Utovie

  • Ce texte, fondateur, a inspiré les grandes actions pacifiques de désobéissance civile : de Gandhi au refus des O.G.M.
    Et du nucléaire, de Martin-Luther King aux révolutions non-violentes des pays de l'Est.

    Sur commande

  • Par le docteur Norman Walker.
    Des carences en vitamines, sels et minéraux divers peuvent être la cause de nombreux symptômes. Vous trouverez dans cet ouvrage un répertoire de jus de légumes et de fruits, par catégorie avec l'analyse moyenne de leurs divers éléments. Un guide de formules thérapeutiques établi par l'auteur en collaboration avec le Dr; R.D. Pope, vous fournira des suggestions judicieuses pour le traitement efficace d'affections précises.
    Code ISBN 2-86819-929-1 Code EAN 9782868199294 Prix public ttc : 12 € 5è édition de ce guide-référence pour l'utilisation des jus frais de légumes et de fruits. Déjà plus de dix mille exemplaires...

  • De la farine, de l'eau, vos deux mains et du feu : c'est tout ce dont vous avez besoin pour arriver au pain. C'est à la fois très simple et magique. Ce livre vous donne la recette de base pour faire, d'abord, votre levain naturel qui, par sa fermentation lente, assure un bon équilibre base / acide, au contraire des levures chimiques décalcifiantes. Ensuite la recette de base pour faire votre pain, maison et bio. A partir de là vous pourrez inventer et personnaliser votre pain, avec le mode de cuisson de votre choix : au four à bois (il en reste), au gaz, à l'électricité ou même à la vapeur. Un chapitre est consacré aux machines à pain, avantages et inconvénients. Notre ami Daniel Caniou, regretté jardinier boulanger, vous explique tout l'intérêt de la fermentation lente. Et puis : l'odeur du pain chaud qui se répandra chez vous...

  • Concevoir et réaliser un tipi n'est pas une lubie irréaliste, ni la seule volonté de sacrifier à un rite tribal... Non ! Le tipi est une habitation à part entière dont les ressources sont encore trop sous-estimées. À partir du mode de fabrication adopté par des tribus indiennes d'Amérique du Nord, ce livre vous indique comment réaliser vous-mêmes, à moindres frais, un tipi parfaitement habitable, spacieux et pratique.
    Tipi, tepee ou thipi ? Tipi est la version française de l'anglais tepee, lui-même issu, à l'origine, du dakota thipi qui signifie simplement : habitation, un terme décidemment universel ! (Nous utilisons dans cet ouvrage la version française.) .

  • Les bonnes confitures

    Louis Belon

    • Utovie
    • 8 Octobre 2007

    Depuis très longtemps Louis Belon fait ses confitures et note soigneusement ses observations qu'il confronte avec d'autres passionnés.
    Voici réuni le résultat de toutes ces années de pratiques gourmandes. Un livre de plus sur les confitures, direz-vous ? Certes, mais celui-ci a le double mérite d'être clair et complet. Clair car les explications et recettes sont issues d'une expérimentation réelle et quasi-quotidienne. Complet car l'auteur a pensé à tous ceux et toutes celles pour qui les termes du filé, du cassé, de la gelée, de la marmelade relèvent d'une poésie abstraite.
    Il réussit le tour de force de nous offrir en 128 pages une présentation complète du choix des fruits (et légumes), du matériel à réunir. des modes et températures de cuisson et une sélection de 80 recettes classiques et originales pour une quarantaine de fruits... Tout en laissant libre cours à votre talent et à votre imagination, ce livre va devenir votre guide indispensable pour réussir à votre tour de délicieuses confitures...

    Sur commande

  • Savoir ce que l'on boit... Comprendre pourquoi ce vin agace les dents, tire sur les muqueuses de la bouche, est gouleyant à souhait, souple comme du velours, fruité, aromatique, sec, minéral, doux, promet de beaux rendez-vous futurs, est déjà prêt à boire, en l'aérant ou non... Apprendre à déguster c'est un éloge à la lenteur et à la patience : pour en découvrir toutes les richesses, c'est respecter le travail de la nature et du vigneron qui peut durer, parfois, sur plusieurs années. C'est aussi saisir les subtiles notions de terroirs et de cépages. C'est rechercher les plus agréables associations mets et vin. Pour mieux le savourer. Dans ce livre, Lilas Carité vous apporte tous ces éléments, avec simplicité et humilité. Pas de snobisme ici (comme on peut si souvent en trouver dans les ouvrages sur le même sujet) mais le désir sincère de partager cette approche toute en curiosité pour le travail bien fait d'artisans fiers de leurs produits. Apprendre à déguster le vin, d'abord vous procurera tant de plaisirs à le boire, ensuite que cela mérite bien un peu de patience.

  • Les aliments fermentés stimulent nos microbiotes, favorisent la longévité et sont délicieux ! La fermentation est un mode de conservation peu coûteux, efficace et consacré. De plus, quand les aliments sont fermentés, ils deviennent riches en probiotiques qui améliorent la flore intestinale, et donc la digestion, renforcent le système immunitaire et apportent un bien-être général. Adorés partout dans le monde, les aliments fermentés incluent les favoris de tous les jours comme la bière, la choucroute, le yaourt et le vin, ou encore la populaire boisson santé kombucha.

  • Pour le docteur Valnet, la pomme est un aliment remède. Voici de quoi l'utiliser à bon escient, en usage externe comme en usage interne, en joignant l'utile à l'agréable. Une présentation complète (variétés, vitamines, propriétés principales, secondaires et générales, petite histoire et variétés rustiques) précède trois chapitres pratiques : utilisation de la pomme, en soins ou en cure, fabrication et utilisation du vinaigre de cidre en usage externe. Enfin, quelques savoureuses et originales recettes vous permettront d'utiliser ce fruit dans plusieurs plats alléchants.

  • S'il existe une céréale révolutionnaire, c'est bien le petit épeautre ! Cultivé notamment en Haute Provence, le petit épeautre, malgré sa réputation de nourriture de peuples rudes, est fin et savoureux et se prête facilement à toutes les variations culinaires, que ce soit en entrée ou en plat, chaud ou froid, salé ou sucré... Une céréale d'exception à usage quotidien. Grâce à ce nouveau titre de notre collection Les bonnes choses, vous cuisinerez local et écologique tout en vous régalant des recettes de Marie Fougère qui, une fois de plus, met ses talents de cuisinière au service du bien manger bio. Au-delà de l'aspect culinaire, découvrez cette étonnante céréale : avec l'introduction de Jean-Marc Carité Géopolitique du petit épeautre, et la préface historique, sociale et culturelle de Claude Mabille, un des réhabilitateurs du petit épeautre en Haute-Provence.
    Marie Fougère, depuis sa désormais classique Cuisine au fromage de chèvre a beaucoup participé à renouveler la littérature culinaire par une approche tout en simplicité d'un art réellement populaire. On lui doit également : La Cuisine au miel, La Cuisine de la Courgette, Les Bons pains à faire à la maison, La Cuisine à la bière...

  • L'affaire Jésus

    Henri Guillemin

    L' affaire Jésus.
    "En fin de parcours (forcément septuagénaire avancé), j'ai voulu dire, une bonne fois, brièvement mais clairement, ma pensée sur ce Nazaréen dont le passage parmi les hommes (d'Occident, tout au moins) n'aura pas été sans conséquence.
    Dans ces pages, en somme, l'aboutissement d'un demi-siècle - et plus - de lectures, réflexions, ruminations; d'expériences aussi.
    Je sais très bien que n'a vraiment guère d'importance ce que peut dire à ce sujet quelqu'un qui n'a jamais été un créateur, mais un simple commentateur, au surplus, comme tel, très contesté. Pourtant je me risque. Moins, je l'espère, sous l'effet d'une prétention qui serait dérisoire, que dans l'espoir d'aider peut-être, avant de mourir, quelques esprits - de jeunes esprits surtout - guettés par la tentation, trop explicable, de "l'à quoi bon".
    C'est ma seule justification."

    Sur commande

  • Véritable guide de l'éco-autoconstructeur, ce livre de Sylvain Chevallier vous initie aux secrets, plaisirs et déplaisirs aussi, de la réalisation d'une maison en paille, conduite par vous-même, éventuellement en chantier coopératif.
    La paille vous tente ? mais vous avez quelques doutes, voire appréhensions... Sa simplicité, son faible coût, son confort, son originalité vous plaisent ? mais comment la mettre en oeuvre, qui voir, quels matériaux, quels délais, quels outils ? Vous le feriez bien vous-même ? mais vous souhaitez éviter les pièges, ne pas commettre (trop) d'erreurs... L'auteur (qui a autoconstruit sa maison et participé à plusieurs chantiers) répond ici, avec humour, passion et humilité, à toutes ces questions.
    Après... à vous de choisir, de vous lancer dans une aventure, finalement, pas si risquée si elle est bien préparée.

  • Votre pommier produit trop de fruits ou vous connaissez le moyen de vous procurer des pommes en bonne quantité : alors plus rien ne vous arrête pour vous lancer dans la fabrication de ce délicieux breuvage : le cidre ! Car réaliser un bon cidre, ce n'est pas très difficile.
    Il suffit de connaître les variétés de pommes à choisir, les techniques d'extraction du jus, de fermentation et le matériel à utiliser... Et c'est ce que ce livre vous apprend.

  • Par notre faute

    Henri Guillemin

    • Utovie
    • 13 Septembre 2021

    Lors de ses entretiens avec Patrick Berthier en 1977, Henri Guillemin s'était réjoui de la reprise, en annexe du Cas Guillemin (Gallimard, 1979), du texte original de son article « Par notre faute » publié en revue en 1937 et alors difficile d'accès. Depuis, ce réquisitoire contre les scandales dont regorge l'histoire de l'Église n'avait pas été réédité. Le voici à nouveau disponible, enrichi de l'annotation indispensable. Il est accompagné de quatre textes illustrant de façon diverse cette même thématique. « Témoignage de l'Histoire », publié en 1948 dans le volume collectif Les Chrétiens et la politique, développe un des aspects de « Par notre faute », l'attitude politique des catholiques au fil du XIXe siècle, de la Révolution à la loi de séparation de 1905. Suit le chaleureux compte rendu, en 1950, d'un essai de Karl Barth, théologien protestant d'envergure, sur le christianisme face à la guerre froide. Puis on pourra lire « Ma conviction profonde », texte plus personnel écrit en 1962 pour une émission de la radio suisse, et pour finir une brève synthèse sur Rousseau, Robespierre et Jaurès, trois grands croyants méconnus aux yeux de Guillemin. Aucun de ces textes n'était aisément accessible, et leur lecture permet de comprendre la vision qu'a pu se faire Guillemin, entre 1937 et 1973, de ce que son cher Jaurès, justement, appelait « la question religieuse ». Ignorer la dimension spirituelle, voire religieuse, de la quête de vérité d'Henri Guillemin serait, à coup sûr, passer à côté de cet historien hors-normes. Cette remise à disposition de textes introuvables est à ce titre nécessaire. Patrick Bert

    Sur commande

  • Sur commande

  • Sur commande

  • Avoir quelques pieds, voire quelques rangs de vigne dans son verger : un plaisir à nul autre pareil qui s'apparente tout à fait à l'arboriculture.
    Il s'agit d'un entretien régulier : nettoyage, labourage, fumure. La taille est essentielle. Tout cela en tenant compte, bien entendu, des techniques bios. On peut planter, replanter, greffer éventuellement. Il faudra bien choisir les cépages, principalement en fonction du sol et du climat puis du produit que vous recherchez. Ayant ainsi assuré la production de votre matière première, vous passerez à la phase suivante : faire votre vin.

  • Ce guide très pratique (écrit par des chevriers bio) vous invite d'abord à une leçon hilarante de sciences naturelles, d'éducation sexuelle et de découverte de la nature qui traite de l'anatomie et de la reproduction de la chèvre. Dans un deuxième temps il étudie :
    - le choix des races avec comparaison - l'habitat avec descriptifs et plans - l'alimentation dans une optique d'élevage bio et écologique.

    Technique sans être ardu, simple et drôle sans être simpliste, ce livre conviendra aussi bien à ceux qui veulent se lancer dans un vrai élevage (jusqu'à 50 bêtes), qu'à ceux qui se contenteront d'avoir une, deux ou trois chèvres pour un usage familial.

  • " Je pense que la leçon qui émerge de la situation moderne, c'est la morale, la complémentarité : c'est le fait que nous devons passer d'un équilibre avec le milieu qui, dans le passé, nous était imposé, donc qui n'avait pas à être conscient, à un équilibre dont nous devenons responsables, et qui doit être conscient. On n'est que par rapport à ce qui n'est pas soi, toujours en tension avec quelque chose. Les protecteurs de la nature maintenant spéculent beaucoup sur une impossibilité, et un désastre de la civilisation. Quant à moi, je préférerais que la civilisation s'ordonne le plus harmonieusement possible, parce qu'à ce moment-là, elle aurait d'autant plus besoin de la nature, et elle y trouverait sa raison d'être. Au moment où il n'y aurait plus de contraintes physiques, il faudrait trouver une détermination psychique, éthique, morale, esthétique, et à ce moment-là on ne peut la découvrir que dans l'autre, c'est-à-dire dans la nature parce qu'on ne peut pas trouver une détermination en soi." Robert Hainard, naturaliste, écologiste et artiste suisse nous invite ici à découvrir sa vie, son travail sa passion, son oeuvre.

    Sur commande

  • Les effets négatifs des pesticides sur les plantes cultivées peuvent aller nettement au-delà des conséquences d'un bouleversement des écosystèmes.

    Francis Chaboussou (qui fut directeur de recherche et directeur de station del'INRA) démontre ici, et ce fut une première, que c'est la physiologie même de laplante cultivée qui est perturbée par les pesticides, la rendant plus vulnérable aux agresseurs. Il montre que le recours massif aux pesticides crée des fragilités chez les plantes. qui vont conduire à augmenter encore plus l'usage de ces toxiques pour tenter de réduire les nouveaux dégâts causés par cette fragilité.
    On a ici la meilleure illustration possible du véritable cercle vicieux danslequel nous a conduit l'agriculture intensive depuis 60 ans, s'appuyant, pour tenter de pallier les déséquilibres qu'elle engendre inévitablement, sur la béquille chimique illusoire des pesticides.
    François Veillerette (MDRGF : Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures) Francis Chaboussou, chercheur (atypique) à l'INRA pendant près de cinquante ans, établit sa théorie, la trophobiose selon laquelle tout parasite ne devient virulent que s'il rencontre dans la plante les éléments nutritionnels qui lui sont nécessaires.
    Révolutionnaire, car il prouve, dès 1970 et en pleine hégémonie des traitements chimiques, que ces derniers, au contraire des idées émises,contribuent à développer dans la plante ces éléments qui permettent aux champignons, acariens, insectes, virus et autres bactéries d'y proliférer. Visionnaire car, a contrario du credo « moderniste » de cette époque, il démontre également que seule l'agriculture biologique biologique peut assurer l'équilibre écologique interdisant aux parasites latents de devenir nuisibles.

    Sur commande

  • "Ce petit guide s'adresse à des personnes ayant des expériences très différentes du jardin, voire pas du tout.
    Entre celles qui souhaitent démarrer un jardin mais n'ont jamais tenu un outil, celles qui pratiquent déjà mais avec la sensation d'opérer plus ou moins " au radar " et enfin celles qui pratiquent couramment mais de manière conventionnelle (avec engrais chimiques, désherbants et pesticides de synthèse), il y a forcément beaucoup de différences et des attentes diversifiées. Il va permettre aux néophytes d'acquérir dès le début des pratiques appropriées et aussi d'éviter de faire certaines erreurs (les plus évidentes car on fait toujours des erreurs même avec l'expérience).
    Cependant pour les lecteurs plus avertis j'ai traité dans certains chapitres de pratiques plus pointues (arrosage, compostage...). Et cerise sur le gâteau, j'ai tenu à aborder particulièrement ce qui pour moi est l'apothéose de l'expérience du jardinier : la production de graines qui permet de boucler le cycle du vivant au jardin. C'est le fruit de plus de trente années de jardinage bio, vécu à l'échelon professionnel certes mais avec la volonté de rester le plus près possible de solutions simples, à échelle humaine."

empty