• SI CLARA N'AVAIT PAS AIMÉ CET HOMME, ELLE SERAIT TOUJOURS EN VIE
    Aujourd'hui, Clara n'est plus qu'un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d'une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.
    Tomar est prêt à fermer le dossier, d'autant qu'il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda, son adjointe, veut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste.
    Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu'à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité - et l'appui de Tomar - pour venir à bout de cette enquête bouleversante.
    Qui rendra justice à celle qui pleurait sous l'eau ?

    © Calmann-Lévy, 2020
    © et (P) Audiolib, 2020
    durée : 5h27

  • Solitudes

    Niko Tackian

    AUSSI ÉPAISSES SOIENT LES BRUMES QUI LES PROTÈGENT, CERTAINES VÉRITÉS NE PEUVENT ÊTRE OUBLIÉES.
    Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l’a laissé totalement amnésique. Depuis, il s’est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu’elles vous égarent en deux pas.
    Alors qu’une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu’à l’« arbre taillé », un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l’immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d’Élie.
    La victime est un message à son intention, il en est certain. Et il est terrifié.
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Calmann-Lévy, 2021
    Durée : 6h49

  • "Arsène Lupin est de retour. Le héros de l'oeuvre de Maurice Leblanc, le Gentleman cambrioleur, le plus élégant, le plus sympathique et le plus impertinent des malfaiteurs - mais au juste est-il
    vraiment de ces derniers?... Certes non! - retrouve sa voix dans celle de Jacques Gamblin.
    Avec lui perçons le secret terrible des Mélamare, l'énigme de la Demeure Mystérieuse et emparons-nous sans sourciller des diamants du peu scrupuleux Van Houben... Du mystère en pleine lumière - loin des romans noirs aux atmosphères lourdes -, du mystère allègre et aussi envoûtant qu'un charme.
    Jacques Gamblin lit "La Demeure mystérieuse"
    Passionnant ! On reste suspendu à chaque mot. Un ton juste adapté à ces années vingt mélangées d'exaltation et de retenue; des silences, des mots étouffés : la voix d'Arsène Lupin. Tour à tour le Maître nous nargue, nous toise de sa superbe, puis se confie. Nous voici devenus ses témoins, ses complices presque, les compagnons éblouis de Maurice Leblanc.
    Mais d'une phrase l'action rebondit. Plus le temps d'imaginer, il faut agir et vivre plus vite encore. Les événements pressent, le drame s'épaissit, mais toujours vibre, vive et chaleureuse, la voix, la personnalité de Lupin, qui sait trouver le chemin du dénouement - et des diamants ! - pour notre plus grand ravissement."

  • « En 1860, la réputation du docteur Wybrow de Londres était arrivée à son apogée. Les gens bien informés affirmaient que de tous les médecins en renom, c'était lui qui gagnait le plus d'argent.
    Un après-midi, vers la fin de l'été, le docteur venait de finir son déjeuner après une matinée d'un travail excessif. Son cabinet de consultation n'avait pas désempli et il tenait déjà à la main une longue liste de visites à faire lorsque son domestique lui annonça qu'une dame désirait lui parler. »

    Dans ce roman mi-mystère mi-histoire de fantôme, la comtesse Narona rend visite au Docteur Wybrow, pensant qu'elle est en train de devenir folle. Elle vient de se fiancer avec Lord Montbarry, qui a quitté pour elle sa fiancée précédente, la gentille Agnès. La comtesse de Narona ne peut maintenant s'empêcher de penser qu'Agnès lui en veut.

  • Aux abois

    Tristan Bernard

    • Voolume
    • 1 Septembre 2019

    La collection audio « Crème de Crime » rassemble des polars emblématiques de la littérature policière.
    "Aux Abois", livre magistral, sombre et provocant, est l'un des derniers romans de Tristan Bernard, écrivain plus connu au début du XXème siècle pour ses bons mots et ses pièces de théâtre à succès que ses romans criminels.
    "Aux Abois" comprend tous les ingrédients d'une intrigue policière classique : un meurtre, une traque, une arrestation. Mais le principal protagoniste, le meurtrier, ne semble pas s'en émouvoir outre mesure : il relate sa situation de manière distanciée, avec un humour décapant et désespéré. "Aux Abois" est aussi une critique sociale corrosive, une charge véhémente contre la peine de mort. « Tout de même, la société est outillée pour toutes les besognes, il n'y a pas que Dieu et les assassins qui sachent faire mourir » ... « C'est là que l'auteur principal m'attendra avec sa lame coupante, fabriquée et fourbie grâce aux subsides de 40 millions de complices »
    Aux abois a été adapté au cinéma par Philippe Colin en 2005.Comédien, mime, metteur-en-scène, récitant : Loïc Richard est un artiste aux multiples facettes. Amateur de littérature, c'est un habitué des lectures publiques.

  • Les 39 marches

    John Buchan

    • Voolume
    • 3 Juillet 2020

    Richard Hannay, fringant trentenaire, s'ennuie ferme à Londres... Plus pour longtemps : son voisin de palier, qui venait de lui révéler des informations hautement confidentielles, est assassiné dans son salon.

    Dépositaire d'un terrible secret, il se retrouve embarqué dans une folle course-poursuite à travers tout le pays. Traqué par les membres d'une puissance organisation secrète résolue à tout pour le neutraliser, Richard Hannay ne recule devant aucun stratagème pour leur échapper. Travesti tour à tour en cantonnier, vagabond, tribun politique, il ne résiste pas au plaisir de faire sauter le repaire de ses ennemis à la dynamite et de voler quelques voitures au passage.

    Une course contre la montre échevelée dont on sort pantelant, mais ravi !

empty