Editions Créer

  • C´est à une véritable immersion dans le Saint-Flour du XVe siècle que l´auteur nous invite.


    Un horrible meurtre ayant été commis le 10 novembre 1453, Quentin Ballade, prévôt du lieutenant du bailli, ouvre son enquête. Elle ne se terminera que le 30 novembre 1461.


    En suivant Quentin dans son enquête, le lecteur va s´immerger dans le quotidien de Saint-Flour à cette époque marquée par la fin de la Guerre de Cent Ans et la fin du Moyen Âge. Il découvrira la vie dans les quartiers besogneux du faubourg du Pont et de la rue Coste, où l´on retrouve tanneurs, cardeurs, drapiers, potiers et ferroniers, et la vie dans les quartiers de la ville haute où l´on retrouve la haute société dans ses hôtels particuliers. Seuls les taverniers sont présents dans toute la ville, en haut comme en bas.


    De l´évêque aux trois consuls, de la police communale à la justice royale, des processions des corporations aux jeux du Pré de Pâques, de la loge de la recluse à la mayso de las filhetas comunas (le bordel municipal), c´est toute cette époque qui revit.

  • En ce mois de juillet 1991 il se passe des choses inhabituelles à Trifoux le haut. La tranquillité des habitants de ce petit village niché au coeur de la magnifique campagne Auvergnate est brusquement perturbée par deux événements d'importance. On s'interroge. D'abord, qui est ce jeune homme débarquant du bus sur la placette ensoleillée ? Et surtout, que vient-il trafiquer dans leur petit coin de paradis ?
    Ensuite, il y a ce mystérieux corbeau qui, depuis l'arrivée de « l'étranger », inonde les boîtes aux lettres de missives anonymes, relançant le débat sur un crime vieux de quinze ans.
    À l'époque, ce meurtre sordide avait divisé la population et aujourd'hui, au bar du gros Bébert ou à l'épicerie de l'accorte Valentine, à la boucherie comme à la boulangerie les langues vont bon train.
    Pas vraiment soutenus par les autochtones, l'adjudantchef Croze et son fidèle Vigal auront fort à faire pour démêler le vrai du faux et mettre un point final à l'affaire.

    AVERTISSEMENT
    Bon, faudrait pas imaginer que les personnages de ce roman aient peu ou prou réellement existé. Si y'aurait des tatillons qui croiraient le contraire c'est qu'y se foutraient le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.
    Ça devait être dit, c'est fait. Maintenant vous pouvez vous plonger sans retenue dans la lecture de ce passionnant chef d'oeuvre (et je pèse mes mots) en espérant que vous y prendrez un certain plaisir.
    À bientôt pour de nouvelles aventures !

  • Dans une ferme isolée, perdue entre bosquets et vallons, Max pleure et s'enivre. Qu'est-ce qui a motivé la déchéance de cet ex-chirurgien ? Quel secret le ronge ?
    Un matin de printemps, il va découvrir une mystérieuse jeune femme inanimée en pleine forêt.
    Qui est-elle ? Comment a-t-elle échoué ici ?
    La rencontre improbable entre ces deux écorchés de la vie provoque quelques étincelles, surtout quand d'inquiétants personnages surgissent dans le sillage de la belle...

  • La balade des gens nerveux est l'histoire à peine romancée d'un jeune homme qui aimait les femmes, le rock un peu faisandé, et le Macallan hors d'âge. Il se voyait vivre ainsi deux ou trois siècles jusqu'au jour où, pour avoir avoué à une collègue de bureau que sa femme le trompait, il fut amené à rencontrer Jean-Sébastien Bach et la fille de Peter Pan. Il croisa aussi quelques cadavres, tua lui-même une pauvre fille de Basse-Auvergne. Il renfloua les caisses d'un ordre chevaleresque, passa quelques heures en prison et fit l'amour à des anges et à des démons. Mais comble de tout, il fut contraint de boire une bouteille entière de vin d'orange, lui qui n'aimait que le vieux whisky.
    À travers ce roman allègre et facétieux, Pascal Descos et Firmin Levhieu nous entraînent dans une histoire digne des meilleurs polars de Frédéric Dard.

  • En apparence, ils avaient tout. La guerre, petit à petit s'oubliait. Les menaces s'étaient estompées. Les privations dont ils avaient souffert n'étaient plus qu'un souvenir douloureux, un avenir qu'ils espéraient heureux s'ouvrait largement devant eux.
    Loin des contraintes familiales, entre amis, ils pouvaient donner libre cours à un bonheur intime et gastronomique qui leur laissait apparaître le moment présent comme une revanche.
    Mais, en réalité, quel secret était caché derrière cette euphorie ? Quelle main de fer allait les broyer tous, l'un après l'autre ? Petit à petit, ils allaient s'effacer, laissant toujours en suspens la question à laquelle le commissaire chercherait longtemps une réponse. Était-ce un crime ? Une série de crimes plutôt ou un concours de circonstances imprévisibles ?
    Un épilogue non dépourvu d'émotion apportera-t-il la solution ?...

  • Les Prophéties de la Chaise-Dieu - La conspiration des fils de Caïn

    Roman policier historique

    La Chaise-Dieu ! Qu'y a-t-il de commun entre ce petit village de Haute-Auvergne, le procès de Galilée et la Contre-Révolution du XIXe siècle ?
    Philomène, journaliste à Canal 8, est persuadée d'avoir affaire à de doux illuminés quand elle débarque dans cette bourgade. De drôles de paroissiens se recueillent auprès du prophète Julien plongé dans un coma profond. Mais l'abbatiale qui domine le village abrite d'autres mystères. La Danse macabre n'a pas révélé tous ses secrets et quand Philomène apprend l'existence des Fils de Caïn, une étrange secte anticléricale, elle sait que l'histoire de l'humanité a rendez-vous ici.
    Et tout ça, à quelques mois du cinquantenaire du festival de musique sacrée auquel le pape a été invité.


    Plus jamais La Chaise-Dieu ne vous laissera indifférent
    après avoir reposé ce livre.

  • Ce monde de forêts, de rivières, de gorges, de lacs, de châteaux et de légendes était né d'un volcan gigantesque qui, lui, avait donné naissance à une progéniture multiple, laquelle, aujourd'hui, lui servait d'héritière.
    Le pays donnait une impression de calme dans son environnement végétal.
    Mais là n'était qu'une apparence. « Les Disparues du Lac de Menet » avaient ouvert le bal. Une suite n'était peut-être pas imaginable mais elle n'était pas sans raisons. Le bouleversement des terres avait provoqué celui des hommes qui avaient vécu le feu sous leurs pieds, qui, aujourd'hui, le vivaient encore.
    Trois petits avaient disparu, inexplicablement, un à chaque pont. Le commissaire avait tâtonné et, inexorablement se heurtait au silence dans cet univers où « tout le monde savait tout de tout le monde mais, dans ce cas, personne ne savait rien de rien !... »
    Une étude humaine autant qu'une enquête policière !...
    Un univers où chacun se retrouve à défaut de découvrir le coupable.

  • Enchâssé dans sa couronne de puy, de plateau, de colline et de verdure, le lac semblait un saphir accroché au cou de ce bourg dont on ne découvrait, au premier regard, que ses toits de lauzes et ses murs de trachyte.
    Il était le domaine de François et de ses amis qui, tous les jours, y retrouvaient le bonheur que leur apportaient les vacances.
    Il clapotait doucement sous l'effet de la brise et semblait symboliser cette félicité que la Nature apporte sans retenue à ceux qui veulent la respecter.
    Mais si, sous l'aspect idyllique, il cachait un drame ?...
    Et si, c'était là que cinq petites disparues avaient terminé une existence que la vie n'avait jamais favorisée ?
    Le commissaire était aussi affirmatif que François était sceptique. Pour justifier son attitude, savait-il quelque chose que l'enquête n'avait pas su déceler ?
    Dans ce pays que rien n'appelait à vivre un tel drame et avec des moyens alors insuffisants, une enquête qui semble s'enliser à chaque pas, amène le lecteur jusqu'à un dénouement dans lequel le hasard a tenu plus de place que la réflexion.

empty