• Quand le type, une espèce de tafiole comme on les déteste est venu nous trouver, on a hésité à lui faire la peau pour lui apprendre à venir narguer les Loups. Daddy, le Président de la meute nous a calmés. Il a voulu qu'on écoute le guignol. Et ce fut plus qu'intéressant ! J'entends par là qu'il y avait un bon paquet de pognon à se faire. Le mec disposait de sa grand-mère dans un frigo. La vieille avait une oeuvre d'art de tatouée dans le dos. Il voulait que je la tanne, histoire de refaire la déco de son manoir. Et il était prêt à mettre du fric en jeu, pas qu'un peu.
    Le hic, c'est que ce genre de pièce et de montant, ça attire du monde.
    Et pas des tendres... Une fois de plus, il a fallu mettre les mains dans le raisin pour s'en sortir. De nos jours, c'est compliqué de tout régler avec diplomatie, tant pis, on sait faire autrement ! On peut dire que ça a saigné sévère. Remarque ce n'est pas trop un problème, l'action, c'est le genre de truc qu'on aime.

  • Pinky Nouv.

    Pinky

    Borya Zavod

    C'est dingue ce que l'on vient vite à s'emmerder dans la vie.

    Une fois de plus, planqué peinard dans un squat à attendre une autre partie de la meute, je me faisais bien chier, je voulais un peu d'action, bouger quoi ! J'avoue que Toon a fait fort pour mettre l'ambiance.
    Là, pour avoir de l'action, on en a eu, on a distribué l'extrême-onction par paquets de douze, et ce n'est rien de le dire !
    Faut avouer que ce soit du côté des Manouches ou bien de celui des Pécores, il y avait du répondant, et pas qu'un peu. C'est des violents, les gus, mais pas aussi vicieux que nous. Le seul hic pour eux, c'est que nous sommes des Loups, donc loin d'être des tendres et de se laisser faire. Même s'ils avaient usé de vaseline, ils n'auraient pas pu nous la mettre à l'envers ! Enfin bref, c'est pas encore cette fois qu'on va être en lice pour le prix Nobel de la paix...

  • Koala Nouv.

    Koala

    Borya Zavod

    On commençait à s'emmerder ferme du côté de Marseille 2.8... Passer sa vie à forniquer dans un bordel, ça ne va qu'un temps. Il ne faut pas oublier que nous, les Loups, nous sommes une bande de bikers. Nous sommes faits pour le bitume, être des nomades. Alors quand Josie, la mère maquerelle, nous a causé d'une mission pas trop compliquée, on s'est dit que c'était ce qu'il nous fallait. Reprendre le large, se refaire un peu de pognon et avoir de l'action. Seulement, arrivés sur place, on s'est rendu compte que ce ne serait pas aussi facile que sur le papier ! Nous sommes tombés sur une bande de moines mercenaires pas piqués des hannetons. Il y a même un docteur Frankenstein qui a entrepris de me démonter l'exosquelette.
    Bon, soyons clairs, ils ont cru pouvoir nous la faire à l'envers facilement. Mais ça, c'est sans connaître les Loups ! Tu te souviens du mec qui disait : « Moi, quand on m'en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile... » ? Ben nous, on a fait encore un cran au-dessus, non deux... Faut pas déconner non plus !
    Ce n'est pas parce que j'ai quatre-vingts balais que le premier puceau en robe de bure va me dicter sa loi !

empty