Takashi Fukutani

  • Fin 2009, le public francophone et la critique découvraient le personnage de Yoshio Hori, antihéros et loser magnifique du Vagabond de Tokyo - Résidence Dokudami, sélectionné à Angoulême en 2010. Avec ce nouveau volume du Vagabond de Tokyo - Tender is the night, nous retrouvons pour notre plus grand plaisir le personnage loufoque de Yoshio Hori et ses éternels déboires.

    Dans un style graphique fluide, les 14 histoires de ce volume de 400 pages se dévorent les unes après les autres. Fukutani s'amuse à y parodier les films de yakuzas et les shonen manga de l'époque, tout en posant un regard lucide et critique sur la société japonaise.

  • Yoshio Hori, 22 ans est un véritable laissé pour compte de la bulle économique des années 80. Il alterne les jobs payés à la journée sur les chantiers de Tokyo, se nourrit de nouilles lyophilisées et claque sa paie dans les bars à hôtesses. Il n'a d'autre choix que de vivre dans sa chambre miteuse et crasseuse de la Résidence Dokudami qui résiste comme un ultime îlot au milieu de immeubles flambants neufs de la nouvelle Tokyo.
    Le Vagabond de Tokyo livre le portrait plein d'humour et décomplexé de ce loser errant de déboires en déboires. Au fil de ses rencontres tout le petit peuple des bas quartiers de Tokyo se découvre, ridicule, mesquin, attendrissant. Yoshio le malchanceux se retrouve ainsi aux prises avec de plantureuses créatures, de moins plantureuses, des vendeurs de nouilles ambulants, des yakuzas, des salaryman travestis et même son créateur dans une nouvelle autobiographique émouvante...
    Derrière ses faux airs de manga de gare aux accents houellebecquiens, Le Vagabond de Tokyo dresse le constat amère d'une jeunesse japonaise désabusée.

  • Fin 2009, le public francophone et la critique découvraient le personnage de Yoshio Hori, anti-héros et loser magnifique du Vagabond de Tokyo - Résidence Dokudami, sélectionné à Angoulême en 2010. Avec ce nouveau volume du Vagabond de Tokyo, nous retrouvons pour notre plus grand plaisir l'infatigable Yoshio qui n'a rien perdu de sa vigueur ni de sa faculté à attirer les ennuis malgré lui.

    Dans ce cinquième volume, il s'essaiera au "telekura", téléphone rose à la japonaise, sympathisera avec un mystérieux SDF, jouera les écrivains maudits lors d'un séjour dans une source thermale, et ira jursqu'à s'improviser acteur dans un film porno avec un partenaire pour le moins inattendu...

    Toujours avec cet humour qui exorcise le mal-être, l'auteur Takashi Fukutani, que la critique décrit aujourd'hui comme le Bukowski du manga, nous entraîne dans les bas-quartiers de Tokyo, ceux-là mêmes où il a vécu, pour livrer des portraits comiques, cruels ou attachants de ceux qu'aujourd'hui encore la société japonaise ne regarde qu'avec indifférence ou mépris.

    Sur commande
  • Un autre jour se lève sur la résidence Dokudami... Et la nostalgie s'empare de notre jeune héros. Yoshio part à la recherche de ses premiers émois, dans sa campagne natale. On en saura plus sur ses premières expériences sexuelles.
    Comme dans les meilleurs vaudevilles, le livre s'achève sur l'arrivée inattendue de la mère de Yoshio à Tôkyô où il devra mettre tout en oeuvre pour lui cacher qu'il travaille dans un glory hole.
    Le premier volume de la série a été sélectionné à Angoulême en 2010, il sera réimprimé pour la seconde fois à l'occasion de la sortie de ce nouveau volume.

    Sur commande
  • Suite des aventures de Yoshio Hori, le loser le plus attachant de Tôkyô. Ce quatrième volume sera placé sous le signe de l'action et du mystère : Yoshio se retrouve mêlé bien malgré lui à des histoires de détectives et de yakuzas dont il ne sortira pas indemne. L'humour, déjà très présent dans les précédents volumes de la série, est toujours au rendez-vous de ces nouvelles mésaventures de Yoshio le vagabond, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur.

empty