• Sur commande

  • La Bataille d'Angleterre fut la première bataille entièrement livrée par les forces aériennes depuis l'essor de l'aviation trente ans plus tôt. Les Spitfire et les Hurricane en furent les rois. Elle mit en jeu un nombre très limité de combattants - trois mille de chaque côté - et elle fut aussi la première défaite du IIIe Reich.

    Plusieurs raisons à cela : la préparation hasardeuse de l'invasion de l'Angleterre ainsi que l'assurance démesurée de Goering en la victoire et les changements incessants de stratégie des dirigeants allemands. Egalement, l'inflexibilité de Churchill, l'avènement du radar dans le dispositif du Fighter Command et la ténacité indomptable des pilotes de la Royal Air Force firent le reste. L'organisation calculée mise en place par l'Air Chief Marshal Dowding pour préserver la supériorité aérienne du territoire britannique reste le fondement de toute organisation actuelle de ce type.

    Les Britanniques célèbrent en 2010 le 70e anniversaire de la Bataille d'Angleterre en mettant à l'honneur les « Few », comme les appelait Winston Churchill. Il reste aujourd'hui une petite centaine de survivants à travers le monde.

    «Never in the field of human conflict was so much owed by so many to so Few» « Jamais dans l'Histoire des guerres, un si grand nombre d'hommes n'a dû autant à si peu », Winston Churchill, Premier Ministre, discours du 20 août 1940, à la Chambre des Communes.


    L'auteur :
    L'auteur, Pierre-Alain ANTOINE, ancien pilote de chasse dans l'armée de l'air - plus de 6 200 heures de vol -, a toujours eu une passion pour cet épisode de l'Histoire aérienne et de l'Histoire tout court. Ancien directeur de la Patrouille de France, officier de réserve, conférencier et commentateur des meetings nationaux depuis de nombreuses années, il choisit toujours d'expliquer les faits par l'Histoire.

  • Au début du siècle dernier, les exploits successifs des pionniers de l'Aviation suscitent l'enthousiasme des foules.
    Santos. Dumont, les frères Voisin, Robert Esnault-Pelterie, les frères Wright, Henri Farman, Léon Delagrange, Louis Blériot. tracent des voies décisives dans la conquête de l'air, soutenus financièrement par des mécènes de génie. tels le Marquis de Dion, Henry Deutsch de la Meurthe ou encore Ernest Archdeacon. 1908. L'année de l'éclosion de " la locomotion aérienne ". 1909. L'année de l'envolée. C'est au cours de cette année 1909 que s'est tenue La Grande Semaine de l'aviation de la Champagne à Reims-Bétheny, qui fut le Premier Meeting Aérien International où 18 aéroplanes ont concouru.
    Parmi les passionnés de l'Aviation, un courageux ingénieur vosgien construit son aéroplane et tente de participer à ce défi. C'est au travers du témoignage de ce personnage anonyme, constructeur et pilote d'aéroplane, que l'auteur restaure dans ce roman historique les conditions dans lesquelles a pu se dérouler cet événement majeur sans précédent

    Sur commande

  • " Trente glorieuses " dans l'azur...
    Telle est l'aventure que nous fait revivre, sans détour, ni faux-semblant, cet ancien pilote de chasse sur F-100 " Super-Sabre ", Mirage III, Mirage IV, puis Jaguar.
    L'auteur, qui totalise plus de 6 200 heures de vol, nous embarque à ses côtés et nous fait participer, sur fond des conflits qui secouèrent la planète durant la guerre froide, aux grandes missions qu'il eut à mener.
    Il nous fait revivre, tour à tour, les opération au Tchad, la folie des Balkans, la première guerre du Golfe, avant de nous " faire partager " le commandement des Equipes de Présentation de l'Armée de l'Air et la direction de la Patrouille de France.
    C'est sous son commandement que l'Equipe de Voltige de l'Armée de l'Air remportera le titre de championne du monde.
    Appelé à diriger depuis Ramstein en Allemagne le Polygone de Guerre Electronique, l'auteur nous révèle les enjeux de la guerre électronique offensive développée en coopération avec nos alliés (USA - Allemagne).
    Le présent ouvrage constitue un bilan passionnant, mêlant difficultés et sacrifices, solidarités, joies et passion, permettant une redécouverte de l'Aviation...
    Aujourd'hui le colonel Antoine " reste aux commandes " en organisant de meetings et en couvrant en qualité de commentateur les meetings nationaux de l'air.

    Sur commande

  • Comment les représentations agissent-elles et quels sont leurs effets ? Quels pouvoirs donnent-elles à ceux qui les produisent comme à ce qu'elles repré- sentent ? Les propositions de Louis Marin sur la force des représentations dans les sociétés modernes, enracinées dans l'anthropologie et la linguistique structurales, ont irrigué tout aussi bien les travaux des philosophes que ceux des spécialistes de l'image et des historiens des textes. À force de signes rend compte de cette influence en réunissant des recherches toujours attachées à la conception du signe dont Marin a fait un outil méthodologique pour scruter le pouvoir et les limites des images qu'une société produit d'elle-même.

    Ce recueil réunit un ensemble d'études qui marquent l'insistance de l'oeuvre de Louis Marin dans ce qu'il appelait les « systèmes de représentation ». Consacrées essentiel- lement à l'époque moderne, ces études se caractérisent par la diversité de leurs objets - récits, discours, oeuvres de peinture et de gravure, architectures, etc. - et n'ont comme point commun que leur fidélité à une méthode de travail. Les auteurs de ces textes, spécialistes de différents domaines, représentent plusieurs générations et des approches variées de l'oeuvre de Louis Marin ; mais tous ces auteurs, face à leurs objets, partagent une même responsabilité : celle de témoigner de leur perception de ces objets, telle qu'elle contribue à les construire eux-mêmes dans ce que Louis Marin nomme des « effets-de-sujet ».

  • Ce deuxième volume de notre étude sur la présence militaire américaine en France s'ouvre sur une première partie consacrée aux origines de l'alliance occidentale forgée après la Seconde Guerre mondiale. Après avoir rappelé le rôle et la place de la France, nous présentons en détail l'ensemble des organes de l'OTAN établis sur son territoire.
    Une présentation de la ligne de communication américaine et de sa structure à travers notre pays, permet ensuite de clarifier le rattachement administratif (OTAN ou non) des différentes garnisons US établies en arc-de-cercle, depuis les Charentes jusqu'à la Lorraine. Un chapitre complémentaire est dévolu à l'usage d'installations de la ligne Maginot par les forces atlantiques.
    Pour terminer ce volume, nous avons choisi d'aborder l'organisation des aviations de transport américaine et canadienne en France, véritables chevilles ouvrières des forces aériennes de la coalition, assurant a crédibilité des unités de combat.

    Sur commande

  • A l'occasion du 55e anniversaire de la célèbre Patrouille de France, Pierre-Alain Antoine, ancien directeur des équipes de présentation de l'Armée de l'air (1990-92) et Rémy Michelin, photographe, auteur de "De plumes et de fer", se sont associés le temps d'un livre.

    ATHOS CHECK nous fait découvrir le monde fascinant des meetings, vu de l'intérieur, durant la saison 2008. La double page "Coulisses" à la fin de chaque chapitre, nous révèlera par exemple ce que les mécaniciens de la patrouille italienne des Frecce Tricolori ont offert aux mécaniciens de la Patrouille de France, le bruit qui a couru durant le week-end du meeting de la Ferté Alais ou encore ce que les femmes des pilotes de la Patrouille ont vécu pendant le meeting d'Orange.
    Nous découvrirons enfin au travers de photos inédites accompagnées de légendes, le monde secret de la "PAF", en France et à l'étranger.

  • Rémy Michelin vous propose son nouvel ouvrage La Grande Epopée, publié lors du 75e anniversaire de l'armée de l'air.
    Habitué des comparatifs, comme De Plumes et de Fer ou Pilote Attitude, le photographe aéronautique nous replonge dans la mémoire de nos Anciens en comparant 75 photos originales de la Guerre 1914-1918 avec 75 photos de l'armée de l'air actuelle prises à l'identique. Pierre-Alain Antoine contribue à ce livre passionnant en écrivant les légendes des photos ainsi que les textes de présentation des trois grands rôles de l'aviation militaire : la Reconnaissance, le Bombardement, la Chasse.
    Ce livre, illustré de pages " citations " traduisant le ressenti des pilotes de chasse actuels à l'égard des Anciens, met en exergue l'évolution technique de notre aviation militaire, mais aussi le respect de nos traditions toujours intactes.

  • La présence des forces du continent nord-américain en France de 1950 à 1967 reste actuellement très mal connue des Français. Le déploiement de ces troupes depuis les ports de l'Atlantique jusqu'à l'Allemagne constituait une zone logistique appelée Communication Zone.
    Dans cet ouvrage, les auteurs ont choisi de traiter trois aspects caractéristiques de cette époque qui n'ont, par ailleurs, jamais été envisagés sous cet angle : Toul et le Toulois, une garnison américaine de 1950 à 1967 ;
    L'organisation des services de santé américain et canadien en France, y compris les dépôts et les trains sanitaires ; l'US Army Aviation qui, parallèlement à l'US Air Force en Europe, entretenait sur notre territoire un réseau d'aérodromes et plus de trois cents avions légers et hélicoptères.

  • Les agendas que le peintre Pierre Bonnard tint toute sa vie durant ne sont pas simplement constitués de dessins et d'informations sur le temps qu'il fait ; on y trouve aussi de très nombreuses notes sur sa peinture, la création et ses enjeux. Ces « observations sur la peinture », semées ici comme des notes entre les lignes, confirment l'impression de se trouver dans un sanctuaire de la création. Elles trahissent les hantises de l'artiste, son inlassable recherche des moyens les plus appropriés pour traduire son émotion visuelle, cette « séduction ou idée première » à quoi tout désormais devra être soumis.
    Aucune volonté de didactisme dans ces notes ; aucune règle énoncée qui ne vaille que pour soi-même. Rien de strictement « intellectuel ». Et, cependant, avec l'amour de la vie, toute l'intelligence de la peinture.

    Pour la première fois sont réunis l'ensemble des notes d'un des peintres les plus importants de notre siècle, retranscrites par le petit-neveu de l'artiste, Antoine Terrasse, historien de l'art et l'un des plus grands spécialistes de Bonnard. Cette édition est précédée d'un essai d'Alain Lévêque (auteur de Bonnard, la main légère, Deyrolle éditeur, 1994, repris aux éditions Verdier, 2006), et illustrée de la reproduction d'une dizaine de doubles pages de ces carnets (1927-1946), représentatives des différentes voies empruntées par l'artiste dans ces carnets.

  • La première partie de ce numéro, intitulée « Le mythe, le rite », découle d'une rencontre internationale qui s'est déroulée en avril 2015 et qui a réuni de nombreux écrivains étrangers, tel Antoine Volodine et Alain Fleischer, et des auteurs québécois de différentes générations qui témoignent tous d'un vif intérêt pour la dimension mythique et rituelle de l'imagination créatrice et de la mémoire littéraire. Le deuxième dossier, « Le voyage, le paysage », rassemble des textes poétiques et narratifs qui abordent le voyage comme « paysage en mouvement » et le paysage comme « arrêt sur image » dans le film de nos déplacements. La dernière section, issue de la dernière Rencontre internationale des écrivains, réfléchit au potentiel créatif de l'événement envisagé sous l'angle intime et personnel autant que dans ses aspects collectifs et historiques. - See more at: http://www.sodep.qc.ca/numero/numero-145-novembre-2015/#sthash.vPAkZ9VC.dpuf

empty