• In an increasingly digital economy, mastering the quality of data is an increasingly vital yet still, in most organizations, a considerable task. The necessity of better governance and reinforcement of international rules and regulatory or oversight structures (Sarbanes Oxley, Basel II, Solvency II, IAS-IFRS, etc.) imposes on enterprises the need for greater transparency and better traceability of their data. All the stakeholders in a company have a role to play and great benefit to derive from the overall goals here, but will invariably turn towards their IT department in search of the answers. However, the majority of IT systems that have been developed within businesses are overly complex, badly adapted, and in many cases obsolete; these systems have often become a source of data or process fragility for the business.   It is in this context that the management of `reference and master data' or Master Data Management (MDM) and semantic modeling can intervene in order to straighten out the management of data in a forward-looking and sustainable manner. This book shows how company executives and IT managers can take these new challenges, as well as the advantages of using reference and master data management, into account in answering questions such as: Which data governance functions are available? How can IT be better aligned with business regulations? What is the return on investment? How can we assess intangible IT assets and data? What are the principles of semantic modeling? What is the MDM technical architecture?  In these ways they will be better able to deliver on their responsibilities to their organizations, and position them for growth and robust data management and integrity in the future.

  • Les grands espaces de Haute-Provence semblaient à l'abri de tout événement dramatique. Certes, il y eut bien l'affaire D. Mais c'était juste après la guerre et depuis... le calme, les oiseaux, la quiétude. Jusqu'à ce que l'on retrouve cet étrange bonhomme, en jupe, pendu par les pieds au pont Mirabeau.

  • Une série de nouvelles à découvrir.
    Grand marcheur mais aussi rêveur impénitent, Jean-Pierre Bonnet a effectué le chemin jusqu'à Santiago à trois reprises, empruntant chaque fois un nouvel itinéraire. En 2004, il part de Vézelay, l'année suivante, du Puy-en-Velay. Et en 2007, il reprend son bâton pour découvrir la voie d'Arles.
    À chacun de ses retours, il compile ses notes et ses rencontres qui deviendront Des nouvelles de Compostelle. Dans ce livre, l'auteur raconte le chemin, mais aussi le parcours de ces gens qui essayent de naviguer entre les turbulences de la vie pour trouver leur chemin. En final, cette cinquantaine de nouvelles créent un paysage émotionnel remarquable entraînant le lecteur au coeur de cette aventure singulière des temps modernes.
    /> Plutôt qu'un récit de voyage, voici une série d'histoires - drôles, tendres, parfois émouvantes - qui racontent le chemin. Une autre façon de le découvrir ou de se rappeler son propre périple.
    EXTRAIT DE LA DAME AU LIVRE D'OR
    Le chien aboie, le marcheur s'arrête hésitant. Ce n'est pas le premier chien pourtant depuis son départ, mais c'est le premier de la journée ! Il vient de quitter le gîte communal de la petite bourgade de Dordogne, par une belle matinée printanière, une des rares de cette année pluvieuse et venteuse. La grimpette pour s'éloigner des rives de la Dordogne a été dure ; mais n'est-ce pas le cas tous les matins quand il faut remettre le corps en marche et que l'on sait qu'il devra « fonctionner » sept à huit heures de rang ?
    Arrivé dans ce petit hameau, il peut voir les premières vignes du Bordelais, et il peut entendre les premiers jappements de chien du jour. Apparemment, le chien s'était assoupi au soleil, car ce n'est qu'une fois dépassée la maisonnette que le pèlerin est rattrapé par le glapissement frénétique de la bête.
    C'est alors qu'une porte s'ouvre précipitamment et qu'un cri s'en échappe :
    - Monsieur ! Monsieur !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Cussac, dans le Limousin, Jean-Pierre Bonnet est resté fidèle à cette terre dont il parle la langue d'oc. Il y puise son inspiration. Dans tous ses romans, il aime à dépeindre finement la société paysanne dans les années 50-60. La famille est son thème de prédilection. Il porte un regard lucide et avisé sur ces relations privilégiées mais fragiles qui se créent entre les êtres, souvent bonifiées sous l'effet des revers de la vie et balayées par les faiblesses humaines.

  • Jim s'installe à la Combe des Bois dans l'espoir de se construire une nouvelle vie, mais il s'avère que sa venue dérange...
    ?Un chevreuil abattu à ses pieds alors qu'il flâne dans la forêt. La tête de la bête se retrouve plus tard sur le pas de sa porte. L'accueil n'est pas meilleur chez les voisins. À la Combe des Bois se murent un patriarche infirme et sa fille qui dirigent, dans le secret absolu, la propriété et les terrains attenants. Visiblement, la présence du nouvel arrivant ne plaît pas. Pire, elle dérange.
    Et pourtant, c'est au coeur de cette campagne que Jim, frais émoulu d'une formation de guide de pêche, s'installe avec son projet de reconversion, ses espoirs, et un passé décevant. Il sera confronté à un milieu aussi trouble qu'attachant.
    Dans cette histoire maîtrisée et captivante, Daniel Taboury campe une étonnante galerie de personnages hauts en couleur, souvent des laissés pour compte, abandonnés sur le bord du chemin sur ces terres oubliées de l'Administration. L'auteur a l'art d'explorer les mystères des vies, les méandres de l'âme humaine et les rives des passions. Une quête authentique et originale de l'intime.
    Il a signé d'autres romans aux éditions Lucien Souny, dont De retour, Silence de plomb.
    Ce roman mènera le lecteur sur une quête de l'intime et des mystères de l'âme humaine...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Daniel Taboury a fait le choix à la fin des années 70 de s'installer à la campagne. Sans doute pour vivre près des eaux et des poissons, - une passion déterminante - et au coeur de cette France "profonde" qu'il aime tant. Dans ses romans, il en parle sans nostalgie ni concessions bucoliques. Il y campe des personnages "brut de décoffrage" comme si la rudesse ou la pudeur ne pouvaient que les accompagner chaque jour dans ce quasi désert. L'illustration d'un monde à l'écart dont les Français ont perdu la connaissance dans le brouhaha d'une civilisation en marche forcée. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages sur la pêche et les poissons (nouvelles, essais) dont le remarqué Dico insolent de la Pêche (2015). Plusieurs romans ont été publiés aux
    éditions Lucien Souny : Silence de plomb, Le Triton du diable, Les Noces de copeau, À contre-courant, et plus récemment, De retour (2019), Humeurs insolentes d'un confiné (2020).

  • En général, la loi protège les libertés, garantit un espace de sécurité. Mais il arrive que la loi elle-même soit tyrannique, injuste, illégitime. Pour empêcher ces dérives, de nombreux États ont adopté des mécanismes juridiques permettant une surveillance des agissements du Parlement. En France, l´un des mécanismes récents de cette surveillance est la « question prioritaire de constitutionnalité » qui date de la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008. Elle dispose que « Toute personne peut contester une disposition législative devant un juge en invoquant le non-respect, par cette disposition, des droits et libertés protégés par la Constitution. » Quelques années après sa mise en place, cet ouvrage propose de faire le point sur cette procédure, son fonctionnement mais aussi l´influence qu´elle exerce sur le droit tout entier. Il montre en effet comment la QPC constitue une véritable sentinelle démocratique. Une sentinelle qui alerte et informe le pouvoir politique de la teneur des revendications du peuple et au besoin désavoue le pouvoir politique lorsque le pacte constitutionnel est violé. Une sentinelle d´une efficacité redoutable et sans précédent, au regard de son accessibilité et de ses effets. En cela, la QPC, en dépit de ses imperfections, est une révolution juridique.

  • Le parcours d'un jeune flic à Paris durant les années de guerre : son devoir, ses valeurs morales et ses difficultés conjugales.
    Gustave entre dans la police parisienne comme îlotier. Audacieuse idée pour celui qui n'a jamais quitté sa province. Sa fiancée, qui rêve de Paris et d'une vie confortable et brillante, saisit l'occasion de le suivre. Mais la dure réalité de ces années de guerre la fait vite déchanter. Ballotté entre son devoir d'obéissance, ses valeurs morales et les difficultés conjugales, le jeune flic sera confronté à des situations cornéliennes qui pourraient le faire basculer vers le meilleur ou vers le pire. Derrière son apparente apathie, saura-t-il afficher sa légendaire volonté de fer, imposer son bon sens et ses valeurs ?
    Cette histoire, pleine de rebondissements et d'émotions, met en scène des personnages simples, mais ô combien attachants, qui luttent pour survivre et garder leur dignité. Elle nous rappelle que les tragédies transforment ceux qui les traversent, les rendant plus forts et plus sensibles aux êtres qui les entourent.
    Plongez dans une histoire pleine de rebondissements et d'émotions, et découvrez les destins de personnages simples et attachants, confrontés à des situations tragiques et des dilemmes cornéliens !
    EXTRAIT
    Gustave, en grande tenue d'agent de ville, se tenait bien droit devant le maire du XIVe. Anne, à ses côtés, vêtue d'une simple robe droite blanche, serrait dans ses mains un petit bouquet de roses. Elle ne présentait pas encore les stigmates de sa grossesse et sa mise n'avait nulle peine à masquer le léger renflement de son ventre. Son homme avait beau avoir les épaules larges, le couple seul avec Marie Colpin pour unique témoin semblait bien isolé dans cette immense salle des mariages. L'édile et son employée municipale firent de leur mieux pour donner un peu de chaleur à cette cérémonie surréaliste. On se mariait peu par les temps qui couraient, préférant attendre des jours meilleurs.
    Un bref rictus traversa le visage de Gustave, au souvenir amer, pas si lointain, qu'il aurait ardemment souhaité cette célébration avec son Isabelle. Anne le ressentit-elle ? Elle lui pressa le bras, il balaya cette pensée et lui offrit un large sourire.
    Les registres signés, ils se retrouvèrent tous les trois sur le perron donnant sur la rue Charles-Divry. Le léger vent frisquet de ce mois de mars souleva la robe de la mariée qui n'avait pour toute coiffure que quelques fleurs glissées dans les cheveux. Gênés d'en avoir fini si rapidement, ils ne savaient quoi faire de leur matinée :
    - Il n'y a guère que les curés qui prennent leur temps, soupira Marie.
    Alors que le matin ils avaient pris le bus, ils décidèrent donc de rentrer à pied. Attrapant le bras de l'une, puis de l'autre, le Grand mena donc sa petite troupe d'un pas tranquille jusqu'à la rue du Moulin-Vert.
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Pierre Bonnet est l'auteur de nombreux romans parus aux éditions Lucien Souny, dont Une Vie sur le fil et Une Terre pour deux frères.

  • Depuis son arrivée à La Mazaurie, le jeune Pierrot trouve que le monde ne tourne pas très rond.
    Pourquoi, au beau milieu de l'année scolaire, sa mère l'a-t-elle expédié, sans la moindre explication, vivre auprès de sa grand-mère ? Et comme les gens sont bizarres ! D'abord, une jeune fille cherche à se noyer ; ensuite, on retrouve le maçon pendu.
    Des événements pour le moins troublants, qui sortent Pierrot de sa rêverie et de son monde imaginaire. Un jour, en se promenant le long du ruisseau, il découvre un curieux marteau. Il décide de le prendre et de l'installer sur son vélo, comme un trophée. Or, voilà que cet objet intéresse beaucoup les gendarmes. Ne serait-il pas la clé de l'énigme qui a bouleversé les journées si paisibles dans ce coin de pays ?
    Tandis que l'enquête suit son cours, Pierrot observe ce qui se passe autour de lui et sa Mémé tente de percer le secret des âmes. Le marteau, espère-t-on, finira bien par « parler » et par révéler les sombres raisons qui ont poussé les uns et les autres à commettre des actes irréparables...
    Un roman régional qui mêle terroir et intrigue, pour le plus grand plaisir des lecteurs !
    EXTRAIT
    Les deux classes viennent à peine de reprendre que l'on frappe violemment à la porte des petits. C'est la femme du rebouteux, la Germaine, qui, toute essoufflée, souffle à Mademoiselle Latrille qui vient de lui ouvrir :
    - Il est arrivé un malheur !!!
    Avant que l'institutrice ne réponde, elle enchaîne tout de go :
    - Je dois ramener le petit Paul Vergnal chez ses parents !
    - Mon Dieu ! il leur est arrivé quelque chose de grave ?
    - Non, pas eux, mais c'est sa soeur !
    - Alicette ?
    - Oui ! on vient de la ramener à moitié morte, on ne sait pas... Le médecin est là, on attend les pompiers aussi...
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Né à Cussac, dans le Limousin, Jean-Pierre Bonnet est resté fidèle à cette terre dont il parle la langue d'oc. Il y puise son inspiration. Dans tous ses romans, il aime à dépeindre finement la société paysanne dans les années 50-60. La famille est son thème de prédilection. Il porte un regard lucide et avisé sur ces relations privilégiées mais fragiles qui se créent entre les êtres, souvent bonifiées sous l'effet des revers de la vie et balayées par les faiblesses humaines. Journaliste, il habite et travaille aujourd'hui sur l'île de Ré. Il collabore à divers journaux, dont Sud-Ouest, et à des magazines locaux.

  • De retour dans le Limousin, Maxime est hanté par son passé, tandis que son rival de toujours est retrouvé assassiné...
    Pour re´gler la succession de sa me`re, Maxime rentre aux Liades, en Limousin, apre`s de longues anne´es passe´es a` l'e´tranger. Tre`s vite, son passe´ le rattrape entre le remords d'avoir laisse´ sa me`re mourir dans la solitude, les souvenirs d'un amour douloureux,... Comble de tout cela, il apprend que son rival, Jean-Marc Bourdier, est devenu de´pute´-maire, ce me^me homme pour qui Solange l'a quitte´. Peu de temps plus tard, le maire Bourdier est retrouve´ assassine´ dans des circonstances douteuses. Ce meurtre bouleverse les plans de Maxime qui se retrouve implique´ dans une affaire myste´rieuse ou` il devra comprendre les jeux d'interactions entre politique et financier pour de´couvrir la ve´rite´. Entre intrigue policie`re et peinture de moeurs, Jean-Pierre Bonnet re´ussit a` faire durer le suspens jusqu'a` la dernie`re phrase.
    Suivez Maxime le long d'une enquête mystérieuse, tissée de jeux politiques et financiers, dans ce roman policier à l'issue surprenante.
    EXTRAIT
    Un tailleur gris, uniforme de veuve sans doute, accentuait l'impression de tristesse qui émanait d'elle. Regrettait-elle Bourdier ?
    N'y tenant plus, il le lui demanda :
    « Mais non, idiot, pas du tout ! Mais je me fais du souci pour la petite. Mes beaux-parents cherchent à me faire des ennuis, pour la succession : ils voudraient que tout soit mis directement au nom d'Anne !
    - C'est gênant ?
    - Je m'en moque bien. Ce qui est moins drôle, c'est qu'ils veulent me mettre sous tutelle ! Tu te rends compte, obligée de leur rendre des comptes sur l'éducation de ma fille ! Il n'en est pas question. Je veux rester sa mère avec tous mes droits. Qu'ils reprennent la maison, je m'en moque, mais je ne veux pas qu'ils me contestent ma fille, je me battrai ! »
    Elle s'était enflammée et si son regard avait pu lancer des éclairs, Maxime en aurait été aveuglé. Il comprenait sa colère, mais, hélas, l'attitude du vieux pharmacien ne l'étonnait guère : égoïsme et esprit de caste réglaient sa vie. Pour lui, Solange resterait toujours la parvenue ayant débauché le beau parti ! Jamais, lui et son épouse, ils ne s'étaient mêlés aux petites gens de ces campagnes. Ce qui ne les empêchait nullement d'en accepter l'argent. Mais les patients n'avaient guère le choix : une seule pharmacie, pas de concurrence !
    « Mais, qu'en pense ton père ?
    - Mais papa est mort... depuis dix ans ! »
    Maxime s'en mordit les lèvres : quelle bourde ! Il n'ignorait rien de l'affection de Solange pour son père qui l'avait élevée seul, sa mère ayant disparu prématurément d'un cancer. Sa mère avait dû le lui écrire, mais à l'époque il ne recevait pas toujours ses courriers : cette lettre devait croupir dans un quelconque hôtel du Niger ou du Mali.
    « J'en suis désolé. La lettre me l'annonçant a dû s'égarer », balbutia-t-il.
    Les yeux de Solange se mouillèrent. Elle se reprit et raconta brièvement les circonstances de la mort de son vénéré père. Après s'être sorti victorieusement d'une opération du coeur, un banal accident de voiture l'avait emporté.
    Solange avait besoin de parler. Déjà avec Louis, elle s'était libérée de quelques-uns de ses secrets, mais n'avait pas osé lui raconter les tourments de sa belle-famille. Avec Maxime, dont elle pressentait la force, elle se livra enfin.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Pierre Bonnet partage sa vie entre la Charente-Maritime et le Limousin dont il est originaire. Ses ouvrages exploitent deux veines : l'intrigue policière et le roman de terroir. Son dernier roman La Loi des Humbles a obtenu le prix régional Panazol 2011.

  • Ce qui nous atteint n'est pas ce qui se passe autour de nous, mais l'idée que nous nous faisons de ce qui nous arrive. Si nous ne pouvons changer le monde ou éviter des épreuves, nous pouvons en revanche travailler sur le regard que nous portons sur le monde. Or quel plus grand réservoir d'idées, de matière à penser que le livre ? La lecture est une thérapie car elle est de nature à modifier ce que nous nous racontons à nous-mêmes, sur nous-mêmes, sur les autres, sur nos émotions et nos comportements. Cet ouvrage raconte comment l'idée de la bibliothérapie a cheminé depuis la littérature jusqu'aux laboratoires de recherche en psychologie. Les propriétés thérapeutiques de la lecture sont expliqués: le livre est érigé en un véritable outil de soin que les médecins de première ligne peuvent utiliser selon différentes modalités de prescription qui sont développées.
    Remettant le patient au coeur de la démarche de soin, la bibliothérapie est un acte de confiance envers les patients et la reconnaissance de l'autonomie du sujet dans la relation thérapeutique.

  • Le livre explore à la fois la théorie mallarméenne de la musique, sa mise en pratique poétique, et les compositeurs qui mirent Mallarmé en musique : principalement Debussy, puis Boulez qui en fit le coeur de son entreprise.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La chimie du fluor est devenue un secteur important de la chimie médicinale. Depuis la découverte du fluorouracile, des fluorocorticoïdes et des fluoroquinolones, ce jeune domaine a connu de rapides et d'importants progrès durant ces quinze dernières années. La première partie de cet ouvrage présente la préparation des composés fluorés et les généralités concernant leurs propriétés spécifiques. La présence du fluor entraîne en effet de nombreuses modifications des propriétés structurales d'une molécule et de son activité biologique. La seconde partie est consacrée aux analogues fluorés de produits naturels, aux acides aminés et peptides fluorés, aux dérivés fluorés saccharidiques, ainsi qu'à une présentation détaillée d'inhibiteurs fluorés d'enzymes. Dans un dernier chapitre les principaux médicaments actuels ou en développement, contenant des atomes de fluor, sont classés par cibles thérapeutiques.

  • Provides a thorough overview of the role of fluorine in pharmaceutical science and development Includes chapters on fluorinated analogues of natural products, fluorinated amino acids and peptides, and derivatives of sugars Classifies marketed and in-development fluorinated pharmaceuticals according to their therapeutic classes

empty