Mareuil Éditions

  • Chef de guerre

    Louis Saillans

    « Nous avons les yeux rouges. Les cercueils d'Alain et Cédric sont partis il y a quelques instants avec le président de la République, les familles et les autorités. Nous avons ensuite quitté les rangs pour saluer nos collègues rassemblés pour la circonstance dans une cour des Invalides baignée par la lumière du printemps. Nous sommes une centaine de commandos marine, membres des opérations spéciales, à être venus adresser un ultime salut à nos camarades disparus. Les autres unités du Commandement des opérations spéciales sont aussi là : 1er RPIMA, 13e RDP, CPA 10, GIGN... Je serre la main des agents de la DGSE, qui se trouvent en civil au fond de la cour. Avec les autres membres de mon groupe, je rejoins Tangui, resté au milieu de la place désormais désertée de ses visiteurs funèbres. Tangui serre la photo d'Alain contre lui. Il était resté aux côtés du cercueil pendant toute la durée de l'hommage national et semble désormais incapable de lâcher le cliché encadré. "Ça y est, il a fait le grand saut." »

    Louis Saillans est entré en 2010 dans les commandos marine et devient chef de groupe cinq ans plus tard. Durant près d'une décennie, il a participé à des opérations militaires en Afrique et au Moyen-Orient visant à libérer des otages, capturer des responsables djihadistes ou neutraliser des terroristes. Grâce aux notes prises au cours de ses missions et à des documents d'archive auxquels il a eu accès, il dévoile la réalité des missions des forces spéciales avec la plus grande exactitude. Il retrace aussi le parcours des soldats de ces unités, passés par une sélection drastique durant laquelle ils ont subi les pires épreuves physiques et psychologiques. À travers une narration d'une rare lucidité, il décrit le quotidien de ces hommes devenus des guerriers, la fraternité d'arme, les coulisses des opérations spéciales et la face cachée de la lutte contre le terrorisme. Un témoignage unique, qui permet de mieux comprendre le travail de ces combattants de l'ombre prêts à sacrifier leur vie pour sauver la nôtre et maintenir la paix.

  • KGB-DGSE : 2 espions face à face Nouv.

    Sergueï Jirnov est un ancien espion du KGB, François Waroux a été officier traitant à la DGSE. Le premier a opéré au sein du service des « illégaux » pour l'URSS, notamment pour infiltrer l'ENA, le second a agi sous couverture à travers le monde au nom de la France. Après avoir longtemps oeuvré dans l'ombre pour deux camps opposés, ces deux officiers supérieurs ouvrent dans ce livre un dialogue sans tabou sur leur carrière au sein des services secrets. Pour la première fois, un espion russe et un officier français confrontent leurs expériences, leurs analyses
    et les méthodes utilisées par leurs pays respectifs. Ils révèlent les secrets du travail sous couverture, les techniques
    de surveillance, les manipulations, mais aussi les angoisses quotidiennes et les cas de conscience qu'impliquent
    de telles professions. Loin des clichés des films hollywoodiens, ce livre lève le voile sur la réalité des services de renseignement, brisant un à un les mythes en la matière pour leur substituer une face cachée bien plus complexe. De la guerre froide à la guerre technologique, en passant par les nouvelles menaces qui frappent le monde, ces deux grands témoins n'éludent aucun sujet dans leurs échanges. Un voyage d'Est en Ouest pour découvrir le vrai visage de la raison d'Etat.

  • Francois Mitterrand, un roman français Nouv.

    De la France je n'ai pas une idée mais une sensation, celle que donne un être vivant, ses formes, son regard » affirmait François Mitterrand.
    Retracer l'existence de l'ancien président de la République à l'aune des lieux qui furent les siens, voilà l'objet de cet ouvrage. De Jarnac, sa ville natale, à sa terre d'élection de Château-Chinon, du rite de Solutré au havre landais de Latche, de l'Auvergne discrète au Luberon intime, les hauts lieux de la géographie mitterrandienne sont ici scrutés, tout autant que chaque recoin dissimulé sous le voile du secret, à l'image du Vichy des années noires. Le politique Mitterrand a sillonné et labouré électoralement le pays quand l'homme l'a arpenté de manière plus secrète.
    Pétri de littérature, passionné par l'histoire et la géographie de la France, François Mitterrand habitait le pays autant qu'il était habité par celui-ci. Pas après pas, mot après mot, il a écrit son propre roman national, à la fois politique et sentimental, narrateur d'une France éternelle de pierres et d'arbres, en dépit d'une modernisation qui en modifie inéluctablement le visage et les paysages.
    Parcourir et analyser ces points d'ancrage, c'est ainsi dessiner une singulière biographie selon un angle jamais exploré, éclairant l'histoire d'un personnage romanesque à souhait tout en en révélant des facettes méconnues...
    Pierre-Marie Terral est professeur agrégé et docteur en histoire. Il est l'auteur de nombreux ouvrages chez Privat.

  • Crimes historiques (Pétain, Barbie, Papon), erreurs judiciaires (Outreau, Dils, Seznec), combats de société (affaire du sang contaminé, drame des bébés congelés), énigmes criminelles (affaire Grégory, procès Agnelet, dossier Ranucci), scandales financiers ou politiques (Kerviel, Villepin, emplois fictifs, Bettencourt) ou dossiers de terrorisme (Colonna, Charlie Hebdo, Carlos, Islamistes radicaux), les grands procès façonnent l'histoire de notre pays. Ils sont un fantastique miroir de notre société.
    Lors des audiences, la procédure est orale, les débats ne sont presque jamais enregistrés et les mots s'envolent. L'auteur, chroniqueur judiciaire durant 20 ans, a pu, grâce à ses notes d'audiences et à ses recherches, reconstituer les plaidoyers vibrants des plus grands ténors du barreau.
    Ils s'appellent Badinter, Dupont-Moretti, Halimi, Leclerc, Lombard, Szpiner, Malka, Lemaire, Mignard, Soulez Larivière, Saint-Pierre, Bourdon, Kiejman... Leurs noms claquent dans les prétoires. « Plaider, c'est partir au combat » disent ces orfèvres des joutes oratoires. Avec la seule force de leurs mots qu'ils défendent une cause ou un individu , ils tentent souvent l'impossible : renverser le cours du destin !

  • Ayant poussé la porte de la ferme « Les Gouttes » à Masbaraud-Mérignat, où Maria et Martial Poulidor sont métayers, Christian Laborde ressuscite l'enfance paysanne de Raymond, avec les bêtes et les arbres, les contes en occitan, et les Résistants que l'on ravitaille. Tout, dans cette enfance et ce pays, est beau et brutal, rude et merveilleux. La Creuse a donné à Raymond une force incroyable: il monte sur un vélo de fortune, et, le 2 août 1956, dans le Bol d'Or des Monédières, les disperse tous façon puzzle. Qui est donc ce coureur plus applaudi que moi, qu'on appelle La Pouliche ? demande, agacé, Louison Bobet ? C'est Raymond 1er. L'épopée vient de commencer.
    Les mots savoureux d'un Laborde affûté embarquent le lecteur chez Mercier, dans le bureau d'Antonin Magne où Raymond signe, en septembre 1959, son premier contrat, dans les bosses cambrées d'un Milan-San-Remo que Poulidor transforme, le 19 mars 1961, en Milan-San-Raymond, sur les pentes surchauffées du Puy de Dôme où il rendez-vous, le 12 juillet 1964, avec la légende et Jacques Anquetil, sur le bord des routes de France où des milliers de supporters s'agglutinent pour l'acclamer, dans les lacets du Pla d'Adet où il signe, le 15 juillet 1974, à 38 ans, un de ses plus beaux exploits sur le Tour...
    Poulidor by Laborde... un champion par un écrivain. Si la France était peuplée de Poulidor, elle roulerait en tête et sourirait.

  • Le 26 janvier dernier, le basket perdait l'un de ses plus illustres ambassadeurs. Âgé de seulement 41 ans, Kobe Bryant trouvait la mort dans un accident d'hélicoptère dont l'impact se fit ressentir à l'autre bout de la planète. Uni dans la disparition de l'un des siens, le monde du sport rendit un hommage unanime à un personnage qui ne fit pourtant jamais l'unanimité de son vivant.
    Qui était réellement Kobe Bryant ? Le champion ultime, vainqueur de cinq titres NBA à la tête des Los Angeles Lakers, ou le soliste égocentrique qui multiplia les exploits sans lendemain au sein d'équipes à la dérive ? Était-il réellement le travailleur acharné que seul Michael Jordan aurait pu concurrencer dans l'effort, ou plus prosaïquement une icône marketing mondiale pensée dans le moule de son prédécesseur ? Doit-on se souvenir de l'adolescent capricieux qu'il fut à ses débuts en NBA, ou du basketteur apaisé qui émergea de ces années de turbulences ?
    Kobe Bryant n'a pas vécu la vie d'un seul homme, il en a vécu cent, il en a vécu mille. De ses premiers pas sur les terrains de Pennsylvanie à ses ultimes foulées sur les parquets olympiques, il a porté bien des masques, arboré bien des visages. Ces visages, ce sont ceux qui sont contés dans ce livre, un livre qui s'invite dans le sillon des dribbles de ce joueur de légende pour mieux s'imprégner de son aura.

  • Pour la première fois, deux anciens patrons du GIGN et du RAID un policier et un gendarme, Jean-Michel Fauvergue et Thierry Orosco, se livrent à un exercice inédit : confronter publiquement leurs points de vue, leurs analyses, expliquer, décortiquer le fonctionnement de leur unité respective - au-delà de l'anecdotique, au-delà des rivalités -, en allant au fond des choses, en revenant sur certaines opérations, comme jamais aucun livre ne l'avait encore proposé.

    On compare toujours le GIGN et le RAID, malheureusement et trop souvent en les opposant. Ce livre offre la possibilité d'informer le public, le plus large possible, sur une autre réalité : celle qu'ont vécu le général Orosco et Jean-Michel Fauvergue, aujourd'hui député, et qui était à la tête du Raid lors de attentas de 2015, notamment au Bataclan et à l'Hypercacher de la Porte de Vincennes. Chaque lecteur pourra se faire une idée précise sur ces deux unités, au-delà de tout esprit polémique ou partisan. Comment fonctionnent-elles ? D'où viennent-elles ? A quoi servent-elles ? Qui sont les hommes qui les composent ? D'où viennent-ils ? Pourquoi deux unités comme celles-là, et pas une ou trois ? Comment ont-elles évolué et vont-elles encore évoluer face au terrorisme et aux nouvelles menaces ?

    Le lecteur va avoir le privilège de se promener dans les coulisses du GIGN et du RAID, d'aller au-delà des clichés que ressert régulièrement la presse quand il s'agit d'évoquer ces deux unités d'intervention, alors que la menace terroriste, en tout premier lieu islamiste, n'a pas diminué, et reste une plaie contre laquelle des groupes comme le GIGN et le RAID sont des remparts, remparts de la République et de la démocratie.

  • L'histoire de l'équipe de France, c'est avant tout celle des joueurs qui l'ont écrite. Ceux qui ont marqué des buts, offert des passes décisives, fait des arrêts extraordinaires, renversé des scores dans le temps additionnel, soulevé des trophées... Et l'on oublie un peu vite les sélectionneurs. Pourtant, comme un architecte pour un bâtiment, ils sont essentiels. La sélection est le reflet de ce qu'ils sont, de leurs choix, de leur ambition. Et l'évolution du jeu, la multiplicité des paramètres physiques, techniques, tactiques et mentaux à prendre en compte lors d'un match de compétition (sans même parler d'un tournoi) les rendent indispensables et exigent d'eux un niveau de compétences toujours plus élevé.
    En 32 chapitres, correspondant aux 32 maillons de la chaîne qui nous relie aux tous débuts du vingtième siècle, c'est une histoire décalée de l'équipe de France que nous propose Pierre Cazal. Une histoire racontée du point de vue du sélectionneur, avec ses choix, ses méthodes, ses contraintes, ses réussites et ses échecs et la manière dont il les corrige ou pas. Ce livre raconte comment chacun d'eux tentera d'exister dans la tenaille que constituent la Fédération d'un côté, les joueurs de l'autre, et le public et la presse tout autour. Chaque chapitre dira pourquoi et comment s'achève le parcours de chacun et ce qu'il devient par la suite. Car il y a une vie après l'équipe de France, heureusement.
    C'est une histoire vivante, inscrite dans celle, plus large, du sport français, elle-même faisant partie intégrante de l'histoire du pays. L'équipe de France n'a pas vécu hors sol, elle est constituée des vies de près de mille joueurs ayant chacun une trajectoire singulière. Celles de la trentaine d'hommes qui les ont choisis ne le sont pas moins. D'Eugène Fraysse à Didier Deschamps, cet ouvrage raconte pour la première fois l'histoire des sélectionneurs de l'équipe de France à l'aube où le dernier d'entre eux est en passe de réaliser un doublé historique : Coupe du Monde-Euro.

  • « Même prise au saut du lit au beau milieu de la nuit, dans sa tenue de combat d'enquêteur de la Criminelle, Jike est très sexy. Elle saisit son SIG 9 mm qui se trouve dans le tiroir de la table de nuit, engage un chargeur, chambre une cartouche et le positionne instinctivement dans son étui de ceinture, le cliquetis de la rétention résonnant dans l'appartement silencieux. Puis elle récupère une paire de menottes, un modèle spécial ultracompact conçu pour la police de Boston qu'elle s'est acheté lors d'un précédent voyage aux ÉtatsUnis. Dix minutes après le coup de fil, elle est opérationnelle. Elle quitte son domicile en prenant soin de ne pas réveiller les enfants, accompagne doucement la porte d'entrée qui grince un peu et la verrouille tout aussi silencieusement. Jike sait se glisser très rapidement dans chacune de ses peaux : mère, épouse, maîtresse... Maintenant elle est flic, sans se poser trop de questions. »
    Femme libre, indépendante et passionnée par son métier, Jike Cooper est flic à la PJ parisienne. Ce n'est pas une mince affaire pour cette enquêtrice qui veut concilier vie de famille et vie professionnelle. Surtout quand on lui annonce à 3 heures du matin qu'un macchabée a été retrouvé dans le parc des Buttes Chaumont... Un polar saisissant, qui nous plonge dans la réalité nue d'enquêtes criminelles inspirées d'histoires vraies, racontées par deux policiers : Pierrick Guillaume, chef d'un groupe d'enquête de la Police judiciaire de Paris, et Alexandre Fouchard, qui travaille auprès de la Direction générale de la Police nationale.

  • Dans les années 70, la mode est au kidnapping, un style venu d'Italie, avec d'importantes nuances. Les "années de plomb " italiennes n'ont rien de commun avec la France. Le pays est déchiré par le terrorisme, les " Brigades rouges " braquent, posent des bombes et assassinent.
    Le " rapt à l'italienne " est une technique mortelle : rançon ou non, neuf fois sur dix l'otage est tué ! Et quand ce n'est pas l'extrême gauche ou l'extrême droite, c'est la mafia qui kidnappe. En France, la fine fleur du banditisme français va céder à la mode de l'enlèvement. Il n'est pas question d'idéologie, mais de ramasser une belle rançon le plus rapidement possible et avec un minimum de risques.
    Pour la police française et le commissaire Ottavioli (surnommé monsieur anti-rapt par les médias) ce sera on ne cède pas ! La première grande affaire d'enlèvement a lieu en 1975, le jour du réveillon, avec l'enlèvement de Louis Hazan, le PDG de la société de disque Phonogram (producteur des plus grandes stars telles Johnny Halliday, Georges Brassens, Charles Aznavour, Nana Mouskouri, etc.). Une affaire crapuleuse que Claude Cances a vécue dans sa totalité et qu'il raconte avec son adjoint de l'époque à la brigade criminelle, Jean-Pierre Birot.
    Tous deux reviennent en détail sur ce kidnapping... moins connu que celui du baron Empain mais pourtant tout aussi emblématique.

  • Pascal Sancho est guide de haute montagne et a exercé pendant une trentaine d'années la spécialité de secouriste en montagne dans les unités CRS de la Police nationale. Dans ce récit
    autobiographique d'une rare intensité, il propose au lecteur une plongée au coeur de ces unités d'élites du secours en montagne. En plaçant l'humain au centre du récit, il raconte sa formation difficile mais exaltante, son expérience unique dans un centre de secours en montagne et surtout les interventions en milieu hostile pour sauver des touristes égarés, des alpinistes en détresse, des skieurs pris dans des avalanches, ou même un équipage décédé dans le crash d'un avion, etc.
    Des situations d'une telle dangerosité que ce métier est celui qui compte le plus de disparitions devant les unités d'élite du RAID ou du GIGN. Un récit édifiant et rare qui rend compte de la force de tous ces passionnés qui travaillent dans l'ombre, en réalisant au quotidien des prouesses pour sauver des vies.

  • Avec les tueries de mars 2012 à Toulouse et à Montauban, les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher en janvier 2015, puis ceux des terrasses et du Bataclan le 13 novembre 2015, une série d'attaques terroristes a endeuillé la France ces dernières années. Nous avons éprouvé bien des sentiments et des émotions à travers ces épreuves. Sidération. Tristesse. Indignation. Résignation, voire acceptation. Faut-il répondre par la loi du Talion ? Par les lois de la République ? Ou même pardonner ? Mais est-ce seulement possible ?

    Dans ce récit pudique et bouleversant, un père raconte la perte de son fils au Bataclan, la véritable enquête qu'il a dû mener pour comprendre les circonstances exactes de son décès, et la déflagration que celui-ci a constitué pour toute sa famille. Alors que s'ouvrira prochainement le procès des attentats du 13 novembre, ce portrait tendre et solaire d'un jeune homme arraché à la vie est un bel hommage aux victimes et à leurs proches, qui vient renforcer la mémoire collective.

    À la recherche de la vérité, Jean-Pierre Albertini y dresse une ode à la vie et à la nécessité d'aller de l'avant pour toutes les personnes ayant été touchées par ce drame national, sans oublier de souligner les questions et les enjeux que ce dernier soulève pour nous tous.




  • Pour la première fois un avocat au barreau de Paris livre son expérience dans l'assistance des personnes placées en garde à vue, un moment critique qui place l'individu en situation de privation de liberté alors qu'il n'est pas encore jugé. La tension nerveuse de ces situations est extrême, et le stress des mis en cause, parfois même des enquêteurs dans certaines circonstances, est palpable. C'est dans cette atmosphère très particulière que Thierry Chevillard intervient en notant de façon clinique les transgressions sociales et psychologiques, mais aussi la part d'humanité qui existe chez tout un chacun. Ainsi, à travers son expérience de plusieurs années comme commis d'office, il donne dans cet ouvrage une analyse indirecte de la société en racontant près d'une vingtaine de gardes à vue. Une plongée hallucinante dans les abysses de la nature humaine.


  • LE LIVRE :





    Le 26 juillet 2019, l'édition du Tour de France la plus haletante de ce siècle bascule

    . Pour la première fois dans l'histoire de la Grande Boucle, une étape est arrêtée et ne repartira pas. Au motif d'une météo apocalyptique, les organisateurs interrompent la course entre le col de l'Iseran et Tignes. Journée d'orage mais aussi de gestion de crise dans les voitures d'ASO l'organisateur du Tour de France et de désespoir pour les rêves de victoire tricolore. Thibaut Pinot, en larmes, abandonne le Tour tandis que Julian Alaphilippe cède son maillot jaune à Egan Bernal.
    />


    Fallait-il arrêter la course ?



    Était-ce la seule solution à la disposition des organisateurs ?



    La décision prise par ASO était-elle conforme au règlement ?








    L'AUTEUR :





    Guillaume Di Grazia, qui suit le Tour de France pour Eurosport depuis plus de 20 ans, mène l'enquête.

    Agrémenté de témoignages de coureurs et patrons d'équipe (Julian Alaphilippe, Marc Madiot, Patrick Lefevere, William Bonnet, etc.) et des hommes en charge du plus grand évènement sportif annuel mon- dial (Christian Prudhomme, Thierry Gouvenou, etc.), ce livre revient en détails sur cette journée d'anthologie. Avec, en point de mire, cette question : Julian pouvait-il gagner le Tour ?

  • "Ce livre va bien au-delà d'une simple histoire de vie... C'est la trace de tout ce que mon unité et moi-même avons vécu pendant quatre ans, pendant l'une des périodes les plus troublées en France depuis plus de vingt ans. Je voulais témoigner. Je voulais raconter de l'intérieur. Pour moi, c'était une nécessité. Une façon de poursuivre ma mission et de rendre hommage à tous ceux qui font le RAID. »
    La tuerie de Charlie Hebdo et la prise d otages à l Hyper Cacher porte de Vincennes en janvier 2015, les attentats du 13 novembre à Paris quelques mois plus tard, l opération de Saint-Denis, l attentat de Magnanville visant un couple de policiers en juin 2016, l attaque au camion-bélier sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet, l attentat dans une église à Saint-Étienne-du-Rouvray douze jours plus tard... Jamais un chef du RAID n aura dû faire face à autant d attaques terroristes en quatre ans passés à la tête de la plus prestigieuse unité d élite de la police

  • Dans ce récit plein d'humour mené à 100 à l'heure, Simon Hayot nous relate une aventure passionnante : celle de son parcours professionnel hors norme aux commandes de ses avions, du DC3 historique au jet d'affaires, dans les Antilles des années 70-80.Ce livre est un témoignage rare écrit par le fondateur d'Air Caraïbes et d'Air Calypso. Dans ce récit plein d humour mené à 100 à l heure, Simon Hayot nous relate une aventure passionnante : celle de son parcours professionnel hors norme aux commandes de ses avions, du DC3 historique au jet d affaires, dans les Antilles des années 70-80.Ce livre est un témoignage rare écrit par le fondateur d Air Caraïbes et d Air Calypso.

  • Dans ce livre-enquête, Frédéric Quinonero fait le portrait d'un Johnny Hallyday qui se transforme aux côtés des femmes qu'il aime, en s'efforçant d'atteindre l'idéal familial qu'il visait.

    Abandonné par ses parents, élevé par une tante possessive, bringuebalé sur les routes dès son plus jeune âge, sans repères ni point d'ancrage, Johnny Hallyday a longtemps cherché à se construire une famille. De son coup de foudre de jeunesse à son dernier amour, Johnny Hallyday s'est transformé aux côtés des femmes dont il a partagé la vie. Avec Sylvie Vartan, il vit une passion intense, auprès de beaux-parents aimants, et devient père pour la première fois. En rencontrant Nathalie Baye, qui lui donne une fille, il trouve le calme et la sérénité dont il a besoin à ce moment-là ainsi que la crédibilité auprès d'une presse élitiste. Avec Adeline, il retrouve les tumultes de la passion. Enfin, aux côtés de Laeticia, le rocker vit son ultime histoire d'amour, qui se transformera aussi en histoire d'héritage donnant lieu au feuilleton dallassien que l'on connaît. En s'intéressant aux figures féminines qui ont rythmé sa vie, qu'elles soient mère, tante, cousine, filles, conquêtes d'un été, femmes de plusieurs hivers, Frédéric Quinonero approche inévitablement un Johnny plus intime. À travers une enquête fouillée, appuyée sur de nombreux témoignages de proches, l'auteur s'interroge sur la place qu'ont occupée toutes ces femmes dans la vie de l'artiste. Furent-elles muses, confidentes, inspiratrices, conseillères ? Quelle influence ont-elles exercée sur Johnny ? À moins que ce ne soit lui qui ait exercé une influence sur elles ?

  • Pourquoi MA méthode ? Parce que j'y présente des techniques et j'y émets des avis personnels quelquefois à contre-courant de ce que l'on peut trouver dans divers ouvrages et maintenant sur le net et les réseaux sociaux. Mes années au RAID m'ont permis de côtoyer quelques-uns des meilleurs spécialistes du tir et du combat armé. Et quel laboratoire ! Moniteur de tir de la police nationale depuis 1989, et tireur sportif depuis que j'ai l'âge légal de l'être, j'ai vu passer diverses modes, techniques, armes, et les évolutions des matériels à disposition du tireur curieux et décidé à s'entraîner.
    Cette méthode s'adresse au grand public, au tireur occasionnel, au jeune, fonctionnaire ou non, qui s'intéresse aux métiers de la sécurité, plus qu'au spécialiste, même si ce dernier pourra avec profit s'approprier quelques principes et concepts d'entraînement, tous économiques, ludiques et réalistes.
    Le commandant Philippe Devred a fait toute sa carrière dans la Police nationale au sein d'unités prestigieuses comme le Raid. Il est également professeur de Karaté-Do-Uechi-Ryu.

  • « 24 août 1977. Par-delà la campagne, un drame se prépare : passions, argent, terrorisme, politique, mouvement hippie et grande famille forment la trame de cette affaire. Ce jour-là débute « l'affaire Conty ». J'y étais. J'avais 25 ans. En compagnie de mon collègue, Dany Luczak, jeune gendarme comme moi, nous effectuions une tournée de routine. Nous sommes tombés de façon fortuite sur deux malfaiteurs qui venaient de commettre un hold-up à Villefort en Lozère et tentaient de regagner leur refuge à Chanéac dans l'Ardèche par de petites routes de campagne. Dany fut abattu de sang-froid alors que le fusil mitrailleur enrayé de Pierre Conty me laissa la vie sauve et que dans un éclair de lucidité son complice Stéphane décida de m'épargner.
    Acteur de certains événements, témoin survivant, j'ai vécu l'enquête « de l'intérieur ». Le temps écoulé et la prescription judiciaire me libèrent aujourd'hui d'un certain devoir de retenue. Rapporter le plus fidèlement possible non seulement cet événement, mais également les non-dits de l'enquête, les nombreuses erreurs véhiculées par les médias et surtout donner ma propre analyse : tout cela me semble aujourd'hui nécessaire pour atténuer le poids qui écrase ma vie. J'ai mis à profit plus de trente-cinq années pour rechercher la trace de Pierre Conty et comprendre comment il avait réussi à échapper à ce que je croyais être des recherches.
    Cette longue enquête faite de beaucoup d'échecs, de désillusions, de fausses pistes, m'a permis de découvrir l'échappatoire qu'il avait utilisée pour se fondre dans l'anonymat. Je me suis efforcé de garder tout au long de mon récit la même obsession : retranscrire les faits exacts. J'espère à travers ce devoir de mémoire apporter des éléments nouveaux au puzzle de cette nébuleuse affaire et tenter de guérir ce mal qui pourrit ma vie, encore aujourd'hui. »
    Survivant du tueur, le gendarme Henri Klinz a enquêté sur l'affaire Conty pendant 35 ans. Ce livre est son témoignage. Pierre Conty, militant anarchiste, fondateur d'une communauté hippie a été condamné à mort par contumace en 1980 pour le meurtre de trois personnes. Il n'a jamais été arrêté.

  • " Sa mascotte est la panthère, sa devise tient en trois mots : " Servir sans faillir ". Tatiana n'y a jamais dérogé. Elle s'est imposée en prouvant que la négociation n'est pas une question de genre mais avant tout une affaire de spécialistes. C'est la crédibilité de l'interlocuteur ou de l'interlocutrice qui compte. Aussi, il est important d'avoir une diversité de profils, et à ce titre elle a fait la démonstration qu'il serait hautement fautif de prétendre pouvoir se passer des femmes. C'est ainsi qu'elle a été amenée à traiter des situations très délicates, avec des terroristes et des personnes radicalisées, de l'Afghanistan à la Côte d'Ivoire, du Bataclan à Magnanville. "
    Extrait de la préface de Bernard Cazeneuve, ancien Premier ministre
    Tatiana Brillant a été négociatrice au RAID. Pendant plus de 13 ans, elle fut le seul officier féminin à exercer ce métier au sein de cette prestigieuse unité d'élite. Reconnue pour son abnégation, son professionnalisme mais aussi sa discrétion, elle a accepté de raconter son parcours pour inspirer celles et ceux qui peut-être, un jour embrasseront la carrière mais aussi pour aller à l'encontre de certaines idées reçues... Car si cela n'a pas toujours été facile au début, Tatiana a très vite su s'imposer.
    Grâce à la négociation, Tatiana a permis la résolution de nombreuses affaires, qu'il s'agisse de forcenés, de prises d'otages, d'enlève ments ou d'affaires impliquant des terroristes. Certaines furent tès médiatiques... Ce livre qui mêle témoignages personnels et plongées au coeur de l'action est le récit d'une femme d'exception.

  • Deux ans seulement après avoir signé son premier contrat professionnel, Kylian Mbappé mit l'univers du football à ses pieds en remportant la Coupe du monde avec l'équipe de France. Depuis, la question n'est pas de savoir s'il sera le meilleur joueur de la planète pour les années à venir, mais s'il restera comme le plus grand de toute l'histoire du ballon rond. Que ce soient pour ses prouesses sur le terrain ou pour son sourire et sa personnalité attachante, l'attaquant est l'idole de tout un pays. Comment ce jeune homme originaire de Bondy est-il devenu une véritable machine à remporter des victoires ? D'où lui vient cette maturité et cet acharnement au travail qui font parfois tant défaut aux footballeurs des nouvelles générations ? Quelle personnalité se cache derrière ce sourire enjôleur ? Ce livre-enquête de Martin Leprince revient sur la formidable ascension de ce joueur hors norme programmé pour devenir le meilleur.

  • Un siècle d'histoire et d'histoires... C'est à un voyage palpitant dans les archives du mythique Quai des Orfèvres que nous invite Claude Cancès, l'une des figures les plus emblématiques et originales du " 36 ". Bien qu'à la retraite, ce grand flic " pur produit PP ", n'a pas tout à fait coupé les ponts avec ses anciens collègues et participe chaque année au jury du Prix du Quai des Orfèvres. En 35 ans de carrière dans la PJ parisienne, Claude Cancès a tout connu ; de l'Antigang à la Crim' en passant par la Brigade Mondaine avant de devenir le tout puissant patron du 36 Quai des Orfèvres. Dans ce livre, il ne se contente pas de raconter les affaires - nombreuses et retentissantes - qu'il a eu à traiter (François de Grossouvre, Jean de Broglie, le Baron Empain, les Irlandais de Vincennes, Thierry Paulin, Guy Georges, attentats de 1995, etc.) mais aussi celles qui ont marqué l'histoire de la police parisienne : la bande à Bonnot (qui a propulsé la PJ dans l'ère du XXe siècle), l'affaire Stavisky, l'affaire du Docteur Petiot. Cette réédition propose de nouveaux chapitres allant de 2015 à 2018 et couvrant notamment la période des attentats de 2015 à 2017, sans oublier le déménagement de la PJ au 36, rue du Bastion.

  • « Le temps est venu pour moi de livrer quelques-uns des secrets qui ont fait ma vie de coureur, et en particulier cette rivalité avec Jacques Anquetil qui s'est transformée en une véritable amitié. » Avec le concours de Jean-Paul Brouchon, le regretté journaliste aux 40 Tours de France, Poupou lève le voile sur ses plus grands faits d'armes : Milan-San Remo, le Tour d'Espagne, Paris-Nice, Le Dauphiné Libéré et ses ineffables Tours de France.
    Ce livre, aujourd'hui réactualisée et préfacé par Merckx, est le témoignage unique d'un grand champion qui reste le cycliste préféré des Français.


  • 19 juin 2016, finaleNBA, 85 secondes avant le buzzer. Les Cavaliers de Cleveland, l'équipe de LeBron James, est opposée aux Golden State Warriors. Les deux équipes sont encore à égalité dans ce match sept, mais James, grâce à un contre d'anthologie et la réussite d'un tir à trois points sur la contre-attaque, accorde la victoire et le titre aux Cavaliers. L'équipe de LeBron James a réussi un authentique exploit en remontant un retard de 3-1 en finale NBA, et en offrant le premier titre dans un sport majeur pour la ville de Cleveland depuis 52 ans.
    Considéré comme l'un des joueurs les plus complets de l'histoire du basket, cet athlète de 2,03 m et de 118 kg s'est construit un palmarès impressionnant, au point d'être comparé au grand Michael Jordan !Il est sélectionné 14 fois dans les All-NBA Team et au Ali-Star Game américain, dont trois où il remporte le titre de MVP. Quatre fois également meilleur joueur de la ligue, LeBron James remporte le titre de meilleur marqueur du championnat en 2008 avec une moyenne de 30 points par match. Il est également deux fois champion olympique en 2008 et en2012 avec l'équipe des USA.
    Le 27 février 2018, LeBron, surnommé « L'élu » ou plus communément « King James », bat tous les records en devenant le premier joueur de l'histoire à marquer plus de 30 000 points dans une carrière, à capturer plus de 8 000 rebonds et à être l'auteur de plus de... 8 000 passes décisives. Dans cet ouvrage, le blagueur italien Luca Mazzella retrace le parcours de ce joueur d'exception, dont la réussite était loin d'être acquise.

empty