• Au quatrième mois de l'année 1819, le poète Issa, natte en paille sur le dos et sac de moine mendiant accroché autour du cou, quitte son ermitage de montagne et part en voyage de temple en temple. Nous suivons avec lui un chemin de poésie à travers les paysages du Japon, les rencontres avec les amis et inconnus de passage, les histoires étranges qu'on lui rapporte...
    Cette année-là voit aussi sa petite fille de deux ans, ce rayon de soleil épanoui dans le rire, mourir subitement de la variole. Il m'est difficile de ne pas songer à ce lien d'amour, dévoile Issa. Sur ce monde inconstant où les tristesses sont aussi nombreuses que les noeuds du bambou, le poète garde un regard confiant et émerveillé. Un regard de printemps."

    Kobayashi Issa (1763 - 1827) est un poète majeur de la fin de l'époque d'Edo. Né dans une famille de fermiers, il souffre du remariage de son père et quitte à 14 ans la maison familiale pour Edo. Il y suit l'enseignement d'un poète de l'école Katsushika.
    Il vit de la poésie dans une extrême pauvreté. En 1813, il se marie. Ses enfants et sa femme mourront peu après. Deux remariages n'apportent guère plus de bonheur. Sa maison brûle. A moitié paralysé, vivant dans une remise, il meurt à 65 ans.

  • Anglais The Spring of My Life

    Kobayashi Issa

    Kobayashi Issa (1763-1827), along with Basho and Buson, is considered one of the three greatest haiku poets of Japan, known for his attention to poignant detail and his playful sense of humor. Issa's most-loved work, The Spring of My Life, is an autobiographical sketch of linked prose and haiku in the tradition of Basho's famous Narrow Road to the Interior.
    In addition to The Spring of My Life, the translator has included more than 160 of Issa's best haiku and an introduction providing essential information on Issa's life and valuable comments on translating (and reading) haiku.

empty