Editions du Panthéon

  • « Glaciale », Roman froid ? N'en croyez rien. Dès les premières pages vous serez plongés dans une énigme meurtrière carabinée, un bain bouillant où vous croiserez des scientifiques de très haut vol, le Marquis de Sade et les services secrets (chinois et français), la campagne de Russie et Sigmund Freud, une homérique description d'un terrible virus, un éminent professeur marseillais, une leçon fellatoire, des assassins peu fréquentables et j'en passe. Où serez-vous ? À Bruxelles, à Paris, dans l'Antarctique, ailleurs encore, mais surtout sur la page blanche, la page de l'écriture. Un roman policier nous capture par l'intrigue : celle de « Glaciale » rebondit à souhait. Il fallait aussi qu'il nous capture par le langage. Ça tombe bien, Nicolas Florence est un étonnant jongleur de mots.
    Jean-Marie Piemme
    Né à Bruxelles, accompagné d'un frère jumeau vrai, Nicolas Florence est gynécologue-obstétricien. Sexologue, il a en outre pratiqué la chirurgie transgenre. Dès 1970, il participe aux revues littéraires « Aménophis », « Phantomas », « Temps Mêlés » et « Daily Bul ». Il publie courts romans, nouvelles et poèmes chez des éditeurs surréalistes belges et plusieurs romans chez des éditeurs français. Il a participé à des publications scientifiques dans des revues de psychologie médicale et de sexologie. Il écrit quelquefois pour des revues d'intérêt général, des hebdomadaires grand public. Il a poursuivi durant quelques années, en liaison avec des psychanalystes et en tant que chargé de cours à l'Université de Paris VII, dans le cadre des sciences humaines cliniques, une recherche sur la relation thérapeutique et sur le transsexualisme. Il est membre de l'Association des Écrivains belges de langue française.

  • Épuisé par ses clients dont il partage la souffrance depuis 10 ans, Charles Marchand est un psychiatre solitaire installé dans les beaux quartiers parisiens. Un jour, sa vie bascule lorsqu'il apprend le meurtre de Soline Nobli, une de ses jeunes patientes. Il pressent, sans toutefois saisir pourquoi, qu'il n'est pas étranger à ce crime...

  • 11 avril 1971 : un célèbre dramaturge meurt assassiné près de son domicile parisien. Un suspect est rapidement arrêté et l'affaire est sur le point d'être classée... C'est sans compter sur l'enquêteur Charles Dangel, qui découvre que l'un des ancêtres de la victime est décédé dans les mêmes circonstances, exactement cent ans plus tôt. L'histoire se répète et les deux victimes ont d'autres points communs, comme cette revue au titre étrange dans laquelle ils écrivaient tous deux... Charles Dangel n'est pas au bout de ses surprises.
    Multipliant les fausses pistes, ce roman policier historique nous entraîne vers une vérité dérangeante. Articles de presse et extraits de journal intime ponctuent le récit, transformant l'exercice en un délicieux casse-tête.

  • Un tueur en série se déchaîne à Paris, mutilant atrocement ses victimes. Lancées sur sa piste sanglante, Adèle Grumewald, une jeune inspectrice, aussi pugnace qu'intuitive, et son équipe. Dans un vertige noir, ils doivent sonder les rouages implacables d'un être à la psychologie torturée.
    Prête à transgresser la loi pour mettre fin à l'horreur, Adèle met sa vie en péril et ne peut éviter de faire le lien avec son passé, indicible. Sur cet échiquier du mal, quels sont les pions, qui est le roi ?
    Écrire comme on respire, Stéphanie Rohant exprime à travers ce roman tout de noirceur l'intensité d'une plume acérée. Porté par ce récit fulgurant, le lecteur est entraîné dans une éprouvante course contre la montre.

  • Sylvie Pagini, la quarantaine chic, est professeure à l'université et n'apprécie que très modérément son métier et ses collègues. Au moment où elle pensait que sa carrière n'évoluerait plus, elle se voit du jour au lendemain propulsée, par son directeur, cheffe de projet dans le cadre de la préparation d'un colloque international.
    Alors que cette nouvelle responsabilité aurait dû la hisser au sommet de la gloire dans la sphère universitaire, l'enseignante va vivre un véritable calvaire et devoir faire face à de nombreuses péripéties qui finiront par la mettre en danger.
    Pourquoi son assistant qui lui était entièrement dévoué disparaît-il subitement à quelques jours du colloque ? Quels sont les liens obscurs qui se tissent entre les membres de son équipe et qui conduisent parfois certains à des passages à l'acte effroyables ?
    Pourquoi cette association de réinsertion installée chaque semaine dans le hall de la faculté pour vendre des gâteaux, connaît-elle autant de turbulences ?
    Existe-t-il un lien entre ces différents éléments ou est-ce simplement le fruit du hasard ?
    Docteure en gestion, Michèle Van de Portal publie habituellement dans des revues scientifiques traitant des Ressources humaines. Passionnée de littérature policière et de romans psychosociologiques, elle met à nouveau en scène dans ce roman très noir, le tandem improbable des deux policiers Zandi et Djorka.

  • 122-7

    Alain Mila

    Écrivain en mal d'inspiration, Pablo Vilanova coule des jours paisibles dans sa résidence des Hautes-Pyrénées, sur la route des cols du Soulor et de l'Aubisque. Alors qu'il pense débuter une journée comme les autres, il se trouve brutalement emporté dans une spirale vertigineuse de violence.
    122-7, le titre sonne comme un rappel à cet article du Code pénal qui définit la notion de légitime défense et de responsabilité pénale et qui est bien connu des spécialistes, fussent-ils policiers, gendarmes, magistrats, greffiers ou avocats.
    Longtemps avocat, Alain Mila connaît justement bien le monde des prétoires.
    Devenu photographe il est aussi Réserviste Citoyen de la Gendarmerie Nationale. Après « Voyage éloquent au coeur de l'enseignement catholique » et « Une enfance retrouvée », il aborde maintenant le genre du roman policier avec ce récit tout en noirceur.


  • Cambrioler la soeur d'un mafieux moscovite est vivement déconseillé à qui souhaite couler des jours tranquilles. Lucas Webber et ses acolytes s'apprêtent à en faire la douloureuse expérience...

    Poursuivis par des hommes de main d'une cruauté sans égal, les comparses se lancent dans une cavale sanglante et pleine de rebondissements. La mort surgit parfois là où on ne l'attend pas !


  • Des meurtres d'une violence insoutenable, une enquête qui patine, une hiérarchie trouble et des relations pour le moins ambiguës... Avec ce premier roman, Yohann Belan est bien décidé à jouer avec nos nerfs ! Efficace et bien rodé, il s'agit là d'un polar qui devrait assurément affoler la Bretagne...

  • Un détective mène les enquêtes et investigations demandées par des clients aussi divers que hauts en couleurs. Suspense, énigmes, règlements de compte et résolution de mystères sont au rendez-vous... Flirtant constamment avec le danger, le héros exerce aussi bien son courage que son humour face à des situations déconcertantes.

  • La famille Devon semble avoir retrouvé une existence apaisée au Castel Villerquin. Pourtant, lorsque Juliet prend l'avion pour Édimbourg afin d'y rejoindre son frère, tout semble basculer sous l'effet d'une menace venue du ciel. Un événement imprévu va conduire les enfants aux quatre coins du monde, alors que le passé ressurgit d'une façon dramatique...
    Nathalie Pivert Chalon est enseignante. Passionnée de musique et d'art, c'est grâce à l'écriture qu'elle laisse libre cours à son imagination et les romans qu'elle compose sont, pour elle, des partitions d'un autre genre. Dans le troisième tome de « Castel Villerquin », elle entraîne le lecteur sur la piste des aventures toujours trépidantes de Juliet, Mark et Nicolas.

  • Avril 2017, Londres, quelques jours après l'attentat du pont de Westminster, le corps mutilé d'un homme est retrouvé au bord de la Tamise. Immergée dans cette sinistre affaire, l'enquêtrice de Scotland Yard doit faire face à un meurtrier aussi manipulateur que redoutablement organisé. L'enfer est en chemin.
    Passionné de thrillers et de séries policières, Edmond De Roquebrun signe ici son premier roman. Londres qu'il connaît bien, il y a travaillé, est le cadre de ce drame tout en noirceur.

  • Plongé dans une enquête macabre, directement liée à son passé, l'inspecteur Lucas Telou tente de garder la tête froide. Sous la menace d'un chef acariâtre, il lui faut résoudre coûte que coûte cette affaire pour pouvoir conserver son poste.
    Pour l'aider, Cyril, le séduisant médecin légiste dont le charme ne le laisse pas insensible...
    Teinté d'un humour féroce et mêlant péripéties professionnelles et sentimentales, ce premier roman nous entraîne au pas de course sur la piste d'une étrange prophétie.

  • Marie Hans a choisi de devenir gendarme. Elle fait rapidement la preuve de son efficacité à résoudre des enquêtes complexes, malgré la présence envahissante de son père, policier. Il lui faut maintenant faire des choix personnels décisifs, qui pourraient bien mettre sa vie sens dessus dessous.
    Théâtre, tennis, exposition de ses photographies, Marie Larkin ose, expérimente, se passionne autant pour les disciplines artistiques que sportives. Avec ce premier roman, elle s'essaie avec brio au genre policier.

  • Marseille. Un agent d'investigation privée est chargé d'assassiner un écrivain franco-américain de renom, le commanditaire n'étant autre que l'épouse de ce dernier. Cette mission va amener notre homme à se rapprocher de sa cible, avec laquelle il développe un rapport de plus en plus ambigu... Un récit tout en rebonds et joutes verbales animées.
    Giorgio De Piaggi est originaire de Gênes. Il a exercé la fonction de lecteur de langue et de culture italiennes à la Faculté des lettres d'Aix-en-Provence puis enseigné la littérature française aux Universités de Salerne, de Bologne et de Gênes. Professeur émérite, Officier des Palmes académiques, il est membre du Conseil d'Administration de l'Alliance Française de Gênes, et ancien membre de la Società Universitaria per gli Studi di Lingua e Letterarura francese. Après sa retraite en 2005, il se consacre à l'écriture narrative. Il est l'auteur d'« Un jour à Marseille », « Ô Sorbonne ! » et « Une étrange aventure », parus aux Éditions du Panthéon.

  • Killarney, Vancouver. Le matin du réveillon de Noël, la jeune Ariel découvre avec effroi le corps sans vie de sa meilleure amie, Maggie. Avec l'aide d'Arthur, le père de cette dernière et commissaire de police de la ville, elle mettra tout en oeuvre pour découvrir qui est l'auteur de cet acte irréparable. Ensemble, ils découvriront que Maggie est loin d'être la seule victime...
    Crimes, suspense et enquête, Marianne Marcoux a réuni dans son premier roman les délectables ingrédients du roman policier. On y ajoutera une adolescente déterminée et un tueur en série, pour faire bonne mesure. Frissons garantis.

  • Un corps sans vie est retrouvé sur un banc de gare : il lui manque ses deux reins. C'est le début d'un road trip au coeur de l'intimité du défunt pour les deux policiers chargés de l'enquête. Ils seront ballottés de la Serbie à Venise, sur les traces de souvenirs voilés où se mêlent les affres du pouvoir et de l'extrême richesse, et l'espoir increvable de trouver la paix intérieure... Un polar à la fois haletant, plein de suspense et intime qui nous invite au voyage.
    À l'origine de cette première nouvelle, des notes, éparses, retrouvées dans un carton durant un déménagement et qui ont conduit l'auteur à une prise de conscience. Écrire et vivre pleinement la soif d'expression artistique : voici maintenant son credo, le reflet de la fantaisie de vivre de ses héros de papier.

  • Le héros de ce roman policier déjanté et rempli d'humour, Lee, est amené, pour les besoins de sa mission, à voyager jusqu'au Japon et à y rencontrer des alliés plutôt inattendus. Entre fiction et réalité, il lutte contre les méchants dans un univers en constante évolution.
    François Zeugin a tour à tour été journaliste, photographe et syndicaliste. Après « Z'Handivie'f » (Éditions du Panthéon, 2018), dans lequel il relatait son combat contre le handicap, il nous entraîne maintenant à la suite d'un héros pour le moins loufoque.

  • Castel Villerquin : trésor de Jade ; les anges du lac Nouv.

    Alan Devon et ses deux enfants s'installent à Castel Villerquin, ancienne maison normande dans un petit village. Mais la vaste demeure au passé trouble n'est pas sans surprises...

  • Qu'est-ce qui peut bien arriver de pire qu'un suicide ? Un suicide collectif. Mais pire que ça, encore ? Si le suicide est tourné en jeu... puis vire à la catastrophe... Vous commencez à avoir une idée ? Dans ce polar haletant au rythme effréné, SilWie nous emmène nous perdre sur les traces de personnages hauts en couleurs où l'énigme mène la danse, et où l'on ne sait plus à quoi s'attendre.
    Fervent lecteur de romans policiers, SilWie mêle à une réalité glaçante la mécanique implacable d'un tueur qui ne reculera devant rien pour assouvir ses instincts.

  • À Draguignan s'élève l'un des plus beaux dolmens du Var, la Pierre de la Fée. La tradition prétend, qu'autrefois, la fée Estérelle y apparaissait pour guérir les femmes de leur stérilité mais aussi pour soulager d'autres maux. Et si ce joli conte cachait une réalité beaucoup plus inquiétante ? C'est un mystère que Maud et Christian, journalistes, vont tenter d'élucider en enquêtant à travers l'Histoire, sur le trésor disparu du célèbre bandit Gaspard de Besse... Les deux histoires seraient-elles liées ? Comment, à partir de ce qui ressemblait à une simple recherche archéologique, les deux héros vont-ils se retrouver emportés dans la tourmente d'une vérité qui mêle textes anciens et physique des particules, aux frontières du fantastique ? Mesurent-ils vraiment la puissance à laquelle ils font face ?
    Jean-François Coubau fait briller dans ce roman deux de ses passions : l'histoire et la technologie. Un cocktail qui offre la saveur de l'érudition alliée à une lecture pleine de rebondissements.

  • Géraldine, jeune danseuse à l'avenir plein de promesses, est retrouvée assassinée dans l'enceinte de son école. Tous les soupçons se portent sur Luc, un ami aux habitudes réservées... qui porte un lourd secret. Mais quel est-il ? La vérité a un prix, mais cela vaut-il toujours la peine de le payer ? Un nouveau mystère à résoudre pour Myriam et Moustique !
    Toute vérité n'est pas bonne à dire. Yoann Belan en fait la preuve dans ce nouvel opus des aventures de son enquêtrice fétiche, déjà rencontrée dans « Une livraison mortelle » et « Un traitement de choc ».

empty