Geste Éditions

  • Dans la prison de Tours, un détenu meurt dans des circonstances suspectes...
    Un roman noir avec pour toile de fond les milieux carcéraux et industriels tourangeaux. Tours, 14 août 2007, un prisonnier est retrouvé mort dans sa cellule. On pense immédiatement au suicide mais la soeur du défunt est persuadée qu'il s'agit d'un meurtre. Elle fait appel à Jasper Zenderro, un détective privé douteux. Elle lui révèle que son frère n'est pas tombé pour un petit cambriolage : il s'agissait d'un coup monté par un riche industriel. En effet, 10 ans plus tôt, son frère avait kidnappé le fils de ce dernier. Le détective commence son investigation, étonné que cette histoire n'ait pas fait plus de bruit. Petit à petit, il dénoue les fils de cette sombre histoire. Une enquête dangereuse et pleine de rebondissements commence.
    Suivez l'enquête périlleuse du détective Jasper Zenderro dans les milieux carcéraux et industriels de la ville, avec ce polar régional détonnant !
    EXTRAIT
    - Je ne trouve pas beaucoup de traces de cet enlèvement... peu d'articles, rien du côté des flics, quelques infos glanées ici et là... peu d'éléments.
    J'avais les yeux baissés sur mon cahier d'écolier. Mon rapport était déjà écrit, réfléchit, une lecture banale.
    Elle souffla un moment.
    - Ça ne m'étonne pas.
    C'était pas le genre de commentaire que j'attendais. Je cherchais une réaction plus nerveuse alors j'ai lancé l'offensive, une hypothèse :
    - Carveonne a tout fait pour étouffer l'affaire ?
    Objectif atteint : en entendant le nom de la victime présumée du kidnapping, elle a réagi. J'ai bien vu qu'elle en savait plus qu'elle ne le disait. Ces yeux ont éclaté d'agressivité.
    - Vous connaissez Filippe Carveonne ? enchaînais-je.
    La frangine s'est mise à tanguer sur sa chaise. Elle devait se croire sur le Titanic. Elle bouffait le peu de bout de peau qui dépassait encore de ses doigts. Ras le bol.
    Je voyais bien qu'elle me cachait des infos. Soit elle voulait me tester, soit elle ne me faisait pas confiance. Marée basse, elle décidait à reprendre le contrôle de l'embarcation. Elle m'a alors dévisagée. Elle n'en dirait pas plus.
    Silence.
    - OK.
    Je changeais de sujet temporairement. Quand les langues seront déliées, je relancerais ma carte Carveonne. J'avais l'habitude que mes clients ne me disent pas tout. La merde qui les entoure leur donne l'impression qu'elle peut les éclabousser à tout moment.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jérémy Bouquin, 38 ans, raconte des histoires, des polars surtout. Il est aussi réalisateur, président de l'Association tourangelle Les Tontons filmeurs, scénariste de BD (Le Privé) et animateur radio. Il vit à Montbazon.

empty