Tourisme & Voyages

  • Je m'en vais dans la montagne. Je marche le long d'un torrent, je m'enfonce dans une gorge la plus sauvage qu'il y ait, et (...) j'ai, tous les jours, un spectacle nouveau, inattendu et merveilleux... Ainsi, Victor Hugo décrit-il les Pyrénées. Avec lui, avec Stendhal, Flaubert, Loti, Toulet, Vigny... et, en cent photos couleurs, visitez, loin des guides touristiques et des sentiers balisés, les Pyrénées des poètes, ces "paysages montueux et magnifiques, penchants aux ombres bleues, pleins d'une herbe grasse", contemplez "les eaux et les clochers, en buvant un Jurançon d'ambre, sous les tonnelles, à l'heure où la blanche chaleur d'un jour d'été accable la campagne". Paul-Jean Toulet.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pendant des milliers d'années l'Homme a su se diriger sans sextant, boussole ou encore moins GPS. Ce sont les signes que lui offrait la nature qui permettaient à ce chasseur d'horizon de repérer les points cardinaux, de retrouver son chemin. 
    Tristan Gooley, grand explorateur, nous révèle ces techniques ancestrales qui grâce à la faune, à la flore, à la lune, au soleil, aux étoiles ainsi qu'à mille autres indices de notre environnement, nous aident à ne jamais nous perdre, que se soit dans une ville, dans un désert, sur les glaces, au coeur d'une forêt, au milieu d'une plaine ou encore en plein océan. 
    Il nous apprend à tirer des enseignements précieux et précis sur la nature du terrain, le sens du vent, les reflets d'une mare, la couleur des lichens, les stries des arbres, la forme des toiles d'araignées, les ombres du soleil, les états de la lune, l'alignement des étoiles... 
    Il tire son savoir de sa propre expérience de voyageur ainsi que des textes classiques, des voyages d'Hérodote à ceux d'Ulysse, des textes égyptiens aux écrits latins. Il nous incite à mobiliser tous nos sens et nos neurones pour redécouvrir un art merveilleux, oublié mais accessible, celui de porter ses pas là où on le souhaite.
    Traduit de l'anglais par Marie Boudewyn

  • «J'ai mis dix ans à écrire ce livre de mille pages. A petites doses, comme il convient aussi de le lire. Je voudrais qu'on déguste une à une ces cent balades sur les sentiers ; à mesure qu'on va les accomplir.
    Dix ans. Dix apparitions d'orchidées sauvages ou d'edelweiss. Dix métamorphoses de papillons et de cigales. Dix chants de coucous. Dix migrations d'hirondelles... Dix ans. Quarante saisons de bonheur, de découvertes, de surprises, de plaisirs butinés sur les rivages marins, à travers la campagne, dans les forêts, jusqu'au sommet des montagnes... La France est une exception. Presque un scandale ! Nulle part ailleurs, sur le globe, on ne trouve, de façon si concentrée, une telle richesse géologique, botanique et zoologique.
    /> J'ai combiné, pas après pas, page après page, mes plaisirs de marcheur et d'écrivain, de naturaliste et de vagabond.
    Parce que, au fond, marcher ne sert à rien, j'espère avoir accompli oeuvre utile.»
    Y. P.
    Ecrivain de la nature, passionné du vivant, Yves Paccalet, normalien, scientifique et journaliste, a livré ses impressions sauvages à de nombreux magazines. Son dernier livre, évidemment, Le Bonheur en marchant.

  • Quel pied le premier ?
    Le droit ?
    Le gauche ?
    Surtout, ne pas trébucher...
    Garder son équilibre. Avancer. De temps en temps, courir, sauter, danser. Redevenir enfant ou jeune chien dans les fleurs.
    La marche est une métaphore de la vie.
    Rien ne semble plus simple, et rien n'est plus complexe.
    Marcher m'est un besoin et un bonheur. Je veux, dans ce livre, étudier une fonction essentielle de l'être humain, qui n'a guère été examinée jusqu'ici : la marche... Ce mouvement que maints beaux esprits méprisent ; que l'Homo sapiens a hérité de ses ancêtres mammifères, reptiles et amphibiens ; que nos aïeux simiesques ont exalté en le faisant passer de quatre à deux pieds, et que nous avons sublimé en danse classique ou en rock n'roll ; dont nous avons fait le sujet de dialogues de bistrot et de recherches savantes ; qui nous a donné le défilé de mannequins et le match de football ; et que nous avons parfois porté au sommet de la perfection artistique, littéraire ou philosophique.
    Yves Paccalet est né en Savoie. Normalien, écrivain amoureux de la nature, de la terre et de la mer, après avoir couru le monde, il continue ses balades pour le compte de Terre Sauvage et pour notre bonheur.

  • Kamtchatka ! Au bout de la Sibérie, la péninsule de l'extrême... Des geysers et trois cents volcans, dont trente en activité. Une taïga peuplée de loups, de lynx, de zibelines et de rennes sauvages, sur laquelle plane l'aigle de Steller. Des millions de saumons remontent les rivières, guettés par la plus grande population mondiale d'ours bruns... Yves Paccalet a sillonné cet Orient russe avec l'équipe de Nicolas Hulot. Un voyage au bout de l'Asie, doublé d'un saut dans le temps - en quête d'étranges bactéries qui hantent les mares fumantes et ressemblent aux premières formes de vie apparues sur la Terre, voici quatre milliards d'années.
    Yves Paccalet est né en Savoie. Normalien, écrivain amoureux de la nature, de la terre et de la mer, après avoir couru le monde il continue ses balades pour le compte de grands hebdomadaires. Il anime une émission sur Europe 1 et a publié récemment Mes plus belles balades en France et Le Bonheur sous la mer.

empty