Memo

  • Milly Vodovic

    Nastasia Rugani

    Aujourd'hui, Milly a eu envie de mordre jusqu'au sang.
    Swan Cooper tirait des balles de revolver à deux pas de son frère Almaz, couché dans la boue. Soudain, la rage a tout dévoré. Milly a foncé pour sauver son grand frère.
    Dans un élan bestial, fou de colère, elle a cassé le bras et le nez de Swan Cooper.
    Depuis, Almaz, vexé, ne lui parle plus, mais qu'importe. Milly Vodovic peut tout faire désormais.
    Elle peut partir, en pleine nuit, à la recherche de l'arme abandonnée. Laisser un garçon trouble et dangereux lui voler un baiser. S'inventer à l'infini.
    Pourtant, des phénomènes étranges se produisent autour d'elle. Comme ce ballon mou et visqueux, vivant, apparu à l'intérieur de la maison des Vodovic. Ou cette conversation d'Almaz avec une fille invisible, une certaine Popeline.
    Mais, alors que l'air commence à sentir le sang frais, que le Mange-coeurs approche et que l'ennemi se transforme en ami, Milly se répète que les monstres n'existent pas.
    L'histoire, elle, ne l'entend pas de la même manière.

  • Ourse, Ours et Ourson vivent dans une grotte, sombre et étroite, mais confortable. Un jour, Ourse aperçoit de drôles de maisons : des maisons d'humains, grandes, lumineuses et pleines de trésors. De retour chez elle, elle trouve sa grotte lugubre, froide, et austère, et raconte à Ours les merveilles qu'elle a vues.
    Ours réunit tous leurs amis. Tous doivent rapporter les matériaux et objets éparpillés dans la forêt par des humains. La clairière est vite remplie d'un incroyable bazar : vieux volets, portes usées et fenêtres désuètes, pots de peinture presque vides, planches, briques, meubles incomplets et tout un fatras d'objets. Tous se mettent au travail, pour créer la maison parfaite pour Ourse. Une si bonne idée ?

  • Où ça va ? Nouv.

    Dans D'où ça vient, Anne-Sophie Baumann et Claire Garralon questionnaient l'origine des objets qui nous entourent. Dans ce second volet, elles s'intéressent au devenir de ceux-ci, qu'ils soient réutilisés, compostés ou recyclés. L'eau du bain ? Traitée et reversée dans la nature. Le ballon crevé ? Réparé grâce à une rustine. Les coquilles d'oeuf ? Un excellent engrais pour les plants du jardin !
    Avec simplicité, les deux autrices expliquent aux plus petits la seconde vie des objets, pour un monde plus résilient et attentif à la nature.

  • L'anniversaire du roi Nouv.

    Mes chers amis, venez nombreux, à quatre pattes comme à deux. Venez célébrer dans la joie l'anniversaire de notre Roi !

  • Les jeunes rossignols sauront-ils bientôt chanter ? Rouge-gorge rencontrera-t-il enfin sa bien-aimée ? Quelle tenue Perdrix doit-elle porter aujourd'hui ? Rouge-queue arrivera-t-il au bout de sa grande migration ? Quatre histoires qui mêlent quotidien, anecdotes et grandes questions, pour une traversée de l'année à hauteur d'oiseau.

  • Aleksander mène une vie bien monotone : chaque jour les mêmes rues, chaque jour le même travail qui l'ennuie. Un soir, en rentrant chez lui, un immense ours lui bloque le passage et l'interroge sur ses rêves d'enfant. Mais quand on porte un costume et qu'on est sérieux, on n'a pas le temps pour ces choses-là... Ours saura-t-il aider Aleksander à retrouver le chemin de ses rêves ?

  • Les velus

    Sandrine Massuger

    Non loin de la forêt vivent cinq amis très poilus : les velus.

    Le solstice d'été est l'occasion de se déguiser, de s'amuser et d'inventer des histoires. Mais quelle chaleur, vivement les orages de fin d'été ! À l'automne, ça mouille, ça bruine, ça vente : gare aux poils hirsutes ! L'hiver amorce des journées de glissades et le bonheur des bras duveteux qui réchauffent. Puis revient le printemps, les couleurs et la saison des amours... Au travers de joyeuses saynètes, suivez une année au sein de ce groupe d'amis velus, jamais à court de « bonnes » idées !

  • Cet imagier est le pendant à l'imagier de l'été.
    Anne Bertier présente très modestement son livre comme « une toute petite chose, de l'ordre du bonbon. » Il contient des atmosphères propre à cette saison avec une alternance entre le froid du dehors et le chauddouillet de la maison. Anne Bertier a puisé dans ses souvenirs d'enfant, cette magie des contrastes et tous les bonheurs qui les accompagnent : la luge dehors, les petits gâteaux dans la cuisine, etc. Des phrases accompagnent les images sans tout nommer. Libre à chacun d'imaginer la cuisine, la chambre, les rues illuminées, les jeux, les livres et d'avoir le plaisir de reconnaître certains objets. Un album ou la douceur silencieuse de l'hiver contraste avec l'éblouissement de l'été.

  • D'où viennent le lait et l'eau ? Le sucre et le miel ? Et le sable ? Et le ballon ? Et le pain, d'où ça vient ? Autant de questions auxquelles Anne-Sophie Baumann et Claire Garralon répondent avec simplicité et pédagogie dans ce premier manuel d'économie et d'écologie. Cette enquête sur l'origine des objets qui nous entourent, des plus simples aux plus compliqués, ravira les tout-petits, friands de questions !

  • Tu sais, j'adore les supers héros parce qu'ils ont de supers pouvoirs ! Et j'aimerais bien en avoir un...Par exemple retenir sa respiration sous l'eau très longtemps pour voir les fonds marins.
    - Ah mais, ce pouvoir est déjà pris... La tortue marine peut rester 6 heures en apnée !
    - Ah oui mince ... Et puis il n'y a pas de carottes au fond des mers, ça n'aurait pas été très utile. Alors je voudrais..." Après Moi, j'ai peur du loup, les deux lapins s'intéressent aux super-pouvoirs des animaux. Tortue, caméléon, baleine bleue, bousier, chacun le sien. Mais que reste-t-il à notre jeune lapin ? Toujours avec humour et délicatesse, Émilie Vast fait découvrir aux plus-petits les caractéristiques étonnantes d'animaux familiers ou inhabituels, petits ou grands, doux ou effrayants.

  • Initialement paru en 1964, La petite famille est un drôle de manuel d'apprentissage du français pour les jeunes enfants anglophones. À partir de mots du quotidien, des phrases simples sont construites, puis la répétition et l'addition en font de vraies saynètes. Quatre histoires, délicieusement absurdes, sont proposées dans le livre - La petite famille ; le banquet ; le clown ; la belle dame -, complété par un lexique bilingue du vocabulaire utilisé. Les illustrations très colorées de John Alcorn accompagnent parfaitement ces drôles d'histoires.

    La réédition, à l'identique, du livre permettra aux jeunes lecteurs francophones de parfaire leur lecture et de s'initier au vocabulaire anglais.

  • Chatchat, le chat du Chien est l'histoire de la relation entre deux personnages, un petit (le petit Chat) et un grand (Chienchien), le long d'une promenade et au fil d'une journée. Le lien est au coeur de cet album, qu'il soit avec l'autre, avec le monde ou avec soi-même.
    Laisser le champ libre quant à l'identité des personnages et à la relation qui les lie, tout en les ancrant profondément dans une histoire, est une manière de laisser dès le départ la place aux scénarios les plus intimes de chacun.

  • Deux lapins discutent dans la nuit.
    « Je peux te dire un secret ? Moi, j'ai peur du Loup.
    - Ah oui ! Pourquoi ?
    - Parce qu'il a de grandes dents !
    - Mais non, c'est le... morse qui a de grandes dents ! » Au fil des pages, l'un des lapins égrène les qualités qui font du loup un animal effrayant, tandis que l'autre attribue ces qualités à un animal différent. Le loup devient alors un hybride très étrange, bien loin du loup réel, bien plus élégant et moins effrayant !

  • L'hiver arrive et s'annonce froid. Les provisions s'amenuisent et il ne reste plus de bois Nin entend les parents chuchoter : "Demain, à l'aube, nous irons tous dans la forêt". Un air de déjà-vu, de conte qui tourne mal. Alors Nin échafaude un plan. Le lendemain, toute la famille part chercher du bois au coeur de la forêt.
    Nin laisse discrètement tomber des perles pour retrouver le chemin de la maison. Arrivés dans une clairière, les parents abandonnent la fratrie, prétextant d'aller couper du gros bois. Nomi rend à Nin ses perles perdues :
    Malheur ! Tous s'affairent, inconscients du danger qu'ils courent. Seule Nin sait ce qu'il se passe rééllement...

  • Engloutis !

    Emilie Vast

    Quelque chose approche. Les animaux sont encore inscouciants, ils courent, grattent, cherchent de la nourriture. C'est Escargot qui se fait attraper le premier alors qu'il grignotait un pissenlit. Hop, avalé tout entier. Puis Bourdon, Crapaud, Vipère et Tortue. Des animaux résistent, il ne reste que les mammifères, mais bientôt... Loir capitule, Marmotte le suit de peu, Ours sera le dernier à être dévoré. Gentiment, il se laissera faire. Pourtant un ours c'est fort, pourquoi n'a-t'il pas résisté ?

  • Sabbon le gibbon Nouv.

    Sabbon le gibbon

    Kenji Abe

    Sabbon est un petit gibbon qui aime les pommes, et partage volontiers les siennes avec les animaux qu'il rencontre. Cette générosité toute simple, il la tient de la nature?: le pommier dont il prend soin donne de nombreux fruits, qui sont meilleurs lorsqu'ils sont partagés?!

    Et si Sabbon donnait également des plants de son pommier ? Les animaux pourraient s'occuper et profiter ensemble de tout un verger...

  • Papa blaireau part en week-end avec ses cinq garçons. Un des jeunes blaireaux, Nil, est fâché.
    Il boude tout le temps, ne veut pas pêcher, n'écoute pas les histoires près du feu et n'aide pas à préparer le repas. Il enchaîne les bêtises : la casserole de spaghetti est renversée, la moustiquaire reste grande ouverte, les affaires prennent la pluie. Et quand il ne râle pas et ne fait pas de bêtises, Nil disparaît dans la forêt. L'heure du retour arrive enfin, et Nil ne veut plus descendre de la voiture.
    Mais enfin, qu'arrive-t-il à Nil ?

  • Parues en 1926, Les Histoires du petit Renaud sont cinq récits animaliers d'une grande drôlerie illustrés par Pierre Bonnard. La Bibliothèque nationale de France détient le premier exemplaire de ce livre, enrichi des dessins à la plume du peintre, rehaussés au pochoir de touches d'aquarelle rouges et bleues, ainsi que de deux variantes, d'un inédit, et d'une suite d'épreuves mises en couleurs. L'ensemble est relié dans le style Art déco par Marot-Rodde. La valorisation de ce trésor et la redécouverte plus largement partagée d'un délicieux livre d'artiste pour enfants nécessitaient la présente réédition.

    Chauveau propose des histoires d'animaux cocasses qui sont aussi des contes cruels à hauteur d'enfant, dont le lecteur adulte percevra toute la portée satirique et subversive. Dans « L'Histoire du petit ours », la vision de l'éducation par Chauveau fait retour dans un dénouement d'une violence surprenante : la tête du petit garçon éclate parce qu'elle a été trop léchée par des ours soucieux d'accroître son intelligence. Parmi eux, l'ancien ours en peluche meurt asphyxié, victime de l'ambition démesurée qu'il a projetée sur son jeune maître. Sont ainsi tournés en dérision les excès d'une éducation qui plie la nature insouciante des enfants à la volonté des adultes.

  • Raymond rêve

    Anne Crausaz

    Raymond, c'est un escargot, le fils aîné de Lucette et Germain, qui un matin de printemps sont tombés amoureux et ont eu plein d'enfants. Et Raymond est aussi un rêveur, un grand rêveur ; il s'imagine en fraise, en limace, en mille patte et même en girafe. Mais Raymond, au bout du compte, est heureux d'être un escargot... Une promenade parmi des escargots toujours plus étranges, toujours plus drôles, rehaussées de couleurs vives et de drôles d'inventions graphiques.

  • Ma peau fine brille sous le soleil de printemps. Ma chair tâche les habits. Qui suisje ? La cerise.
    Ma peau est velue poilue comme la barbe. Ma chair est remplie de petites graines. Je suis... le kiwi sur mon actinidier.
    Dans ce grand livre à trou, Anne Crausaz fait deviner aux plus jeunes de nombreux fruits (et faux-fruits) à partir de leurs caractéristiques. Chaque chapitre se compose d'un gros plan sur la peau des fruits, d'une double-page au coeur de la chair, et d'un zoom arrière pour découvrir le fruit et sa plante. Si chaque fruit se présente, ce sont les insectes qui, par un habile jeu de découpe, nous font véritablement découvrir l'intérieur des fruits.

  • Un pull pour te protéger, une couverture pour te réchauffer. Un biberon pour te nourrir, une cuillère pour te faire goûter. Une bouche pour babiller, un regard pour te voir et un sourire pour nous faire rire. De l'eau pour te baigner et pour jouer. Une serviette pour te sécher, un pyjama pour après dîner et un doudou pour t'accompagner. Un câlin parce que c'est bien et un livre à partager et savourer.
    Dans ce nouvel album, Malika Doray aborde le quotidien des très jeunes enfants. Les actions quotidiennes s'enchaînent, l'enfant est accompagné par un adulte qui prend soin de lui et l'aide à découvrir le monde, au travers des cinq sens.

empty