CHANTAL MOIROUD

  • Ailleurs

    Dario Franceschini

    • Folio
    • 14 Février 2019

    Quand le notaire Ippolito Dalla Libera comprend que ses jours sont comptés, il appelle son fils à son chevet et lui révèle avoir mené une double vie. Iacopo, qui se croyait fils unique, apprend alors qu'il a cinquante-deux frères et soeurs nés de relations entre son père et des prostituées de Ferrare. Il se voit confier la tâche de les retrouver afin de partager l'héritage paternel. Son existence se trouve complètement bouleversée par cette découverte qui le conduit dans les quartiers populaires de la ville. La quête familiale devient pour Iacopo, notaire timoré, un voyage initiatique ponctué de rencontres - notamment celle d'une belle jeune femme, Mila - qui donne à sa vie des libertés et couleurs nouvelles.

  • Raphaël, la vérité perdue

    Francesco Fioretti

    • Herve chopin
    • 10 Novembre 2021

    Le portrait inattendu de Raphaël, qui n'était pas seulement le grand maître de la Renaissance, mais aussi la victime d'une puissance insaisissable.

    Rome, 1519. Après des années d'efforts et de compromis, après le départ de Michel-Ange et de Léonard de Vinci, Raphaël est enfin le maître incontesté de la capitale. Mais très vite, la Ville éternelle se révèle être un nid de vipères, où envie et hostilité se cachent derrière les sourires de circonstance. Et lorsque le pape Leon X nomme le peintre de génie responsable des fouilles archéologiques romaines, les choses empirent.
    Rome cache de nombreux trésors appartenant à la papauté, mais beaucoup se trouvent sur les terres des plus grandes familles de la ville qui ne sont pas prêtes à y renoncer. Raphaël pense trouver une solution en dessinant une carte de la Rome impériale. Une carte qui résistera au temps et aux intérêts individuels. Mais quelques mois plus tard, Raphaël, le noble banquier Chigi et le cardinal Bibbiena, ses grands amis, meurent tous les trois dans des circonstances étranges.
    La rumeur parle de vies désordonnées et de mauvaises amours, mais pour Pierre l'Arétin, poète et ami de Raphaël, et pour Margherita, muse et maîtresse du défunt peintre, ces trois morts sont l'oeuvre de la même main meurtrière. Et pour le découvrir, ils vont devoir plonger au coeur des accords secrets et des alliances mystérieuses les plus inattendues.

  • La mère d'Eva

    Silvia Ferreri

    • Pocket
    • 3 Juin 2021

    Quelques mètres seulement les séparent. Entre les murs de cette clinique, Eva s'apprête à changer de sexe. Garçon prisonnier d'un corps de fille, il y a dix-huit ans qu'elle attend...
    Tout près du bloc opératoire, sa mère, elle aussi, patiente... Comme elle l'a aimée, sa fille ! Comme une longue lettre ouverte qu'elle lui adresserait, la mère d'Eva se souvient. De l'enfance. De la différence. Du chemin qu'il leur a fallu faire pour accepter - pour s'accepter. Sans cacher ses doutes, ni les épreuves. Aujourd'hui, c'est un fils qui lui renaît. Elle l'aimera. Comme toutes les mères du monde aiment leur enfant. Sans conditions.

  • Dépouillée et autres histoires

    Dario Franceschini

    • Gallimard
    • 13 Mai 2021

    Des atmosphères raréfiées et surréelles servent de cadre aux récits de Dépouillée. En suivant cette touche légère qui distingue le réalisme magique de Dario Franceschini, nous rencontrons des hommes étourdis par l'immensité de la mer, nous nous perdons dans le brouillard qui enveloppe la grande plaine, nous découvrons des souvenirs et des amours lointains, nous voyons les histoires à travers les yeux de leurs protagonistes. Sans se départir d'un fin sourire de tendresse ou d'ironie, Dario Franceschini observe le monde ordinaire d'un regard oblique, décentré. Il lui suffit de peu de mots pour suggérer beaucoup, son art est celui d'une magie sans ornements.
    Plusieurs récits de Dépouillée se concentrent sur les âges les plus fragiles et sans doute les plus riches de l'existence : l'enfance et la vieillesse. Peut-être, nous dit l'auteur, est-ce dans les choses les plus simples de la vie que se cache le bonheur.

  • Dans les veines ce fleuve d'argent

    Dario Franceschini

    • Folio
    • 18 Novembre 2010

    À l'heure où sa vie s'approche de son automne, Primo Bottardi décide de revenir sur les lieux de sa jeunesse et de retrouver un ami qui lui avait posé quarante ans plus tôt une question à laquelle il n'avait pas su répondre. Son périple le ramène au bord du Pô, parmi les pêcheurs d'esturgeons, dans une atmosphère de brume et d'eau qui change la plaine en un mirage infini. La présence immémoriale du fleuve imprègne les faits et gestes des hommes. Elle nourrit leur vie, s'insinue dans leurs rêves et les saisit parfois de crainte ou d'effroi, jusqu'à la tragédie finale qui confère au récit les accents définitifs du mythe.
    On a pu parler à propos de ce roman de « réalisme magique ». La lenteur du voyage, le pittoresque des personnages, la douceur des rencontres et le sortilège de maints épisodes contrastent avec la silencieuse et obscure pression du destin que l'on sent peser sourdement et qui révélera enfin son visage dans une scène inoubliable et foudroyante.

    Sur commande

  • Le livre perdu de Léonard de Vinci

    Francesco Fioretti

    • Pocket
    • 8 Octobre 2020

    Milan, 1496. C'est un temps pour la gloire ou bien pour le carnage - un temps pour les princes de guerre, Médicis, Borgia, Sforza, ou pour les génies d'avant-garde.
    Parmi ces derniers, l'étoile de Léonard brille, sans doute, plus que les autres. Tout à la fois obsédé par sa Cène, inachevée, et par les mathématiques, qu'il maîtrise mal, c'est auprès du franciscain Luca Pacioli qu'il compte perfectionner cette discipline. Or l'assassinat d'un faux Frère, au monastère, et la disparition d'un mystérieux manuscrit byzantin risquent bien de compliquer l'équation...

  • Les invisibles

    Nanni Balestrini

    • Le monde a l'envers
    • 10 Octobre 2019

    Italie, années 1970. Des manifestations en ouvertures de squats, de radios pirates en cocktails Molotov, de débats sur la lutte armée en répression policière, Les Invisibles tracent le portrait de ces jeunes gens qui se jetèrent corps et âme dans la révolution. Représentant éminant de la Neovanguardia italienne, le milanais Nanni Balestrini est notamment l'auteur de La Violence illustrée, L'Éditeur, Nous voulons tout, Sandokan.

    Sur commande

  • Comme si j'étais seul

    Marco Magini

    • Folio
    • 13 Septembre 2018

    Dražen a vingt ans lorsque la guerre éclate en Yougoslavie. Pour subvenir aux besoins de sa famille, il s'engage dans l'armée serbe. Piégé dans un engrenage qui le dépasse, il finira par prendre part au massacre de Srebrenica. Un an après les faits, alors qu'il est le seul soldat à plaider coupable, Dražen est jugé au Tribunal pénal international de La Haye. Comme en témoigne Dirk, un casque bleu néerlandais, l'ONU s'est pourtant refusée à intervenir lors de ce génocide qui aura coûté la vie à 8 000 civils. Quelle sentence Romeo González, magistrat en charge de l'affaire, peut-il prononcer? Quelle part de responsabilité un seul homme peut-il assumer dans ce qui est encore aujourd'hui considéré comme le pire massacre perpétré en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale?

  • Deux sur deux

    Andrea De Carlo

    • Pocket
    • 6 Juin 2019

    Guido est aussi solaire et charismatique que Mario est calme et réf léchi. Leur rencontre dans un lycée milanais bouscule le cours de leur existence. Désormais, ils seront deux. Deux amis complémentaires. Deux frères. Des doubles. Se jetant à corps perdu dans les révoltes étudiantes de 1968, ils secoueront la vieille Italie.
    Mais les années passent et leur jeunesse avec. Tandis que Mario, le terrien, trouve peu à peu l'apaisement, Guido reste fidèle à ses utopies. Cet idéaliste s'épuise-t-il à poursuivre des chimères ou vit-il la vie dont aurait rêvé Mario ?

  • Dans le miroir du Caravage

    Francesco Fioretti

    • Pocket
    • 19 Octobre 2017

    Rome, 1604. Dans un monde de ténèbres, la lumière est l'exception. Ainsi parle Michele Meresi, dit le Caravage, dont le clair-obscur a fait la gloire. Et des jaloux. Le peintre aime les bas-fonds de la ville éternelle, ses hommes et ses femmes de l'ombre, débauchés et courtisanes, dont il fait, par son génie, des apôtres et des madones. L'assassinat de l'une d'elles, Annucia, qui a jadis posé pour lui, le bouleverse au point d'enquêter sur sa mort. Il ignore que cette quête de vérité l'amènera au scandale, à l'exil, à la mort et à la résurrection.

    Sur commande

  • Le livre secret de Dante

    Francesco Fioretti

    • Pocket
    • 6 Octobre 2016

    Le 14 septembre 1321, Dante Alighieri meurt de la malaria. Il avait 56 ans et la gloire. Le monde le pleure et l'honore.
    Mais les lamentations unanimes ne parviennent pas à ensevelir les doutes qui saisissent Giovanni, jeune disciple du génie, devant sa dépouille. Les lèvres anormalement noires du poète laissent penser à un empoisonnement. Et la disparition des treize derniers chants du « Paradis » ne fait que renforcer son intuition.
    Aidé de soeur Béatrice, la fille du poète, et guidé par les codes que recèle La Divine Comédie, il va tenter de résoudre cette énigme et de retrouver l'assassin. Que contiennent réellement ces derniers chants ? Qui pouvait vraiment vouloir la mort du poète ?

    « Thriller ésotérique, roman historique, philosophique, prophétique, allégorique, poétique... Le premier roman de Francesco Fioretti répond à tous ces qualificatifs. » Historia « Un suspense infernal ! » France Dimanche.

  • La merveille imparfaite

    Andrea De Carlo

    • Pocket
    • 28 Juin 2018

    L'automne en Provence : les premiers froids alternent avec les dernières chaudes journées d'été. À Fayence, Milena travaille avec passion à l'élaboration de ses parfums de saison pour La Merveille imparfaite, l'atelier de glaces qu'elle a créé. Lorsqu'une panne d'électricité survient, l'artiste italienne désespère de voir fondre sa production... Jusqu'à ce coup de fil miraculeux pour une commande à livrer immédiatement...
    Milena croise alors Nick, chanteur d'un groupe de rock anglais qui s'apprête à célébrer son troisième mariage, et se demande depuis quand son histoire d'amour s'effiloche. Des doutes, Milena en a elle aussi, qu'elle ne parvient pas à partager avec sa compagne.
    Certaines rencontres sont prodigieuses et trois journées particulières sauront peut-être changer leurs destins...

  • Cresus

    Giovanni Mariotti

    • Gallimard
    • 4 Septembre 2003

    Crésus, qui passait jadis pour le roi le plus riche du monde, se considérait surtout comme le plus heureux des hommes.
    Jusqu'au jour où un Grec, Solon, le mit en garde : comment le roi de Lydie pouvait-il être heureux, s'il ignorait tout de son futur ? Anxieux de connaître son destin, Crésus consulta les oracles et dilapida auprès d'eux son immense fortune. Puis le sort décida qu'il serait vaincu à la guerre par les armées de Cyrus et perdrait en un instant son royaume et toute sa richesse. Mais cette défaite ne fut pas le fin mot de son existence.
    Crésus fut admis à la cour du roi de Perse, son vainqueur. Lui qui avait été un acteur de premier plan sur la scène de l'histoire, il devint spectateur des événements. Il suivit Cyrus dans ses expéditions, vit la chute de Babylone et de l'Égypte et rencontra des personnages fascinants : les derniers pharaons Amasis et Psamménite, le roi Cambyse qui guerroya sa vie durant contre des fantômes insaisissables, le savant Thalès de Milet, Tomyris la sauvage reine des Massagètes, d'autres encore...
    Dans le sillage d'Hérodote, Giovanni Mariotti a orchestré avec un charme irrésistible son propre récit de la vie de Crésus. Son livre fourmille d'épisodes mémorables, hauts en couleur, sous-tendus par une réflexion constante sur le bonheur et le destin. Sa prose lumineuse est nimbée de sagesse, comme si le narrateur portait sur ses lèvres le sourire de Bouddha, qui fut lui aussi, comme Pythagore, Zarathoustra et Lao-tseu, le contemporain de Crésus.

  • Gioia et Fernando Lanzi nous emmènent à la découverte des principaux pèlerinages et sanctuaires qui dessinent la carte de la chrétienté : de la Terre sainte à Rome, du Mont-Saint-Michel à Saint-Jacques de Compostelle, du Mexique à l'Inde et de Cuba à l'Éthiopie, ils retracent en près de soixante chapitres la chronologie des événements qui ont conduit à faire de ces lieux des buts de pèlerinage, dans certains cas leur sacralité aux époques pré-chrétiennes, leur histoire depuis, ainsi que les formes de dévotion, les rites spécifiques, les objets de culte et d'art populaire qui les caractérisent.
    Les lieux où vécut le Christ, ceux où reposent les reliques des martyrs de la foi et des saints, ceux qui ont connu une apparition de la Vierge ou quelque fait miraculeux ont été dans un premier temps marqués par l'édification de sanctuaires, pierres éparses mais angulaires de l'Église universelle. Ceux-ci constituèrent peu à peu des centres privilégiés de célébration spirituelle, avant de devenir pour les pèlerins le but et le couronnement d'un long voyage intérieur.
    Plus qu'un inventaire des lieux de mémoire de la religion chrétienne, c'est le tableau vivant du rapport de l'homme au sacré qui s'offre ainsi à nous, dans toute sa richesse et son extraordinaire multiplicité.

  • Amours ; autodiagnostic quotidien

    Carlo Dossi

    • Gallimard
    • 3 Novembre 1999

    Qu'y a-t-il de commun entre une carte à jouer, une petite chienne, le tic-tac d'une pendule napoléonienne, une jeune fille en fleur ? Entre des objets, des visages, des ombres, des visions impalpables ? Tous les êtres et les choses qui furent chers à son coeur, Carlo Dossi les convie dans le livre de ses amours.
    Dans ce chef-d'oeuvre où l'âme trouve sa langue la plus intime, son discours le moins conventionnel, où le souvenir s'expose dans un écrin de douceur et d'ironie, l'auteur déploie les plus étourdissants jeux de miroir et les plus exquises variations autour d'un thème unique.

    Sur commande

  • Les doutes de Salaï

    ,

    • 10/18
    • 4 Juin 2015

    1501. Salaï, chapardeur, séducteur gourmand et incorrigible menteur, arrive à Rome avec son père adoptif, peintre et architecte sans cesse à court d'argent et de reconnaissance, l'esprit encombré d'inventions improbables, un certain Léonard de Vinci. Un mystérieux et puissant seigneur de Florence a chargé Salaï d'espionner son vieux maître et de lui rapporter chaque jour, par lettres, ses moindres faits et gestes. D'abominables rumeurs sur le pape et la mort horrible d'un écrivain entraînent les deux protagonistes sur les traces d'un étrange cercle d'Allemands et d'Alsaciens. Prélats, banquiers et lettrés, ils préparent, depuis Rome, à coups de contrefaçons et de faux documents, une révolution sans précédent dans la chrétienté.

  • Les invisibles

    Nanni Balestrini

    • P.o.l
    • 21 Février 1992

    «Les Invisibles», ce sont ces garçons et ces filles des «années de plomb», en Italie, entre 1970 et 1980, qui, de la contestation lycéenne à l'activisme révolutionnaire, ont perdu sous les coups d'une répression de plus en plus dure leurs illusions, leur liberté et, parfois, leur vie. Ce livre pose la question de la continuité et de la rupture avec 68, ainsi que le problème du passage de la famille à l'école, de l'école à la vie active, l'engagement politique. L'un de ces invisibles retrace ici son itinéraire ? contestation lycéenne, militantisme, actions exemplaires ? et, parallèlement, tient la chronique de son incarcération ? interrogatoires, violences, révoltes, solitude. Phrases murmurées, ressassées dans l'isolement carcéral, plainte, complainte des erreurs et du découragement, Les Invisibles est aussi un document sur les dérives d'une génération perdue.

  • 1501.
    Salaï, chapardeur, séducteur gourmand et incorrigible menteur, arrive à Rome avec son père adoptif, peintre et architecte sans cesse à court d'argent et de reconnaissance, l'esprit encombré d'inventions improbables, un certain Léonard de Vinci. Un mystérieux et puissant seigneur de Florence a chargé Salaï d'espionner son vieux maître et de lui rapporter chaque jour, par lettres, ses moindres faits et gestes.
    D'abominables rumeurs sur le pape et la mort horrible d'un écrivain entraînent les deux protagonistes sur les traces d'un étrange cercle d'Allemands et d'Alsaciens. Prélats, banquiers et lettrés, ils préparent, depuis Rome, à coups de contrefaçons et de faux documents, une révolution sans précédent dans la chrétienté. Une enquête captivante et haletante, une langue rabelaisienne, drôle et impertinente qui n'hésite pas à bousculer à chaque page, avec aplomb et finesse, les convenances et pseudo-vérités historiques établies.
    Pourquoi a-t-on voulu faire du pape Borgia un monstre de débauche ? La porte des Enfers s'ouvre-t-elle sous la cathédrale de Strasbourg ? Les motifs profonds de la Réforme étaient-ils aussi purs qu'on le dit depuis cinq siècles ? Léonard de Vinci était-il vraiment un génie universel ? Pourquoi les belles Romaines séduites par Salaï disparaissent-elles les unes après les autres ?

empty