Editions l'Escalier

  • Raymonde prêta l´oreille. De nouveau et par deux fois le bruit se fit entendre, assez net pour qu´on pût le détacher de tous les bruits confus qui formaient le grand silence nocturne, mais si faible qu´elle n´aurait su dire s´il était proche ou lointain, s´il se produisait entre les murs du vaste château, ou dehors, parmi les retraites ténébreuses du parc. Doucement elle se leva. Sa fenêtre était entrouverte, elle en écarta les battants. La clarté de la lune reposait sur un calme paysage de pelouses et de bosquets où les ruines éparses de l´ancienne abbaye se découpaient en silhouettes tragiques, colonnes tronquées, ogives incomplètes, ébauches de portiques et lambeaux d´arcs-boutants. Un peu d´air flottait à la surface des choses, glissant à travers les rameaux nus et immobiles des arbres, mais agitant les petites feuilles naissantes des massifs.

    B>Version illsutrée.

  • Je n´avais pas vu Holmes depuis quelque temps. Mon mariage nous avait séparés l´un de l´autre. Le bonheur parfait dont je jouissais, les nouveaux devoirs et les occupations inséparables d´une entrée en ménage absorbaient tous mes instants. De son côté, Holmes, dont la nature bohème répugnait à tout ce qui avait l´apparence du monde, continuait à résider dans notre appartement de Baker Street, enfoui sous ses vieux bouquins, alternant de semaines en semaines la prise de cocaïne et la résolution de nouveaux cas?; en somme tantôt engourdi par le poison et tantôt dévoré par l´activité extraordinaire de son ardente nature.

empty