Policier & Thriller

  • Les autoroutes informatiques sont bien étranges ! Et malheur à qui s'y engage. Surtout en sens interdit ! Osée Caspio, écrivain à succès en quête de sa propre identité, part en croisade contre les images, les 3615 et Internet. Ce fou de mythologie se sert de son écriture comme arme et refuge à la fois. Et pendant ce temps-là, les meurtres succèdent aux meurtres, littérairement codés, comme si un lien de fiction les reliait les uns aux autres. Et puis, il y a ces trois femmes, Tisiphone, Alecto et Mégère, qui décrochent l'une après l'autre leur téléphone (sans se connaître ?), suite à une annonce parue dans un journal : « H. 40 ans (riche et séducteur) souh. renc. 3 F (aventureuses et consorts) ».

  • Les grands espaces de Haute-Provence semblaient à l'abri de tout événement dramatique. Certes, il y eut bien l'Affaire D... Mais c'était juste après la guerre et depuis... le calme, les oiseaux, la quiétude. Jusqu'à ce que l'on retrouve cet étrange bonhomme, en jupe, pendu par les pieds au Pont Mirabeau. Ce qui a pour effet de faire sortir de la naphtaline l'inspecteur Marcel Dugenoux, quinquagénaire désabusé, quasiment en préretraite à Marseille. Il est natif de Manosque. Alors pourquoi pas ? Et lorsqu'il va soulever le voile qui recouvre l'apparente tranquillité du paysage, il ne sera pas le dernier étonné devant l'étrange défilé de personnages incroyables, travestis campagnards, vieille femme exorciste aux pouvoirs paranormaux, sans compter cette auberge où se nouent de sordides rencontres. Dans ce méli-mélo inattendu et pittoresque, le passé va exploser sous le regard mélancolique de Marcel Dugenoux. Et la mort amonceler ses traces.

  • Jeff Marney, grand reporter devant l'Éternel, coule des jours heureux entre ses enquêtes et ses conquêtes. Mais la dernière en date, Nadège, l'entraîne dans une spirale où la mort et l'amour se confondent. Ballotté par les événements, ne pouvant croire à tout ce qui lui arrive, Jeff Marney est le jouet de forces inconnues. D'individus dont il ignore tout. Et qui, de toute évidence, savent tout de lui. Sa vie devient un enfer d'incertitudes et de mauvaises surprises. Va-t-il plonger où l'on veut l'entraîner ou bien son instinct de limier prendra-t-il le dessus ? Tirez sur le journaliste ! Ne vous gênez pas ! Jeff Marney, pour sa première enquête policière, ne recule devant rien. Pour le plus grand plaisir des lecteurs.

  • Six heures du matin : une jeune femme est violemment interpellée à son domicile par la police, pour une affaire dont elle ignore tout. Marionnette manipulée, devenue une sorte d'otage qui devrait provoquer la chute d'un autre qu'elle a connu et qu'elle a aimé, elle entre dans l'enfer de la garde à vue, des questions en rafale, des intimidations, puis de l'emprisonnement. Cette longue chute, décrite avec une précision glauque et écoeurante, est descriptive d'un univers carcéral constamment aux limites de l'humain. Les policiers, les juges, les avocats, les matonnes, les prisonnières, tout ce petit monde d'acteurs d'une autre vie tourbillonne autour de l'innocence piégée. Jusqu'à la folie. Jusqu'à la mort. Jusqu'au dénouement final. Rêve réalisé ou réalité rêvée.

  • Un peintre un peu « has been » accepte pour se refaire une santé, de prendre en main la destinée d'une galerie qui vient de se monter en Floride. Le voyage, le dépaysement, l'appel d'un pays mythique. Oui mais, voilà, la galerie est sous la coupe de deux margoulins de haut vol : une arnaqueuse qui a déjà fait carrière en inondant les USA de fausses lithographies de Dali, et un avocat marron, qui n'en finit pas de régler des comptes avec son passé. Pris entre le marteau et l'enclume, notre héros se laisse embarquer dans une sorte de canular artistico-littéraire qui l'amène à peindre à la chaîne de faux tableaux, dont le succès le dépasse et dans lequel il s'empêtre. Dans ce dédale artistico-tragique, on meurt gaiement, de la façon la plus pittoresque qui soit. Mais notre peintre a de la couleur et on ne mélange pas facilement ni longtemps ses pinceaux !

  • Les fax tombent les uns après les autres sur le bureau du capitaine Weiner, les coups de téléphone se succèdent comme les meurtres particulièrement horribles commis dans le 13e arrondissement de Paris : une chercheuse de laboratoire, un chirurgien, un journaliste, un juge, un homme politique. Dans l'imbroglio des mises en scènes médico-macabres qui commencent à interpeller l'instinct du fin limier, des photos jaunies apparaissent comme des témoins inattendus. Anne-Marie Mitchell nous égare, ici à chaque page, comme en tout bon roman à énigme, pour mieux nous faire goûter la sourde motivation du meurtrier qui émerge lentement.

empty