• Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin ? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus : je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et qu'ils ont des yeux de biche.
    Chasser le diable et ses comparses n'est pas de tout repos, je ne vous raconte pas. Enfin si, dans ce livre. Ah, un dernier détail : Dieu pardonne, moi pas.

  • L'Église est pauvre, ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre.
    Alors quand un dénommé Laurent Gérard lui lègue sa fortune au moment de son décès, crois-moi qu'elle apprécie.
    Ce qu'elle apprécie moins, c'est de se faire spolier l'héritage !
    Voilà pourquoi je déboule en Bretagne sous la couverture d'un aide-soignant dans un EHPAD où les résidents meurent plus que de raison !
    Entre légendes Celtes et une belle rousse incendiaire, j'ai de quoi faire dans ce roman !
    Suis-moi, on y va...

  • Je suis un Génie

    Stanislas Petrosky

    • Ska
    • 25 Avril 2020

    Une laideur sans pareille, des fantasmes inassouvis, une intelligence hors norme : un cocktail forcément détonnant...

    Oui, je suis un génie...
    Ne prenez pas cela comme de la prétention de ma part, mais je suis véritablement un génie... un véritable génie !
    J'ai un quotient intellectuel de 170 sur l'échelle de Wechsler, c'est-à-dire que je plafonne, elle ne va pas plus haut, personne n'a franchi cette barre. N'allez pas chercher sur Internet, votre cervea de remplacement, et me dire qu'un dénommé Kim Ung-yong, Sud-Coréen de son état, a établi un record du monde du « QI le plus élevé avec un score de 210 ». Ce record est basé sur l'échelle de Cattell, et si l'on transpose les deux unités de mesure, 210 sur l'échelle de Catell donne 168 sur celle de Wechsler, je le bats donc de deux points...


    Stanislas Petrosky est un habitué de Ska : ses nouvelles bien ficelées, au rythme rapide, vous font toujours la surprise d'une chute explosive ! A lire à vos risques et plaisirs...

  • Haine 13

    Stanislas Petrosky

    Chiffre 13 ! Mauvaise pioche pour une Nationale. Terminus pour un loser...



    JE SAVAIS QUE CE PUTAIN DE CHIFFRE portait malheur, j´en étais intimement convaincu...
    Seulement après vingt-huit mois passés à la maison d´arrêt des Hauts-de-Seine, la RN 13 c´était la route directe pour rejoindre Caen en auto-stop.




    La poisse lui colle à la peau comme un déterminisme fatal. Lorsqu´il lève le pouce sur la RN 13, on subodore que ce loser n´aura pas usurpé sa réputation. Pétrosky use des codes du noir avec un talent consommé.

  • L'amante d'Etretat

    Stanislas Petrosky

    • Afitt
    • 28 Mars 2020

    Présentation de l'éditeur
    Isabelle et Frédéric vivent une des plus belles histoires d amour qui soit, passionnée et fusionnelle. Mais un jour où Frédéric part s'adonner à sa passion, la planche à voile, il disparaît corps et bien en mer. Isabelle va doucement mais sûrement sombrer dans la folie sans l homme qu'elle aime. Stanislas Petrosky nous entraîne dans les méandres de la dépression. Jusqu'où le manque de l être aimé peut-il mener ? Mais l auteur venant du monde du polar, il se pourrait que L Amante d Étretat ne soit pas qu'une simple histoire d amour tragique.


    Biographie de l'auteur

    C'est après une première vie de thanatopracteur que Stanislas Petrosky rentre en écriture. Après quelles nouvelles, il se lance dans l'écriture d'une romance noire sur la dépression L'amante d'Etretat. Aujourd'hui avec son personnage de Requiem, prêtre exorciste déjanté, il s'inscrit dans la ligne des grands auteurs du noir burlesque avec un style mêlant humour et polar. Il écrit aussi des romans beaucoup plus sérieux comme Ils étaient vingt et cent.

    · Le Prisonnier (nouvelle) dans Santé ! collectif des auteurs du noir - Atelier Mosésu -2013
    · L'enfant des mille collines (nouvelle) dans Enfants des rues - Yucca éditions - 2013
    · All women are bad (nouvelle) The Cramps - Camion blanc - 2013
    · Moi le salaud...(nouvelle) Projet.Ayiti15-812 - 1/4 hibou éditions - 2014
    · Valentin (nouvelle) - l'Exquise édition - 2014
    · Les Stained with blood (nouvelle) The Gun Club - Camion blanc - 2014
    · Haine 13 (nouvelle) - Ska éditions - 2015
    · Wandu (nouvelle) - Ska éditions - 2015
    · Don't let daddy kiss me (nouvelle) 24 nouvelles pour Lemmy - Camion Blanc- 2015
    · La voyageuse sans retour (nouvelle) - Ska éditions - 2015
    · Le mariage du siècle(nouvelle) - Ska éditions - 2016
    · L'Amante d'Étretat - Atelier Mosésu - 2016
    · Je m'appelle Requiem et je t'... - Éditions Lajouanie - 2016
    · Bloody Glove (Scénario) - Atelier Mosésu - 2016
    · Dieu pardonne, lui pas ! - Éditions Lajouanie - 2017
    · Bonnes Nouvelles (nouvelle) - Les Amies d'Elmer- 2017
    · Le Tanneur (co-écrit avec Jérémy Bouquin) - Atelier Mosésu - 2017 (sous le pseudonyme de Borya Zavod)
    · Le diable s'habille en licorne - Éditions Lajouanie - 2018
    · Un Havre de paix - French Pulp éditions - 2018
    · Requiem pour un fou - French Pulp éditions - 2018
    · Elle est borgne (nouvelle) Les Sheriff - Kicking records - 2018
    · Ils étaient vingt et cent - French Pulp éditions - 2019
    · Sign of love #3 Cancer - French Pulp éditions - 2019 (sous le pseudonyme d'Anna Wyle)
    · Opération Requiem - French Pulp éditions - 2019
    · Sign of love #4 Lion - French Pulp éditions - 2019 (sous le pseudonyme d'Anna Wyle)
    · Waiting (nouvelle) The Thugs - Kicking records - 2019
    · Porn is born, Stella Finck #1 - Murmures éditions - 2020 (à paraitre)

  • La voyageuse sans retour

    Stanislas Petrosky

    • Ska
    • 1 Novembre 2015

    Sur un quai de gare, chaque jour, il attend le retour de sa fiancée partie en 1943 pour une destination inconnue... Il est des êtres inconsolables qui ne sauront jamais faire leur deuil. Petrosky aborde cette question avec délicatesse par le biais d'une courte fiction, sensible et évocatrice. Nouvelle suivie d'une seconde nouvelle Achoris, dans laquelle un immortel raconte sa vie et tente de refourguer son immortalité au lecteur. Une nouvelle noire dans la tradition du genre pour le plus grand plaisir des lecteurs EXTRAIT Il attend, seul, il sait bien que les gens le regardent, tous ces habitués qui prennent le train chaque jour, la masse laborieuse rentrant dans sa banlieue, ils ont pris l'habitude de ce vieux, qui été comme hiver se tient là, seul face aux éléments, le regard triste, les yeux délavés à force d'avoir sûrement trop fixé l'horizon. Immobile, il regarde les locomotives arriver... A PROPOS DE L'AUTEUR Stanislas Pétrosky. Un seul mot... "Méchant" !

  • Le mariage du siècle

    Stanislas Petrosky

    • Ska
    • 1 Janvier 2016

    L'Histoire est émaillée de mystères. En voici un de plus, rapporté par un témoin invisible dans le Berlin de 1945... Assis en face du lit conjugal, je les ai vus passer à la salle de bain chacun à leur tour, revenir se glisser sous la couette et se souhaiter bonne nuit. Encore une fois, même pas un baiser. Mais j'avoue que de l'avoir vu, lui, dans sa tenue de nuit, cela m'aurait presque arraché un éclat de rire, ce pyjama grotesque à rayures, et dire que je n'avais pas d'appareil photo avec moi, quel con ! Je ne savais pas que les « ectoplasmes voyageurs temporels » dans mon genre dormaient, je me suis assoupi... On se laisse embarquer dans cette histoire frisant le fantastique par un Petrosky au mieux de sa forme romanesque. Une manière de révéler les dessous d'un événement historique qui n'a pas fini de livrer son énigme... Une nouvelle noire dans la tradition du genre pour le plus grand plaisir des lecteurs EXTRAIT J'étais devenu invisible, je pouvais aller et venir à ma guise, je voyais, mais on ne me voyait pas, j'étais devenu le pire et le plus discret des espions - combien d'êtres ont rêvé de devenir comme la créature de H.G. Wells ! J'ai bien dû fantasmer sur ce pouvoir, comme tout le monde, imaginer tout ce que je pourrais en tirer, mais jamais je n'aurais cru cela possible, et pourtant je ne me voyais pas, et surtout on ne me voyait pas. Toujours est-il que ce pouvoir d'invisibilité me plaisait, j'allais être un des rares témoins de ce mariage, j'allais assister à un événement historique en cette période sombre et troublée. A PROPOS DE L'AUTEUR Stanislas Pétrosky. Un seul mot... "Méchant" !

  • Gunther, jeune allemand opposé au régime nazi, excelle dans l'art du dessin.
    Il se retrouve promu illustrateur officiel du camp de Ravensbrück, son oeil d'artiste interprète la vie et surtout la mort.
    L'histoire d'un homme qui a vu la construction et la libération du plus grand camp d'extermination de femme du IIIème Reich, un homme qui a vécu des deux côtés des barbelés.
    "Saisir l'horreur à la pointe d'un crayon"

empty