JC Lattès

  • Dans un hôtel berlinois, Maurice Swift rencontre par hasard le célèbre romancier Erich Ackerman qui lui confie son lourd passé, et lui permet de devenir l'auteur qu'il a toujours rêvé d'être.
    Quelques années plus tard, Maurice Swift s'est enfin fait un nom ; il a désormais besoin de nouvelles sources d'inspiration. Peu importe où il trouve ses histoires, à qui elles appartiennent, tant qu'elles contribuent à son ascension vers les sommets.
    Des histoires qui le rendront célèbre, mais qui le conduiront aussi à mentir, emprunter, voler. Ou pire encore, qui sait ?
    Roman troublant des ambitions démesurées, L'Audacieux Monsieur Swift raconte combien il est facile d'avoir le monde à ses pieds si l'on est prêt à sacrifier son âme.
    Traduit de l'anglais (Irlande) par Sophie Aslanides
    «  Une plume vive qui excelle aussi bien à installer le malaise qu'à la dissiper par un éclat de rire.  »
    «  Cette aptitude à embarquer le lecteur, essoufflé mais captivé, jusqu'au point final.  »
    «  Le lecteur se sera surpris à dévorer ce roman avec une effrayante voracité  »
    Le Monde des livres
    «  Thriller littéraire de haute volée, mené avec une dextérité étourdissante  »
    «  Au fil des pages, on croise les fantômes de E.M. Forster, Patricia Highsmith, mais aussi Lauren Groff ou Balzac.  » ELLE
    «  Le virtuose irlandais John Boyne nous offre un roman aussi vénéneux que magnétique.  » Le Journal du Dimanche

  • Les conversations Nouv.

    Roman presque exclusivement composé de conversations entre femmes - les histoires qu'elles se racontent entre elles, et celles qu'elles se racontent à elles-mêmes -  Les conversations  traverse vingt ans de la vie d'une jeune fille, femme, mère, avide d'expériences et déterminée à bouleverser son existence.
    Au gré d'échanges sur la honte et l'amour, l'infidélité et l'auto-destruction, Miranda Popkey aborde le désir, le dégoût, la maternité, la solitude, l'art, la douleur, le féminisme, la colère, l'envie, et la culpabilité.
    Audacieux, ironique et porté par une langue qui grésille d'intelligence et de sensualité, ce roman révèle une nouvelle auteure extrêmement talentueuse.
    Traduit de l'anglais (américain) par Julia Kerninon
    « Un roman audacieux ! »  France Dimanche
    « La narration et le style, syncopé comme peut l'être une conversation, nous prennent par les tripes sans plus nous lâcher. »  Flow

  • Propulsé dans la prêtrise par une tragédie familiale, Odran Yates est empli d'espoir et d'ambition. Lorsqu'il arrive au séminaire de Clonliffe dans les années 1970, les prêtres sont très respectés en Irlande, et Odran pense qu'il va consacrer sa vie au « bien ».
    Quarante ans plus tard, la dévotion d'Odran est rattrapée par des révélations qui ébranlent la foi du peuple irlandais. Il voit ses amis jugés, ses collègues emprisonnés, la vie de jeunes paroissiens détruite, et angoisse à l'idée de s'aventurer dehors par crainte des regards désapprobateurs et des insultes. 
    Mais quand un drame rouvre les blessures de son passé, il est forcé d'affronter les démons qui ravagent l'Église, et d'interroger sa propre complicité. 
    Roman aussi intime qu'universel, Il n'est pire aveugle évoque les histoires que nous nous racontons pour être en paix avec nous-mêmes. Il confirme que Boyne est l'un des plus grands portraitistes de sa génération. 
    Traduit de l'anglais (Irlande) par Sophie Aslanides

  • Lina, femme au foyer et mère de deux enfants, enferrée dans un mariage sans passion depuis dix ans, retrouve un ancien amour adolescent et se lance dans une aventure qui, très vite, finira par la consumer.
    Sloane, entrepreneur à succès dans une enclave chic du Nord- Est, supposément épanouie dans son couple libre, va prendre conscience des dynamiques de pouvoir inégales qui régissent son mode de vie.
    Enfin, Maggie, étudiante, noue une relation avec son professeur d'anglais, dont les conséquences bouleverseront son existence.
     
    Fondé sur huit années de reportage intensif, et narré avec une franchise et un sentiment d'urgence étonnants, Trois femmes est la peinture fondatrice de l'éros dans la société d'aujourd'hui. Il expose avec une profondeur et un pouvoir émotionnel sans précédent la fragilité, la complexité et l'inégalité du désir féminin.
    Traduit de l'anglais par  Luc Dutour 
    Distingué par le British Book Award dans la catégorie non fiction 

  • Par une chaude nuit d'août à Cape Cod, Adrienne, quatorze ans, est réveillée par Malabar, sa mère, avec ces cinq mots qui bouleverseront leurs vies pour toujours  : «  Ben Souther vient de m'embrasser.  »Adrienne devient alors la confidente et complice de sa mère durant toute sa liaison secrète avec le meilleur ami de son mari. Une liaison qui aura des conséquences terribles pour tous ceux qui y seront mêlés. Ce n'est que des années plus tard qu'Adrienne trouvera la force d'affronter Malabar et de commencer à vivre selon ses propres désirs.Autofiction brillante et intemporelle,  Festin sauvage  est aussi une formidable histoire de résilience, qui rappelle que l'on peut être des parents différents de ceux qu'on a eus.  Traduit de l'anglais par Laurence Kiefé  «  En réalité, ce roman autobiographique [...] raconte une durable aliénation.  »  Libération  «  Très sensuellement, Adrienne Brodeur entremêle l'amour et les secrets aux odeurs de la cuisine où règne la magnétique Malabar.  Et dit ensuite, sans pitié, la passion et son cruel égoïsme en assaisonnant des carrés de venaison dorés à l'ail écrasé.  »    Le Monde des Livres«  Une autofiction singulière.  »  Voici

  • Il y a Jude, grande restauratrice à la retraite, Wendy, ­figure intellectuelle reconnue, et Adele, l'actrice qui ne décroche plus aucun rôle. Depuis la mort de Sylvie, la quatrième comparse, elles tentent coûte que coûte de soigner leur amitié, réalisant avec peine que leur pierre angulaire n'est plus là et que sans elle, l'équilibre du groupe est menacé.
    Le temps d'un week-end, les trois femmes se retrouvent pour vider la maison de Sylvie. Les frustrations et les souvenirs douloureux de chacune refont surface. Des caractères qui s'opposent, un chien vieillissant, des invités surprises, du vin qui coule à flot et le chagrin d'avoir perdu leur amie menace d'éteindre leur lien pour de bon.
    Le week-end explore cette deuxième partie de la vie, le moment du bilan et la conscience du déclin à venir. Souvent drôle, et d'une ­finesse incroyable, Charlotte Wood célèbre la tendresse et l'amitié comme personne.
    Traduit de l'anglais (Australie) par Sabine Porte
     

  • Fin des années trente : New York est en plein tumulte. Les nationalistes allemands célèbrent Hitler tandis  que le mouvement pro-guerre recommande l'intervention  des Américains en Europe.
    Josef Klein, lui, ne vit que pour ses deux passions : les échecs,  et la radio amateur. C'est ainsi qu'il rencontre Lauren, jeune activiste qui partage sa fascination des ondes.  Mais les compétences techniques de Josef en tant qu'opérateur  radio attirent vite l'attention d'hommes influents, et avant  même qu'il ne le réalise, il se retrouve au coeur du réseau  d'espionnage du renseignement militaire allemand.
    Des rues de Harlem à Buenos Aires en passant par l'Allemagne,  Ulla Lenze explore les multiples identités d'un héros, qui selon  le continent et l'époque se prénomme Joe, Josef ou José.
    Un roman brillant et haletant qui mêle archives familiales  et thriller d'espionnage pour offrir une réflexion sur les affres  d'une âme perdue en terre étrangère.
    Traduit de l'allemand par Pierre Deshusses
    «  Costa Rica, Argentine, États-Unis, de janvier 1925 à juin 1953, c'est tout un pan de l'histoire du monde qui défile sous nos yeux. L'auteur met ici l'art virtuose du romancier au service de la vérité historique.  »  Historia

  • À la fin de la guerre civile, survivre est compliqué pour Manolita dont le père et la belle-mère sont en prison et dont le frère Antonio, vit caché dans un tablao de flamenco. Elle a dix-huit ans et la charge de ses deux soeurs et de deux très jeunes demi-frères! L'arrivage de deux machines à polycopier  de l'étranger dont le mode d'emploi est incompréhensible va nécessiter sa coopération. Son frère, qui entend continuer la résistance par de la propagande clandestine, l'envoie rencontrer la seule personne capable de les aider. Mais ce génie de la mécanique, un jeune homme timide et peu séduisant, se trouve en prison. Et pour le rencontrer, Maria doit l'épouser.  Ce sera le premier de ses trois mariages. Un nombre considérable d'événements auront lieu avant que ne soit célébré son troisième et dernier mariage !
    Traduit de l'espagnol par Anne Plantagenet
     

  • Depuis son plus jeune âge, Franny Stone est incapable de se fixer. 
    En suivant les marées et les oiseaux qui planent au-dessus d'elle, elle tente de surmonter les pertes qui ont hanté sa vie.
    Mais lorsque la nature sauvage qu'elle aime tant menace de disparaître, Franny ne peut plus errer sans destination.  Elle arrive au Groenland avec un objectif : trouver la dernière volée de Sternes arctiques et la suivre dans sa migration.
    Elle convainc le capitaine Ennis Malone de la prendre à bord du Saghani, gagnant la confiance de son équipage excentrique en lui promettant que les oiseaux qu'elle suit les mèneront à des poissons, devenus trop rares.
    Mais cette femme au bord de l'effondrement, consumée par un monde aussi brisé qu'elle, n'est pas celle qu'elle prétend être.
    Propulsé par une narratrice aussi féroce et fragile que les Sternes qu'elle suit, Migrations est à la fois une ode à notre monde menacé et un page-turner à couper le souffle qui raconte les chagrins et la culpabilité des hommes. 
    Traduit de l'anglais par Anne-Sophie Bigot

  • Snobs est le premier roman de Julian Fellowes qui a reçu en 2002 l'Oscar du meilleur scénario pour le film Gosford Park par l'Academy Award de Alen Parker.Le narrateur est un comédien de second plan qui navigue avec beaucoup d'aisance dans les classes privilégiées tout en dénonçant leurs travers. Il va suivre les aventures de son amie, Edith Lavery, la jolie fille d'un expert comptable ayant relativement bien réussi, et de sa femme, éblouie par la haute société. Lors d'une visite au château Broughton Hall, Edith, standardiste dans une agence immobilière de Chelsea, fait connaissance du fils de la maison, Charles, comte Broughton et héritier du marquis de Uckfield. Célibataire, Charles gère les propriétés de sa famille dans le Sussex et le Norfolfk. D'après les chroniqueurs mondains, c'est un des célibataires les plus enviables, et enviés, de l'aristocratie anglaise.Quand il la demande en mariage, Edith accepte, mais est-elle vraiment amoureuse de lui ? N'est ce pas plutôt de son titre, de son rang et de tout ce qui va avec ?Conteur talentueux, Julian Fellowes réussi avec Snobs une délicieuse satire digne de celles de Jane Austen, acidulée d'un soupçon d'Evelyn Waugh.Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Dominique Edouard

  • Teddy a vingt ans lorsqu'il s'enrôle en 1940 comme pilote de bombardier. Vite promu commandant d'Halifax, lui et son équipage vont connaître quatre années d'horreur et d'héroïsme où chaque mission risque d'être la dernière.
    Il va pourtant vivre jusqu'à plus de quatre-vingt-dix ans sans jamais complètement accepter l'idée d'avoir survécu et avec une obsession : ne plus  faire de mal à personne. Le formidable pilote va donc épouser celle qui l'attendait, devenir père puis grand-père tout en se frayant un chemin au milieu des périls et des progrès du xxe siècle.
    Mélangeant les genres avec maestria : roman de guerre et roman sociétal, passant avec virtuosité du futur au passé, des larmes aux rires, Kate Atkinson signe un roman éblouissant où l'ambition littéraire n'altère jamais l'empathie de l'auteur pour ses inoubliables personnages.
    Traduit de l'anglais par Sophie Aslanides
     

  • Peter et Paul sont jumeaux. Ils vivent avec leurs parents  à Trinidad dans une maison modeste. Clyde, le père maçon, et les trois chiens, veillent sur eux. L'ambiance dans l'île  est d'une extrême violence. C'est un pays sans loi. Les cambriolages, les rapts, sont fréquents.
    Peter est un enfant doué. À  trois ans, il sait lire. Il protège Paul qui  n'est pas tout à fait normal. Le père irlandais de la paroisse, Father Kavanagh, aide les garçons à passer des tests pour entrer au collège. Il dit à Clyde que Peter doit aller étudier à Princeton ou à Yale. Pour lui payer ses études, la famille doit économiser tout l'argent possible.
    Paul, lui, est un enfant sauvage. Il s'isole souvent, craint d'être envoyé chez les fous. Il disparait souvent la nuit.
    La famille est très unie, et se soucie de ne pas séparer Paul de son jumeau. La tante Marilyn lui fait réviser ses devoirs, pour qu'il atteigne le  niveau de Peter. Un jour, un gang va kidnapper Paul - croyant avoir enlevé Peter -  et téléphone à Clyde pour lui demander une rançon. L'issue sera tragique.
    Ce livre, d'une grande simplicité d'écriture et d'une forte tension romanesque, est ponctué  d'extraordinaires descriptions de l'île, des couleurs, de la forêt, des saris, des bruits des oiseaux, des criquets, du carnaval.
    Traduit de l'anglais par Marie-Hélène Dumas

  • La Seconde Guerre mondiale vient de s'achever et, dans un château de Bavière en ruines qui accueillait autrefois la haute société allemande, on suit l'histoire puissante de ces trois veuves de résistants allemands dont la vie et le destin s'entrecroisent.
    Au milieu des cendres de la défaite de l'Allemagne nazie, dans l'immédiat après-guerre, Marianne von Lingenfels revient dans le château, autrefois grandiose, des ancêtres de son époux, une imposante forteresse de pierre désormais à l'abandon. Veuve d'un résistant pendu à la suite de l'assassinat raté de Hitler, le 20 juillet 1944, Marianne a bien l'intention de tenir la promesse faite aux courageux conspirateurs dont son mari faisait partie : retrouver et protéger leurs enfants et leurs femmes, devenues comme elle des veuves de résistants.
    En rassemblant cette famille de bric et de broc, Marianne croit que les chagrins partagés vont les souder. Mais elle s'aperçoit rapidement que ce monde en noir et blanc, plein de principes est devenu infiniment plus complexe et alourdi de sombres secrets qui menacent de les déchirer. Ces trois femmes se retrouvent finalement  confrontées aux choix qui ont défini leurs vies avant, pendant et après la guerre, avec de nouveaux défis à relever.
    Traduit de l'anglais par  Laurence Kiefé
     

  • Bath, 1865. Jane, une jeune infirmière renommée pour ses talents extraordinaires, est convaincue qu'un autre destin se révèlera un jour à elle. Pourtant, lorsqu'elle se trouve écartelée entre une liaison sulfureuse avec une femme et la promesse d'un mariage conventionnel avec un médecin respectable, ses désirs l'orientent vers un avenir qu'elle n'avait jamais imaginé.Au même moment à Bornéo, un excentrique « radjah » britannique, Sir Ralph Sauvage, débordant de philanthropie mais empêtré dans ses passions, voit ses projets compromis par sa propre fragilité, l'avidité innée des hommes et l'irrésistible force de la jungle.La quête de Jane, en attente d'une vie différente, et les initiatives de Sir Ralph deviennent indissociables à mesure que le récit se déploie sur le globe. D'un salon de thé anglais aux forêts d'une île tropicale en passant par les taudis de Dublin et les magasins de costumiers libertins de Paris, un roman sulfureux, incandescent, inoubliable.Traduction de l'anglais par Françoise du Sorbier«  Un nouveau grand roman historique de Rose Tremain.»  Livres Hebdo«  Havres de grâce  se veut à la fois un hommage à l'univers feutré de Jane Austen et à celui plus tempétueux de Joseph Conrad.  »  Le Figaro littéraire

  • En 1944, alors que le Débarquement approche, Monzon et ses compagnons, membres du parti communiste, sont convaincus de pouvoir instaurer bientôt un gouvernement républicain à Viella, en Catalogne. Pas très loin de là vit Inès. 
    Restée seule à Madrid pendant la guerre civile, elle a épousé la cause républicaine, au grand dam de son frère, délégué provincial de la Phalange de Lerida, qui la tient à l'oeil. 
    Inès écoute Radio Pyrénées en cachette et capte un jour l'annonce de l'Opération Reconquête. Pleine de courage, elle décide de rejoindre cette armée. Une vie aventureuse et un grand amour l'y attendent. 
    Traduit de l'espagnol par Serge Mestre

  • De retour dans sa ville natale, Dada retrouve sa mère  et sa soeur avec l'espoir de libérer sa famille du passé. Telle une cavalière solitaire, elle enfourche sa mobylette  pour tenter de faire la lumière sur la mort de son jeune frère,  passionné de westerns, disparu quatre ans plus tôt.
    Cet envoûtant roman d'apprentissage nous offre le portrait  saisissant d'une génération perdue, au coeur d'une banlieue  croate abîmée par la guerre. Une oeuvre magistrale sur l'intolérance et la violence, sur le désir et la liberté d'être  différent.
     
    Traduit du croate par Chloé Billon
      Lauréate du Prix du Premier Roman 2020
    «  Voici le grand roman d'une génération perdue, celle des enfants de la guerre qui ensanglanta l'ex-Yougoslavie. »  Historia
    « Traduite dans une trentaine de pays, la romancière croate l'est pour la première fois en France. Enfin ! » Le Parisien Week-end

  • Après la victoire de Franco, le docteur Guillermo García Medina continue de vivre à Madrid sous une fausse identité. Les papiers qui lui ont permis d'éviter le peloton d'exécution lui ont été fournis par son meilleur ami, Manuel Arroyo Benítez, un diplomate républicain à qui il a sauvé la vie en 1937.
    En septembre 1946, Manuel revient d'exil avec une dangereuse mission  :   infiltrer une organisation clandestine d'évasion de criminels nazis, dirigée depuis le quartier d'Argüelles par Clara Stauffer, qui est à la fois allemande et espagnole, nazie et phalangiste.
    Alors que le docteur García se laisse recruter par Manuel, le nom d'un autre Espagnol croise le destin des deux amis. Adrián Gallardo Ortega, qui a eu son heure de gloire comme boxeur professionnel avant de s'enrôler dans la División Azul, survit péniblement en Allemagne. Ce dernier ne sait pas encore que quelqu'un souhaite prendre son identité pour fuir dans l'Argentine de Perón.
    Traduit de l'espagnol par Anne Plantagenet
    Prix Jean Monnet de littérature européenne 2020
    «  Rien ne manque avec ce livre, pour nous emporter.  »
    «  Il faut le dévorer, comme les précédents, en attendant les deux suivants.  »  Historia
     
    «  Saga palpitante, nourrie d'espions, d'imposteurs et de rebondissements, ce roman éclaire d'une lumière glaçante l'impunité de l'Espagne franquiste pour ses liens avec les anciens dignitaires du IIIe Reich.  » Le Monde des Livres
     

  • Dans l'Afrique du xixe siècle, des femmes et des hommes ont  transporté le corps du Docteur Livingstone, explorateur et  missionnaire, sur plus de deux mille cinq cents kilomètres, afin  que sa dépouille puisse être rapatriée vers son Angleterre natale.
    Racontée par deux de ses serviteurs, Halima, la cuisinière  à la langue bien pendue, et Jacob Wainwright, le secrétaire  à la piété inflexible, l'histoire nous plonge au coeur  du continent noir, avant la colonisation.
    En compagnie d'une inoubliable galerie de personnages,  Hors des ténèbres, une lumière éclatante revisite ce périple  à travers les yeux des exclus de l'Histoire. Profond, terrible  et drôle, ce roman illustre l'hypocrisie de l'esclavage,  tout en célébrant la résistance, la loyauté et l'amour.
    Traduit de l'anglais par Pierre Guglielmina

  • Nino a neuf ans, fils d'un garde- civil, il habite la maison-caserne d'un petit village de la Sierra sud de Jaén et ne pourra jamais oublier le printemps 1947. Pepe le Portugais, un mystérieux et fascinant étranger qui vient juste de s'installer dans un moulin isolé, devient son ami et le modèle de l'homme qu'il aimerait être un jour. Tandis qu'ils passent les après-midi ensemble au bord de la rivière, Nino se fait la promesse de ne jamais être garde civil comme son père, et commence à prendre des cours de dactylographie à la métairie des Rubias, où une famille de femmes seules, veuves et orphelines, résiste à la frontière entre la Sierra et la plaine. Tandis qu'il découvre un monde nouveau grâce à des romans d'aventure, qui le transformeront radicalement, Nino comprend la vérité que personne n'a jamais voulu lui révéler. Une guerre est en train de se dérouler dans la Sierra sud, mais les ennemis de son père ne sont pas les siens. Après cet été 1947, il commencera à regarder avec d'autres yeux les guérilleros commandés par Cencerro, et à comprendre pourquoi son père voudrait qu'il apprenne la dactylographie.
    Traduit de l'espagnol par Serge Mestre

  • « L'histoire que vous m'avez demandé de vous raconter ne commence pas avec la mort, d'une hideur déplorable, de Lloyd. Elle commence par une journée d'août, il y a bien longtemps, quand j'avais neuf ans, que le soleil brûlait mon visage couvert de cloques et que mon père et ma mère me vendaient à un homme étrange. »
     
    Enfermée dans le couloir de la mort, pour un crime qu'elle n'a pas commis, Memory se souvient : son enfance joyeuse dans le township près d'Harare, où la nuit les sorcières mangent les enfants. Son attachement pour cet homme blanc, mystérieux et érudit, qui lui a donné une éducation et l'amour des livres...
    Désormais, Memory partage ses interminables journées avec Verity et Jimmy, l'arnaqueuse et la prostituée. Entre rire et émotion, le passé resurgit et éclaire son improbable destin.
    D'une écriture étincelante, mélodique, ce roman plonge le lecteur dans un monde de mystères, de dérisions et d'énergie vitale.
    Traduit de l'anglais par Pierre Guglielmina

  • Filth fut pendant des années un avocat international de renom à Hong Kong. Mais il fut aussi un de ces enfants appelés « Orphelins du Raj » né dans l'empire britannique en Malaisie et rapatrié tout jeune en Angleterre pour être éduqué.
    En déroulant sa vie ainsi que celle de sa femme Betty, Jane Gardam nous raconte la gloire de l'empire, la Seconde Guerre mondiale jusqu'au début du XXIe siècle. Mais elle réussit aussi à éclairer la complexité de son héros que l'on appelle alternativement Eddie, le juge, fevvers, Filth, le maître de l'Inner Temple et sir Edward Feathers.
    « Un véritable chef d'oeuvre, l'un des romans les plus émouvants que j'aie lu depuis des années. » The Guardian
    Traduit de l'anglais par Françoise Adelstain


  • Au retour d'une expédition de vol à l'étalage avec son fils, Osamu recueille dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même et qui lutte pour survivre dans le froid glacial. D'abord réticente à l'idée d'abriter l'enfant, la femme d'Osamu accepte de s'occuper d'elle lorsqu'elle comprend que ses parents la maltraitent.
    Malgré leur pauvreté, les membres de cette famille semblent vivre heureux, jusqu'à ce qu'un événement inattendu ne révèle leurs secrets les plus terribles...

  • Juste avant que n'éclate la Seconde  Guerre mondiale,  dans un petit village suisse, deux jeunes garçons vont se lier d'amitié. Gustav, à  l'enfance difficile, est orphelin de père. Celui-ci, un policier local a permis, malgré les ordres des autorités, à des réfugiés juifs d'entrer dans le pays. Selon Emilie, sa veuve, la crise cardiaque qui l'a emporté après la guerre, n'est pas étrangère à ce comportement. Elle reporte son amertume sur Gustav.  Anton, lui, est un pianiste prodige, choyé par des parents juifs très aisés, qui ont pour lui une très grande ambition et veulent qu'il réussisse une carrière de concertiste. Gustav est invité par Anton et ses parents à les accompagner à Davos, ou ils vont nouer une amitié encore plus forte, au cours de longues promenades dans les bois qui vont sceller leurs solitudes. Si Anton expérimente de terribles tourments psychologiques à l'idée de se produire en public dans des concours musicaux,  Gustav de son côté vit une existence de profond désarroi avec une mère qui a perdu son emploi  et dont les expériences amoureuses sont sans lendemain.
    Les années ont passé, Gustav a ouvert un hôtel à Matzlingen, son village natal. Un jour Anton,  devenu professeur de piano, viendra le rejoindre et ensemble ils partageront une existence enfin apaisée.
    Traduit de l'anglais par Françoise du Sorbier
     

  • «  Allait-elle devenir un agent ? (Une espionne !).
    Non, apparemment, son rôle consistait à être enchaînée à une machine à écrire.
    " En temps de guerre, on ne peut pas choisir ses armes, Miss  Armstrong "  ,dit-il.
    Je ne vois pas pourquoi on ne le pourrait pas, pensa Juliette.
    Que choisirait-elle ?
    Un sabre tranchant ? Un arc d'or flamboyant ?
    Peut-être les flèches du  désir.  »
    1940.  Juliette Armstrong, une très jeune femme est recrutée par un  obscur département des services secrets anglais. Son rôle consiste à transcrire les conversations de drôles de sympathisants anglais au nazisme.  Une tâche bien monotone mais qui deviendra terrifiante.
    À  la fin de la guerre, devenue productrice à  la BBC, la voilà étrangement confrontée aux fantômes de son passé. Une autre guerre se joue là sur un terrain diffèrent et Juliette est à nouveau exposée.  Tout se paie, Juliette commence à se rendre compte que tout acte a ses conséquences.
    Un nouveau grand roman plein de force et d'empathie par l'un des plus grands écrivains anglais d'aujourd'hui.
    Traduit de l'anglais par Sophie Aslanides.

empty