• Jean-Luc Godard, Dictionnaire des passions propose d´approcher l´univers du cinéaste de manière originale, ludique, intrigante, inhabituelle. Jean-Luc Douin jalonne la vie et l´oeuvre de Jean-Luc Godard, les épisodes marquants de sa biographie, les thèmes qui lui sont familiers, et les correspondances souterraines qui relient les uns aux autres, au fil de 250 entrées qui déclinent des films (longs ou courts), des collaborateurs, des maîtres littéraires ou cinématographiques, des comédiens, des comédiennes. Mais aussi des obsessions, des options politiques, des credos artistiques, des personnages, des lieux. Comment Godard fait bande à part, comment il parle de l´amour, du sexe, de la guerre, de la mort. Comment il voit la vie en noir, ou en couleurs. Comment il s´habille et comment il déshabille. Que signifient chez lui Mozart ou les Rolling Stones, et pourquoi ces images d´ange, de jardinier, de bagnoles américaines. Pourquoi il aime l´Allemagne et les Indiens. Ou il puise ses citations. Ce qu´il fait des mots, des voix, des accents, des insultes. Godard et le tennis ou le vélo, Godard et la censure. Godard et le ciel, Godard et l´usine, Godard face à l´Histoire, face à la télé, face aux femmes. Ses villes, ses salles de bains. Godard en mosaïque, ses amitiés, ses coups de gueule, ses références. Godard en un kaléidoscope facile à consulter, aisé à décrypter.

    La bible du godardophile. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir, sans parvenir à tout savoir.

  •   Le 5 mars 1984, Gérard Lebovici quitte précipitamment son bureau après un mystérieux coup de téléphone. Il est retrouvé deux jours plus tard dans sa voiture, stationnée dans le parking souterrain de l´avenue Foch, exécuté de quatre balles dans la nuque. Son meurtrier n´a jamais été identifié. Mais vingt ans après, le personnage reste opaque.En dépit des portes restées closes, Jean-Luc Douin a eu envie de comprendre cet homme qui, de son vivant, restait pour beaucoup un mystère, et dont la mort brutale, non élucidée, alimenta toutes sortes de rumeurs. Officiellement, Gérard Lebovici est le créateur d´Artmédia, la plus puissante agence artistique de France, qui gère les intérêts de Jean-Paul Belmondo, Catherine Deneuve, François Truffaut. Il est aussi le fondateur des éditions Champ Libre, qui éditèrent Bakounine, Clausewitz, Simon Leys, George Orwell, nombre d´écrits révolutionnaires et situationnistes. Mais qui était réellement Gérard Lebovici, fasciné par Jacques Mesrine et ami de Guy Debord ? Un individu au destin exceptionnel, doté d´un pouvoir occulte et de vies parallèles ? Ou l ´homme de l ´ombre dont cette biographie traque les secrets, cet incorruptible résolu à vivre à l´écart des récupérations, cet insoumis acharné à confondre les apparences, orchestrer ses révoltes, déjouer les pièges sociaux ?      

empty