ELISABETH LANDES

  • Le dernier mouvement

    Robert Seethaler

    • Sabine wespieser
    • 3 Février 2022

    Sur le pont du paquebot qui le ramène en Europe après une ultime saison à New York, Gustav Mahler laisse dériver ses pensées. À cinquante ans, il est un compositeur adulé et le chef d'orchestre le plus réputé de son temps, mais son corps souffrant lui rappelle que la fin est proche. Emmitouflé dans une épaisse couverture, l'oeil rivé sur la mer grise, son esprit dévide des souvenirs, surgis à la faveur d'une sensation fugace - le cri d'une mouette, l'ombre d'un nuage...

    Robert Seethaler excelle à suggérer en quelques traits le pur bonheur des étés à la montagne, tout comme, dans un registre bien différent, la décennie pendant laquelle Mahler a réformé et dirigé l'Opéra de Vienne. L'amour tourmenté du musicien pour sa femme Alma, son chagrin à la mort de sa fille aînée et, bien sûr, la haute conception de son art traversent ce texte aussi bref que profond.

    Sans la moindre emphase, l'écrivain restitue la légendaire exigence du maître, bourreau de travail malgré sa faible constitution, de même que sa quête permanente de la beauté.

    C'est sans doute de son apparente simplicité que cet intense roman tire sa force. Les rares mots échangés face à l'océan entre l'illustre passager et le jeune garçon de cabine chargé de veiller à son bien-être sont à cet égard exemplaires.

    Portrait tout en intériorité d'un artiste dont le génie ne s'est jamais tari, Le Dernier Mouvement est également une poignante méditation sur la puissance de la création.

  • Le champ

    Robert Seethaler

    • Folio
    • 27 Janvier 2022

    «Et ceci, mes chers concitoyens, nous ramène une dernière, toute dernière fois, à mes erreurs:oui, j'ai graissé des pattes, fait de fausses promesses, et probablement un tas d'enfants illégitimes, j'ai menti et j'ai trompé, j'ai été mauvais. En résumé, les amis, j'ai été l'un d'entre vous!»Que nous diraient les défunts de Paulstadt s'ils pouvaient s'exprimer une dernière fois? Il suffit de tendre l'oreille pour le savoir. Car dans le cimetière de ce petit village autrichien, leurs voix bruissent. D'anecdotes en confidences, la communauté reprend vie sous nos yeux:le maire, l'institutrice, le curé disparu dans l'incendie de l'église... Au fil de cette chronique tendre et pleine d'humour, c'est le portrait d'une humanité incroyablement attachante qui se dessine.

  • Le tabac Tresniek

    Robert Seethaler

    • Folio
    • 11 Février 2016

    «Alors comment se fait-il que tout le monde tombe amoureux partout, à tout bout de champ?
    - Jeune homme, dit Freud en marquant un temps d'arrêt, on n'a pas besoin de comprendre l'eau pour y plonger tête la première.» En 1937, Franz débarque à Vienne chez Otto Tresniek, un buraliste unijambiste. Au tabac Tresniek, où se mêlent classes populaires et bourgeoisie juive, il fera l'apprentissage de la vie. Conseillé par Otto et un vieux docteur malade, fidèle client du tabac du nom de Sigmund Freud, Franz tente de séduire Anezka, une artiste de cabaret dont il est tombé amoureux.
    L'humour viennois d'Otto Tresniek et de Freud est la politesse du désespoir dans une société déboussolée où ils ne trouvent plus leur place. Pas plus que leur protégé, qui tentera pourtant, fidèle à leur enseignement, de nager à contre-courant.

  • Une vie entière

    Robert Seethaler

    • Folio
    • 18 Janvier 2018

    Né à l'aube du XXe siècle, Andreas mène une vie humble au coeur des Alpes autrichiennes. Il prend part à l'aventure des téléphériques qui vont ouvrir sa vallée à la modernité, avant d'être envoyé sur le front de l'Est dans les montagnes du Caucase. À son retour, «à la place des croix gammées les géraniums ornent les fenêtres des maisons».

    Le saisissant portrait d'un homme ordinaire qui ne se donne jamais d'autre choix que d'avancer.

  • Les oubliées du printemps

    Nele Neuhaus

    • Librairie generale francaise
    • 1 Septembre 2021

    Lorsque la policière Pia Sander est missionnée pour enquêter sur la mort du vieux Theodor Reifenrath, elle est loin de s'imaginer l'ampleur que va prendre l'affaire. En effet, de nombreux ossements humains sont retrouvés sur la propriété du vieil homme. Quand les victimes sont enfin identifiées, un élément s'avère plus que troublant : toutes sont des femmes. Et toutes ont disparu le jour de la Fête des mères. Pia et son supérieur, Oliver von Bodenstein, font-ils face à un tueur en série ?
    Une nouvelle enquête passionnante et particulièrement éprouvante pour Pia, dont la rigueur sera mise à l'épreuve quand son cercle intime sera touché par le mystérieux tueur de femmes.

  • Mélodie de Vienne

    Ernst Lothar

    • Liana levi
    • 5 Mai 2022

    Vienne, 1888. Au 10 de la Seilerstätte se dresse un immeuble cossu, érigé cent ans auparavant par le fondateur de la dynastie des Alt, célèbres constructeurs de pianos, sur lesquels Mozart lui-même a joué. Sans titre nobiliaire, les Alt s'astreignent aux règles pourtant non écrites imposées à la haute société viennoise. Des règles mises à mal par l'arrivée dans la famille d'Henriette Stein qui, bien que baptisée, n'en demeure pas moins d'origine juive, et, fait tout aussi dérangeant aux yeux des Alt, résolue à profi ter de la vie sans se laisser corseter. Dans ces années qui précèdent la Première Guerre mondiale, Vienne est portée par un tourbillon de fêtes et de création. Mais l'on perçoit déjà les fêlures du rêve austro-hongrois, la remise en question de la mixité ethnique, la montée des revendications sociales. Dans ce concert dissonant, chacun joue sa partition. Franz, l'époux d'Henriette, qui dirige l'entreprise familiale, se trouve confronté au mouvement ouvrier ; Otto, procureur sévère, s'accroche aux conventions ;
    Tandis que la belle Henriette choque avec ses amours extra-conjugales...

  • Revenir à Vienne

    Ernst Lothar

    • Liana levi
    • 5 Mai 2022

    Vienne, en cette année 1946, brille encore de tous ses feux dans les mémoires, bien que la guerre ait mis à genoux le pays, affamé la population et détruit une bonne partie des immeubles cossus. L'Opéra lui-même est complètement calciné. Pourtant, dans les grands hôtels, les femmes recommencent à danser, cette fois avec les Américains qui occupent la ville. Y retourner, après huit années d'exil new-yorkais, constitue le rêve de Felix von Geldern et de sa grand-mère Viktoria. Mais, malgré les beaux habits sortis des malles, les retrouvailles ne sont pas à la hauteur des attentes, le coeur n'y est pas.
    Comment danser sur les décombres, renouer avec les anciennes amours et faire fi des compromissions, des remords, et des non-dits. Revenir, c'est être déchiré par des sentiments contradictoires : la condamnation d'un passé infamant et l'indulgence envers ceux qui sont restés...

  • Promenons-nous dans ce bois

    Nele Neuhaus

    • Librairie generale francaise
    • 16 Septembre 2020

    Dans la région montagneuse du Taunus, la forêt prédomine. Peut-on alors parler d'accident quand en pleine nuit, au coeur des bois, un feu tue un homme dans sa caravane ? Et quand non loin, dans un village reclus, deux autres morts suspectes se succèdent ?
    Le commissaire Olivier Von Bodenstein et sa jeune collègue Pia Sander comprennent vite qu'un même meurtrier s'acharne. Mais pourquoi s'en prendre à des gens sans histoires et qui se connaissaient tous ? Peu à peu, l'enquête les ramène à l'été 1972, lorsque le meilleur ami de Bodenstein, Artur, avait disparu sans laisser de traces. Un traumatisme d'enfance pour lui, et un drame que beaucoup auraient préféré oublier. Et si un lien existait avec les récents événements ? Pour arrêter le coupable, il faudra d'abord découvrir ce qui s'est vraiment passé à l'époque, là-bas, dans ce bois...

    Sur commande

  • Coupable en toute innocence

    Heidi Benneckenstein

    • Liana levi
    • 4 Octobre 2018

    Issue d'une famille de Bavière apparemment banale, Heidi grandit sans poupée Barbie ni dessin animé, dans un milieu où l'on prépare l'avènement d'un 4e Reich. On y expédie les enfants dans des camps paramilitaires clandestins, leur inocule la terreur de la guerre imminente et les immunise contre la « société contemporaine décadente ». Fragilisée par un père destructeur mais charismatique dont le fanatisme l'influencera longtemps, Heidi va d'échecs scolaires en échecs professionnels. Elle n'est quelqu'un que sur la scène néonazie, où elle se radicalise à grand renfort de bières et de baston avec les « antifas ». Elle se rapproche du NPD, fait campagne pour lui, et se lie avec le chanteur néonazi Flex (alias Felix Benneckenstein).
    La perspective de fonder une famille, la violence des luttes internes, l'incarcération de Felix, et enfin la découverte des crimes xénophobes de la cellule underground de Zwickau (NSU) en 2011 les détermineront tous deux à rompre avec le milieu. Placés sous protection policière, ils s'engageront activement dans l'association de déradicalisation Exit.

    Sur commande

  • Cerro torre ; la montagne impossible

    Reinhold Messner

    • Arthaud
    • 7 Novembre 2009

    Enquête sur la première ascension du Cerro Torre, revendiquée en 1959 par Cesaro Maestri, Cesarino Fava et Toni Egger qui a trouvé la mort au cours de cette expédition. L'absence de crochets entre le sommet et le dernier campement, les contradictions entre les témoignages de Maestri et Fava, et l'ascension par Fava du Cerro Torre par une autre voie en 1970, ont semé le doute sur cet exploit.

    Sur commande

  • à l'ombre des cerisiers

    Dörte Hansen

    • Pocket
    • 18 Mai 2017

    Printemps 1945. Vera a 5 ans lorsqu'elle arrive au bras de sa mère dans cette vieille ferme perdue au milieu d'un immense verger. Elles ont quitté la Prusse orientale et traversé à pied une Allemagne ruinée par la guerre. Cette terre isolée sera leur halte, cette maison qui n'est pas la leur, leur refuge. Un lieu dont Vera ne repartira jamais.
    Soixante-dix ans plus tard, Vera voit arriver sa nièce Anne, son fils Leon sous le bras. Les deux femmes, que tout semble opposer, vont devoir apprendre à se connaître et cohabiter. Comme d'autres avant elles, entre ces murs ayant abrité des générations de femmes fortes et solitaires. Au contact l'une de l'autre et unies par la même détermination, Vera et Anne trouveront le chemin de la reconstruction.

  • Amerigo ; récit d'une erreur historique

    Stefan Zweig

    • Le livre qui parle
    • 7 Juillet 2018

    Pourquoi a-t-on utilisé , pour baptiser cette partie du monde, le prénom d'Amerigo Vespucci?
    Alors même qu'il s'installe en Amérique, Stefan Zweig reconstitue l'enchevêtrement des circonstances, des hasards, des malentendus qui sont à l'origine de cette étrange erreur.
    Écrivain constamment soucieux d'élargir son horizon, il nous invite ici à voir le monde avec les yeux des hommes du xve siècle, leurs connaissances, leurs incertitudes, Grace à ses talents de conteur, Stefan Zweig mène l'enquête, échafaude les différentes pistes possibles pour expliquer ce malentendu historique.

    Sur commande

  • La femme de midi

    Julia Franck

    • J'ai lu
    • 7 Mai 2011

    Allemagne, 1945. Alors que Stettin est occupée par l'armée rouge, de nombreux habitants tentent de fuir. À la gare, Alice abandonne sur un quai son fils de 7 ans, Peter, pour ne plus revenir.
    Un roman bouleversant qui plonge dans les souvenirs de sa famille et dans l'histoire chaotique de l'Allemagne, pour expliquer le destin d'une femme blessée par la vie.

  • Chaque jour, chaque heure

    Natasa Dragnic

    • Flammarion
    • 11 Mai 2013

    Cela fait seize ans que Dora et Luka ne se sont pas vus, bien qu'ils aient été autrefois inséparables : enfants, ils passent leurs journées d'été ensemble sur la plage du petit village de pêcheurs croate dans lequel ils grandissent ? jusqu'à ce que Dora déménage en France avec ses parents, laissant Luka seul en Croatie. Lorsque, après tout ce temps, ils se trouvent réunis à Paris de manière inattendue, l'évidence s'impose : ils sont faits l'un pour l'autre. Mais les aléas de la vie s'en mêlent... De la Croatie à la France, du petit port de Makarska aux grands théâtres parisiens, des années 1960 à nos jours, Nata?a Dragnic raconte une histoire d'amour hors du temps entre deux âmes inextricablement liées. Une passion faite de baisers qui ont le goût de l'eau salée. De l'air pur, de la lumière, des couleurs éclatantes. Des adieux et des retrouvailles. Une histoire unique et pourtant universelle, simple et bouleversante comme les mots qui la racontent.

    Sur commande

  • Feu de camp

    Julia Franck

    • Flammarion
    • 7 Septembre 2011

    Berlin-Est, fin des années soixantedix : une jeune femme dont la beauté classique et la tranquille détermination suscitent partout la curiosité a obtenu de passer à l'Ouest avec ses deux enfants Aleksej et Katja. Après avoir affronté les mille et une menaces et humiliations qu'infligeait la RDA à ces candidats au départ, voici Nelly Senf au pays de l'abondance et de la liberté.
    Mais l'Ouest, c'est d'abord pour les réfugiés la promiscuité d'une chambre partagée avec des inconnus au camp de Berlin Marienfelde et un avenir incertain, car sa qualification de chimiste est sans valeur pour la recherche occidentale.
    C'est aussi les interrogatoires sans fin de la CIA : Qui était cet intellectuel russe, père d'Aleksej et de Katja ? A-t-il vraiment disparu ou tout bonnement regagné l'URSS dans le cadre d'une mystérieuse mission ? Quels sont les motifs réels du passage à l'Ouest de Nelly Senff ?
    Sans jamais céder à la facilité ni à la complaisance Julia Franck dessine des personnages complexes et passionnants. Feu de camp est un témoignage captivant de l'Allemagne contemporaine, un vrai bonheur d'écriture et un roman bouleversant du début à la fin.

    Sur commande

  • Une chambre au paradis

    Christoph Peters

    • Sabine wespieser
    • 4 Octobre 2007

    Le livre s'ouvre en Égypte, en 1993 : un groupe de neuf terroristes islamistes s'apprête à perpétrer un attentat contre le temple de Louxor. Parmi eux Jochen Sawatsky, un jeune Allemand converti à l'islam, convaincu, maintenant qu'il est devenu Abdallah, que sa mission est de combattre les infidèles. Écrite à la première personne du singulier, cette première partie du roman met en scène la marche d'approche, les préparatifs et la mise en échec de l'attentat. Christoph Peters tente de saisir, en se glissant dans la peau de son personnage, quelles ont été ses motivations et les raisons de sa conversion, pourquoi, malgré les réticences de la jeune fille égyptienne dont il est amoureux, il s'est engagé dans la lutte armée, obstiné à vaincre tous les obstacles, et notamment la méfiance de ses nouveaux « coreligionnaires ». Ce monologue du terroriste interroge de manière saisissante les sources du fanatisme religieux et de l'aveuglement.
    Interrogation qui se poursuit dans la deuxième partie du livre, consacrée elle à la confrontation de Sawatsky, un des seuls survivants de l'opération, avec l'ambassadeur d'Allemagne au Caire, qui va tenter de le faire extrader. Claus Cismar, qui dans les années soixante fut militant d'extrême gauche dans la RFA d'alors, tente dans un dialogue très serré avec le prisonnier de comprendre pourquoi il refuse de renoncer à son engagement. Au fil de la confrontation, Cismar est malgré lui amené à remettre en cause sa propre vie est ses propres choix. Comment et pourquoi a-t-il trahi les idéaux de sa jeunesse pour faire carrière et devenir partie prenante du système que naguère il avait combattu oe
    Admirablement tenu, ce roman, brillant et subtil dans l'intelligence de la psychologie complexe des personnages mis en scène, pose des questions fondamentales sur le monde dans lequel nous vivons aujourd'hui. Fin connaisseur du dialogue des religions, l'auteur, qui est une des figures émergentes de la jeune littérature allemande, sort des frontières territoriales pour s'emparer du sujet très universel du basculement entre le bien et le mal, entre la pureté et le fanatisme.

    Sur commande

empty