• Mademoiselle Latarte est amoureuse. Chaque matin, elle se réveille aux côtés de son nouveau compagnon, un éléphant au charisme envoûtant. D'abord présenté comme un homme brillant au caractère bien trempé, ce dernier se révèle, au fil du récit, non seulement écrasant, mais allant jusqu'à devenir véritablement inquiétant. En proie à une grande confusion, c'est non sans peine que Mademoiselle Latarte, aidée des sept jokers, rassemble toutes ses forces pour se débarrasser de lui.
    Dans cette histoire aux allures de fable, Caroline Sury navigue entre intime et universel. Si l'autrice de Bébé 2000 et de Cou tordu ne se prive généralement pas de parler d'elle, elle parvient à injecter dans Un matin avec Mademoiselle Latarte la pointe d'humour nécessaire pour déjouer le pathos. D'autant que son dessin, toujours percutant et vibrant, suffit à lui seul à nous entraîner dans des territoires d'angoisse réellement perceptibles.
    Et c'est en cela que réside toute la force de ce récit. A l'heure où les langues des femmes se délient, Caroline Sury dénonce en dessin, à sa manière et à son tour les violences faites aux femmes. #BalanceTonElephant

  • Une nouvelle série de personnages en grand format dont Caroline Sury ne préserve que l'ornement graphique, taillé à même le noir, un entrelacs de formes mises en miroir desquelles se détachent les figures totémiques d'un rituel d'exorcisme.

    Sur commande
  • Bebe 2000

    Sury Caroline

    Le premier livre à L'Association de l'animatrice du Dernier Cri, est aussi sa première Bande Dessinée "classique". C'est le récit de sa grossesse, qui ressemble assez peu à du Laurence Pernoud, puisque Caroline Sury y avoue avoir fait un bébé en secret... Quand on sait que c'est à Pakito Bolino qu'elle a fait un «enfant dans le dos», le décor est campé.

  • Cou tordu

    Sury Caroline

    Initialement prévu en couleurs et intitulé Cou Tordu à la Belle de Mai, ce deuxième livre de Caroline Sury à L'Association est une suite directe de son Bébé 2000 ; finalement au format Éperluette et en Noir & Blanc. Oskar a grandi, ça ne se passe pas très bien entre ses deux parents et Caroline a des problèmes de cervicales et de dos. La ville de Marseille est également l'un des personnages principaux de ce livre.

    À ces planches autobiographiques, traitées avec le côté « brut » qu'on lui connaît, répondent des dessins éclatés et parfois fantasmatiques, dans la manière la plus débridée de la cofondatrice du Dernier Cri. Ceux qui cherchent de l' « autobiolightblog » peuvent passer leur chemin : la fleur de peau, la vraie vie, elle est ici, sur papier, chez Caroline Sury.

    Sur commande
  • Depuis l'idylle de Gyptis et Protis jusqu'aux temps de Gaston et Zizou. L'histoire de Marseille comme vous ne l'avez jamais lue.

    Sur commande
empty