Alexandre Siniakov

  • « J'ai raconté les grâces reçues tout au long de mes années de noviciat au contact de mes ânesses et de mes chevaux. Je livre ici le récit plus éprouvé, mais également plus approfondi de la suite, où en une année mon troupeau et moi avons tout connu : l'adversité de l'environnement et la félicité d'improbables rencontres, la dureté de l'apprentissage et la légèreté d'épiphanies équestres, la morsure de la mort et l'illumination des naissances nouvelles... J'étais l'ami de mon troupeau. Voici comment, à l'épreuve du temps, du monde et de la mort, je suis devenu son berger. ».
    Auprès de ses bêtes, l'expérience d'Alexandre Siniakov a continué de s'enrichir, donnant une nouvelle dimension spirituelle à son récit. Au gré des travaux, des épreuves ou des joies quotidiennes, il poursuit sa réflexion sur le rapport entre l'homme et l'animal, la nature, la hiérarchie, le service, la confiance...
    Un livre à la fois simple, touchant et lumineux.

  • Dans un village cosaque de la Russie encore soviétique des années 1980, un jeune homme découvre l'Évangile et décide d'y consacrer sa vie.
    Le père Alexandre Siniakov, de l'Église orthodoxe de Russie, raconte dans cet ouvrage son chemin atypique qui l'a conduit des steppes du Caucase à la France des écrivains qu'il lisait en secret.
    Dans ces pages, l'auteur retrace son itinéraire spirituel et intellectuel qui prend librement racine entre les peines du déracinement et les joies de la migration, entre les prophètes et les ânesses. Les pérégrinations d'un pèlerin russe hors frontières.

  • La plupart du temps, les moines murmurent des prières à l'oreille de Dieu, pendant que les chevaux écoutent bruire l'univers. La plupart du temps, les moines vont à pied à l'appel des cloches, pendant que les chevaux piétinent ou dodelinent sans nulle part où aller. La plupart du temps, les moines se retirent dans leur cellule, pendant que les chevaux regagnent leur stalle.
    « Mais il arrive qu'un moine se recueille auprès des chevaux sous leur abri. Il arrive qu'il aille à cheval par les chemins à la rencontre de l'inconnu et peut-être de l'abandonné. Il arrive qu'il murmure ses prières à l'oreille des chevaux comme une hymne de louange adressée par l'homme à l'univers. » Russe et français, cosaque et moine, recteur de séminaire et éleveur de chevaux, le père Alexandre Siniakov a dévoilé son étonnant parcours dans un premier livre, Comme l'éclair part de l'Orient, remarqué et récompensé en 2018 par le prix du livre de spiritualité La Procure Panorama.
    Son nouveau récit débute par la rêverie d'un Cosaque, se poursuit dans les pas d'un pèlerin russe à dos d'âne, avant de se conclure sur la vision lumineuse d'un starets à cheval.

    Sur commande

  • Un moine catholique latin et un moine orthodoxe russe dialoguent à bâtons rompus sur la nécessité, selon eux, de faire avancer la cause du rapprochement entre leurs deux Églises séparées depuis le schisme de 1054. Une utopie dans le domaine du possible.

empty