Editions des Régionalismes

  • Quel est le lecteur qui ne se souvienne d'avoir suivi avec un intérêt parfois passionné le récit des aventures du célèbre Sherlock Holmes ? Mais voici plus de dix ans que le génial policier a cessé d'étonner les deux mondes par ses exploits prodigieux. Il a eu la bonne fortune d'entrer en possession d'un héritage qui en fit, presque du jour au lendemain, un des plus riches propriétaires du Royaume-Uni. Depuis lors, son existence se passa dans son manoir, au milieu de ses vastes domaines dans le Comté de Devon, où il goûte un repos bien gagné, après tant d'années d'une existence aventureuse, où sa vie fut si souvent à la merci du moindre incident. Son fils aîné, qui porte le nom de Sherlock, comme son père, vient d'atteindre sa vingt-sixième année ; il est sorti depuis trois ans du College of Physicians und Surgeons avec le grade de docteur en médecine. Sherlock Holmes, partisan de cet axiome que les voyages forment la jeunesse, a envoyé le jeune homme aux Etats-Unis, où l'a précédé le docteur Watson, l'ami et le confident de Sherlock. Depuis une dizaine d'années que Watson exerce la médecine à New-York, il a su s'attacher une importante clientèle, recrutée en majeure partie dans le monde des millionnaires, et sa clinique est devenue à la fois le lieu de rendez-vous des riches malades et l'école où viennent s'instruire les futures lumières de la science médicale. C'est sous cette haute et intelligente direction que le jeune Sherlock Holmes va débuter dans sa profession. Elégant et mondain, ami du plaisir, il cache sous des apparences un peu frivoles une intelligence très ouverte, un esprit curieux, un vif désir de s'instruire, un amour véritable de la science, et il se sent attiré irrésistiblement vers l'étude de la criminologie. Il s'y consacrera tout entier et mettra au service de cette science toutes les ressources de son esprit ingénieux et fécond. Très répandu dans la société élégante de New-York, où le grand renom de son père et sa fortune, et les manières affables du jeune homme lui ont valu le meilleur accueil, il va y trouver matière à d'intéressantes études et les aventures ne vont pas lui manquer. Ce sont quelques-unes de ces aventures, racontées par le docteur Watson - qui se fait l'historiographe du fils après avoir été celui du père - que le lecteur va lire. Il pourra se convaincre que, si Sherlock Holmes a disparu de la scène, son génie, comme son nom, va revivre dans son fils, en qui s'annoncent déjà toutes les qualités qui font les grands détectives... (Extrait de la Préface de l'édition originale).
    Anonyme. - Publié aux Editions Richonnier (vers 1910-1914) à Paris. - « Les trois histoires de ce volume sont extrêmement divertissantes.
    On ne peut qu'apprécier le mélange d'humour et de simplicité du Watson français... » (The Arthur Conan Doyle Encyclopedia).

  • Ua maladiccion que pesa suus Baskerville, vielha familha qui senhoreja dentz lo Devonshire, suu país ensauvadgit de la lana de Dartmoor. Un Canhàs gigant, demòni gessit de l'Ihèrn, que pareix e lo senhor de Baskerville que se'n moreix.
    La mòrt sobta e tragica de'N Charles Baskerville, los cridòris d'un canhàs qui s'audéixenn capvath la lana, tot acò que dèixa créder la legenda que poiré estar vaduda realitat.
    Talèu arribat a Londras, vienent deu Canadà, En Henry Baskerville que receu ua letra anonima : « Se tiénetz a la vòsta vita e a la vòsta rason, hètz-ves enlà de la lana ». A maugrat d'aqueras miaças, En Henry decideix d'anar a Baskerville Hall. Consultat, lo detectiu Sherlock Holmes encarga lo fidèu doctor Watson d'acompa-nhar lo joenn baronet.
    L'enquista de Sherlock Holmes qu'a començat... Que serà longuèira, mauaisida e plea d'engoeix...
    Roman lo mei famós de'N Arthur Conan Doyle, jòia de la literatura policièira, The Hound of Baskervilles qu'es estat arrevirat directament de l'anglés entau gascon per Eric Chaplain, e presentat aquí en version bilingüa dab lo tèste originau anglés.

  • Roman policier en occitan (parler languedocien) par Sèrgi Viaule (né en 1950).
    L'espectacle es pas polit a véser. Brica. La dròlla deviá aver un quinzenat d'annadas. Tot lo costat drech de sa cara es estat esquiçat, arrancat, embrenicat e probablament rosegat. Se vei lo blanc de sas doas maissas e tanben las dentaduras. Polidas dents, perfièchament esmautadas e plan rengadas. Una denticion coma sola las presentatrises de television ne pòdon aver. La Paura, pareis sorrire. Mas d'una riseta calhada e freja. Coma semblan sorrire las esqueletas dins las salas de las facultats de medecina o dins las escòlas de la polícia scientifica. La vida li ven d'escapar, sorrís a la mòrt. Lo cap-adjudant Garriga se n'estrementís.
    Mas qual a pogut escometre un crimi tan espaventable ? Dins lo vilatge d'Arfons, pausat sus un planestèl de la Montanha Negra, totòm se coneis. Coma dins totas comunitats montanhòlas, desempuèi de sègles, regna entre sos estatjants una solidaritat desfisanta e sospechosa. Quand los unes desparlan, los autres se calan. Alavetz, lo capitani Azemar e l'adjudant Vialèlas, que menan l'enquista, devon far la tria. An de mal a trapar de pistas. Quand n'endralhan una, n'i a totjorn almens un per lor far cambeta. Amb aquò, los Anfonsòls son d'accòrdi pas que sus un punt : l'enquista avança pas pro lèu. E se totes dison pas que los gendarmas son de pigres, totes o pensan.
    Sèrgi Viaule, nascut en 1950, a fòrça escrich mas fins ara pauc publicat. De totjorn, balhèt la prioritat a l'accion militanta. Pr'aquò, poesias, contes, racontes e novèlas son pareguts jos forma de brocaduras. Amb la retirada se consacra a la mesa en òrdre de sas òbras romanescas. Na Balfet es son primièr titol publicat. Serà seguit de maites.

  • Tornam trobar lo comissari Casal que mena l'enquèsta dins tres afars novèls : Dins lo Castèl de la paur ont un òme morís de paur, lo comissari Casal s'i deurà prene a dos còps per comprene e resòlvre un mistèri mai qu'òrre. - La Crotz Baranhon nos torna dins lo grand Tolosa amb un afar que paréis simplàs d'una ataca a man armada dins una banca. Mas au brieu del temps, tot se desclicota e rès se passa pas coma se deuriá passar. Per astre, lo comissari a bona memòria e se daissa pas colhonar aital ! - La mòrt veniá del freg es un afar complicat sens cap de dobte : quin a podut far aquel gus, ambe las mans ligadas, per se penjar, dins aquel membre que dedins i a pas lo mendre mòble per s'anar penjar ?
    Dins un estile aisit, ambe una lenga a l'encòp simpla e saborosa, Raimond Guiraud nos torna dins l'univèrs de la Fabrica (lo comissariat central de Tolosa) que nos aviá fait descobrir ambe lo 22, carrièra del Taur.
    Nascut a Tolosa en 1929, lo "Guiraud de Basieja", montèt a París dins las annadas 50 onte trabalhèt dins l'agrò-alimentari mas doblidèt pas jamai la lenga mairala del País Mondin. Le sieu trabalh li faguèt costejar gendarmas, polícia e tribunals e mai tard, l'enveja li venguèt, aital, de se metre a l'escritura de romans policièrs. En occitan, plan segur, per l'amor del país e de la lenga nòstra.

  • Ua maladiccion que pesa suus Baskervilles, vielha familha qui senhoreja dentz lo Devonshire, suu país ensauvatgit de la lana de Dartmoor. Un canhàs gigant, demòni gessit de l'Ihèrn, que pareish e lo senhor de Baskerville que se'n moreish d'eishante... La mòrt sobta e tragica de'N Charles Baskerville, los cridòris d'un canhàs qui s'audéishen capvath la lana, tot acò que dèisha créder la legenda que poiré estar vaduda realitat. Talèu arribat a Londras, vienent deu Canadà, En Henry Baskerville que receu ua letra anonima : « Se tiénetz a la vòsta vita e a la vòsta rason, hètz-ves enlà de la lana ». A maugrat d'aqueras miaças, En Henry decideish d'anar a Baskerville Hall. Consultat, lo detectiu Sherlock Holmes encarga lo fidèu doctor Watson d'i acompanhar lo joen baronet. L'enquista de Sherlock Holmes qu'a començat... Que serà longuèira, mauaisida e plea d'engoeish...
    Roman lo mei famós de'N Arthur Conan Doyle (1859-1930), jòia de la literatura policièira, The Hound of Baskervilles qu'es estat arrevirat directament de l'anglés entau gascon per Eric Chaplain, editor en lenga nòsta desempuish mei de trenta ans.

  • Una malediccion secuta los Baskervilles qu'ocupan lo maine vièlh dels aujòls. Un castelet perdut al mitan d'una landa enneblada e salvatja. D'udòls tenebroses s'ausisson dins lo bardàs grand de Grimpen. Venon acertanar una sinistra legenda. A còps, un gossàs que sembla un demòni, una òrra bestiassa, una feràmia giganta, sortís del sanhàs e escampilha la mòrt. Lo monde del parçan an paur. Anatz pas creire que seriá sens rason...
    The hound of Baskervilles, òbra de N'Arthur Conan Doyle escricha en 1902, es un classic del roman negre. Virèt lo torn del monde dins l'arcolan de las lengas. En seguida de la version en gascon, vielha de mai de vint ans : Lo canhàs deus Baskervilles, avem aquí la del parlar lengadocian : Lo gossàs dels Baskervilles. Eric Chaplain e, mai que mai, Sèrgi Viaule que lo siu trabalh i foguèt majoral, menèron la revirada dins un occitan-lengadocian armoniós e ric, que se prèsta perfiechament a l'exercici. A legir Lo gossàs dels Baskerville, lo legeire occitan passarà, en companhia del celebrissime detectiva privat, En Sherlock Holmes e del famós doctor Watson, un moment inoblidable, a l'encòp romanesc e lingüistic.

  • Ce roman n'est pas un roman criminel, mais un roman à énigme autour d'une succession de vols et de restitutions de documents compromettants pour le milliardaire américain Downridge, qui vont nécessiter plusieurs allers-retours Paris-L'Aberwrac'h. L'intrigue va donc se dérouler alternativement entre ces deux pôles, parisien et breton. Ce roman est aussi un prétexte pour opposer le génie américain au génie français. Le premier utilise la puissance d'une armée de détectives et hommes de main, tous anglo-saxons, face à l'intelligence de l'agent de la sûreté Lagache-Finette qui va lui opposer un curieux don d'ubiquité. Et c'est bien sûr la finesse du génie français qui finira par l'emporter sur le déploiement des moyens utilisés par l'adversaire... (extrait de la Présentation de Jean-André Le Gall).
    Paru à l'origine en 1913 en roman-feuilleton dans La Dépêche de Brest et de l'Ouest ainsi que dans Le Moniteur des Côtes-du-Nord et ne sera édité en livre qu'après le décès de Le Goffic, en 1934.
    Connu et reconnu pour ces recueils de contes traditionnels et de romans régionalistes, Charles Le Goffic (1863-1932), né à Lannion, a su prouver un incomparable talent de « metteur en scène » de la Bretagne éternelle. On lui doit de nombreux romans « bretons » ; c'est là sa seule incursion dans le domaine policier. Norbert Sevestre, né à Colleville (1879-1945), auteur et traducteur, a notamment écrit de nombreux romans d'aventure et livres pour la jeunesse.

empty