Paul&Mike

  • Quand Michael Connors, quatorze ans, son frère Vel, leur amie Rose et leur chat Wilde, matou au Q.I. de chat-policier, débarquent à Londres chez leur Tante Augusta, le corps sans vie d'une femme de chambre vient d'être retrouvé. Elle est la seconde victime d'un mystérieux assassin qui terrorise la ville.


    Cent vingt-cinq ans après la célèbre affaire Jack l´Éventreur, l'ombre d´un tueur rôde à nouveau dans le quartier de White Chapel. La police est tenue en échec ; la peur gagne les esprits.




    Les trois adolescents, aidés de Wilde et Wallace - un vieux chat de gouttière au caractère bien trempé - vont se lancer à la poursuite du serial killer. Ils vont affronter un ennemi inattendu, sinistre imitateur du célèbre Jack l´Éventreur. Mais la plus terrible des surprises est parfois au rendez-vous car la vérité n'est jamais celle qu'on attend...










    Et si Jack l´Éventreur n'avait pas dit son dernier mot ?

  • Deux cent cinquante ans plus tard.... elle est de retour.
    Des bûcherons découvrent le corps d'une photographe dans les bois du Mont Mouchet. Un jeune pêcheur est retrouvé en lambeaux au bord de la rivière. Dans les heures qui suivent, un berger est attaqué au beau milieu de son troupeau. Au coeur du Gévaudan, la terreur s'installe. De ferme en ferme, de village en village, l'inquiétude se niche et, dans le silence des campagnes, les gens redécouvrent la peur.
    La Bête aurait-t-elle traversé les siècles pour frapper à nouveau ?
    En vacances dans la région, Michael Connors, treize ans, son frère Vel, leur amie Rose et leur chat Wilde, matou au Q.I. de chat-policier, vont se retrouver au coeur de l'affaire et se lancer dans une enquête trépidante qui les mènera au coeur de l'Histoire.
    Entre l'horreur des crimes présents et la terreur sombre qui remonte du passé, c'est d'audace et de courage dont devront faire preuve nos héros pour effacer les points d'interrogation, et lever enfin le voile sur la mystérieuse Bête du Gévaudan.
    Michael Connors : et si l'Histoire n'était faite que d'énigmes à résoudre ?...

  • Simon est un chef d'entreprise ambitieux, à qui tout réussit. Au lendemain d'un grave accident de la route, il se réveille aveugle à l'hôpital. Commence alors une lente descente aux enfers qui le laisse sans espoir jusqu'à ce qu'une technique révolutionnaire lui permette de recouvrer la vue. L'opération est une réussite, mais au fil des jours, son environnement, ses proches, plus rien ne lui semble familier. Qui est cette femme qu'il voit évoluer dans sa maison ? Par quel miracle peut-il lire et comprendre l'espagnol, lui qui n'a jamais appris cette langue ?Et pourquoi la photo de cet indien le hante-t-elle ?Et si l'obscurité était le passage obligé... L'Homme en équilibre nous plonge dans l'intrigue palpitante de ce retour à la vie, déstabilisant et mystérieux, qui fera de Simon un autre homme.

  • Le probleme a n corps

    Quilliet-C

    Vincent est un homme comblé. Il a un travail exaltant et vit une existence épanouie auprès d'une femme belle et intelligente. Tout lui réussit. Tout ? Depuis qu'il a retrouvé un journal intime, rédigé pendant ses études, l'angoisse ne le lâche plus : sur la liasse de feuilles, sa belle écriture régulière retranscrit en détails sa rencontre avec Marianne, dix ans plus tôt. Pourtant, il ne se souvient de rien. Comment expliquer cet oubli ? Que s'est-il passé pour que sa conscience ait occulté cette passion de jeunesse ? Vincent part sur les traces de sa mémoire muette. Ses armes : la linguistique informatique, le TGV Paris-Grenoble, des collègues chercheurs en sciences du signal, le Télécran® et un écrivain oublieux amateur de chair fraîche. Dans cette peinture en creux d'une trahison amoureuse, le mensonge par omission biaise les contacts et un théorème de physique fondamental annonce l'infidélité qui rôde. Pour son premier roman, Catherine Quilliet nous plonge dans un thriller implacable sans cadavre ni policier, où l'arme du crime est un roman de Michel Butor.

  • "Je détestais cette neige partout. L'hiver, le froid, le bas des pantalons mouillé, les vestes froissées sous les manteaux".
    François, Hervé, Gabriela. Ils sont trois dans la salle d'attente d'un psychologue grenoblois. Trois personnes qui ne se connaissent pas. Bloqués, ils attendent... Dehors un terrible accident de tramway a plongé le quartier dans l'obscurité. Aucun d'entre eux ne sait quand cela prendra fin, tandis qu'un invité surprise joue avec leurs nerfs.

    Dans ce roman à huis clos, Tom Noti entraîne ses personnages dans une introspection croisée dont aucun ne sortira indemne. L'attente, l'angoisse, la peur de l'autre redistribuent les cartes et révèlent de douloureux passés, courbant même la trajectoire de ces existences toutes tracées.

  • « - Nos experts sont formels, coco ! Le réchauffement climatique joue pour nous. Dans moins d'un an, le bord de mer se trouvera ici, à deux pas du centre-ville... » Bogart est un habitué des boulots insolites - il a été testeur de grille-pain pour un magazine féminin. Lorsque le très sérieux bureau d'accommodation des vieux diplômes lui propose un poste de gardien de phare, il accepte sans hésiter. La mer est pourtant loin, mais les spécialistes sont formels : elle arrive ! Bientôt, la hausse du niveau des eaux transformera cette ville de province en une grande station balnéaire. Et dire que la population n'a que quelques mois pour se préparer à cette formidable aubaine... Le monde imaginé par Bertrand Menut est une fourmilière grouillante où cohabitent des collectionneurs de meubles en kit, de superbes femmes aux silhouettes ondulantes et des personnages aussi fantasques que délirants. Bertrand Menut habite Bruxelles, une capitale qui a les pieds au sec - pour combien de temps encore ? -, où il travaille comme monteur de reportages pour la télévision. « La station balnéaire qui attendait la mer » est son premier roman.

  • Jean-Fabien est écrivain. Enfin, disons qu'il voudrait bien. En bon archétype du loser, il pense que ça l'aiderait peut-être à draguer, du moins à se faire des amis. Cadre dans une caricature de world company le jour, serial blogueur la nuit, il a décidé de se consacrer à l'étude du comportement féminin en milieu hostile, avec toute la rigueur scientifique que le sujet mérite et toute la philosophie qu'il inspire. D'interludes en extraits de blogs, de flirt par SMS en confessions intimes, de recettes du punch en description plus vraie que nature du monde merveilleux de l'entreprise, Le Journal d'un écrivain sans succès raconte son histoire.

  • A la mort de son père, un célèbre restaurateur de tableaux de maîtres, Florence se rend chez le notaire pour régler les formalités d'héritage. Elle se retrouve dans l'obligation inattendue d'écouter une lettre écrite vingt-cinq ans auparavant dont le contenu la laisse abasourdie : la Joconde serait toujours vivante ! Elle aurait traversé les siècles grâce à une invention méconnue de Léonard de Vinci : les " pigments d'éternité ", prévus pour protéger la Joconde de la morsure du temps et fondre le jour où Mona Lisa rencontrerait l'amour... Florence va alors mener l'enquête afin de comprendre sa propre histoire, celle d'un père dont elle découvre la face cachée, d'une mère qu'elle n'a jamais connue et celle, aussi, de la plus célèbre peinture au monde.

  • " Vous êtes une fan irrémédiable des classiques vampiriques tels que Dracula, Entretien avec un vampire ou que sais-je encore ? Vous désirez vous éloigner de tous les Edward, les Dimitri ou les Christian que nous pouvons rencontrer dans Twilight ou Vampire Academy ? Vous ne rêvez que d'une chose, vous réveiller au côté d'un vrai méchant vampire qui n'a qu'une envie, qu'un besoin, se nourrir ? Eh bien, ne cherchez plus. J'ai le livre parfait qui vous réconciliera avec les vampires pour jeune ! Nocturne est fait pour vous. (...) une histoire à découvrir pour le plaisir de changer d'air, une lecture très courte et par la même très rapide qui se laisse déguster avec un bon verre de vin... rouge." Blog Bang Book 8/10.

  • Roman introspectif, journal initiatique d'un quadra à la dérive, ping pong entre hommes et femmes, La perspective du primate est tout cela à la fois, mais est avant tout un roman qui mènera son héros de l'Indonésie aux Etats-Unis, en passant par Aix-en-Provence et le Mexique à travers nombre d'aventures rocambolesques.
    Deuxième roman de Jean-Fabien à l'humour décapant, ce livre ne laissera pas vos zygomatiques indemnes !

  • Le dos nu de Gala

    Albert Estrade

    " Albert Estrade nous entraîne, sans concession à nos petites peurs, jusqu'aux rives de la folie et de la mort. Par et pour l'Amour, pour le dos nu d'une femme inconnue, ou tout simplement par besoin d'Etre. Dans le cheminement féroce de la vie à travers les obstacles, chacun d'entre nous est un vainqueur, un survivant de combats titanesques...
    Tout est possible pour celui qui va jusqu'au bout de son rêve, celui qui ose monter les marches du palais pour déclarer son amour à la princesse. Ou à la fée, c'est selon. ".
    Olivier de Robert, conteur, historien, romancier, chroniqueur.

  • L.D.B.

    Philippe Nonie

    La veille d´une importante opération militaire en Afghanistan, Stéphanie apprend que ses parents viennent de mourir dans un tragique accident de voiture. Une semaine de permission lui est accordée pour assister aux obsèques. La cérémonie terminée, elle se rend dans la propriété jadis achetée par son grand-père paternel dans le sud-ouest de la France. Elle souhaite revoir ce potager où il cultivait les tomates et y retrouver l´odeur si particulière de leurs feuilles quand il les froissait entre ses doigts.
    En arrivant sur les lieux, elle découvre avec stupeur son grand-père en train de jardiner alors même qu´il est mort depuis vingt ans...

    Après le succès littéraire de « L´Inconnue », prix Nouveau Talent 2011, Philippe Nonie livre un roman puissant aux frontières de la science-fiction. L.D.B. est une oeuvre qui nous entraîne sur les chemins du passé et de l´oubli, et nous questionne : comment détricoter un deuil douloureux et comment réagir face à l´impossible ?

  • Le 6 coups de minuit

    Leger-A

    Prénom : Vlad Nom : non répertorié Âge : quarante-deux ans Nationalité : Franco-Russe Signe distinctif : sans-abri Ce soir, Vlad avance déterminé dans les couloirs du métro de Moscou. Aujourd´hui devrait être le grand soir. Il va

  • Je ne suis pas né cagot, je le suis devenu. Cagot. Voici un mot que la mémoire a en partie oublié. Pendant des siècles, les cagots ont été ces hommes et ces femmes traités comme des dégénérés. Henri est un adolescent effacé et sensible que ses camarades surnomment Le cagot. Tout le prédestine à reprendre l'exploitation agricole familiale située dans les Hautes-Pyrénées. C'est sans compter sur son amour des livres. Un été, le hasard l'amène à croiser la route d'une peintre qui lui transmet un étrange virus... Après « Le murmure des attentes », publié chez Lucane éditions et couronné par le Prix Chronos 2015, Philippe Nonie livre une histoire intergénérationnelle évoquant une réalité historique méconnue : les cagots. Dans ce conte poétique, où les personnages livrent un combat contre le silence et l'oubli, l'auteur ressuscite bien des vies d'autrefois dont certaines ne figurent dans aucun état civil.

  • Les dégénérés

    Blard Lucien

    Les parents de Lucien, en pleine séparation, décident d'éloigner leur fils chez les grands-parents maternels, qui, effrayés par ce divorce, entreprennent de rabibocher les familles en partant visiter les grands-parents paternels, en région parisienne, où pullulent les racines du narrateur. Ce sera l'épisode le plus burlesque de l'épopée qui, on l'aura compris, n'est en réalité qu'un petit tour de bénitier. Il n'en demeure pas moins que l'enfant a subi un choc,quelque chose dont il ne sait pas encore quoi faire s'est révélé en lui. Il est encore obnubilé par sa principale obsession : parvenir à nouer des relations humaines satisfaisantes. Ce livre aurait donc pu s'appeler « Comment vivre parmi les hommes ? » si ça n'avait pas été un aussi mauvais titre.

    Roman iconoclaste à la première personne et à la plume flamboyante, « Les dégénérés » questionne notre rapport au monde et aux autres en nous entraînant dans la famille irrécupérable et toxique d'un jeune adolescent mal dans sa peau.

  • « Je n'aime pas ma tombe, change-moi d'endroit. »
    Peu après sa mort, Théo entend son père s'adresser à lui.
    « Papa, tu es là ? »
    Débute alors un dialogue, fragile et intimiste, sur le Rhône, la vigne, le Mistral, tout ce qui a composé leurs vies faites de doutes, de déceptions, mais aussi d'espoirs.
    Au fil des pages, chacun d'entre eux confie à l'autre des souvenirs qu'ils n'ont jamais réussi à évoquer ensemble.
    Jusqu'à cette manigance pour la tombe...
    « Surtout, Théo, pas un mot de tout ça à ta mère, hein ? »
    Dans ce roman consacré à la perte du père, Christian Dorsan fait dialoguer deux générations, chacune avec ses mots et son écriture. Une conversation qui prend, peu à peu, la forme d'une partition à quatre mains dans un mélange de tendresse, de pudeur mais aussi d'humour entre le père et le fils.

  • I.V.

    Grangier-R

    Dans les eaux brunes du fjord de Killary, en plein coeur du Connemara, le chalutier irlandais, Bloody Mary, remonte dans ses filets un corps meurtri sans visage. Deux lettres, gravées dans la chair du cadavre, orientent l´enquête vers un homicide. Quelques jours plus tard, deux doigts et une jambe sont repêchés. De nouveau, les deux mêmes lettres : I.V.

    Andrew Richards, inspecteur à la Criminelle de Londres, est dépêché sur place. Nuala Mc Feen, enquêtrice de la Police de Dublin, est déjà sur les lieux. Les deux officiers, que tout oppose ou presque, sont contraints de collaborer sur une affaire qui va mettre à nu quelques-uns des secrets les plus inavouables de l´Irlande. Alors même que leurs investigations progressent, un détail troublant va tout faire basculer et relancer l´enquête...

  • Reset

    Géraldine Jaujou

    Reset (syn : reboot ) :

    Action de relancer un ordinateur après un problème de fonctionnement.

    « Je suis le troisième d´une famille de quatre enfants. Je suis le seul garçon. Mes soeurs m´appellent Bob, mais mon nom complet est Jean-Robert. C´est un peu pompeux, mais on s´y habitue. Quand on est enfant, on trouve aussi bien de s´appeler Bob que Jean-Robert. » L´histoire de Jean-Robert n´a rien d´édifiant : fils de concierge, frère de trois soeurs aux noms composés, un emploi stable, une vie bien tranquille. Une existence semblable à tant d´autres, sans bruit, sans mystères, peut-être même sans but.

    Sauf qu´un beau matin, tout bascule. La trajectoire banale de Jean-Robert devient alors conte moderne... car chaque jour compte lorsqu'un Reboot est nécessaire.

  • « Cinq ans déjà ont disparu sans qu´aucun obstacle ne vienne perturber l´écoulement paisible de cette rivière de questions qui compose l´essentiel de ma vie insipide.


    Plusieurs années que j´ai renoncé. À chercher un but à tout cela. À devenir ce que je suis censé être, pour peu que cette réalité existe dans un univers parallèle quelconque. Pompier involontaire ? Informaticien sans boutons ? Écrivain à la dérive...




    Maintenant, je le sais pourtant. L´heure du réveil a sonné.

    » Jean-Fabien possède la panoplie complète pour être heureux : un boulot épanouissant avec une chaise à roulettes, une clef de douze, un pull en laine sans trou et un anonymat confortable.


    Il a même plusieurs femmes à ses pieds - ou pas loin - et un ami fidèle et proche (en tout cas plus proche du boulet que du canon, lui).


    Et pourtant, ça le démange, il faut que ça bouge. Ou alors, il est allergique à la laine.


    Mettre fin à son célibat serait une sorte de mouvement, se dit-il.


    Se faire publier aussi, s´ajoute-t-il (car il est fort en addition).


    C´est qu´il se pose beaucoup de questions mais obtient peu de réponse.


    Un héros moderne, en somme (même si là, il ne s´agit plus d´addition).








    L´amour et l´écriture sont les deux mamelles des nouvelles aventures de Jean-Fabien, loser sympathique en roue libre, qui revisite le thème du nègre littéraire à travers ce troisième ouvrage où l´on croisera des blondes, des rousses, pas beaucoup de lave-linges à hublot, mais quand même un détective privé et quelques vampires égarés.

  • Lui, c'est Youki, un clébard avec une vie de chien.

    L´autre, c´est Daubrac, son maître, un poète.


    Comme dans les vieux couples, Youki et Daubrac se comprennent sans avoir besoin de se parler. Et pourtant, ils s'en disent des choses.


    Des deux, le narrateur de cette histoire n´est d´ailleurs pas forcément celui auquel on s´attend...


    Dans son cinquième roman, Jean Claude Delayre nous entraîne dans un récit tendre, profond, souvent drôle, sur ces personnes qui partagent leur vie avec un animal de compagnie. Il ne leur manque que la parole, disent fréquemment leurs propriétaires.


    Youki ne fait justement pas partie de ceux-là...

  • Il va naître le divin enfant, sonnez bistro, résonnez buvette. Le scénario est connu, il est aussi ancien que les rois mages. Mais le casting, c'est une autre paire de manches... Il est certains rôles qui ne devraient jamais être tenus, et d'autres qui, au contraire... "J'ai pris, là, une belle leçon d'écriture, de drôlerie et de composition : une raclée, dirai-je ! Bref, c'est une des choses les plus drôles que j'aie lues depuis longtemps - même si ça n'est pas que cela, et que la seule drôlerie n'y suffirait pas." - Marc Villemain

  • « Qui voudrait d'une fille perdue au milieu de ses cartons, un 45 tours ringard dans une main et dans l'autre, une bouteille de Chardonnay impossible à ouvrir ? Je suis seule dans mon nouveau studio, sans tourne-disque ni tire-bouchon. Sans même une connexion Internet. J'attends le retour de l'être aimé. J'ai toute la nuit devant moi pour rejouer en solo les grands hits de ma vie... » Chronique autobiographique en trompe-l'oeil d'une rupture sentimentale, « Les petites filles rêvent de chevaux » dresse le portrait d'une femme moderne dans tous ses paradoxes et ses rêveries. Cécile-Marie Hadrien nous entraîne avec délicatesse et humour dans ce récit qui remonte le cours de l'existence, depuis l'adolescence et ses premiers émois amoureux jusqu'à l'âge adulte, à l'ombre de cette soeur adulée et encombrante.

empty