• Hadrien, la quarantaine bien tapée, est un junkie qui présente bien. Accessoirement, il est aussi artiste-peintre, mais ce n'est pas ça qui va payer ses doses d'héroïne. Alors il joue régulièrement les indics pour la police sur des affaires de drogue.
    Cette fois, Hadrien a décidé de s'octroyer des vacances tous frais payés par Eva, une amie qui réside à l'Institut des arts franco-chinois, à Pékin. Sauf qu'il est aussitôt embarqué dans un drame : Eva se retrouve mêlée à une affaire de meurtre et risque la prison.
    Hadrien, persuadé de son innocence, s'engage dans une course contre la montre pour comprendre qui est la victime. Une enquête qui l'entraîne dans un tourbillon de mensonges et de faux-semblants... Car dans la capitale chinoise, il n'est pas toujours facile, ni très sûr, d'assumer tout à fait qui l'on est.
    Une enquête haletante qui nous plonge dans les tabous et les paradoxes de la jeunesse chinoise d'aujourd'hui.
    « C'est toute une génération muselée au sein d'un Pékin aussi fascinant qu'inquiétant, que décrit avec intelligence et doigté Charlotte Cahné. Son  Beijing blues  vient de recevoir le prix du Masque de l'année français. Des lauriers bien mérités. » L'Express
     

  • Le Festival International du Film policier de Beaune décerne chaque année le  Prix du Premier Roman Policier, destiné à révéler un nouvel auteur dans le domaine du roman policier. Ce prix est publié aux Éditions du Masque, première collection policière française. Cette année, le jury sera constitué de Paolo Bevilacqua, Thomas Chabrol, Jean-Christophe Grangé, Sylvie Granotier et Christophe Smith. 
    Les lauréats des années précédentes
      2009 Costantini | La Note noire
      2010 Sylvain Blanchot | Et on dévora leur coeur
      2011 Do Raze | La Mort des rêves
      2012 Olivier Gay | Les talons hauts rapprochent les filles du ciel
      2013 Cyrille Legendre | Quitte ou double
      2014 Cloé Mehdi | Monstres en cavale
    />   2015 Olivier Taveau | Les Âmes troubles
      2016 François-Henri Soulié | Il n'y a pas de passé simple
      2017 Philippe Rouquier | Tant pis pour le sud
     

empty