• Vers le milieu de la nuit dernière, le plus fameux des hors-la-loi modernes, aidé de quelques complices, a pris à l'abordage le Allô-Police , yacht de M. Mac Allermy junior. L'équipage, attaqué par surprise, a été désarmé et les officiers enfermés dans leurs cabines. Les assaillants se sont alors trouvés maîtres du navire. Cette situation invraisemblable a duré jusqu'aux environs de midi. À ce moment, les officiers captifs ont pu communiquer entre eux, par un trou percé dans une cloison, et l'un d'eux a réussi à ouvrir les portes de ses camarades, délivrer les matelots, et bataille a été livrée aux pirates. Ces derniers ont enfin, malgré leur résistance, été contraints à se rendre. Arsène Lupin lui-même, après un combat acharné, dut céder au nombre. Traqué comme une bête fauve dans tout le navire, il fut enfin acculé à l'avant contre le bastingage. Mais au moment d'être pris, il s'est jeté par-dessus bord et a plongé dans les flots. Aucune des innombrables personnes qui assistaient à la scène ne le vit remonter à la surface...



  • Points clés


    Quatrième tome des enquêtes d'Augustin DUROCH, artiste vétérinaire au XVIII° siècle. Description de la cour de Louis XVI. Intrigues financières et criminelles sous l'Ancien Régime. Documentation historique précise, suspens policier, aventure amoureuse.


    Contenu


    6 février 1784. Á Metz, la rue de la Baue brûle et l'on trouve le cadavre de Phélipette de Rosemain, une femme d'affaires, dans les cendres. Les rumeurs vont bon train à propos des activités énigmatiques qui conduisaient la victime à la cour de Louis XVI.



    Augustin DUROCH, artiste vétérinaire, commence son enquête à la demande d'une banquière juive de Metz qui avait octroyé un prêt conséquent à la victime.

    À Versailles, les aristocrates s'impatientent, car leurs affaires ne suivent pas le cours attendu. Calonne, fastueux personnage, ministre des Finances de Louis XVI, est visé par les pamphlets et les cabales destinées à le discréditer aux yeux du roi. Éléonore, sa maîtresse, part le rejoindre à Versailles. Quel jeu jouera-t-elle ? Qui traite dans l'ombre ? Inquiet, le ministre Calonne s'adresse lui aussi à Augustin DUROCH, qu'il estime depuis longtemps pour sa sagacité et sa loyauté.

    En chemin, à Versailles, à Paris, DUROCH affrontera de nouveaux périls. Sa route croise celle de personnages historiques hors du commun, jusqu'au Marquis de Sade qui lui offrira un secours inattendu.







  • Au moment où Gaston Leroux compose La Poupée sanglante, la France est encore sous le choc du procès Landru, qui sert de déclic à la genèse du roman. Leroux fait du relieur Masson l'instrument d'un grand dessein qui le dépasse : le mystère de la vie et de la mort. L'auteur dépoussière les vieux mythes de Dracula et Frankenstein, les débarrasse de leurs artifices gothiques et les modernise grâce à un habillage scientifique. Benedict Masson ne proclame-t-il pas : « De nos jours le vampirisme ne peut être que scientifique...» ? Une des meilleures oeuvres de Gaston Leroux, trop souvent méconnue au profit des Aventures de Rouletabille ou de Chéri-Bibi.

  • Gigi, professeur de lycée enthousiaste et fantaisiste, file le parfait amour avec sa jeune épouse. Mais, un beau matin, il se découvre un double : quelqu'un qui lui ressemble comme un frère jumeau le précède en toute occasion. C'est inssuportable, d'autant qu'un beau jour, ce pervers pourrait bien s'en prendre à sa femme...
    Face à la défaillance de la police et à l'agressivité de la commissaire, Gigi décide de mener lui-même l'enquête...
    Préface de Serge Garde.

    Editions Tangerine nights


  • À l'arrivée à Metz, on découvre que l'un des huit passagers de la diligence de Paris est mort. Interdiction est faite aux sept survivants de quitter la ville. L'artiste vétérinaire, Augustin Duroch, qui s'est déjà distingué par le passé pour sa rigueur scientifique, découvre lors de l'examen post-mortem que la victime a été empoisonnée au cours du voyage.

    Un climat de suspicion s'installe parmi les voyageurs. Qui a pu tuer Mendron, fonctionnaire parisien ? Duroch découvre qu'il devait rejoindre en grand secret Calonne, l'ancien ministre des Finances de Louis XVI, exilé dans son château d'Hannonville, près de Verdun.

    À Paris, une virulente campagne de calomnies menée par l'entourage du roi détruit peu à peu la réputation de Calonne jusque dans les provinces. Le meurtre de son ami était-il destiné à paralyser l'ancien ministre ?

    De son côté, l'abbé Grégoire se sent menacé de diverses façons. Parviendra-t-il à mener à bien la rédaction de son mémoire : Y a-t-il des moyens de rendre les juifs plus utiles et plus heureux en France ? en raison de l'opposition que suscite ce concours, ou sera-t-il aussi assassiné ?

    PRIX HISTORIA 2019 du roman policier historique



  • Si le temps n'inquiète pas les héros, il fait planer sur leurs destinées d'étranges nuages. Funestes ou riches de promesses, et parfois si obscurs qu'ils échappent au sens commun.
    Fantaisiste grave et non dénuée d'humour, Geneviève Buono se plait à tisser des situations insolentes. Autant de coups de griffes à l'implacable modernisme qui nous impose une gestion millimétrée de notre temps.

    Recueil de douze nouvelles dont les protagonistes illustrent, par leurs destinées héroïques ou funestes, le rapport contemporain au temps. Avec dix illustrations de l'auteure. Electre


    Editions Tangerine nights

  • Septembre 1792.
    Une fête est organisée par les sans-culottes pour célébrer Brutus. Le jeune adjoint au commissaire a empêché l'évasion de Marie-Antoinette imaginée par Héloïse de Saint- Phalle. Tout à coup il repère dans l'assistance cette peste d'aristocrate recherchée par la police ! Elle vient prendre sa revanche...
    Et elle ne tarde pas à tenir parole. Avec elle resurgit l'effrayant espion anglais, Lord Englewood. Ensemble, ils projettent le vol du plus gros diamant du monde exposé à l'hôtel du Garde-Meuble.
    Brutus va à nouveau affronter celle qui occupe toutes ses pensées. Malgré leur attirance mutuelle, la lutte acharnée reprend entre les deux jeunes gens. Courses-poursuites à cheval, en bateau, en montgolfière... pièges, enlèvements, embuscades... Paris, Chartres, Saint-Malo... Rien n'est impossible pour empêcher l'autre de gagner !

  • L'Art à tout prix

    Michel Morel


    Avec Aisha, secrétaire de direction, c'est l'expérience d'une folle et redoutable ambition féminine.
    Avec Gloria et Ben, vous rencontrerez un jeune couple très spécial, mû par un sens poussé de la justice.
    Avec Blanche et la peinture, vous jugerez de la puissance de l'art.
    À la clé, l'usage d'anciens brevets de chercheurs de génie français, très peu connus, mais qui pourraient servir à la mise au point du futur avion espion américain : le SR-72, conçu pour voler à Mach 6 en 2030.

  • Un cambrioleur anglais qui jusque-là ne s'est jamais fait prendre, dérobe un diamant qui se trouve exposé au Louvre. Et, alors qu'il souhaite se retirer des « affaires », ses malheurs ne font que commencer...

  • Pourquoi a-t-on brutalement assassiné Nirmal, le vieux vendeur d'épices avec lequel Fabio s'était noué d'amitié ? Pourquoi a-t-on gravé un symbole sur la paume de sa main ?
    Enquête policière et histoire d'amour interdit prennent l'allure d'un voyage initiatique haletant lorsqu'elles nous guident à travers une Inde à la fois envoûtante et secrète. L'enquête de Fabio sur la mort de l'un de ses amis l'emmenera bien plus loin qu'il ne pensait et ouvrira son coeur à une connaissance dont il ignorait jusqu'à la nature.

  • MI6, FBI, NASA, SWAT et Interpol. Voilà les unités qui seront présentes à la soirée et ce n'est pas n'importe laquelle ! Il n'y a que des agents nés en France détachés de différentes agences réunies pour un seul but. Une mission : protéger ensemble les civils contre une menace ! En effet, ils apprendront tous qu'une chose terrible va s'abattre sur une petite ville du Sud de la France. Ils vont devoir s'allier pour la contrer mais il va falloir choisir les bons agents car certains seront prêts à tout pour mettre des bâtons dans les roues aux personnes prêtes à s'engager dans cette mission... Amitié, trahison, stratagème, tout sera de la partie !

  • Le cagibi

    Gérard Streiff

    Le Calmar déterre dans les archives du PCF le mobile d'un crime commis dans l'immeuble du parti, place du colonel Fabien


    Le calmar dans les sous-sols de Fabien ?! Que cherche notre décapode ? La cave des bonnes bouteilles du PC ? Ou la salle des archives ? Une histoire d'aujourd'hui où il est question de guerre d'Espagne, de brigades internationales, de taupes brunes chez les rouges et noirs des années trente ; une histoire aussi de pervers, de dérangés des sens, de tordus du cul adeptes du SM. Bref un mélange qui tue. De quoi satisfaire notre mollusque préféré et ses fans !

    Azraël Zirékian, dit le Calmar , est pigiste-détective à son compte, un aiguilleur de destinées manquées, coriace mais tendre, débonnaire mais soupe au lait, curieux comme une fouine. C'est un chaleureux détonateur des temps présents. « Ni poulpe ni pieuvre, calmar à l'oeuvre » , telle est sa devise.

  • La glacière

    Magali Duru

    Transporter du poisson par avion requiert du matériel en état de marche. Tout finit par se gâter...

  • Liquidez vos idoles

    Fabrice Rinaudo



    Un flic à la dérive dans un Nice de cauchemar.

    Nous approchons du corps de l'actrice recouvert d'un drap que tire sans hésiter Steinberg.
    - Il faut abreuver les fans de détails sordides, c'est ça ? Sinon elle fait un caprice de star !
    - Je passe pour la forme, Steinberg. J'étais sur les lieux du crime hier soir, je suppose qu'il n'y a pas grand-chose à rajouter. Du moins, pas grand-chose qui fera avancer l'enquête. Fais-moi parvenir ton rapport, ça calmera les nerfs de Lafarge.
    Steinberg allume une clope, m'en tend une autre.
    - OK pour moi, camarade, t'en auras même la primeur ! Oh, au fait, attends. (Il prend une pause, semble subitement plongé dans une intense réflexion, ôte ses lunettes, les porte à sa bouche.) Sur le tournage, reprend-t-il, si tu rencontres un vampire, un vrai, flingue-le pour moi. J'aimerais enfin pouvoir en autopsier un. J'insiste : un vrai !
    Puis, les yeux exorbités, les lèvres retroussées, il dévoile ses canines, part dans un grand éclat de rire.
    Je me marre vaguement avant de me diriger vers la sortie.

    Voici la première publication de Fabrice Rinaudo. Ska a l'ambition de révéler les nouveaux talents, dès lors qu'apparaît une vitalité narrative, un style en recherche de devenir. Cette jeune pousse deviendra-t-elle une belle plante ? C'est dans cet espoir que réside le plaisir d'éditer.

  • Les amants saignants sont bourrés de vitamines. Et elle a la manière de les assaisoner !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Dix rounds

    Jan Thirion

    10 rounds, 10 instantanés d'humanité entre les cordes, 10 destins.

    Quand le Tigre monte sur le ring, les coeurs s'arrêtent de battre. Bercy devient une cathédrale où l'on n'entend plus que le feulement de la bête ivre de violence. Le Tigre, c'est moi. Je lève mes poings. Je montre mes griffes de boucher. À côté de moi, captifs dans l'enclos des cordes et sans possibilités de pouvoir s'échapper, les autres paraissent minuscules. Une pichenette les fera disparaître dans le néant. Remis de mon effrayante arrivée sous les projecteurs, le public se réveille et scande mon nom. Le Tigre ! Le Tigre ! Le Tigre !


    On connait Jan Thirion qui excelle dans le format court ou ultra court. Ici, il nous donne 10 condensés de son talent où imaginaire et imagination se surpassent.

  • Glandeur

    Laurence Biberfeld

    Au coeur de la forêt, entre effroi et fantasmagorie, un enfant sera initié à l'horreur...


    Les pères ! Les vrais, les faux, les beaux, les laids, celui qui est aux cieux et celui qui vous tombe dessus... Tous plus tarés les uns que les autres. Il en passe, du monde, dans cette forêt. Le petit garçon que personne ne cherche, un « glandeur » qui a plus peur des hommes que des chiens. Les chiens, des bloodhounds, sympathiques pisteurs d'esclaves en fuite, un berger du seigneur à la recherche d'agneaux égarés. Un horrible méchant qui n'est pas fou, une horrible folle pas vraiment méchante, juste à l'Ouest (mais ne perdant pas le Nord). Et Saint-Michel, chef des milices de Dieu, pour surveiller tout ça de haut.
    Oui, il s'en passe, des choses, dans cette forêt.


    Laurence Biberfeld nous donne ici le quatrième opus de la série Noir de suiTe. Une plongée dans l'enfance d'un tueur, décrite la plume au poing par l'une des auteures la plus talentueuse de sa génération.

  • Fan

    Nathalie Chacornac



    Le fol engouement d'une fan du rocker Matt Cross peut conduire à la pire extrémité...

    Dans la suite numéro 31, j'ai pris tout mon temps. Je cherchais quelque chose que j'aurais pu emporter, un souvenir de Mat. Dans la salle de bains, j'ai trouvé un tee-shirt qui devait lui appartenir, mais il empestait le parfum de l'autre. Évidemment, avec sa manie de se coller à lui ! Je n'ai pas osé fouiller dans les valises. Je me suis allongée sur le lit pour réfléchir à mon aise. Il fallait que mon vol passe inaperçu. J'ai roulé sur le côté droit - c'est toujours de ce côté que dorment les hommes, croyez-en mon expérience - et j'ai trouvé son odeur sur l'oreiller. Une odeur à la fois animale et sucrée. J'ai enfoui ma tête dans le tissu encore tiède et j'ai fermé les yeux : Mat était là. Je pouvais sentir ses cheveux sur ma joue, son haleine dans mon cou. Je suis restée de longues minutes à m'enivrer du parfum de sa peau. Il fallait que je l'emmène avec moi. J'ai changé la taie d'oreiller et mis la sienne dans mon sac.


    Nathalie Chacornac

    publie sa première nouvelle numérique chez SKA. Cette jeune auteure talentueuse fait entendre une musique noire pleine d'allant.



  • Itinéraire violent d'un enfant soldat du Congo perdu dans l'une de nos cités...

    Elle me déteste. Je le vois. Elle me mettrait bien deux claques mais elle a peur. Elle a raison. Je viens d'un pays où je jouais au foot avec des cadavres comme poteaux de but. Ici je passe pour avoir quinze ans. En réalité j'en ai dix-sept. Des femmes comme elle j'en ai violé, tué.
    Pour l'instant je me contente de pourrir sa classe dans laquelle on m'a jeté depuis trois semaines. Je terrorise les filles. Les garçons ne supportent pas de perdre la face.
    PHD nous donne deux nouvelles dans lesquelles on retrouve son style percutant, elliptique, allusif, d'une grande efficacité romanesque. Ses histoires, comme l'alcool fort, brûlent votre intérieur.

  • Chica go home

    Nigel Greyman



    Karl Gut retrouve l'insaisissable Butterface à Chicago, le temps des explications est arrivé...

    L'ambiance devient de plus en plus chaleureuse ce qui revient à dire que la température ressentie a augmenté d'au moins trois degrés. Au bout d'un moment, on a tous chaud malgré les parties de plus en plus dénudées de nos anatomies respectives. Et elles ne sont pas les dernières à téter le bourbon de ma fiasque. Les corps s'échauffent jusqu'au moment où Conie me roule un patin. Alors que d'ordinaire une professionnelle réserve la langue à son julot, Conie me visite mes amygdales, j'en fais de même. J'ai un doute, puis non. J'en déduis qu'avec moi elle fait relâche question tapin. De son côté, Chica s'emberlificote, entre boutons et boutonnières, en ouvrant ma braguette. Elles font ça au béguin ; je montre sur le moment des dispositions «intéressantes» pour reprendre leur terminologie.
    Nigel Greyman poursuit son feuilleton de belle manière ; son deuxième épisode des Tribulations érotiques de Karl Gut, chasseur de primes, tient les promesses du premier épisode. La chute appelle une suite, dès le mois prochain...

  • Une jeune fille retrouvée morte sur les remparts du Mont-Saint-Michel. D'autres meurtres ressemblant à des sacrifices humains sont commis dans le centre Bretagne, à Brasparts, à Guéhenno et à Rennes dans des lieux dédiés à saint Michel. Sont-ils liés à des rites celtiques ?
    Un prof d'histoire géographie, ancien agent des services secrets français, est embarqué malgré lui dans cette affaire dont le dénouement se terminera dans sa ville de Josselin. Y a-t-il un lien entre lui et ses assassinats ?
    Cette enquête confiée aux gendarmes l'obligera à revenir sur son douloureux passé. Elle lui permettra paradoxalement de retrouver le goût à la vie et l'Amour. Est-ce la fin ou le début d'une nouvelle aventure pour lui ?

  • L'équarrisseur

    Bernard Vitiello

    Un tueur sadique sème autant la panique que des indices perturbant le cerveau d'un flic brumeux...

    MALGRE DES COSTUMES FLOTTANTS et une paire de groles improbables, il n'avait rien d'un mafieux, Dutch Schultz (gargouillis de bootleggers qu'on égorge) ne l'aurait pas appointé pour cirer ses pompes à boutons. Conrad Rosinski était le privé sans nuage, un enquêteur plan-plan. Il avait adopté un cabot, le fox-terrier espiègle, preuve qu'il y a des limites à l'idée de couple : célibataire endurci, Conrad traînait une réputation de queutard et les voisins tergiversaient. « Vengeance de femme ? » Assurément, le « Si tu me trompes, je t'arrache les yeux ! » constitue la phrase bateau des jalouses, mais c'est une phrase...
    /> Conrad, lui, on l'avait proprement énucléé. Chaque globe oculaire était impeccablement fiché dans un téton ; des épingles à tête ronde nacrée, mesurant 7 cm, de celles qu'on vend par boîte de 15.


    Ska numérique publie « L'Équarrisseur » signé Bernard Vitiello. Cette novella noire inaugure la nouvelle collection Noir de suiTe dont il assure la direction. Noir de suiTe, c'est du noir noir avec de petites lumières - humour, amour, amitié. Une collection originale à la fois esprit feuilleton et cadavre exquis ; chaque opus ayant un auteur différent s'inspire de l'intrigue précédente et des mêmes personnages.


    « L'Équarrisseur » existe en version papier aux Éditions du Horsain. En savoir plus

  • Sa meuf

    Eric Fouassier


    Au coeur de la cité, la rencontre fusionnelle de deux êtres que tout sépare... la mort le confirmera.
    ELLE EMERGE DE L'ESCALIER qui conduit au parking souterrain. L'est pas dans un bel état. Cheveux emmêlés, robe déchirée, visage tout plein d'ecchymoses. L'a du mal à tenir debout, son épaule nue racle contre la paroi de béton. Je me précipite vers elle. Elle tombe dans mes bras. C'est la première fois que je la serre contre moi. Elle tremble, mais c'est de colère. Elle vomit les salauds du bloc F, leurs souffles bestiaux, leurs sales pattes sur elle.

    L'amour fou n'a pas de frontière, ni de territoire attitré, Eric Fouassier nous donne à lire une histoire d'amour qui, comme celles que chantent les Rita Mitsouko, finit mal en général.

empty