha Christie, comme un des meilleurs spécialistes du roman policier. Il s'efforce de créer un ton particulier, fait d'humour et de précision, et qui détermine un climat propre à chaque situation. Plusieurs de ses romans sont devenus des classiques, ont été traduits dans de nombreuses langues et adaptés au cinéma : L'assassin habite au 21, Le dernier des six (Six hommes morts), Légitime défense (Quai des Orfèvres)...

  • Venu à Villers pour y conduire une enquête sur des crimes vieux de plus de cinquante ans, le narrateur se trouve entraîné, presque malgré lui, dans la plus angoissante des aventures. Plusieurs meurtres vont se produire coup sur coup dans cette ville où le temps semble s'être assoupi. D'abord simple spectateur, le narrateur se trouve soudain mêlé à cette affaire incompréhensible et dont l'étau, cependant, se resserre progressivement autour de lui.

    L'intrigue de La Bibliothèque de Villers se réfléchit, à la manière d'un miroir critique, dans le bref essai que constitue Tombeau d'Agatha Christie et qui s'emploie à démasquer les procédés familiers de l'auteur des Dix petits nègres.

    La Bibliothèque de Villers annonce par bien des traits la série Les Cités obscures, réalisée avec François Schuiten.

  • Clothaire, un vieux paysan, raconte. Bien sûr, dans son pays, les choses exceptionnelles et légendaires, les sortilèges et les maléfices sont fréquents. Mais l'histoire qu'il nous compte ici dépasse tout ce qu'il a vécu. C'est l'histoire de Reine, de Tristan, des Berluet et du petit monde qui s'était dessiné dans un passé pas bien lointain, entièrement disparu aujourd'hui. Son histoire. Et si ce n'est pas une histoire d'amour, il veut bien être étendu sur l'heure.

empty