• Ils sont porteurs de valises, manutentionnaires, boxeurs, mais aussi avocats ou musiciens de jazz. Tous Noirs américains. Le 15e régiment d'infanterie de la garde nationale de New York, créé en 1916 à Harlem, est une équipée de choc, composée de 2 000 soldats et de quelques officiers noirs, menés par une poignée de hauts gradés blancs idéalistes. Par leur engagement dans la guerre mondiale, ils entendent briser la logique de ségrégation et prouver leur valeur humaine sur les champs de bataille. Le 1er janvier 1918, ils débarquent à Brest en entonnant une Marseillaise jazz, prêts à se battre. D'abord relégué aux travaux manuels, ce régiment atypique, rebaptisé 369e RIUS, combattra à une seule condition : sous commandement français, intégré aux poilus, évitant ainsi à l'US Army le mélange des couleurs dans ses rangs. Surnommés « Hellfi ghters » par les Allemands, ils multiplieront les faits d'armes dans les tranchées de la Marne. La Grande Guerre sera-t-elle le tremplin espéré vers leur reconnaissance ? Thomas Saintourens raconte pour la première fois en France la formidable épopée de ces oubliés de l'Histoire. James Europe, le grand chef d'orchestre, fait vibrer la France au rythme du jazz, le peintre Horace Pippin croque dans ses carnets de bord la vie dans les tranchées et Henry Johnson, le modeste porteur de valises d'Albany, gagne le surnom de « Black Death » après une bataille héroïque. Si le 369e reçoit les plus hautes décorations françaises, l'Amérique blanche, elle, oubliera ses héros, pourtant dignes d'un fi lm d'Hollywood.

  • À Barletta, ville du sud de l´Italie, un homme fascinant redonne vie à des musiques oubliées. Depuis plus de vingt ans, Francesco Lotoro, pianiste de formation, recherche puis enregistre avec un orchestre local les oeuvres composées plus ou moins clandestinement dans les camps de la Seconde Guerre mondiale. Cet obstiné de 47 ans, aidé de sa femme et d´une poignée d´amis, a archivé plus de 4 000 partitions, parfois inachevées ou parcellaires. Symphonies, opéras, chansons folk, choeurs religieux, mais aussi swings ou musique rom : les artistes emprisonnés n´ont jamais renoncé à leur liberté créatrice, quitte, pour certains, à le payer de leur vie.
    L´auteur propose un livre original et d´une grande richesse sur ce sujet méconnu. Les chapitres sur le Maestro et ses aventures parfois rocambolesques alternent avec ceux consacrés à une quinzaine de musiciens martyrs, de toutes nationalités, de toutes confessions.
    Le lecteur découvre ainsi des personnages d´exception : « Johnny and Jones », duo jazzy du camp hollandais de Westerbork ; le compositeur tchèque Rudolf Karel, dont la dernière oeuvre fut écrite sur du papier hygiénique au moyen d´une écharde noircie de charbon ; le Français Émile Goué, qui dispensa des leçons de solfège à ses camarades de l´Oflag de Nienburg-sur-Weser, le Polonais Jozef Kropinski, qui composa en secret plus de 400 chansons en 1944, caché dans le camp de Buchenwald...
    De Prague à Cracovie, de Rome à Paris, voici une course contre l´oubli, où chaque note sonne comme un défi à l´oppresseur. Un pan entier de l´histoire de la musique, jusqu´ici laissé sous silence, se dévoile au fil des pages et des partitions du Maestro de Barletta.

  • Des centaines de milliers de cyberattaques quotidiennes dans le monde. Plus un jour sans qu'une affaire de vol de données, de site piraté ou d'arnaque en ligne ne défraye la chronique. Cette enquête inédite et captivante révèle à quel point notre hyperconnexion nous rend vulnérables.

    Le risque de piratage nous concerne tous. Ces menaces se nichent sur les réseaux sociaux ou dans nos boîtes mail, elles ciblent nos informations bancaires, les données stratégiques de nos entreprises comme nos données médicales et s'infiltrent dans notre ordinateur de bureau, notre tablette tactile, notre smartphone ou notre voiture. Avec le développement des « villes intelligentes » et le succès des objets connectés - déjà 25 milliards en circulation sur la planète -, elles atteignent désormais notre intimité.

    Pour comprendre ces menaces et analyser leur portée, Blaise Mao et Thomas Saintourens ont enquêté auprès de professionnels de la cybersécurité, de hackers, de militants des libertés sur Internet et de responsables politiques. Des failles dans les programmes informatiques les plus usuels jusqu'au potentiel de surveillance des États, ce livre nous entraîne dans un récit vertigineux dont nous sommes les protagonistes et démontre à quel point il est nécessaire de reprendre la main sur nos vies numériques.

empty