• À Montréal, à la fin de leur adolescence, Mara et Hubert se rencontrent et s'enflamment. Ils courent les rues, les cafés, les expositions, partagent les romans de Kundera et les films de Kusturica, s'échangent des répliques de Roméo et Juliette, vivent sans modération. Ils sont comme deux doigts de la main, amis, amants, amoureux, frère et soeur du quarante-huitième parallèle Nord. Ils rêvent d'un chemin de fer pour s'élancer l'un vers l'autre. Puis tout se précipite : la mort, l'art, l'avenir, jusqu'au point où l'amour s'empêtre et déraille. Dans le cirque suspendu des amours impossibles, Mara et Hubert s'aiment, mais ne le savent pas assez.
    De Beyrouth à Prague, de Noranda à Péribonka, il y a des greniers, des patinoires, des lettres, des accidents de parcours, des territoires sauvages, des aveux et des exils. Des corps comme des continents. Des trains imaginaires et une garçonnière.

  • Au bout du voyage, il y a l'Autre, quelques décalages à rattraper, des contraires à dénouer. Enivrée par une urgence tranquille, Mylène Bouchard fait l'éloge de la légèreté, de la solitude et de l'amour. La poésie mesure l'écart entre les êtres qui s'éloignent ou se rapprochent, se manquent ou se rencontrent. Extrait Comme des enfants Ils ont joué dans les rideaux Il n'y avait plus qu'eux Et leur théâtre muet Point de vue de l'auteure Pour l'auteure Mylène Bouchard Je suis une femme aujourd'hui, je me bats ; je suis écrivaine, éditrice et féministe. Il faut aimer les femmes, les aimer plus fort, toujours davantage. Le monde est violent pour les femmes. Encore. Je suis une intellectuelle. Écrire me demande énormément de réflexion. Je suis une créatrice d'aujourd'hui et de demain, je cherche les questions d'aujourd'hui et de demain. Je veux créer une profondeur de champ. Seules les questions importent. J'écris pour pacifier le monde, pour abolir la violence. J'écris parce que je ne peux tolérer la violence. L'auteure Née en 1978 au Lac-Saint-Jean, Mylène Bouchard est écrivaine et éditrice. Ses écrits se consacrent à une réflexion sur les amours bonnes, remettent en question les modèles de pensée dominante, proposent de voir plus loin, invitent à affronter le monde, réinventent le risque et l'aventure de la vie. Elle a publié à la Peuplade les romans Ma guerre sera avec toi (2006) et La garçonnière (2009 ; 2013), le recueil de fictions Ciel mon mari (2013), ainsi que l'essai Faire l'amour : Shakespeare, Tolstoï et Kundera (Nota Bene, 2014). Son plus récent roman L'imparfaite amitié (La Peuplade, 2017), présente une vision plurielle des relations humaines, sise entre le désir et la consommation, l'intimité et la résistance. Elle a été finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général et a reçu le prix Joseph-S.-Stauffer.

  • La nuit où la célèbre goélette L'Amanda Transport brûlait, Amanda Pedneault naissait sur l'Île-aux-Coudres. Sur ce morceau de terre flottant, lieu des premières conquêtes, elle a hérité du courage des femmes et des navigateurs de sa descendance. Solide charpente prête à tout risquer pour l'aventure, canot ivre dans les vagues mouvementées de l'amour et de l'amitié, la jeune fille a couru plusieurs lièvres à la fois, a voulu aller vivre loin. Vingt ans plus tard, installée à Prague, mariée et devenue mère, Amanda veut étirer son exil vers un nouvel ailleurs. À l'occasion d'un pacte confidentiel, elle décide de partir, avec pour toutes amarres, le récit de sa vie qu'elle donnera à sa fille, Sabina.

    Dans tout ce qui compte, il n'y a qu'une chose à retenir : il faut, à travers le temps qui passe, aimer très fort.

    Sur commande
  • Ciel mon mari

    Mylène Bouchard

    Le fait dexister est une chose imparfaite : voilà un énoncé riche, presque magique. Est-ce à dire que limperfection contient de la magie ? « Si on le veut, si on la choisit. » Les vingt fictions de Ciel mon mari enseignent ainsi que la réalité acquiert sa consistance par le biais dun jeu de superpositions. Un simple changement de perspective révèle souvent dautres facettes de nos expériences. Changeants, sûrs deux ou creusant la question, les personnages de ce livre Simone, Loan, Jean-Pierre Ferland, Marie et les autres pratiquent lart de lillusion et scrutent le voile subtil qui pend devant le réel, peint un décor, se soulève parfois.

    On se souviendra des multiples trompe-lil qui constituent Ciel mon mari comme « on se souvient de la magie quand on ne croyait pas la trouver sur son chemin ».

  • C'est au philosophe contemporain Alain Badiou que Mylène Bouchard emprunte sa prémisse de départ : l'amour est « une construction de vérité ». Suivant les notions de vide, d'événement et de fidélité, s'appliquant à répondre avec Shakespeare, Tolstoï et Kundera à la question Qu'est-ce que l'amour ? pour en dégager la nature - « toujours que temporaire, circonstancielle » -, elle se demande ce qu'il faut à l'amour pour qu'il ait un sens incontestable et poétique. Dans l'idée essentielle que l'amoureux fabrique l'amour qui, au terme de la construction, constitue une grande vérité, nous retiendrons qu'aimer, c'est inclure et que si nous faisons pas l'amour, c'est l'amour qui nous fera.
    Quoi faire et ne pas faire ? Comment aimer, ne pas aimer, comment aimer « bien » ? Doit-on essentiellement apprendre l'amour ? Être ou faire ? Agir ou être à la merci ? Faire ou laisser faire ? Là est la question.
    Par cet essai lyrique, Mylène Bouchard, accompagnée d'autres penseurs (Platon, De Beauvoir, Barthes, Taylor, Kristeva, Finkielkraut, Rivard, etc.) propose de voir plus loin, invite à affronter le monde, réclame le hasard et la confiance, réinvente le risque et l'aventure de la vie.

    Sur commande
  • À Beyrouth pour y enseigner les arts du cirque à des jeunes en difficulté, une jeune coopérante québécoise découvre une ville complexe, avec les histoires que laisse la guerre dans les rues et dans les yeux de la population. Alors que s'ébruite la rumeur d'un conflit en Irak à quelques centaines de kilomètres de là, elle imagine le débordement des hostilités jusqu'au Liban et la nécessité de sa fuite par les montagnes qui bordent la ville.

empty