• De retour d'un voyage d'affaires, Hiroshi fait un détour involontaire par sa ville natale, où il perd connaissance. A son réveil, il retrouve son corps d'adolescent et son passé. Une chance inespérée d'empêcher l'évènement qui va bientôt déchirer sa famille?

    Quartier lointain nous invite à nous demander comment poser, au-delà de l'amour filial, un regard adulte sur les choix de nos parents.

  • Le décès de son père contraint Yoichi Yamashita à retourner dans sa ville natale après de longues années. Lors d'une veillée funèbre arrosée, son enfance refait surface : cet après-midi de printemps passé à jouer sur le plancher du salon de coiffure de son père, l'incendie qui a ravagé la ville et sa maison familiale, le divorce de ses parents... Au fil des confidences et des souvenirs partagés par ses proches, Yoichi redécouvre celui qu'il a toujours vu comme un père absent et froid.

  • Prix du meilleur scénario au Festival d'Angoulême 2003.
    Prix Canal BD des librairies spécialisées 2003.
    Prix de la meilleure BD adaptable au cinéma au Forum de Monaco 2004.

  • Nos compagnons

    Jirô Taniguchi

    Ce livre réunit les récits de Jirô Taniguchi consacrés aux chiens et aux chats.

    C'est la disparition de son chien qui a poussé Jirô Taniguchi à écrire le premier chapitre de cette anthologie, comme une étape logique dans son processus de deuil. Si l'auteur est connu pour ses délicates fresques humaines, Nos Compagnons se penche sur les liens forts unissant le maître et l'animal, unis dans la vie comme dans la mort.

  • Nouvelle édition pour ce classique du maître japonais.

    Chacune des nouvelles de ce recueil retrace une tranche de vie. Avec délicatesse, et par petites touches, Jirô Taniguchi campe des portraits de jeunes, de vieux, d'enfants à un moment difficile de leur existence. Comme la petite Hiromi, confiée provisoirement par sa maman à ses grands-parents, qui est terrorisée à l'idée d'être abandonnée. Ou comme M. Harada qui ne se résout pas à faire couper cet orme si beau et aux couleurs si subtiles, au simple prétexte qu'en automne, ses feuilles tombent dans la cour des voisins. Ou encore M. Iwasaki qui, par le plus pur des hasards, retrouve sa fille de 25 ans qu'il avait quittée alors qu'elle était encore bébé. Il finit par l'aborder, mais n'ose pas lui révéler son identité... Une nouvelle démonstration du très grand talent de Taniguchi, tout en pudeur et en sensibilité.

  • Monté à Tokyo pour devenir auteur de manga, il découvre une ville qui ne dort jamais.
    Japon, 1966. Un jeune homme qui rêve de vivre de sa passion, le dessin, tente sa chance dans un Tokyo où le fracas du miracle économique le dispute au vrombissement de l'effervescence culturelle.
    Plongée fascinante dans une décennie électrisée de l'Histoire japonaise et dans le monde de la bande dessinée, Un zoo en hiver, probablement l'oeuvre la plus autobiographique de Jirô Taniguchi, est un roman d'apprentissage empli de nostalgie.

  • Décédé en février 2017, Jirô Taniguchi, le plus francophile des mangakas japonais, laisse une oeuvre immense.
    En mai 2013, il avait passé un mois à arpenter le musée du Louvre. Il était retourné au Japon avec l'idée d'un récit tout en délicatesse et en couleur.

    Pour lui rendre hommage et à l'occasion des 15 ans de la collection musée du Louvre/Futuropolis, voici l'édition originale en couleur, telle qu'elle a été publiée initialement au Japon, avec 8 pages supplémentaires, parues seulement dans l'édition noir & blanc.

  • Furari

    Jirô Taniguchi

    A la fin du XVIIIe siècle, un homme arpente Edo, l'ancienne Tokyo, avec pour ambition de cartographier la capitale, pas après pas. Dix sun font un shaku, six shaku font un ken, soixante ken font un chô, trente-six chô font un ri. Mais si ce marcheur s'efforce, par rigueur scientifique, d'adopter le pas le plus régulier possible, son entreprise se mue bien souvent en flâneries émerveillées face à la beauté de la ville, en observation curieuse de ses habitants, en haltes gourmandes le long des rues, et en rêveries qui lui font redécouvrir les paysages à travers les yeux d'un oiseau, d'une tortue ou d'un chat.

  • Un accident de la route comme possibilité, au-delà de la mort, de dire enfin aux membres de sa famille, ces « proches si lointains », tout ce qu'on aurait dû leur confier au lieu de laisser la vie nous emprisonner dans un rôle.
    Sur un schéma narratif voisin de celui de Quartier lointain, avec un point de départ fantastique et un traitement résolument réaliste, Jirô Taniguchi explore avec la délicatesse qu'on lui connait les thèmes de la famille et de l'amour, que l'on est souvent trop maladroit pour transmettre et trop égoïste pour recevoir.

  • La forêt millénaire

    Jirô Taniguchi

    Dernière création de Jirô Taniguchi, cette bande dessinée en couleurs occupe une place à part dans l'oeuvre du maître. Suite au divorce de ses parents et à la maladie de sa mère, Wataru est accueilli par ses grands-parents. Pour le jeune garçon tokyoïte, cette nouvelle vie à la campagne est un bouleversement. Il découvre sa nouvelle école, son nouvel environnement. La forêt en particulier l'impressionne et semble lui communiquer une force presque surnaturelle, venue du fonds des âges. Lorsqu'il devra faire ses preuves face au groupe d'enfants qui le mettent au défi, c'est d'elle que lui viendra un courage intérieur qui lui était inconnu. Les pages en couleurs et à l'italienne de Jirô Taniguchi nous invitent à la contemplation de cette nature séculaire. Elles seront complétées d'un entretien poussé avec l'éditeur japonais de Jirô Taniguchi et du matériel inédit provenant des carnets personnels de l'auteur .

  • Taniguchi met ici en scène la rencontre entre deux adolescentsdans le Japon de l'entre-deux guerres (1925-1932). Tomoji vit dans la campagne japonaise au nord du mont Fuji tandis que Fumiaki fait ses premiers pas de photographe à Tokyo. L'auteur nous fait découvrir avec sa sensibilité habituelle ce qui va unir ces personnages. Une histoire inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddisme. BD Ado-Adultes

  • Venise

    Jirô Taniguchi

    Après le décès de sa mère, Jirô Taniguchi découvre dans ses aff aires une boîte en laque contenant de vieilles photos et cartes postales de Venise. Il part sur les traces de ses grands-parents qu'il n'a pas connus et marche dans Venise. Il en revient avec un carnet de voyage à l'aquarelle tout en ocre et pastel.

  • K

    Jirô Taniguchi

    • Kana
    • 16 Juin 2006

    Le sommet du K2 n'a jamais été atteint à partir de sa face nord. C'est pourtant par cette voie, réputée inviolable, que choisit de grimper le jeune Nawan Door, fils d'un magnat du pétrole. Mais, lorsqu'il chute à quelques mètres du sommet, qui pourrait le secourir ? Un seul nom vient à l'esprit des sherpas : K ! On le surnomme K, mais personne ne connaît ni son vrai nom ni son passé. K vit avec la montagne, il est même capable d'entendre la voix... la voix des dieux ! Pourra-t-elle le guider oe! Jirô Taniguchi, le maître du dessin, déjà captivé par la montagne et ses héros, sept ans avant le Sommet des dieux, retranscrit avec maestria l'univers des cimes ! Ce one-shot est une magnifique approche de la montagne à la fois fascinante et dangereuse.

  • La montagne magique

    Jirô Taniguchi


    En 1967, Ken'ichi, 11 ans, orphelin de père, passe l'été dans la ville de province de Tottori, en compagnie de sa petite soeur et de ses grands-parents. La mère de Ken'ichi vient d'être hospitalisée pour une maladie grave. Alors qu'il erre dans les ruines du château perché sur la montagne, Ken'ichi rentre en contact avec une salamandre captive du vivarium de la ville qui lui propose un marché.


  • Sky Hawk

    Jirô Taniguchi

    Hikosaburô et Manzô, deux samouraïs exilés aux Etats-Unis depuis la restauration de Meiji (1868), vivent de leur chasse sur le territoire des Indiens Crow.
    Un jour, Hikosaburô porte secours à une Indienne, Running Deer, poursuivie par des chasseurs de prime, mais ces derniers retrouvent leur trace. Ils sont sauvés in extremis par un groupe de guerriers oglalas conduits par Crazy Horse. Le chef indien fasciné par la technique de combat des deux samouraïs, les invite à rejoindre son campement pour enseigner le ju jitsu à ses hommes. Une profonde amitié va alors naître A entre eux.
    Devenus Sky Hawk et Winds Wolf, les deux samouraïs vont lutter aux côtés des Indiens contre les hommes blancs venus à la conquête de l'Ouest. La bataille pour sauver la terre sacrée des Black Hills s'annonce terrible, mais ces valeureux guerriers sont bien décidés à lutter jusqu'au bout. Avec Sky Hawk, Jirô Taniguchi nous livre un western fascinant où bushidô japonais et code d'honneur indien se retrouvent autour des mêmes valeurs.
    Les décors du Far West américain et le style épuré de l'auteur servent merveille l'histoire d'une amitié improbable.

  • Au milieu d'une nature aussi cruelle que ses paysages sont sublimes et les créatures qui la peuplent sont hostiles, l'homme est la proie de tout, et surtout de lui-même. Véritable périple à travers les grands espaces, des montagnes japonaises aux étendues de l'Ouest américain, cette anthologie en deux tomes donne à voir une facette encore méconnue en France de l'oeuvre de Taniguchi: l'époque où, nourri de bande dessinée européenne, il s'essayait avec succès à la BD de genre en y insufflant ce qui est aujourd'hui encore sa marque de fabrique: un immense talent de raconteur d'histoires.

  • Au milieu d'une nature cruelle et ses créatures hostiles, l'homme est la proie de tout, et surtout de lui-même.
    Dans cette anthologie en deux tomes, nous découvrons une facette encore méconnue en France de l'oeuvre de Taniguchi : l'époque où, nourri de bande dessinée européenne, il s'essayait à la BD de genre en y insufflant ce qui est aujourd'hui encore sa marque de fabrique : un immense talent de raconteur d'histoires.

  • Nous sommes dans une nouvelle période glaciaire. Dans ces conditions extrêmes ne survivent que les créatures les plus adaptées.
    Takeru, responsable d'une mine de charbon est forcé de prendre ses responsabilités et de se lancer dans une expédition périlleuse. La Terre est à l'aube d'un nouveau bouleversement !

  • Le sauveteur

    Jirô Taniguchi

    Gardien de refuge dans les Alpes jamonaises, Shiga avait promis à son ami Sakamoto de veiller sur sa femme et sa fille après sa mort, il y a treize ans. Il n'aura pas eu à le faire, jusqu'à la disparition de Megumi, la fille de son ami, et l'appel à l'aide de sa mère. Shiga quitte sa montagne pour Tokyo et découvre Shibuya, un quartier chaud de la capitale, et le vrai visage de la jeune fille.

    Sur commande
  • Le Travel Book Venise par Jirô Taniguchi propose un voyage à l'intérieur de Venise, sur les pas d'un personnage qui erre parfois entre rêve et réalité. C'est un travail qui sort des sentiers battus en matière de carnet de voyage, un moyen pour ce grand artiste de présenter cette ville ancienne par un moyen nouveau à travers une histoire inédite.

  • L'Art de Jirô Taniguchi est une nouvelle étape dans la reconnaissance du travail de l'auteur au Japon et surtout en France. Depuis les récits d'aventures et les polars de ses débuts, jusqu'au chef d'oeuvre du récit familial qu'est Quartier Lointain, en passant par le sommet de contemplation qu'est L'Homme qui marche, ou encore ses fresques historiques, ses récits animaliers et ses déambulations culinaires, Jirô Taniguchi incarne à lui seul la diversité de la création en bande dessinée. Cet artbook est un panorama de cette diversité et un portrait de l'artisan qui se mue au ! l du temps en auteur au sens le plus fort du terme. Si les travaux du maître sont régulièrement exposés (d'abord à l'abbaye de Fontevraud puis à Angoulême et aujourd'hui à Versailles), son art demeure diffcile à définir. Ce livre paraît aussi pour mieux donner à voir l'alliance rare de retenue et d'efficacité, de délicatesse et de clarté, au coeur de l'oeuvre de Jirô Taniguchi.

  • Familier de longue date de l'oeuvre de Jirô Taniguchi, Benoît Peeters a mené avec l'auteur de Quartier lointain une série d'entretiens au long cours, la plupart réalisés au Japon avec le concours de Corinne Quentin pour la traduction. Il ne s'agit pas ici d'un travail journalistique, mais du dialogue approfondi de deux auteurs, qui confrontent leurs regards et leurs points de vue. Jirô Taniguchi s'y livre avec sincérité comme il l'a rarement fait.De nombreux éléments visuels inédits ? photos, dessins, ainsi qu'un récit court en bande dessinée, encore jamais publié ? viennent compléter l'ouvrage, pour en faire le grand document de référence consacré au maître japonais.

empty