• Liliane brûle sa vie en littérature. Possédée par la création, en un moment de crédulité, elle livre à l'écrivain de renom Marc, son personnage, mi-femme mi-araignée, cannibale de l'amour. Sans vergogne, Marc, gourou de la publication parisienne, s'en empare. Pour ce foetus arraché à son ventre, pour cette mutilation, Liliane bascule dans son miroir, devient Anansé, araignée au venin redoutable. Elle tisse sa toile, un jour, elle oublie un fil... Estelle, sa compagne, refusera l'immérité... Un monde à la fois singulier et fantastique, où se disputent chimères et vérités. Une écriture à lire. Bernard Duplessy

  • 1861, Géorgie. Scarlett O'Hara a seize ans. Elle a devant elle l'avenir radieux d'une riche héritière de Tara, une importante plantation de coton. Mais la guerre civile est sur le point de plonger dans le chaos le pays tout entier, et Scarlett a le coeur brisé : Ashley Wilkes vient d'en épouser une autre. Pour fuir son chagrin, elle va s'installer à Atlanta, impatiente de goûter à l'énergie d'une grande ville. Là, un certain Rhett Butler, à la réputation douteuse de contrebandier, commence à s'intéresser à Scarlett et son caractère rebelle. Un duel de séduction s'engage alors, et ils vivront ensemble les pires heures du siège d'Atlanta.

  • 1866. De retour à Tara, ravagée par la guerre, Scarlett O'Hara n'a que peu de moyens pour subvenir aux besoins de ses proches, y compris Ashley dont elle reste secrètement amoureuse. Acculée, elle retourne à Atlanta où elle recroise Rhett Butler, toujours persuadé qu'ils sont faits l'un pour l'autre. La laissera-t-il lui échapper cette fois ? Comment regarder de l'avant quand la vie n'est que décombres ? Et que peut la morale d'autrefois face à l'argent d'aujourd'hui ? Scarlett devra faire des choix, et chacun de ses pas, aussi risqué soit-il, la mènera vers l'indépendance.

  • Autodidacte
    Belleville
    Chanter
    La Dernière Séance
    Écriture
    Famille
    Gastronomie
    Bill Haley
    Interdit
    Johnny
    Kaki
    Littérature
    Mauvaise foi
    Nashville
    Orchestre
    Première fois
    Quiproquo
    Rencontres
    Saint-Tropez
    Traversée du désert
    Ultime
    Vieilles Canailles
    Winchester
    Rayons X
    Yeah
    Zorglub

  • Alors qu'il voyage en Europe, Fisher, un Américain que l'on a pris par erreur pour un médecin, se rend au chevet d'un mystérieux personnage russe, le baron de Savitch. Pris d'un malaise, celui-ci lui demande de... dévisser son crâne. En effet, le notable se trouve être l'homme le plus doué du monde, en réalité la créature d'un savant fou.
    Michel, le mécanicien roi, est quant à lui un inventeur de génie, un bricoleur qui a fabriqué tout un monde sur lequel il a régné et qui, peu à peu, l'a fait plonger dans la folie.
    Ces deux nouvelles s'inscrivent dans le sillage de la plus pure tradition fantastique, celle de Poe ou de Lovecraft. Visionnaires, elles abordent le transhumanisme, l'intelligence artificielle, et se révèlent, à l'aune de notre époque, d'une grande modernité.

    Edward Page Mitchell, qui publie en 1879 L'Homme le plus doué du monde, est un journaliste et écrivain américain précurseur de la science-fiction.
    Étienne-Jean Delécluze, lui, est d'abord un peintre et un critique d'art qui, au cours de sa carrière, s'est avéré un auteur prolifique. Le Mécanicien roi paraît pour la première fois en 1832.

  • The prom

    Saundra Mitchell

    Elles voulaient juste aller au bal, pas créer un scandale.
    Emma veut une seule chose : danser avec sa copine au bal de promo. Mais dans sa petite ville des États-Unis, tout le monde n'est pas de cet avis...
    A Edgewater, dans l'Indiana, quand on apprend qu'Emma veut avoir une cavalière au bal, c'est le tolé : un groupe d'opposition se forme dans le but d'annuler l'événement ! Le pire, c'est qu'il est dirigé par la mère d'Alyssa, la copine d'Emma, qui risquerait énormément en dévoilant sa relation...
    Heureusement, l'histoire d'Emma arrive aux oreilles de deux stars de Broadway qui débarquent chez elle pour prendre les choses en mains !

  • Voici une thèse forte et iconoclaste qui déplace radicalement notre vision de l'histoire du xxe siècle : les contours et les transformations des régimes politiques dits " démocratiques " ont été largement déterminés par les propriétés géophysiques des principales énergies carbonées, le charbon d'abord, puis le pétrole. Ainsi, la pesanteur du charbon, la nécessité de l'extraire des mines puis de le charger dans des convois ont donné à ses producteurs un pouvoir considérable : en utilisant la menace d'en interrompre les flux, ils créèrent syndicats et partis de masse, à l'origine des premières démocraties de l'ère moderne. En face, les classes dominantes ont organisé une transition énergétique à l'échelle mondiale : grâce à sa fluidité, sa légèreté et son exceptionnelle concentration en énergie, le pétrole permettait de contourner les réseaux et pouvoirs anciens.Un autre régime s'est ainsi mis en place, dans lequel la vie politique s'est retrouvée anémiée, la paix sociale et la prospérité des " démocraties " occidentales ont reposé sur l'autoritarisme moyen-oriental, et où la croissance illimitée s'est transformée en religion. Aujourd'hui, ce système est au bord de l'effondrement et nous pose une question cruciale : comment les énergies postpétrole pourront-elles donner naissance à des régimes réellement démocratiques ?

  • Holly Sikes, une adolescente de 15 ans, décide de fuguer à la suite d'une dispute avec sa mère. Mais Holly n'est pas une fugueuse comme les autres : hypersensible, elle entend des voix depuis son enfance, provenant de personnages mystérieux qu'elle appelle " les gens de la radio ". Sa fugue prend soudainement un tour paranormal quand des visions cauchemardesques viennent remplacer la réalité : Holly se retrouve au milieu du conflit qui oppose deux factions d'immortels, les Anachorètes et les Horlogers... Disparitions et mystères se multiplient autour d'elle.
    Comme Cloud Atlas, L'Ame des horloges met la curiosité du lecteur à rude épreuve. C'est qu'entre 1984 et 2043, où les désastres écologiques font rage, il aura retracé la vie d'Holly Sikes, et dissipé le mystère : Holly appartient-elle à une de ces familles d'immortels ? Et quel sens donner aux motifs de labyrinthe qui parsèment le récit ? Deux questions que pose ce roman addictif – parmi tant d'autres.
    Traduit de l'anglais par Manuel Berri

  • Comme souvent dans les récits de Joseph Mitchell, il ne se passe pas grande chose, sinon la rencontre entre les deux hommes, occasion d'un portrait de ce personnage excentrique – y compris à l'aune des critères de l'auteur, assez élevés en la matière. M. Flood se définit comme un "fruitdemerien" qui, depuis presque six décennies, n'a pratiquement rien mangé d'autre que du poisson, des langues de raie frites, de l'anguille, des palourdes, du crabe et tout ce qui est vendu au marché de Fulton Street. (Les seules exceptions à son régime, ou peu s'en faut, sont les quelques aliments dignes selon lui d'accompagner ces produits de la mer, tels que le pain beurré, les oignons et les pommes de terre au four.) Il se dit convaincu que le secret de sa longévité réside dans son régime alimentaire. Lorsque Mitchell mentionna pour la première fois son nom dans les colonnes du New Yorker en janvier 1944, M. Flood avait quatre-vingt-treize ans et sa principale préoccupation était d'atteindre l'âge de cent quinze ans. C'était bien entendu une idée absurde en soi, mais après avoir fait plus ample connaissance avec le vieux M. Flood, la plupart des lecteurs furent convaincus qu'il y parviendrait.
    Quoique considéré comme un joyau du journalisme littéraire, le portrait du vieux Flood relève de la fiction de tout premier ordre. Old M. Flood ou l'invention du portrait composite, et tout le reste est littérature.

  • " De temps en temps, quelqu'un lâche quelque chose de tellement inattendu que ça en devient magnifique ", écrit Joseph Mitchell en préambule de ce recueil au titre teinté d'ironie. Récit choral des bas-fonds de New-York, publié à l'origine en 1938, Arrêtez de me casser les oreilles peint en une série d'articles et de portraits un panorama miniature de la Grande Dépression. On repère dans ces premiers textes – la jeunesse, son enthousiasme, sa gueule de bois et ses imprudences – tout ce qu'il s'est ensuite efforcé de dissimuler. On relève une maturité évidente dans le choix des sujets et un humour désabusé omniprésent, et on décèle d'emblée la marque de fabrique propre aux portraits de Joseph Mitchell – cette empathie pour son prochain, même quand celui-ci est fou à lier, une appréciation anthropologique de ce qui est décalé et raffiné. Des strip-teaseuses du burlesque aux prédicateurs de Harlem, d'un éditeur anarchiste à la tenancière d'un cinéma du Bowery, de la description des antiquités de l'un de ses bars fétiches de Manhattan à l'inventaire des speakeasy de la prohibition, sans oublier des joueurs de baseball en sous-vêtements d'hiver, des prestidigitateurs vaudou, ou une boxeuse qui fut comtesse, toute une galerie de personnages hauts en couleurs.
    N'allez pas croire cependant que j'en veuille à tous ces gens qui me rabattent les oreilles du matin au soir. Les seuls que je ne prends aucun plaisir à écouter sont les femmes de la haute société, les capitaines d'industrie, les écrivains célèbres, les ministres de culte, les explorateurs, les acteurs de cinéma ainsi que toutes les actrices de moins de trente-cinq ans. Je pense que pour ce qui est de la conversation, les représentants les plus intéressants de l'espèce humaine sont les anthropologues, les paysans, les prostituées, les psychiatres, et aussi quelques barmen.
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis)
    par Lazare Bitoun

  • Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d'une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n'a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d'un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l'un ni l'autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d'investigation sur la piste d'un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur.
    Pourtant, si l'espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d'un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu. Chaque vie est l'écho d'une autre et revient sans cesse, telle une phrase musicale qui se répéterait au fil d'innombrables variations.
    Comme Écrits fantômes (2004), Cartographie des nuages invite le lecteur à plonger dans un des univers romanesques les plus singuliers du XXIe siècle.
    Traduit de l'anglais par Manuel Berri.

  • Quel sont les liens entre Charlemagne et le miel, Catherine de Médicis et l'artichaut ? Entre le cassoulet et la guerre de Cent Ans ou bien entre les prunes et la Deuxième Croisade ? Les aliments ont leur histoire et leurs légendes, intimement liées à la grande Histoire. Tel est le parti-pris des deux auteurs - l'un fromager, l'autre historienne -, qui nous invitent à un passionnant voyage gastronomique pour mieux revisiter le récit national.
    Notre cuisine est le fruit de multiples influences : pensons au vin romain, aux macarons italiens, au croissant autrichien ou encore à la choucroute mongole. La nourriture, depuis toujours au coeur d'enjeux politiques et culturels majeurs - comme l'attestent la « poule au pot » d'Henri IV ou le « pain de l'Égalité » des Républicains -, en dit long sur une société.
    Nos pratiques alimentaires contemporaines sont également questionnées : le végétarisme, l'engouement pour les légumes oubliés ou encore l'enthousiasme collectif pour le couscous. Un livre riche et alléchant, à déguster lentement ou à dévorer d'une seule bouchée.

  • La dernière décennie de Michel Foucault a coïncidé avec l'agonie des espoirs de transformation sociale qui avaient marqué l'après-guerre. Face à cette « fin de la révolution », le philosophe a tenté de réinventer la manière dont nous pensons la politique et la résistance, ce que sa génération n'avait, jugeait-il, pas réussi à faire.

    C'est dans cette perspective qu'il s'est intéressé au néolibéralisme en tant qu'outil permettant de repenser les fondements conceptuels de la gauche et d'imaginer une gouvernementalité plus tolérante aux expérimentations sociales, ouvrant un espace aux pratiques minoritaires et à une plus grande autonomie du sujet vis-à-vis de lui-même. Le moyen, en somme, de réaliser le projet énoncé à la fin de sa vie, celui de n'être « pas tellement gouverné ». Et c'est ainsi que, dans sa quête d'une « gouvernementalité de gauche », Foucault a anticipé et contribué, en quelque sorte, au façonnement de la situation politique contemporaine.

  • Dedalus du Lower East Side, Joseph Mitchell a su peindre les rues du vieux Manhattan comme retranscrire la drôlerie désespérée de sublimes anonymes bringuebalant l'Histoire dont ils sont les héritiers. Chacun de ses caractères entonne tour à tour son aria : le patron d'un restaurant, le marin-pêcheur, l'ostréiculteur, le prêcheur composent l'oratorio d'une cité en perpétuel mouvement. La déambulation hasardeuse de l'arpenteur urbain est à l'image de ses digressions fulgurantes : imbriquées les unes dans les autres comme les blocks aux quartiers. Quand en 1960 paraît Le Fond du port, Joseph Mitchell a cinquante et un ans. Soutier du journalisme, il est devenu un auteur littéraire à part entière. L'attention au détail, le sens de la construction, la minutie obsessionnelle, il avait élevé le reportage au rang d'art et mêlé fiction et réalité avec une maestria inégalée. Inoubliable volume, Le Fond du port, tient autant de la chronique d'un temps révolu que de la collection littéraire, au sens d'un inventaire cabossé par la poésie des rues et des noms, Fulton Street, Louie Morino, M. Hunter comme autant de notes d'un blues du macadam.
    "Voilà ce qu'aurait pu écrire Borges s'il avait été originaire de New York.' Martin Amis
    ''Les autres livres de Joseph Mitchell – Le Merveilleux Saloon de McSorley, Old Mr. Flood, Le Secret de Joe Gould – sont superbes, mais ils sont au Fond du port ce que Tom Sawyer et Un Yankee du Connecticut à la cour du roi Arthur sont à Huckleberry Finn.'' Janet Malcolm

  • Prenez la route après le pub, suivez la ruelle aux murs de brique. Si les conditions sont réunies, vous devriez trouver l'entrée de Slade House. Une inconnue vous y accueillera, et vous proposera d'y entrer. Au début, vous n'aurez pas envie d'en partir. Ensuite, vous vous rendrez compte que partir est impossible...
    Tous les neuf ans, les habitants de la maison – un frère et une sœur – proposent à quelqu'un de les rejoindre – quelqu'un de différent, de solitaire : un enfant précoce, un policier fraîchement divorcé, un étudiant timide. Mais que se passe-t-il vraiment à l'intérieur de Slade House ? Pour ceux qui le découvrent, il est déjà trop tard...
    Slade House est une histoire de maison hantée comme seul pouvait la réinventer David Mitchell : pastiche, humour, et terreur se mélangent et raviront les aficionados de l'horreur comme les lecteurs les plus prudents.
    Traduit de l'anglais par Manuel Berri.

  • "Jésus s'est mis debout dans le bateau. Les vagues étaient énormes. L'eau remplissait le bateau plus rapidement que les disciples ne pouvaient l'évacuer. Le bateau était en train de couler ! C'est alors que Jésus a fait quelque chose d'extraordinaire."

    Une histoire vraie dans laquelle Jésus révèle qui il est réellement : un récit passionnant !
    La version epub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Un véritable plaidoyer pour la cause animale !
    1718 - La capitale n'a encore rien perdu de son aspect provincial. C'est dans ce Paris, où les riches demeures côtoient les chaumières de boue, qu'un enfant assiste, épouvanté, à un meurtre commis par ses camarades de jeu. Douze ans plus tard, dans la nuit du 16 au 17 novembre 1730, des chats sont victimes d'une féroce tuerie organisée par des typographes de la rue Saint-Séverin pour se venger de leurs patrons. Atroce fait divers qui va réveiller, chez l'enfant, une colère jamais apaisée par le temps. L'enquête est confiée à l'attachant commissaire Gratien Chantereau et à son inséparable compagnon, le chien Pug.
    Un roman émouvant, aux personnages fantasques et captivants. Des dialogues émaillés d'humour - grâce aux trouvailles de la langue et aux menus anachronismes malicieux, glissés de-ci de-là. On y retrouve certaines figures historiques comme le peintre Chardin ou le jeune Louis XV, âgé de vingt ans. Une véritable comédie humaine, frappante de modernité - avec le récent projet de considérer les animaux comme des personnes -, qui passionnera tous les lecteurs convaincus qu'aimer les animaux rend les hommes meilleurs.
    Cette enquête captivante nous plonge dans le Paris du XVIIIe siècle tout en abordant des thèmes marqués par la modernité.
    EXTRAIT
    - Vous ne portez point perruque? s'enquit le lieutenant général,dont le pied droit battait impatiemment le sol.
    Encore un qui accorde peu de crédit aux hommes qui portent les cheveux de leur cru. Il pourrait bien s'en repentir, le petit seigneur de Fontaine-l'Abbé et de Vaucresson. Sois prompt, Gratien, à la repartie, et n'attends pas qu'il te prie de t'asseoir pour le faire.
    Comment peut-on espérer être engagé dans la police et se montrer aussi malappris? Cessons de crier au paradoxe et soyons à l'écoute de ce qu'il lui dit.
    - Les perruques masquent notre personne. Aussi ai-je choisi de ne point cacher ce que la Nature m'a donné, répliqua-t-il en prenant place sur la chaise.
    Son fier culot fut reçu par une mimique de dédain.
    - C'est la main de Dieu qui nous donne, corrigea le magistrat. Faites attention, toutefois, à ne pas trop jouer à jeu découvert. La prudence ne se trouve guère avec la jeunesse.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    En suivant le commissaire Gratien Chantereau toujours flanqué de son chien Pug et son adjoint Melchior Donnadieu, Mitchell, sous le plaidoyer de la cause animale, restitue avec minutie le langage et l'ambiance de ce Paris du XVIIIe siècle, qui vit alors sous le règne du jeune Louis XV, où se côtoient perruques poudrées, artisans, espions de la police et gens du peuple. - Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Observateur
    [L]'un des grands plaisirs de cette lecture, c'est la langue mitonnée par l'auteur, pittoresque, profuse et pleine de trouvailles subtiles. Et l'humour dont Anne-Marie Mitchell, malgré le sordide de l'événement qu'elle relate avec l'indignation d'une ardente avocate de la cause animale, habille son délectable récit. - Bernard Fauconnier, Témoignage chrétien
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    D'origine corse, Anne-Marie Mitchell possède la double nationalité franco-britannique. Critique littéraire à La Marseillaise, elle est aussi romancière et essayiste. Passionnée par certains auteurs, elle porte un oeil d'entomologiste sur leurs oeuvres. Elle a signé ainsi un livre sur George Sand, un autre sur Guillevic, un troisième sur Ismaïl Kadaré. Son Rhapsode albanais fut la première étude publiée en France sur cet écrivain.
    Ardente défenseuse de la cause animale, son livre L'Humain me fatigue, Voyage avec mon chat (préfacé par l'écrivain Gilles Lapouge) a rencontré un formidable succès et a frôlé le Prix Littéraire 30 millions d'Amis en 2007.

  • « Il y a très très longtemps de cela, vivait un homme très important : il travaillait pour le roi.
    Cet homme était triste et vraiment inquiet.
    Son fils était très malade. Si malade qu'il allait bientôt mourir, et personne ne pouvait le guérir.
    Mais un jour, il a entendu parler de Jésus... »

    Embarque dans une aventure passionnante et surprenante, et découvre pourquoi, toi aussi, tu peux croire ce que Jésus dit.
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Oups ! Est-ce que ce livre ne devrait pas plutôt s'appeler DANIEL et la fosse aux lions ? Non !
    Découvre la passionnante histoire de Daniel et de quelques énormes lions affamés. Puis, cherche dans cette histoire toutes les allusions à Jésus : elles t'aideront à mieux connaître le seul vrai Roi, celui qui règne sur toute chose et sur tout le monde.
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Il y a très très très longtemps de cela - si longtemps que c'est difficile de l'imaginer -, Dieu a promis qu'un nouveau roi viendrait. Ce ne serait pas un roi ordinaire, comme ceux que l'on peut voir à la télé ou dans les livres. Ce roi-là serait différent. Ce serait un ROI NOUVEAU, un ROI SAUVEUR, un ROI ÉTERNEL?!

    Comme Marie et Joseph, une poignée de bergers, quelques sages et une tonne d'anges, découvre comment Dieu a tenu sa promesse de Noël.
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Dis combien il y avait de canots de sauvetage sur le Titanic ?Et combien de sortes de pâtes existe-t-il en Italie ?Et sais-tu combien de temps la maman éléphant porte son éléphanteau dans son ventre ?Plus de 150 questions/réponses sur des sujets très variés (l'Europe, la musique classique, le Titanic, les animaux...) pour en apprendre dans tous les domaines !

  • Le 13 août 1961, le monde découvre avec stupeur que le pouvoir est-allemand n'a pas hésité à ériger un mur en plein coeur de Berlin pour mettre fin à la fuite de sa population vers les secteurs occidentaux de la ville. Quelques mois plus tard, de jeunes Allemands de l'Ouest s'organisent pour essayer de libérer des membres de leur famille, des amis et des inconnus retenus à l'Est - notamment, en creusant des tunnels sous le mur. Quand des journalistes NBC et CBS ont vent de ces projets d'évasion, une course contre la montre s'engage, car chacun veut être le premier à filmer et diffuser ces reportages spectaculaires au public américain. Pour cela, les équipes vont jusqu'à financer le creusement des tunnels. Des images dramatiques en prime-time valent bien une petite entorse à la déontologie...
    Mais le président John F. Kennedy apprend l'existence de ces tournages et n'a aucune envie qu'une sensibilisation excessive des Américains aux malheurs du peuple allemand le mette sous pression. La guerre froide menace de dégénérer en un nouveau conflit mondial à la moindre étincelle, et les images de NBC et CBS pourraient précisément jouer ce rôle-là. Kennedy fait alors tout pour empêcher la diffusion des documentaires en question, quitte à mettre de côté le principe de la liberté de la presse.
    Dans un récit à la fois précis, documenté et émouvant, Greg Mitchell nous fait revivre les événements dramatiques qui se sont déroulés pendant l'été 1962 dans l'ancienne capitale allemande déchirée en deux. Grâce à une enquête minutieuse, il éclaire d'un jour nouveau les ambivalences de la politique étrangère de l'administration Kennedy pendant cette période clef de notre histoire récente.

  • Au studio de yoga de Lee, on apprend à lâcher prise. Un art qui ouvre de nouvelles perspectives à Katherine, masseuse et ex-junkie ; Imani, star de télé dépressive ; Stephanie, agent à Hollywood, paumée ; et Graciela, danseuse abîmée guettant le casting. Mais lorsque Lee se voit offrir l'opportunité d'un mirifique contrat avec YogaHappens, le véritable Starbucks du yoga, elle glisse doucement vers l'intranquilité. Comment pourrait-elle trahir ses fidèles de toujours ? Encouragée par son futur ex-mari Alan, Lee va-t-elle se laisser tenter par cette proposition ?
    Chroniques originales d'une communauté farfelue. Un réjouissant cocktail de drôlerie et de sagesse.
    Traduit de l'anglais (États-Unis)
    par Christine Barbaste

  • Jason Quitt peut être qualifié de voyageur temporel et multidimensionnel : de l'ancienne Egypte et l'Atlantide, à notre futur possible, pré et post apocalyptique, il a été témoin de notre histoire non écrite. Au fil des pages de « Connaissances interdites », vous allez apprendre qui nous sommes, et combien les scientifiques, les archéologues et les historiens ont été dupes d'une histoire fabriquée. Notre monde n'est pas ce que nous pensons qu'il est. C'est un monde autrefois combattu et protégé par d'autres êtres dimensionnels. Un processus d'ascension est aujourd'hui en cours sur notre planète, amenant notre conscience au-delà des voiles de la réalité connue. Nous nous rappelons une fois encore de notre place dans l'univers, celle d'êtres multidimensionnels qui sont en expérience d'incarnation physique sur Terre.

empty