Olive Senior

  • Comment une grand-mère, aussi rude soit-elle, reçoit son petit-fils dont la tête a été mise à prix pour crime ? Et comment ce grand chanbin bon à rien d'Ascot arrive-t-il à emberlificoter la plupart de son entourage, narratrice comprise ? Dans une langue puissante et réaliste, Olive Senior donne la parole aux naïfs et aux faibles, le plus souvent les femmes et les ti filles, confrontées à l'ambition, à la jalousie, au qu'en dira-t-on. Ainsi la logorrhéique Lenora, la narratrice de Ballade, qui peine à reprendre son souffle tant ce qu'elle raconte, la mort de Miss Rilla, est urgent et important.
    Le lecteur n'a qu'à se laisser porter par ce toboggan musical de paroles qui nous décrivent sans fard, mais avec tant de charme, le meilleur et le pire chez chacun.

    Sur commande
  • La Caraïbe est l'essence de son oeuvre. À partir de la faune et de la flore, elle conte l'histoire de tout un peuple. Sans être à proprement parler militante, sa poésie est engagée ; avec humour et autodérision, lesquelles laissent percer son humanité pleine de délicatesse et d'empathie. Olive Senior dénonce les méfaits du colonialisme, de l'esclavage, de la domination des noirs par les blancs, mais aussi le machisme qui considère la femme noire comme un animal de trait, bon à reproduire et se tuer à la tâche.
    Encore trop peu connue en France (deux recueils de nouvelles sont disponibles en traduction française aux éditions Zoé), Olive Senior est enchantée qu'une sélection de ses poème soit publiée pour la première fois en français, au Castor Astral, sous le titre :
    Un pipiri m'a dit. Cette traduction est l'oeuvre du collectif « Passages » de l'Université de Bordeaux-3, sous la direction de Nicole Ollier.

    Sur commande
  • L'écriture d'Olive Senior est chantante, rythmée, cadencée, avec des harmoniques et du swing, elle semble venir sans transition du coeur. Ses personnages sont complexes, ont souvent de fortes personnalités, mais leur allure a beau être magnifique, ils n'en souffrent pas moins à l'intérieur d'eux-mêmes. Dans ces neuf nouvelles qui se passent toutes en Jamaïque, rurale ou urbaine, l'univers est rude, mais chatoyant. Les familles qui se saignent pour que l'un des enfants parte étudier à l'étranger, le regard des autres, la modernisation, les enfants blancs qui jouent ou non avec les enfants noirs, le rôle souvent central des domestiques, la fierté, l'importance majeure des croyances, tout cela est abordé chez Olive Senior avec une finesse et une profondeur merveilleuses.

    Sur commande
empty