Langue française

  • Elles en chambre

    Juliette Mezenc

    Entre essai et poésie, une continuation, près d'un siècle plus tard, de la réflexion conduite par Virginia Woolf dans son essai « Une chambre à soi », sous la forme d'une visite guidée des chambres de femmes écrivains. Chambres d'écriture imaginées sous la surface, dans des régions dissimulées au regard, obscures, maintenues à part d'un quotidien souvent mené de front. Ou comment allier espace intime et contraintes matérielles d'une façon infiniment subtile pour ménager sa liberté intellectuelle.

    Avec également des contributions de Marie Cosnay, Liliane Giraudon, Christine Jeanney, Emmanuelle Pagano, Cécile Portier et Anne Savelli.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Le Journal du brise-lames est un poème épique dit à des tétrapodes. Le Journal du brise-lames est un essai documenté sur le brise-lames de Sète, qui fait barrage de son corps pour protéger le port de la mer. Le Journal du brise-lames est une pièce de théâtre où chaque voix porte une fiction en elle. Le Journal du brise-lames est un roman qui sait sonder les profondeurs du béton poreux, de l'eau violente, et des courants temporels. Le Journal du brise-lames est un jeu vidéo unique réalisé par Stéphane Gantelet donnant à voir respirer le Journal du brise-lames, dont l'accès est inclus dans l'achat de ce livre. Bien sûr, le Journal du brise-lames est aussi un journal. Il s'exprime en son nom propre. Et il s'adresse à vous. Matière vivante prise dans un incessant va-et-vient qui évoque autant le rythme des marées que le circuit du sang dans un corps humain, cette oeuvre hybride ne cesse de s'incarner et se réincarner sous la forme de ces coulées de mots qui ne coagulent pas dont seule Juliette Mézenc a le secret.

  • Laissez-passer

    Juliette Mezenc

    Des "je" hétéroclites et variables passent des frontières, géopolitiques, psychiques, sensibles, empruntent des voies détournées, arpentent les territoires de la fiction, du vivant et du cosmos... Au centre, un naufrage de migrants déclenche une succession de textes étroitement liés par ces histoires de frontière et de circulation. Les points d'ancrage entre jeu vidéo et réalité ouvrent le procès des limites de ce monde en dérive.

    Sur commande
  • Poreuse

    Juliette Mezenc

    « Les humains font monter le niveau de la mer » Jeu de fragments, bonds et rebonds, creusee de chemins labyrinthiques, avec Poreuse, Juliette Mezenc explose les limites d'un genre.

    Sur commande
  • Que produit aujourd'hui le geste de donner à des auteures une ville à arpenter pour contempler, méditer et en faire littérature, et ainsi la liberté économique de consacrer un temps à l'écriture ?

    Plus de quatre-vingts ans après Un lieu à soi de Virginia Woolf, et en écho à cette oeuvre, il a été proposé à quatre auteures de vivre cette expérience dans le cadre d'une résidence d'écriture.

    Quatre regards de femmes sur un même espace urbain, quatre chemins de création à l'épreuve de dire l'expérience commune d'écrire.

  • Pendant longtemps, les nacelles en bois et leurs jolies voiles ont parcouru les paysages maritimes de l'Étang de Thau. Aujourd'hui, l'utilisation de matières synthétiques les relègue dans l'oubli. Voici l'histoire de la restauration du Gracchus Babeuf et de l'Amitié par une équipe de passionnés. À travers les témoignages de Christian Dorques, André Buonomo, Bruno Matalon, Bérénice et Francky Goni, on assiste à la renaissance de nacelles, une aventure avant tout humaine. Cet ouvrage retrace énergie et passion et amitié dans la reconstruction de barques abandonnées. Habitants Sète et Villeneuve-les-Maguelone, près de la Méditerranée, dans cette belle région d'Occitanie, Juliette Mézenc et Pierre Le Bris allient leur talent et leur amour de l'étang de Thau, lieu de pêche et de conchyliculture renommé. L'étang de Thau offre aux visiteurs un camaïeu de couleurs dans lequel s'harmonise le bleu de l'étang et la blancheur des voiles latines.
    L'auteur sétoise Juliette Mézenc a recueilli les témoignages de six passionnés de barques à voile latine. L'une d'elles, la Gracchus Babeuf, nom d'un révolutionnaire français, a été sauvée par une équipe d'amoureux de ces barques à voile latine utilisées par les pêcheurs de l'étang de Thau. Pierre Le Bris, professeur de dessin et architecte des PLG, met en couleurs ces barques mythiques.

    Sur commande
  • Comment passer du bronze à l'image ?

    En d'autres termes comment passer des trois dimensions de la sculpture aux deux dimensions de la photo de sculpture ?

    La réponse du sculpteur Stéphane Gantelet, en résonance avec les mots de Juliette Mézenc, passe par une recréation en images « quasi-virtuelles » de ses sculptures en bronze. De cette manière, chacune des 30 sculptures revisitées s'affranchit de son ancien support pour s'épanouir dans de troublantes images de synthèse.

    Ainsi, plus qu'un catalogue, c'est bien une proposition artistique à part entière que ce livre d'images et de mots met en perspective.

    Sur commande
empty